masquer le menu

On est nombreux et on est pleins

- 24 septembre 2016 - Par Harper

978 entrées ont été recensées sur le Main Event du WPO Dublin 2016

Pour la première fois cette année, je me suis rendu chaque matin dans la salle du petit-déjeuner. Avec un scénario qui risque d'être une constante jusqu'à la fin du séjour : moins il y a de monde pour se remplir la panse en matinée, plus la salle de divertissements est peuplée jusqu'à l'aube. Avec cette question inévitable : les fêtards peuvent-ils enchainer sur une journée de poker ? La réponse est affirmative puisque l'affluence est restée stable par rapport aux années précédentes. Après les 994 entrées de 2014 et les 959 de 2015, ce sont 978 entrées qui ont été comptabilisées sur l'édition 2016 !

Le Winamax Poker Open de Dublin a vraiment une saveur à part. Devant notre salle de presse, située à un point stratégique entre la salle de tournoi et la Leisure Room où se déroulent les activités, nous avons croisé à 22 heures des joueurs courant dans les deux directions.

« Plus que quelques minutes pour s'inscrire sur le TOTEM ! » hurlaient ceux filant vers le poker.
« Vite, il y a le blind test qui va commencer » braillaient un verre à la main ceux se dirigeant vers la Leisure.

Alors, forcément, avec une telle ambiance, ce tournoi aimante les joueurs ayant un peu plus mis le poker de côté. Dans la salle, nous étions ainsi tout heureux de retrouver un joueur qui a écrit l'histoire du Team Winamax : Ludovic Lacay ! Après deux ans sans toucher les cartes, Cutsy a choisi Dublin pour signer des retrouvailles avec ses anciens coéquipiers et descendre quelques verres. Et en a profité pour jouer au poker en s'installant sur le Main Event. « Quand je suis arrivé je pensais etre +EV, mais en fait je crois que je suis favori » s'est marré Ludo sur Twitter en empilant des jetons. Il est parmi les 149 joueurs ayant survécu à ce Day 1B et il figure parmi les gros tapis avec 111 700. Autre ancien joueur du Team au départ de cette journée : Yann del Rey, mais l'ancien Top Shark a rapidement été éliminé. Une autre tête connue longtemps disparu de nos radars a en revanche brillé : Bruno Launais, qui a terminé avec un tapis dans la moyenne.

Au sein du Team Winamax, ils sont trois à avoir définitivement quitté le tournoi : Sylvain Loosli, Michel Abécassis et Gaëlle Baumann. En revanche, Davidi Kitai et Florian Decamps ont réussi à rejoindre Pierre Calamusa et Guillaume Diaz en seconde journée, après être chacun passé par la case re-entry. Le Belge n'est jamais vraiment parvenu à faire décoller son stack - il a même flirté un temps avec la barre des 5 000 - et termine la journée avec 58 000 jetons soit un peu moins de 25 blindes. Pour sa quatrième et dernière bullet, 1flip 2win a de son côté connu plus de réussite et pointe à 98 000.

Ça passe également pour Timothée Marlin, Otto Richard, Fred Brunet, Guillaume Chiron, les anciennes vedettes de la Top Shark Academy Valentin Devooght et Adrien Guyon ou encore nos collègues Julien Huber et Aurélien Guiglini. Du côté du couple Maxime/Bérangère Saussac, seul le premier sera en deuxième journée, la seconde ayant été éliminée peu avant minuit. Enfin, mention spéciale à la famille Teisseire, qui place deux de ses représentants au Day 2. Le père Antonin et le fils Artur (photo) se paient même le luxe de figurer ensemble au sein du Top 20 avec respectivement 140 000 et 146 000 jetons. À peu de choses près les Doyle et Todd Brunson du poker français.

Allez, assez parler de poker, nous avons envie de danser ! La Leisure Room est explosive après un blind test de folie mené par DJ Rond et Jaypee. Actuellement, Benjo est derrière les platines pour livrer un set électronique dont il a le secret. Nous allons donc rejoindre la bande de joueurs sur le dancefloor pour vous livrer demain le récit le plus précis possible des évènements se déroulant dans cette fameuse salle. Dans un but strictement professionnel donc.

Le prizepool complet et le nombre de places payées seront révélés peu avant la reprise samedi. Rendez-vous à midi (13 heures en France) pour le début des réelles hostilités aux tables et le moment de vérité : le Jour 2 ! Ne manquez pas à cette occasion le coup d'envoi du streaming animé par Harper et Jaypee. Bonne nuit à tous !

L'excellent Day 1B des Wameurs

- 24 septembre 2016 - Par Chhriis

Dans la cohue de fin de journée, il n’a évidemment pas été possible de retrouver tous les Wameurs que nous avons suivis aujourd’hui. Malgré cela, nous pouvons d’ores et déjà nous réjouir du résultat général qu’ont affiché nos représentants.

Tout d’abord, les modérateurs de Wam Poker ont montré la voie, notamment grâce à kroktachon qui reviendra demain avec un tapis de 132 000 pour un average à 82 500. Nicolas a bénéficié toute la journée d’une table n’ayant pas vraiment de répondant et lui permettant de prendre de nombreux petits pots sans jamais se mettre en danger. De son côté, El_moumou a également eu la chance de se sentir globalement à l’aise face aux adversaires qui lui ont été proposés. Il range 52 800 jetons dans son sac mais il aurait pu en être autrement s’il n’avait pas subit un mauvais coup dans les dernières mains jouées : « domino7 était short à ma droite et il a remporté un coup à tapis contre moi avec Roi-Quatre alors que j’avais Roi-Valet. Sans ce coup je terminais avec le tapis moyen ».

Le modérateur de Wam Poker, kroktachon, reviendra au Day 2 bien founi en jetons.

Glenn « domino7 » a donc de son côté vu la providence lui filer un petit coup de pouce, lui permettant de revenir demain avec 28 500 jetons plutôt que de se faire éliminer. Une autre très bonne nouvelle nous vient de Roaring_Lion que nous avions vu ce matin à l’apéro : sa journée a été rondement menée puisqu’il reviendra demain avec un tapis de 117 200 jetons.

Enfin, bien qu’il fera son entrée en matière directement dans la zone rouge avec un petit tapis de 28 300, nous aurons également le plaisir de retrouver guayo à l’entame du Day 2. L’intéressé commente sa journée : « Le début de journée a été vraiment bon avec une table soft et je me suis senti très à l’aise, presque plus qu’online. En milieu de journée, j’ai été dans la zone des 50 blinds qui ne correspond pas du tout à ma zone de confort et j’ai perdu pas mal de jetons face à des joueurs qui ouvraient toutes les mains. Mais c’est au retour de la pause dîner que ça a été vraiment dur : la journée a été longue et je n’avais plus qu’une vingtaine de blinds. J’ai été quelques fois à tapis pour me maintenir mais je n’ai jamais été payé ».

Guayo reviendra short stack au Day 2.

Du côté des moins bonnes nouvelles, c’est coup sur coup que nous avons perdu deux des nôtres à environ une heure de la fin de ce Day 1. Tout d’abord, dious2saiven qui a opté pour l’option agressive en check raisant à tapis avec un tirage couleur. Payé par un brelan, il ne trouvera aucun de ses outs pour le sauver. A peine quinze minutes plus tard, NikkaWhite prenait lui aussi le chemin de la sortie sur un banal coin flip, son As-Roi ne trouvant aucune amélioration face à la paire de Dix de son adversaire.

Rappel des autres éliminés de notre contingent : Ayar, fritzlm, mak4veli, rgneojek, WinaRSA, Sylleo, soxav.

Nous vous donnons rendez-vous au Day 2, demain dès midi. D'ici là, que ceux dont nous n'avons pas encore parlé dans ce coverage n'hésitent pas à se manifester en postant sur le forum ou en venant directement me voir !

Le spectacle de Guignol

- 24 septembre 2016 - Par Flegmatic

C'est un Aurélien Guiglini en pleine forme que je retrouve après la dernière pause de la journée, avec un tapis plutôt confortable d'environ 175 000 jetons. Un petit coup de poker à raconter Guignol ? "À cette table - où figurent notamment Davidi Kitai et Youri, le vainqueur du tournoi de beer pong d'hier - non. Mais en même temps je viens d'arriver. Ah si, 'Framboises' a fait un bluff pourri tout à l'heure, mais je ne me souviens pas exactement de la main. Dans le doute reste ici, il va se passer quelque chose, c'est sûr," me glisse le récent finaliste WSOP, avant de se saisir de mon calepin et de mon crayon quelques minutes plus tard. "Un petit bluff sympa, commente-t-il, même si j'ai eu très chaud." Je prends, c'est parti.

Alors que les blindes sont de 600/1 200, le cutoff ouvre à 2 500. Armée de 57, Aurélien défend depuis sa grosse blinde, puis place un check/raise à 9 000, suite à un continuation bet de 3 500 de son adversaire sur un flop J62. Le turn est un A, qui invite Guignol à poursuivre son agression en ajoutant 12 500 au milieu. La rivière amène un 9 en même temps qu'une ultime salve à 32 000 du chef de produit Winamax, alors qu'il reste 31 000 jetons à son adversaire. Ce dernier finit par passer, offrant à notre Guignolo un joli pot et un bon boost de confiance.

Arrivé en retard, parti en avance

- 24 septembre 2016 - Par Chhriis

Quelle que soit la communauté que vous fréquentez, vous l’y avez probablement déjà croisé. Du coup, je ne sais pas s’il est correct de le définir comme étant un Wameur même s’il a déjà posté quelques 13 734 messages sur notre forum. Pour la première fois, soxav est venu faire un tour à Dublin voir de lui-même ce qu’il se passe durant le WPO.

Pour les quelques-uns qui ne suivent pas, Xavier fait partie de ces joueurs arrivés très tardivement à cause de son avion retardé. Mais pour compenser, il a quitté le Main Event plus tôt que bien des joueurs. Cela ne semble cependant pas l’avoir beaucoup secoué puisqu’il lui faudra de longues secondes avant de retrouver dans sa mémoire les circonstances de son élimination.

Son malheur a commencé lorsque son brelan a fait la rencontre d’un full et s’est terminé au retour de la pause diner : « Nous n’étions que trois à table et il me restait une dizaine de blinds. J’ai voulu profiter de la situation pour envoyer mon tapis avec Valet-Sept et je me suis pris un bon slowroll par la grosse blind qui a réfléchi une bonne minute avant de me payer avec As-Dix ».

Se délectant d’une bière avec WinaRSA au bar de la Leisure Room, les deux compères assistent pour le moment au Blind Test qui voit les foules se déchainer. Nous ne maquerons d’ailleurs pas de vous poster quelques photos afin que vous puissiez juger par vous-même de l’ambiance déjantée qui y règne.

Les lendemains ne sont pas forcément durs

- 23 septembre 2016 - Par Harper

En voyant Youri se pointer au départ de ce Day 1B, je dois bien vous avouer que je ne me montrerai pas forcément serein quant à son avenir. Le bougre a remporté hier la compétition de beer pong avec son équipe des Jordan du Pauvre et a jugé utile - on ne lui en voudra pas - de poursuivre la fête jusqu'au petit matin. S'il est légèrement suintant, Youri est néanmoins assis derrière un intéressant tapis de 50 000 jetons à une table où il a la position sur Davidi Kitai et Aurélien Guiglini. « Le secret, c'est de ne jamais complètement perdre le rythme », dit Youri avec le sourire en me montrant sa bière. « Il faut maintenir un niveau d'alcoolémie minimum ! »