masquer le menu

Adrien Delmas remporte le Highroller

- 22 septembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Event #6 : Highroller - 1 200 € (Day 2)

Le tournoi le plus cher du Winamax Poker Open aura tenu ses promesses. Un field de départ ultra prestigieux, rassemblant la crème des joueurs online français agrémentée, en bonus luxueux, de quelques invités de marque venus de toute l'Europe, prouvant, si besoin en était, que l'on prend tout de même le poker au sérieux au WPO. Une bulle âprement disputée, longue et riches en affrontements tonitruants. Puis, en guise de bouquet final, une table finale dont le rythme ultra-rapide n'a en rien constitué un frein à la qualité du jeu.

Adrien Delmas
Cerise sur le gâteau : le vainqueur est un joueur bien connu de nos services, dont le talent n'est plus à prouver auprès de ses pairs sur le circuit français. Un véritable bourreau de travail du jeu GTO, dont la formation online se traduit depuis deux ans par de multiples deep runs. Ce soir, après avoir tant de fois échoué à quelques places d'un triomphe en live, Adrien Delmas termine à la seule place qui compte dans un tournoi de poker, celle qui résulte en une jolie photo souvenir, assortie d'un trophée qui encombrera la cheminée, et d'un chèque à cinq chiffres.

"J'ai eu pas mal de réussite, tous mes coups à tapis se sont bien passés", expliquait modestement Adrien après le cliché final de notre photographe attitrée Caroline Darcourt, saisi en compagnie de son dernier adversaire, un Parham Ahoor enthousiaste et fair play jusqu'au bout, et de quelques amis, dont Davidi Kitai, soutien de tous les instants en table finale. La sortie de Romain Lewis en quatrième place (après un call quelque peu ambitieux avec hauteur Rois sur la rivière !) a laissé Adrien seul représentant de sa colocation, dont pas moins de quatre membres ont atteint les places payées sur ce Highroller. Cela constitue probablement un record ! "A trois left, c'était le rush : j'ai passé 88 contre As-7 pour arriver en heads-up." Face à Parham, Adrien possède alors 2,6 millions contre 4 millions : un léger désavantage qu'il ne tardera pas à combler avec une autre belle main. "Je trouve une paire de Rois. Je 3-bet préflop, il paie. Flop 2-5-4 avec deux carreaux. Je c-bet, c'est payé. Turn : un autre 2. Je checke, il mise, je check/raise à tapis, il passe. Il avait As-Dame en fait !"

Adrien Delmas
Quelques minutes plus tard, Adrien montrera un brelan de Dames gagnant au showdown pour creuser l'écart un peu plus, puis scellera définitivement son avantage avec un A2 gagnant à tapis préflop contre Q7. Après pas mal d'excursions frustrantes cette année, entre Vegas, Monte Carlo et Barcelone où ses nombreuses places payées n'ont pas résulté en une perf réelle ("J'ai manqué de réussite en late game", résume t-il à propos de sa série d'éliminations entre la 10e et la 100e place), Adrien pouvait savourer sa victoire, sa première sur un tournoi live de rang, et la seule qu'il remportera cette semaine, car... Adrien aura quitté Dublin avant la fin du Main Event ! "Je rentre chez moi jouer les grosses séries qui arrivent sur le .com", explique t-il. Il faut dire que nous avons affaire à un énorme bosseur. "La théorie, le jeu GTO, ce sont des trucs qui me passionnent vraiment, du coup je n'ai pas vraiment l'impression de bosser. Je peux passer dix heures de suite à jouer, puis trois heures derrière à étudier la théorie. C'est une passion, ça m'intéresse totalement." Pour preuves récentes de la ténacité d'Adrien, on exhibera cette récente victoire sur l'épreuve à 1000€ des Mini WSOP de Winamax, un titre Winamax Series en 6-max, ou une table finale sur les WCOOP, les séries de PS.

Adrien Delmas
A l'image de nombre de grinders que nous croisons au milieu des amateurs du WPO, ce séjour à Dublin WPO constituait pour Adrien des vacances, une occasion de se détendre tout en continuant à pratiquer sa passion. "Je suis venu en me disant que je faisais un break ! J'ai fait toutes les Winamax Series, j'enchaîne derrière... Je n'avais pas prévu d'autre tournoi après le Highroller. C'est l'occasion de voir les potes, de s'amuser avec les colocs, et de croiser des profils intéressants, comme MisterMV, un Youtubeur dont j'apprécie le travail."

D'ailleurs, lorsque l'on passe ses journées à la maison avec des lumières comme Ivan Deyra, Romain Lewis ou Victor Choupeaux, qui apprend quoi à qui, exactement ? "Des mecs comme Romain ou Ivan, ils peuvent me faire progresser sur les stratégies exploitantes, car je suis plus versé sur la technique pure." Ce soir, Adrien va pouvoir célébrer avec eux à l'aide de quelques pintes : trois après sa quatrième place sur le Main Event du WPO ("J'avais 18 ans !"), il termine à la seule place ne provoquant pas de frustration... Mais n'en oublie pas pour autant qu'il aurait pu être à la place de son dernier adversaire, Parham Ahoor : "Quand on est à tapis sur le dernier coup, je suis content d'avoir des gens qui m'encouragent, appellent les cartes pour moi, mais je pense aussi à lui : ça doit être frustrant ! En plus, c'est un mec très sympathique."

Le pire, dans cette histoire, c'est que Adrien, joueur que nous croisons grosso modo sur chacun de nos voyages poker depuis deux ans, ne se considère pas comme un bon joueur live. "En live, si tu fais, disons, 80 tournois par an, ce qui énorme, cela représente à peine trois sessions du dimanche en terme de mains jouées ! Il faut jouer tellement de tournois pour arriver à un échantillon valable... Je suis content d'avoir perservéré en live, mais je reste un joueur online." Que les prétendants au Main Event soient donc rassurés : Adrien Delmas sera de retour à la maison, et à ses études, bien avant la fin du festival, avec son trophée en poche, et plus de 35 000 euros de récompense. Un compétiteur coriace de moins, c'est toujours ça de gagné.

Résultats - Highroller 1 200 €
128 inscriptions (re-entry inclus) - Dotation 137 600 €

Vainqueur : Adrien Delmas (France) 35 730 €
Runner-up : Parham Ahoor (Iran) 24 355 €
3e : Guillaume Blanchi (France) 17 475 €
4e : Romain Lewis (Team Winamax, France) 12 385 €
5e : Max Silver (UK) 8 670 €
6e : Yves Sergeant (Belge) 6 605 €
7e : Alexandre Blanc (France) 5 090 €