masquer le menu

Simply the Boss

- 22 septembre 2017 - Par Flegmatic

Thomas Gimie - Matthieu Duran - Patrick Bruel

Après un petit bug dans la matrice de notre logiciel d'inscriptions, couplé à une affluence monstre au bureau d'accueil bien avant midi, c'est avec une bonne demi-heure de retard qu'a finalement démarré le Day 1B de ce Main Event. Mais il n'est pas rien de dire que l'attente en a value la chandelle, puisque pour la première fois de l'histoire du Winamax Poker Open, le coup d'envoi de cette journée a été donné par le seul, l'unique - the one and only comme on dit à L.A. - le Boss, Patrick Bruel.

On ne va pas vous le cacher, la présence de P14B cette année à Dublin était l'object d'une running joke permanente en interne depuis de longs mois. On parle même de cotes alléchantes proposées sous le manteau, et qui auraient fait bien du mal à la bankroll de tous les bookmakers en herbe. Et même si Patrick avait annoncé à moults reprises sa volonté de voir de ses propres yeux cet événement unique au monde, son emploi du temps chargé ne lui laissait que peu de latitudes. C'est donc faisant fi de tous les pronostics que le Boss a débarqué au City West Hotel, devant un parterre de joueurs médusés, qui n'ont pas mis bien longtemps avant de se lancer dans une course au selfie bien légitime. L'entrée dans le grain bain fut donc instantanée.

Michel - Patrick - Davidi

"C'est un réel plaisir d'être ici, a déclaré Patrick au micro, aux côtés de Matthieu Duran et du directeur de tournoi Thomas Gimie, de voir les proportions extraordinaires qu'a pris ce tournoi. Pour ma première venue ici, c'est magique de se retrouver ici, et de voir tous ces sourires. C’est aussi impressionnant que les ballrooms de Vegas ou Los Angeles ! Alors merci à tous d'être ici, et shuffle up & deal !"

Pouvait-on rêver meilleur départ pour ce deuxième et dernier Day 1 si crucial. Ce vendredi verra deux types de joueurs bien distincts s'affronter autour de nos tables de 6-max. Ceux qui ont déjà tenté leur chance sans succès lors du Day 1A et déboursent à nouveau 550 € de leur poche - ou, pour les plus chanceux, un autre de leur buy-in remporté via l'un de nos nombreux moyens de qualifications - contre ceux qui misent absolument tout sur ce Day 1B, parfois même avec une seule et unique bullet. Malgré leurs différences, tous partiront à armes égales, avec le même tapis de 50 000 jetons, à faire fructifier le long de 14 niveaux de 40 minutes, à partir de blindes 100 / 200, ante 25. Bonne chance à tous !