masquer le menu

Tu peux pas l'test

- 22 septembre 2017 - Par Flegmatic

Si vous cherchez encore quelqu'un pour vous accompagner pour le Grand Blind Test de ce soir, on vient de vous dégoter le partenaire idéal - s'il se fait sortir avant. Grâce au très bien informé Wina_Antoine, lui même grand habitué de ce genre d'événements, et qui se chargera d'animer avec sa gouaille légendaire la soirée de ce vendredi, j'ai ainsi pu faire la connaissance de Gaël Illan.

Gaël Illan

"On est tout un groupe à Paris, détaille-t-il. On a un chat commun sur Messenger et on se divise en fonction de là où on vous aller." Si vous ne connaissez pas ce monde parallèle des soirées parisiennes, sachez que les endroits ne manquent pas pour tenter de faire étalage de votre culture musicale. "Je vais souvent au King Georges, au Biscornu ou à la Grosse Caisse. Il y en a un autre rue de Lappes aussi, et puis le Mad Maker, le Docteur Lupin... Le plus difficile c'est au Chair de Poule. Je n'y vais qu'une fois tous les trois mois à peu près parce que c'est vraiment très pointu. Le mercredi ils font principalement des Blind Test de cinéma." Vous l'avez compris, nous avons ici à faire à un passionné, qui compterait à son palmarès, toujours selon Antoine, "la Grande Finale du Biscornu et du King Georges l'année dernière." Rien que ça !

Mais alors comment en arrive-t-on à tomber dans ce milieu ? "J'ai découvert ça via le site On Va Sortir" - OVS pour les intimes -, m'explique-t-il. "C'est un site pour ceux qui veulent se faire des amis, ou qui viennent de déménager," enchérit le croupier, visiblement lui-aussi très au courant. "C'est exactement cela, relance Gaël. Je me suis mis dessus il y a cinq ans en arrivant de la Réunion. Je n'avais jamais fait de Blind Test de ma vie, et je me suis pris au jeu. Je continue à faire plein de soirées grâce à ça. D'ailleurs, j'alterne dans la semaine entre tarot, belote et blind test. Je suis très belote ! Tous les ans, je vais au championnat fédéral à Cannes. Ça dure une semaine et il y a plein d'autres jeux.

Et le poker dans tout ça ? "Franchement, je ne dois jouer qu'une fois tous les mois, voire tous les deux mois. Je suis membre du Picpus Poker, dans le 12e arrondissement, et on est allé faire le tournoi du Tours Poker Club. C'était très sympa, il y avait 400 joueurs, ça a duré trois jours, on a fait des barbecues..." Et à la fin, c'est Gaël qui a gagné, repartant avec un package pour le Winamax Poker Open, une grande première pour lui. Pour l'heure, il navigue avec un peu moins que le tapis de départ, à une table où l'on retrouve également un certain Flavien Guénan, dont on vous reparle très vite.