masquer le menu

Vous nous faites Dublin

- 22 septembre 2017 - Par Flegmatic

Fin d'un Day 1A massif
69 joueurs compostent leur billet pour le Day 2

Golf

Année après année depuis 2010, le Winamax Poker Open constitue pour nous un véritable bol d'air - et même d'Eire si l'on osait les calembours douteux -, une parenthèse enchantée faite de relents de boissons houblonnées, de moquettes tâchées et de lendemains compliqués. On était donc plus qu'heureux et impatients de vous retrouver, qui plus est dans ce nouvel écrin doré du City West Hotel, taillé pour faire rentrer le festival le plus fun de l'année dans une nouvelle dimension. En attendant un Day 1B qui s'annonce monstrueux, cette journée introductive sur le Main Event a répondu à toutes nos espérances.

Sylvain Loosli

Jetons déjà un oeil aux chiffres : avec 373 inscriptions au total, cette mouture 2017 dépasse les 343 de son aînée, qui avait elle-même fait mieux que l'année précédente. En revanche, les 69 survivants nous donnent un taux d'élimination similaire, mais toujours aussi élevé, de plus de 80%. Parce qu'il nous est très compliqué, pour ne pas dire impossible, de suivre le rythme frénétique des éliminations, et qu'une bonne partie des déçus du jour retendront leur chance demain, parlons plutôt de ceux qui ont parfaitement réussi leur entrée en lice dans le tournoi.

Kool Shen

On ne l'avait pas du tout vu venir, mais le chipleader de ce Day 1A a bien deux pouces, une paire de lunettes de soleil et pose avec le style d'un mec qui aurait vendu des millions d'albums, je veux bien sûr parler du meilleur rappeur / joueur de poker de la planète : Kool Shen. "Qu'est-ce que je peux te raconter ?, se demandait Bruno à la fin de la journée. J'ai gagné deux gros flips, dont un contre Hugo Lemaire, et globalement j'ai marché sur la table. Je suis monté haut assez vite et ensuite j'ai attaqué tous les coups. Mes adversaires avaient tous entre 30 et 40 blindes, des tapis compliqués à manoeuvrer quand ils se faisaient 3-bet, et étaient globalement trop craintifs. Et j'ai fait quelques bons calls aussi." Notamment un contre Jérôme 'Dark Vador' Launay, quatrième du Main Event de l'an passé. "Il était juste à ma gauche, et ça devait faire environ quinze fois que j'ouvrais au bouton et qu'il ne faisait rien. Je le fais donc une seizième fois avec As-8, et là je sais qu'il va 3-bet. Il le fait, et je call, en me disant que si je touche mon As, il n'y a pas un cas où j'abandonne le coup. Un As est venu au flop, et je l'ai snap call trois fois en ne le quittant pas des yeux. Il a montré Dame-9."

Sonny Franco

Voilà qui nous donne un tapis pharaonique de 803 000 jetons, soit 133 blindes au départ du Day 2, bien au-dessus de ses collègues du Team Winamax Ivan Deyra (234 000), Gaëlle Baumann (145 000) et Aladin Reskallah (91 000). Quant à Sylvain Loosli, il a perdu en toute fin de journée un lancer de pièce à 500 000 (As-Dame contre une paire de Valets), qui a propulsé son bourreau Liam O'Donoghue en deuxième place au chipcount (681 000). L'Irlandais est suivi par un Sonny Franco (666 000) que l'on ne s'étonne plus de retrouver dans les plus hautes sphères d'un classement de fin de Day 1, et le sympathique Olivier Marchet (642 000).

Mikedou

Restons du côté des amateurs avec le vainqueur du Warm-up Victor Michaud, bien placé au sein du Top 10, y devançant notamment le fondateur du club de Poker à Lille François Hochede. Un peu plus bas, Jonathan Therme continue sur la lancée de son début de festival réussi, le finaliste de l'édition 2015 et du Highroller 2016 Jérôme l'Hostis prouve sa bonne forme en terre irlandaise, tandis que notre collègue Nicolas 'Cebabook' Barthe fait honneur au staff Winamax. Mentionnons également un Mikedou (photo) que l'on est toujours content de retrouver, et qui s'est bien tiré la bourre avec ValueMerguez lors des dernières minutes, pour finir légèrement en dessous de la moyenne. Un destin partagé par le Suédois Peter Eichhardt ou encore l'un de nos WIP favoris Mike d'Inca.

Nardin beer pong

Avant de vous offrir plus tard dans la nuit le bilan chiffré détaillé de cette journée, et de vous proposer demain matin un récap' en images de l'incontournable - et toujours aussi bordélique - Winamax Beer Pong Open, dont vous pouvez trouver ci-dessus un premier extrait en avant-première, il ne nous reste plus qu'à vous donner rendez-vous pour le Day 1B.

DJ Choop

DJ Choop s'active derrière les platines depuis déjà de longues minutes, et il paraît qu'un bar supplémentaire vient d'ouvrir dans la Leisure Room. On s'en voudrait de ne pas participer à son inauguration. Allez, à demain, si vous le voulez bien !

Deux représentants de Wam Poker seront au Day 2

- 22 septembre 2017 - Par Chhriis

Deux de nos représentants seront présents au Day 2, et pas des moindres.

Tout d’abord, SHARKDURRR dont vous avez probablement déjà entendu parler si vous êtes membre d’une communauté online quelconque. En effet, David participe activement à bon nombre de tournois et de championnats communautaires, le tout avec une réussite et une régularité impressionnantes. Aujourd’hui, c’est pourtant autour des tables en dur qu’il a su tirer son épingle du jeu, même si la fin de journée a été compliquée pour le Wameur. Il emballe 110 000 jetons dans le sac pour un tapis moyen de 274 000.

Olstratiflet WPO2017 1A

Ensuite, Olstartiflet (photo ci-dessus) que nous avions déjà suivi plusieurs fois ici à Dublin, à l’époque sous le pseudo OlstarGame. Olivier jouit régulièrement d’une belle réussite lors des WPO et cette première journée de compétition semble ne pas déroger à la règle. Bien qu'ayant été en danger dans le plus gros de la fin de journée, il termine avec un capital de 138 000.

Du côté de ceux qui n’ont pas eu la même réussite et quitté le tournoi, voici la liste des événements ayant scellé leur destin.

Kroktachon n’a pas connu le même parcours que lors du Starter remporté hier. Eliminé papiers en règles avec As-Roi face à une paire d’As, il reviendra demain jouer le Day 1B. Le jeune Charkishlor1 l’imitera, lui qui est sorti du tournoi peu après le modérateur de Wam Poker.

Haygus, qui bien qu’étant parvenu à monter de belles piles de jetons, a finalement rendu les armes dans le courant de l’avant dernier niveau de la journée. Tombé short après un gros coup perdu, son Roi-Dame n'est pas parvenu à s’améliorer face à la paire de huit de Kool Shen. Malgré tout, Hayg est satisfait du jeu qu’il a produit tout au long de la journée et assure que nous le retrouverons demain pour une seconde tentative.

TDSOTM79 WPO2017 1A

TDSOTM79 (photo ci-dessus) et demoniaks22 sont de leur côté tous les deux sortis lors d’une bataille de blinds qui a tourné en leur défaveur : le premier a poussé ses derniers jetons avec huit-neuf de petite blind et s’est fait payer par la paire de Rois de la grosse blind. Pas le timing idéal, donc. Quant au représentant de la French No Limit, il a tout mis avec Roi-Dix, espérant remporter la grosse blind de Romain Lewis placé juste à sa gauche. Le pro lui propose de découvrir ensemble ses cartes : un As, puis un second. Voilà une main bien suffisante pour payer le tapis demandé… et pour s’en emparer. Fin de l'histoire.

Sylleo enfin a tenté un resteal avec Roi-Dame pour ses 16 dernières blinds. Payé par le relanceur initial qui montre As-Roi, rien n'est venu l’aider et il n'a eu qu’à abandonner son siège, sachant déjà qu’il en prendra un autre lors du Day 1B.

Demain, ce sont de nombreux Wameurs que nous retrouverons à l’entame de ce Day 1B. En attendant, bonne nuit à tous !

Marchet dessus

- 22 septembre 2017 - Par Flegmatic

Olivier Marchet

À la recherche d'un chipleader potentiel à environ une heure de la fin de ce Day 1A, difficile de ne pas marquer un temps d'arrêt en apercevant le tapis d'Olivier Marchet. "600 000," me lance ce dernier après un comptage minutieux. Comment on arrive-t-on à multiplier son tapis de départ par douze en un peu plus de onze niveaux de quarante minutes, me demandez-vous ? Réponse de l'intéresse : "Beaucoup de grind, et puis j'ai aussi mis une petite horreur à Clément Giraudon. En bataille de blindes, j'ouvre avec Roi-9, et il me 3-bet. Flop 9-9-5, c-bet chez moi, 3-bet, 4-bet et 5-bet shove chez lui. Il avait une paire de 7. Ensuite j'ai pris trois barrels de value avec une paire d'As contre Andy Black, et j'ai gagné avec les Rois contre les Valets."

Joueur récréatif un peu loose et qui "l'assume pleinement," Olivier dispute son tout premier Winamax Poker Open, après être passé à Marrakech en mai pour le SISMIX. "J'étais monté énorme aussi, et j'avais perdu un énorme coup pour 3,5 fois l'average en fin de journée contre Flavien Guénan. C'est mon jeu, ça peut aller très vite dans un sens comme dans l'autre." Pour Romain Lewis en tout cas, assis juste à sa droite, "c'est le meilleur chipleader de l'année." "Il a payé une tournée à toute la table," précise Élisabeth. Un homme décidément pétri de qualités.

La première fois de Numa1er

- 21 septembre 2017 - Par Chhriis

Pour sa première expérience sur un gros tournoi live, le Wameur Numa1er aura profité d’une journée quasi complète autour des tables avant de rendre les armes.

Numa1er WPO2017 1A

Lorsqu’on lui demande l’origine de son pseudo, sa réponse est simple, voire presque évidente : « C’est mon prénom. Et j’ai mis 1er derrière parce que c’est mieux que dernier ».

Contrairement à beaucoup d’entre nous, Numa n’a pas découvert le poker en suivant une certaine émission de télé présentée par un chanteur bien connu mais en regardant sa belle-sœur avoir la chance d’atteindre la table finale d’un Sunday Surprise (tournoi online à 10 € offrant pas loin de 10 000 € à son vainqueur). Assistant à cette subite rentrée d’argent et appâté par le gain, il ne lui en a pas fallu plus pour ouvrir un compte et se lancer à l’assaut de ses premiers freerolls. Les centimes remportés sont ensuite réinvestis dans des Double or Nothing afin de prospérer, puis dans des SnG, pour enfin lui permettre de s’installer sur les tournois une fois la bankroll suffisamment conséquente. Au final, il n’a jamais déposé le moindre sou et peut maintenant se faire plaisir comme il l’entend sur les tables virtuelles.

Si tout semble bien se passer lorsqu’il se lance dans cette nouvelle activité qui prend rapidement beaucoup de son temps, Numa se souvient encore de son premier tournoi à 10 € : arrivé à la bulle, sa paire d’As se fait craquer par As-Roi, le privant des places payées qui auraient été synonymes de réussite pour sa première tentative à cette limite. Heureusement, ce mauvais souvenir est loin et le Wameur l’a remplacé, par exemple, par une très belle troisième place sur un Trilogy PLO à 3 € lui permettant de rajouter plus de 1 000 € à sa bankroll.

Concernant le live, son expérience est proche du néant, à l’exception bien sûr de quelques parties entre amis. C’est après avoir remporté un championnat online que Numa s’est qualifié pour ce WPO Dublin. Totalement novice en la matière, il a dans un premier temps été un peu gêné par les règles de relance bien spécifiques aux tournois live (celles qui, par exemple, disent que ne poser qu’un jeton représente un call, même si ce jeton possède une valeur nous permettant de relancer). Après un bref temps d’adaptation, notre ami se sera mis dans le bain afin de prendre tout le plaisir escompté.

« De toute façon je suis ici en freeroll et on est là pour s’amuser. J’ai donc joué tranquillement, sans la moindre pression. J’en profite pour passer un bonjour aux membres du Deep Club – un groupe bien connu sur le forum Wam Poker – ainsi qu’à toutes les personnes que je trash talk quand je tilte sur les ligues Wam ».

Tout pour la bière

- 21 septembre 2017 - Par Flegmatic

Romain Lewis

C'est l'heure du Romain Lewis late show en table 33 ! "Si je gagne ce coup, tu me paies une bière, lance le benjamin du Team à Clément, son voisin du siège 2. Et si tu le gagnes, je la paie." "On l'a déjà fait une fois, poursuit Clément. Après une relance de sa part, je me suis retrouvé à envoyer mon tapis avec As-Roi, et j'ai gagné un énorme flip contre une paire de 10 !"

Mais sur le dernier coup en date, Clément abandonne avant le flop, laissant le soin à Élisabeth d'ouvrir au bouton. "Je suis obligé de défendre," souffle Romain en complétant sa grosse blinde. Sur un flop A10K, le Bordelais place ensuite un check/raise de 6 500 à 15 000. "Tout pour la bière !," lui lance alors Clément en face de lui. Sauf que Stéphanie ne va nulle part et annonce même tapis, entraînant un snap fold chez rLewis. Belle joueuse, elle montre un A10 qui avait trouvé un flop plutôt décent.

Tombé à 10 BB, Romain envoie ensuite son tapis en bataille de blindes avec Roi-2, et se fait payer par Olivier et son As-3. 9-3-2-Dame... et Roi sur la rivière, pour un double up in extremis et on ne peut plus chanceux. "Allez viens, je t'offre une bière !," annonce alors Romain à son presque bourreau, au moment de se lever de sa chaise pour le dernier break de la journée. Ça se passe comme ça à Dublin.