masquer le menu

On a bien joué, on a bien bu

- 25 septembre 2015 - Par Flegmatic

Fin du Day 1A



Minuit et demie à Dublin. Alors que les joueurs quittent un à un la salle de tournoi pour célebrer leur qualifiication dans la Leisure Room du Regency Hotel, une seule pensée me vient en tête au moment de récapituler ce Day 1A du Winamax Poker Open : cette première journée a tenu toutes ses promesses. Les esprits chagrins peuvent bien retenir l'affluence en baisse sur le Main Event par rapport à l'an dernier (336 inscriptions contre 412), se serait vraiment cracher dans la Guinness et les innombrables verres de bière blonde vidés les uns après les autres au rythme des lancers d'un Beer Pong Tournament premier du nom d'anthologie.

Si l'on fuit les cris de guerre de bêtes avinées pour se rapprocher du bruit des jetons et des éclats de voix un tantinet plus policés, ce jeudi 24 septembre a été le théâtre de la traditionnelle réunion entre réguliers du tournoi dublinois, professionnels prêts à en découdre, WIP en quête d'exploit et joueurs occasionnels à la recherche de leur one time. Ce mélange des genres a donné lieu à des confrontations de style improbables entre terreurs des tournois online, Génie triple couronné et Lepreuchaun en haut de forme fluo. Malgré une agitation générale proche parfois de l'hystérie collective, l'ambiance a su rester bon enfant tout du long. Les éliminations se sont enchaînées, les bad beats se sont accumulés, mais jamais la bonne humeur ne s'est évaporée, chacun pouvant se raccrocher à l'espoir d'un apéro aussi soudain que prolongé ou d'une éventuelle perf' dans un Side Event ou un satellite à aller chercher.

Des moments comme ceux-là, le WPO en offre des dizaines par jour, voir par heure si l'on se met à fouiller chaque recoin de couloir, à guetter du coin de l'oreille chaque conversation ou à compter chaque pinte descendue. Au final, et d'autant plus lors d'un Day 1, le poker passerait presque au second plan. Mais ne vous y méprenez pas : personne n'est ici pour faire de la figuration, et les 87 joueurs à avoir passé aujourd'hui l'étape fatidique du Day 1 n'auront qu'un objectif en tête : atteindre la table TV du dimanche soir pour voir leur nom scandé par un field en délire. On y est pas encore, mais on s'en est déjà grandement rapproché. Rendez-vous vendredi midi pour un autre Day 1 : le casting sera différent, mais les motivations identiques.


 

Fin du Day 1A : Saber Harrazi mène les troupes

- 25 septembre 2015 - Par Florence

Jusqu'au bout, il en a mis partout. Lors de la dernière pause de la journée, le Gujanais Saber Harrazi ne se gênait pas pour nous vanter ses exploits, racontant les énormes bluffs qu'il avait réussi à passer. Alors que les rescapés (86 au total sur 336 inscriptions) rangeaient gentiment leurs jetons dans un sac, Saber était toujours engagé dans un coup, poussant son adversaire à tapis sur un board où le 8 offrait la quinte. Après de nombreuses minutes de tank, le qualifié club qu'il affrontait passait sa main, laissant Saber compter son impressionnante pile. Régulier des tournois du Sud-Ouest de la France, vainqueur d'un DSO en 2013 et de plusieurs tournois annexes en EPT, Saber Harrazi est loin d'être un inconnu du circuit. C'est avec 274 500 jetons qu'il reviendra au Jour 2, grâce à une journée de rêve "Je ne suis pas parti une seule fois à tapis, j'ai grind des pots entre 30 000 et 40 000." En toute détente.

Cliquez ici pour consulter la liste complète des 86 survivants du Day 1A. Voici une extrait de la liste :

Saber Harrazi 274 500
Ott Jaakson 181 400
Vincent Wattelet 152 000
​Ludovic Lebeault 145 700
Corentin Ropert 132 600

Davidi Kitai 132 500 (Team Pro Winamax)
Jérôme Launay 123 000
Jérôme L'Hostis 119 600
Romain Lefebvre de Rieux 115 700
Florian Fabre 115 300

Adrien Guyon (Team Pro Winamax) 114 500


Pierre Calamusa 102 000 (Team Pro Winamax)
Timothée Marlin (qualifié Winamax) 92 500
Isabelle Dupraz 92 400
Louis Linard (qualifié Winamax) 82 700

Moyenne 77 241

Antonin Tesseire 68 900
Maxime Chilaud (qualifié Winamax) 63 000


Pierre Rabadan WIP 21 400 (photo)
Ivan Deyra (qualifié Winamax) 20 400

Wameurs : demain ça ira mieux

- 25 septembre 2015 - Par Chhriis

Les Wameurs étaient peu nombreux à engager cette journée, et c'est sans surprise considérablement affaiblis qu'ils la terminent : sur les forces engagées aujourd'hui par le forum Wam Poker, seuls olstargame (photo ci-dessous, 110 900 jetons) et Max.Keane59 (108 100) sont parvenus à passer entre les gouttes et reviendront au Day 2 : la copie est propre lorsqu'on sait que le tapis moyen est de 71 000.

De leur côté, les pros Clément Thumy et Quentin Lecomte n'ont pas eu la même réussite, rendant les armes dans la seconde partie de la journée sans que nous ne puissions assiter à leur coup final. Nous avons également perdu hayguss dont le As-Roi n'a pas résisté au Roi-Roi de son adversaire.

Demain, nous suivrons à nouveau zerodcuix et Sylleo, éliminés aujourd'hui, qui utiliseront l'option re-entry dans l'espoir de mieux figurer. Ils évolueront aux côtés d'un nombre bien plus important de Wameurs puisque j'ai pu reconnaitre une bonne vingtaine de pseudos dans la liste des inscrits : que les concernés n'hésitent pas à se manifester s'ils souhaitent que je suive leur parcours !

Parmi ceux qui viendront croiser le fer et que vous connaissez probablement, nous retrouverons par exemple Dr.grinsp00n (récent vainqueur du tournoi opposant Wam au Club Poker), vaudoudou et SHARKDURRR (qualifiés à l'occasion de compétitions réservées aux Wameurs), RicardocGS (que nous avions rencontré lors de la finale du dernier Winamax Poker Tour), DansLeDurrrr, domino7, ou encore les quatre modérateurs de notre forum El_moumou, fritzlm, kroktachon et Nath.1967.

Pour ce qui les attend, je laisserai simplement la parole à Antoine, l'un de nos croupiers préférés, qui s'est laissé emporter par l'ambiance malgré ses nombreuses heures de travail :

Va falloir chatter

Le Beer-Pong est-il le vrai Main Event du WPO ?

- 25 septembre 2015 - Par Benjo DiMeo

La clé du succès du beer-pong ? Sa simplicité. Tu perds : tu bois. Tu gagnes : tu bois. Dans tous les cas : tu bois, que tu parviennes ou non à lancer la balle dans les gobelets adverses. Pour beaucoup de visiteurs réguliers de Dublin, cette première édition du Winamax Beer Pong Open représentait le vrai Main Event du week-end, reléguant le poker au second plan, en tout cas le temps d'une soirée, où la Leisure Room suintait littérallement le houblon et la joie de vivre. 

Avec seulement 32 équipes de 2 joueurs, il n'y a pas eu de place pour tout le monde... Et pour les happy few ayant réussi à décrocher une place, hors de question de la jouer petit bras : tout le monde a donné de sa personne, entre les pros connus du circuit, les membres du Team Winamax, les représentants de clubs et assos de toute la France, des mecs qui ont reservé leur billet d'avion juste pour le beer-pong, et même les fondateurs de Winamax Christophe et Alex.

A mesure que les tours passaient et que le field se réduisait, les gestes se faisaient moins assurés, les démarches chancelantes, et des grimaces se formaient au moment de lever le coude pour la énième fois. Heureusement que le public était là pour chanter, hurler, taper dans les mains pour galvaniser les valeureux gladiateurs de la bière et les porter jusqu'en finale. 

Une finale qui a vu la victoire de l'équipe des Swiss'Oul : deux joyeux drilles disputant leur tout premier WPO, venus de Genève sur l'invitation d'un habitué de Dublin. Yann et Capo nous l'ont avoué : ils ne sont même pas sûrs de jouer au poker cette semaine, les activités proposées dans la Leisure Room suffisant largement à rassasier leur soif de compétition. Cela pourrait être un slogan alternatif pour le Winamax Poker Open :

"Je suis venu pour le poker, je suis resté pour la bière."
 

Une chose est sûre : personne n'a eu soif durant ce tournoi.



Pas mal d'équipes étaient déguisées (ici les French No Limit.)

Ceux qui vont boire te saluent.

Christophe et Alex, les fondateurs de Winamax, se sont inclinés au premier tour. 



Les arbitres ont pris leur rôle très au sérieux. 

Alcooliques ? Non, athlètes, monsieur !

L'esprit d'équipe, c'est 50% de la victoire. 

Les occasions de célebrer furent nombreuses.

Le beer-pong, une ode à la joie de vivre.

Bon, et à la bière aussi.

Mais surtout à la joie de vivre.



Des joies, des peines, des rires, des larmes : le beer-pong est un humanisme.

Expert ès-beer-pong du Team, Mikedou fut bien soutenu par ses coéquipiers, mais dut cependant se contenter d'une place en quarts de finale.

On en a vu pas mal, des séquences émotion de ce genre.

Représentants le forum Wam-Poker, El Moumou et Vaudoudou ont bénéficié de moult retournements de situation pour atteindre les demi-finales.







La demi-finale entre les Suisses et la French No Limit furent très longues...

...Les FNL n'hésitant pas à tenter des manoeuvres de destabilisation.



Les Suisses ont fini par décrocher leur qualification pour la finale.





 

Finaliste de la toute première édition du Winamax Poker Open en 2010, Romain Mahot (au second plan ave cle maillot d'Angers) s'est hissé en finale avec son pote Hugo.





Victoire finale pour la Suisse ! 

Yann et Capo, vainqueurs du tout premier Winamax Beer Pong Open. Bravo les Suisses !

Pendant ce temps, dans la Leisure Room

- 25 septembre 2015 - Par Chhriis

La Leisure Room est, pour les éliminés et les accompagnateurs, « the place to be ». Lorsqu’il ne se passe rien autour des tables qu’il serait intéressant à raconter, on y trouve toutes sortes d’énergumènes qui nous offriront de la matière. Ce constat est d’ailleurs d’autant plus vrai lorsqu’un championnat de Beer Pong vient de s’y tenir.

En m’y rendant, il m’a été possible de découvrir une toute nouvelle Wameuse, jusqu’ici inconnue de mes services. Qui est-ce ? Ce qui est en tout cas certain, c’est qu’elle déborde d’énergie au point qu’il vous sera possible de la découvrir d’ici peu en vidéo. Voici trois photos en guise d’amuse-gueule :

La question qui demeure est simple : qui est-elle ?