masquer le menu

Sylleo enfin couronné

- 25 septembre 2017 - Par Chhriis

Sylleo remporte le Monster Stack devant Matthieu Lamagnère.

Sylleo WPO2017 MonsterStack win

Sylvain « Sylleo » Roullet est presque aussi habitué des tournois live Winamax que des deep runs sur ces derniers. Avec une 11e place sur la finale du WiPT en 2014 et une 9e place lors du SISMIX 2016, le Wameur a toujours manqué d’un cheveu les tables finales de nos événements majeurs.

Après un Main Event infructueux sur ce WPO, Sylleo s’est hier lancé sur le Monster Stack, tour de rattrapage de tous les joueurs n’ayant pas eu leur dose de cartes. Avec 478 inscriptions, ce tournoi à 300 € promettait de belles sommes à ses finalistes, dont pas moins de 27 000 € pour le vainqueur.

Depuis les demi-finales, le Wameur était selon ses propres mots « en mode short stack ninja ». C’est pourtant lui qui a observé les joueurs abandonner leur siège un à un, à l’image du vainqueur du WiPT 2013 Mathieu Philbert sorti en 7e place. Durant la table finale, Sylvain avait également fort à faire avec la présence de Matthieu « sixcoups » Lamagnère assis juste à sa droite et détenant une grande partie des jetons en circulation. « J’ai joué nit et foldé des mains incroyables pour en arriver là » commentait Sylvain alors qu’il ne restait que trois joueurs en course.

Lorsqu’il a remporté le face à face final, c’est un peu comme s’il avait touché le Saint Graal : « Que du bonheur ! Première table finale, première victoire, c’est fabuleux, je n’ai pas de mots » commentait-il à chaud après l’heureux dénouement, serrant le trophée dans ses bras. Avec cette performance, Sylleo accroche enfin la victoire qui lui manquait tant, remportant 23 800 € après deal et signant en même temps sa meilleure performance en live.

Félicitations Sylvain !

Face the Pros : le Team Pro rase

- 24 septembre 2017 - Par PonceP

Event #28 : Face The Pros - 50 €

KillThePros
On approche tranquillement de la fin du Face The Pros, l'heure est au bilan. Petit rappel du principe : pour 50 € de buy-in chaque joueur affronte un joueur du Team Pro sur iPad sur un Sit&Go heads-up. En cas de victoire, il choisit entre remporter 100 €, ou jouer un deuxième round contre un autre Team Pro et tenter de gagner 200 €. S'il gagne, re-belote entre quitte ou double. Enfin, en cas de victoire sur les trois rounds, il peut repartir avec 400 € ou tout remettre au milieu pour un quatrième et ultime heads-up avec 1 000 € à la clé en cas de victoire.

DavidiFinale
Battre un Team Pro Winamax n'est pas chose aisée, alors en battre quatre... Il faut une bonne dose de courage et de confiance en soi pour se risquer à l'entreprise. Pourtant, sur les 57 inscrits du tournoi, deux ont tenté le diable et joué le heads-up final. Le premier a été sauvé in extremis par Davidi Kitai, mais en revanche Sylvain Loosli s'est incliné face à Jonathan Ayari qui repart donc avec les 1 000 €. On notera que trois joueurs ont préféré s'arrêter à trois rounds et empocher les 400 €, dont un certain Steven Bensimon...

GaelleHU
Le bilan est positif pour le Team, qui remporte en tout 450 € de gains nets (les Team Pro investissaient 50 € de leur poche pour jouer chaque match), et il faut souligner la démonstration de Romain Lewis qui termine avec un petit score de 13 victoires pour 2 défaites. Le cadet du Team nous l'a joué rouleau compresseur et semble s'être trouvé une spécialité.

Monster Stack : le Main Event des Side Events

- 23 septembre 2017 - Par PonceP

Event # 21 : Monster Stack - 300 €

Si vous êtes passé au travers de votre festival poker, que vous ressassez encore cette saloperie de river assassine ou que vous aviez tout simplement un peu trop abusé sur le Beer-Pong pour vous réveiller à l'heure lors du Day 1B du Main Event, Winamax a pensé à vous et vous a concocté un Monster Stack aux petits oignons avec des airs de tournoi de consolation géant.

Monster
Pour un buy-in de 300 €, le tournoi propose une structure étalée sur deux jours et digne des plus grands avec ses niveaux de trente minutes. Il y a de quoi saliver, et ça explique sans doute les 478 inscriptions recensées qui ont permis de construire un prizepool colossal (pour ne pas dire monstrueux) de 126 192 € !

Actuellement 91 joueurs sont encore en course pour espérer décrocher la timbale de 27 000 € promise au vainqueur. 65 d'entre eux seront assurés de repartir avec un minimum de 470 €.

Parmi les survivants, citons Matthieu Lamagnère, un poil en dessous de la moyenne de 250 000 avec 130 000 jetons, Davy Fradet plutôt en forme avec 300 000 jetons et un début d'angine carabiné ou encore le vainqueur du SISMIX 2017 Hugo Larrachiche qui manoeuvre un tapis de 150 000 jetons. 

VincentP
La Force semble toujours être avec Vincent Pissocher

AlexandreR
Premier éliminé du Day sur le Main Event, Alexandre Réard a encore faim

ErwannP
103e du Main Event pour 1 100 €, Erwann Pecheux n'a pas perdu de temps, et a trouvé à côté de lui Arthur Teisseire, fils de, et vainqueur du Turbo à 100 € de vendredi

Au bonheur des Dames

- 23 septembre 2017 - Par PonceP

Event #22 : Ladies Event - 75 €

Lors de la septième édition du Winamax Poker Open, suite aux réclamations insistantes de Caroline "Kitbulette" Kitai, la décision fut prise d'ajouter un Ladies Event au programme à la dernière minute. Pourtant à l'époque, la future femme de Davidi ne maîtrisait pas tout à fait son sujet et jouait même avec une petite antisèche sur les genoux pour ne pas confondre les combinaisons. Le tournoi fut cependant un joli succès, et il donc logiquement été décidé qu'il ferait son retour de manière officielle cette saison.

De nouveau, les participantes sont au rendez-vous, puisque 37 d'entre elles se sont acquittées des 75 € de buy-in, (contre 24 l'an passé pour un buy-in de 50 €). Un évenement en croissance et une excellente occasion d'en découdre entre amies pour les inscrites, avec notamment une Gaëlle "O RLY" Baumann qui doit tenir son rang de tête de série.

Ladies5
Ladies1
Ladies4
Ladies6
Ladies7
Ladies8
Ladies3
Ladies2

Sniper : l'art de la guerre

- 23 septembre 2017 - Par PonceP

Event # 16 : Sniper - 150 €

Parmi les nouveautés de cette huitième édition du Winamax Poker Open, le tournoi Sniper est une vraie bouffée d'air frais et une franche réussite. Un petit rappel du principe s'impose pour ceux qui sont passé à côté des explications de ce nouveau format qui s'inspire du Knockout Progressif en y ajoutant une bonne dose de style .

Sniper1
Quatre "snipers" sont tirés au sort au début du tournoi, et reçoivent une magnifique coiffe militaire pour les identifier. Si un sniper "tue" un de ses adversaires, il remporte une prime et gagne un "grade", signifié par une étoile sur son couvre-chef. Toutes les cinq éliminations, il augmente de "catégorie" et obtient un nouveau couvre-chef, tout en augmentant progressivement sa prime. La toute première élimination rapporte 50 € et la prime peut monter jusqu'à 5 000 € pour vingt éliminations.

Si un sniper se fait éliminer, son bourreau récupère le titre de sniper et repart du premier grade, tandis que le sniper empoche sa prime. Si un sniper élimine un sniper, il gagne deux grades et la casquette du sniper éliminé est retirée de la partie. Enfin, dès qu'il ne reste plus qu'un seul sniper, ce dernier récupère le reliquat de la cagnotte (collectée sur les buy-ins pour les primes, dans le cas de ce tournoi, 20 €).

Sniper2
Bon, maintenant qu'on a fait le point sur les règles, prenons un peu de recul. Encore plus que dans un Knockout progressif, ce tournoi vous incite à l'agressivité. Il est évidemment primordial de naviguer avec un gros tapis dès lors qu'on est sniper, pour avoir la possibilité d'éliminer ses adversaires. Et si vous avez enchaîné les "kills", la valeur d'une nouvelle élimination éventuelle va vite dépasser le buy-in du tournoi et directement influencer votre prise de décision. Pour la faire court, il faut envoyer du jeton au milieu et prendre un maximum d'opportunités de bust vos adversaires sans trop regarder vos cartes.

En marge du Day 1B du Main Event, ils furent 103 à s'inscrire à 18h pour tester le nouveau format, et les joueurs sont unanimes : c'est super fun, ça donne envie d'être sniper et d'empocher un max ! D'ailleurs, quelques magnanimes participants se sont inquiétés auprès de moi du surcoût potentiel du tournoi pour Winamax, qui assure évidemment l'éventuel overlay des primes à distribuer (qui pourrait rapidement dépasser la cagnotte en cas de Snipers très efficaces). Ne vous inquiétez pas, on vous régale avec plaisir.

Sniper3
J'ai notamment croisé Samuel "Jenny59200" Anclevic, éliminé en 21e position avec un large sourire. "Tout va bien, j'ai encore mon papa pour assurer mes arrières". Bon, malheureusement pour cet oiseau de mauvais augure, Philippe Anclevic sera éliminé en 18e position quelques minutes plus tard par un Mike d'Inca on fire et alors énorme chipleader avec quatre averages et... pas de casquette de sniper ! Plutôt frustrant car Mike a éliminé les joueurs à la pelle, mais sans que ça ne lui rapporte le moindre bonus.

En revanche Maxime Sueur arbore fièrement le béret qui signifie troisième catégorie. Le jeune joueur a neuf éliminations à son actif, soit une prime de 1 000 € d'ores et déjà assurée ! Ce qui lui permettra d'ailleurs de relativiser son élimination en quinzième position pour... quatorze ITM. Une bulle qui vaut 1 000 balles, qu'il va pouvoir oublier en se sirotant une pinte. "J'aurais quand même bien deep run un peu plus, mais clairement je peux pas trop me plaindre j'ai déjà gagné une belle somme."

Pas beaucoup plus de chance pour Mike d'Inca, privé de bonheur aprés son élimination en sixième position pour 580 €. Quatre joueurs restent en lice pour s'emparer des 3 036 € de la victoire. Avec une vingtaine de blindes de moyenne, on devrait vite connaître le nom du meilleur tueur en série.