masquer le menu

Day 3 : le Seat Draw

- 24 septembre 2017 - Par PonceP

La partie reprend aux blindes 40 000 / 80 000 / 10 000 avec des niveaux d'une heure.

Matthieu

Feature Table

Siège 1 : Laurent Decauwert  (France) 2 635 000
Siège 2 : Matthieu Martin (France) 1 570 000
Siège 3 : Matthieur Vincendeau  (France) 7 375 000
Siège 4 : Sonny Franco (France) 2 595 000
Siège 5 : Jason Tompkins (Irlande) 4 585 000
Siège 6 : Lozano Manzanares (Espagne) 2 740 000 

Table #2

Siège 1 : Sébastien Zanolini (France) 2 680 000
Siège 2 : Adrien Decramer (France) 4 675 000
Siège 3 : Didier Bernard (France) 1 430 000
Siège 4 : Guillermo Sanchez (Espagne) 935 000
Siège 5 : Michael O'Sullivan (Irlande) 4 750 000
Siège 6 : Tony David Nadau (France) 1 300 000

Table #3

Siège 1 : Teuni Kooij (Pays-Bas) 3 500 000
Siège 2 : Jean-Robert Autran (France) 3 770 000
Siège 3 : Otto Richard (France) 3 040 000
Siège 5 : Jonathan Barusta (France) 2 350 000
Siège 6 : Knut Berntsen (Norvège) 3 405 000
 

Allez ouste

- 24 septembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Jonathan Barusta est éliminé en 17e place (4 700 €)

De l'action dès la deuxième main de ce Day 3 ! Il faut dire que Laure, notre croupière bordelaise préférée, s'est chauffée d'entrée de jeu en distribuant à deux des joueurs de la table 3 des mains avec lesquelles ils n'ont eu d'autre choix que de partir à tapis.

UTG, Knut Berntsen ouvre à 175,000. De petite blinde, Otto Richard découvre un Roi, puis un deuxième. Le 3-bet est automatique. A sa gauche, Jonathan Barusta soulève deux Dames. La suite n'est pas difficile à prévoir : tapis chez Barusta, fold d'un Bernsten échaudé par tant d'action, et snap-call du Red Diamond.

Jonathan Barusta
Les cinq cartes retournées par Laure au milieu de la table ne changeront rien à l'affaire : trois jours après sa 16e place sur le Highroller, Jonathan Barusta est éliminé en 17e place sur le Main Event, pour un prix de 4 700 euros. On aurait aimé pouvoir observer un peu plus ce fin joueur en demi-finales, mais les cartes en ont décidé autrement.

Battu est Decauwert

- 24 septembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Laurent Decauwert est éliminé en 16e place (4 700 €)

Une deuxième élimination, un deuxième setup inévitable : au hi-jack, Sonny Franco ouvre avec une paire de 10. Laurent Decauwert est de petite blinde avec As-Roi : avec 2,5 millions (30BB) sa décision est on ne peut plus simple. Fold ! Non, je déconne : Laurent envoie le tapis, bien entendu, et Sonny le paie dans la foulée. Ce dernier ne possède que 100,000 unités de plus que Laurent : le coup est aussi crucial pour l'un que pour l'autre.

Laurent Decauwert
Résultat de ce coin-flip caractéristique des fins de tournoi ? Un board 7-2-3-4-7 qui élimine Decauwert en 16e place.

Sonny Franco
Pendant ce temps, Sonny, l'un des joueurs les plus expérimentés de cette fin de tournoi, se repositionne parmi les leaders avec plus de 5 millions d'unités.

Tous les espoirs sont permis pour notre Wameur

- 24 septembre 2017 - Par Chhriis

Et si l’histoire était belle ? Le dernier représentant du forum Wam Poker Matthieu « Ritou » pourrait très bien réaliser un exploit rarement observé lors des tournois live Winamax, à savoir en sortir vainqueur après s’être qualifié sur internet pour une somme dérisoire.

Ritou laetrem WPO2017 2

Sur cette photo datée de la fin du Day 2 avec Rémi « laetrem » en arrière-plan avant son élimination en 19e position, Matthieu « Ritou » semble confiant pour la suite des événements. A l’entame du troisième jour de compétition, il figure pourtant parmi les short stacks avec précisément 19 blinds à faire fructifier. Avant d’aller prendre place en table télévisée – que vous pouvez suivre en direct sur notre chaine Twitch – le Wameur donnait son plan de bataille : « Je vais continuer à jouer tranquillement comme je l’ai fait jusqu’à maintenant. J’ai un style un peu conservateur mais là je n’ai pas beaucoup de marge de manœuvre donc il va falloir prendre les spots quand ils se présenteront. A ma table, il y a le pro Sonny Franco et le chip leader assis juste à ma gauche, donc on sait que ça ne va pas forcément être facile ».

Sanchez, ni haine, ni jetons

- 24 septembre 2017 - Par Flegmatic

Guillamero Sanchez est éliminé en 15e place (5 400 €)

Il ne restait même pas dix blindes à Guillermo Sanchez lorsque la parole lui arrive en petite blinde sans que personne n'ait misé. Il ne lui faut alors pas longtemps pour tout envoyer au milieu, surtout avec une main de type "bien mais pas top mais quand t'es shortstack ça passe" comme K9. Problème pour l'Espagnol, Michael O'Sullivan découvre à sa gauche A6 et paie avec plaisir. Un As dès le flop conforte l'avance de l'Irlandais, qui met fin au parcours du short stack officiel de ce Day 3 en 15e position. Pour avoir tenu quelques secondes de plus que Laurent Decauwert, il franchit un palier lui permettant d'empocher 5 400 €. Hasta luego !