masquer le menu

All In ! Call !

- 20 septembre 2010 - Par juniorDaFish

Le vainqueur et la conclusion du Winamax Poker Open de Dublin

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Résultats

- 20 septembre 2010 - Par Benjo DiMeo

Winamax Poker Open – Septembre 2011 – 313 joueurs

Coverage par Winamax

1. Alan Trueick (Irlande) 40,142€

2. Romain Mahot (France) 24,649€
3. Cyril Calestroupat (France) 18,154€
4. Nicolas Vallée (Qualifié Winamax) 12,990€*
5. Stéphane De Sieter (France) 9,077€*
6. Stéphane Di Crescenzo (Qualifié Winamax) 5,947€*
7. Rémy N. (Qualifié Winamax) 4,382€*
8. Benjamin Millo (Qualifié Winamax) 4,382€
9. Ronan Monfort (France) 3,443€
10. Renaud Causse (Qualifié Winamax) 3,443€
11. Jérôme Lebrun (Qualifié Winamax) 2,504€
12. ex aequo Guillaume Gevrey (France) 2,269€
12. ex aequo Julie Kuhn (France) 2,269€
14. Ivan Tononi (Italie) 2,035€
15. Kevin Fitzpatrick (Irlande) 1,643€
16. Nial McNamara (Irlande) 1,643€
17. Gabriel Charpentier (France) 1,643€
18. Ivan Minne (Qualifié Winamax) 1,643€
19. Anthony « raver44 » Lorieu (France) 1,252€
20. Alexandre Pires (Portugal) 1,252 €
21. Charles-Eric Blais Cubertafond (Qualifié Winamax) 1,252€
22. Julien Jegard-Dumas (Qualifié Winamax) 1,252€
23. Fabien Bischoff (Qualifié Winamax) 1,252€
24. Barry Hand (Irlande) 1,252€
25. Mikael Fisbein (Qualifié Winamax) 1,252€
26. Jérôme Corbet (France) 1,056€
27. Ciaran Taggard (Irlande) 1,056€
28. Francis McCormack (Irlande) 1,056€
29. Rémy Gleize (Qualifié Winamax) 1,056€
30. Phil Baker (Irlande) 528€*
31. Albert Kenny (Irlande) 528€*

* ils remportent aussi une entrée pour le WPO 2011

Seize heures de poker

- 20 septembre 2010 - Par Benjo DiMeo

Marathon à Dublin

L'objectif de cette quatrième journée passée en capitale irlandaise était simple. Des 19 prétendants au titre, il ne devait en rester qu'un : le vainqueur du Winamax Poker Open ! Débutant la journée avec le plus petit tapis, Anthony Lorieu a un instant cru pouvoir revenir dans la course, bénéficiant d'un heureux coup du sort pour doubler son tapis. Mais la réalité l'a rattrapé lorsque son As-Sept s'est heurté au As-Dix de Stéphane Di Crescenzo, scellant la fin de son parcours en dix-neuvième place. Il allait rapidement être suivi par d'autres petits tapis comme Ivan Minne, Gabriel Charpentier, Nial McNamara, Kevin Fitzpatrick ou encore Ivan Tononi.

Une pause permettait alors aux joueurs de respirer. Pour la plupart simples amateurs qualifiés sur internet pour une poignée d'euros ou gratuitement, ils n'étaient plus qu'à quelques places d'une finale inespérée. Les rêves de Julie Kuhn, Renaud Causse et Guillaume Gevrey n'allaient néanmoins pas se matérialiser, leurs petits tapis ne parvenant pas à prendre de l'ampleur. Deux joueurs appréciés du grand public allaient ensuite nous quitter. Venu spécialement de Guyane pour disputer le tournoi, Jérôme Lebrun voyait son parcours s'arrêter en douzième place. Débutant pourtant la journée avec le deuxième tapis, ce fut au tour de Ronan Monfort de rendre les armes. « Je n'ai pas réussi à changer de rythme aux moments opportuns » regrettait Roroflush à l'issue de son tournoi. C'est sur un terrible bad beat qu'allait ensuite nous quitter Benjamin Millo, sa paire d'as ne résistant pas au As-Roi de son ami Stéphane Di Crescenzo.

Coverage par Winamax

La pré-table finale à sept joueurs pouvait alors débuter. Après trente minutes d'inactivité, Rémy N. subissait une mauvaise rencontre et nous quittait désemparé en septième place. En plus de sa récompense financière, il voyait néanmoins Winamax lui offrir son ticket d'entrée pour le Winamax Poker Open 2011, tout comme les cinq autres français ayant atteint la finale ! Parmi les six survivants, un seul irlandais : Alan Trueick. Mais retenez bien son nom, il va causer de sérieux problèmes à nos frenchies... Parmi eux, trois joueurs de club : Stéphane Di Crescenzo, Nicolas Vallée et Stéphane De Sieter, mais aussi deux jeunes joueurs issus de la génération en ligne : Romain Mahot et Cyril Calestroupat.

Plus petit tapis, Stéphane De Sieter allait bénéficier d'un heureux double up sur Stéphane Di Crescenzo avec As-Dame contre une paire de rois. Un pot qui allait sérieusement meurtrir le tapis du sociétaire du club de l'OPT. Ayant pourtant débuté la finale en position de chipleader, Stéphane Di Crescenzo allait nous quitter plein de déception en sixième place. Le clan français alors exulter, Alan Trueick tombant à sept blindes... Mais l'irlandais allait se montrer résistant, doublant à deux reprises pour revenir dans la moyenne. Après « Darts06 », c'est un autre membre de la communauté Wam-Poker qui allait nous quitter en tentant un Hero call sur l'irlandais. Stéphane « rasheed x » De Sieter était éliminé cinquième pendant qu'Alan prenait le commandement du tournoi.

Très discret durant le début de la finale, Romain Mahot allait trouver une situation favorable pour doubler et revenir dans la course, ses deux as tombant face aux deux dames de Nicolas Vallée. C'est là que les ennuis ont commencé pour celui qu'on surnomme « Epalisca. » Chipleader avant cette malheureuse confrontation, le joueur de Bourg Hold'em allait s'engager dans une main à rebondissements contre Cyril Calestroupat. Un pot massif contenant plus du tiers des jetons du tournoi s'est constitué avec une simple paire de cinq du côté de Nicolas, contre un simple tirage couleur pour Cyril. La rivière tourna à l'avantage de ce dernier et Nicolas dut nous quitter en quatrième place. Débutait alors une longue partie à trois avec des tapis équilibrés entre Alan l'irlandais ainsi que Romain et Cyril, les deux jeunes joueurs en ligne français. On pensait Cyril Calestroupat capable de prendre l'ascendant sur la table mais celui-ci s'est fait attraper sur de trop nombreux bluffs et s'est finalement incliné en troisième place au terme d'un coin flip perdu contre Alan.

Coverage par Winamax

Seul « étranger » (hé oui, on est chez nous à Dublin !) de cette table finale, l'irlandais débutait le face à face avec deux tiers des jetons. Mais le prometteur Romain Mahot n'avait pas dit son dernier mot. Durant trois longues heures, le français allait suivre le rythme perdre des jetons/doubler son tapis. Ce trophée ne semblait néanmoins pas pouvoir échapper aux mains de l'expérimenté irlandais. Du haut de ses 44 ans, Alan Trueick remporte son premier titre. Présent pour suivre la finale, Aurélien Guiglini en a profité pour le féliciter... A sa façon ! « On a volé la Coupe du Monde de football aux irlandais, c'est légitime qu'ils nous volent notre trophée ! Disons qu'il y a un partout, balle au centre ! » La formidable aventure du Winamax Poker Open touche donc à sa fin. Merci à tous de nous avoir suivis et rendez-vous mardi en direct de Londres pour suivre les World Series of Poker Europe !

Harper

Le trophée reste en Irlande

- 20 septembre 2010 - Par Harper

Alan Trueick remporte le Winamax Poker Open

Coverage par Winamax

Après un face à face de plus de trois heures, Alan Trueick est déclaré vainqueur de ce Winamax Poker Open. Seul irlandais engagé face à cinq français en finale, Alan a su faire parler son expérience pour s'imposer. Ce joueur professionnel de 44 ans aura néanmoins du batailler pour se défaire de ses adversaires. Tombé à seulement huit blindes après une tentative de bluff échouée contre Stéphane De Sieter, Alan est revenu dans la partie en doublant sur Romain Mahot puis en remportant un coin flip massif contre Cyril Calestroupat. Dès lors, la machine était lancée. L'ensemble de la table s'est ligué contre Alan, oubliant parfois que l'objectif premier n'était pas d'éliminer l'irlandais, mais de monter un maximum de jetons pour s'imposer. Alan en a profité pour rentabiliser les (nombreux) jeux qu'il a touché. Laissant ensuite ses adversaires s'entretuer et éliminant Cyril Calestroupat en troisième place, l'irlandais a pu aborder le face à face dans de bonnes conditions.

En tête à tête, Alan disposait d'un net avantage en jetons, mais Romain Mahot s'est révélé être un adversaire coriace. Tel un Rocky des grands jours, le jeune français (21 ans mais déjà 8 ans de poker derrière lui !) ne voulait tout simplement pas abdiquer, doublant son tapis à deux reprises, et reprenant même l'avantage un court instant, tandis que les lueurs de l'aube pointaient aux fenêtres du Ballsridge Hotel. Au final, la guerre d'usure aura été remportée par le professionnel irlandais. C'est deux combattants épuisés qui se sont serrés la main, sous les applaudissements nourris d'un public encore nombreux malgré l'heure tardive.

Le trophée du premier Winamax Poker Open restera donc en Irlande... Jusqu'à l'année prochaine au moins.