masquer le menu

À toute berzingue

- 25 septembre 2016 - Par Flegmatic

Le Day 2 le plus rapide de l'histoire du WPO

Le Jour 2 de ce Winamax Poker Open 2016 s'annonçait d'emblée comme le plus chargé du festival, il a tenu absolument toutes ses promesses. Tout au long des douze niveaux de cinquante minute disputés ce samedi, les éliminations se sont succédées encore plus vite que les pichets de bière ne se remplissaient dans la Leisure Room. C'est dire. Au final, ils ne seront que douze demain au départ d'un Day 3 qui démarrera à 13 heures. Un chiffre exceptionnellement faible, surtout en le rapportant à celui des années précédentes. À field comparable, ils étaient encore 25 en 2014 et en 2015. De là à tabler sur une dernière journée express, il n'y a qu'un pas que la peur du jinx nous empêche de franchir.

Longtemps après une bulle passée sans encombre aux alentours de 16 heures, le nombre de sortants venant réclamer leur dû au cashier n'a eu de cesse de se maintenir à un niveau presque anormalement élevé. À tel point que, dans un élan d'optimisme peu commun, nombreux furent les membres de la salle presse à se prendre à rêver d'une table finale atteinte dès ce soir. Ou, pour les plus crévés, à espérer une fin de journée avancée. Que nenni. La direction du tournoi, emmenée par un Thomas Gimmie inflexible, décida d'aller jusqu'au bout de son plan initial, qui nous emmena jusqu'à 1h30 du matin.

Preuve supplémentaire que cette journée devait être animée de bout en bout, le dernier sortant ne fut connu que sur l'ultime main de la journée. Bien avant cela, les revenants Ludovic Lacay et Bruno Launais, le finaliste de l'an passé Guillaume Diaz, le chip leader du Day 1A Jérémy Saderne (photo) ou encore Timothée Marlin ont pris la porte avant l'argent.

À l'inverse, ont réussi à atteindre les places payées le tenant du titre Pierre Calamusa, son collègue du Team Florian DecampsLudovic 'mikedou' Riehl (photo) - qui s'est ensuite offert le titre sur le Side Event Win the Button - Ivan Deyra, le vainqueur du Totem Quentin RousseyAurélien 'guignol' Guiglini ou encore Micaël 'Walter White' Busto. Pour les résultats complets, on vous renvoie vers ce fichier. Notons seulement qu'il ne faisait pas spécialement bon faire partie du Top 10 en début de journée, seuls l'Irlandais Sven Mc Dermott et le Lillois Cédric Vanhoote parvenant à conserver leur rang.

Ils feront tous deux partie d'un Day 3 au casting éclectique, du genre de ceux qui font le sel d'un tournoi live Winamax. On vous laisse d'ailleurs faire plus ample connaissance avec eux. Pour nous il est encore temps de savourer quelques centilitres - litres ? - de bière, avant de revenir en pleine forme pour la conclusion du tournoi le plus fun de l'année. Une chose est sûre, quelqu'un repartira demain soir plus riche de 72 000 euros. Le reste ne demande qu'à être écrit.

Les demi-finales débuteront à 13 heures !