masquer le menu
   

Quatrième finale pour Esther Taylor !

- 8 juillet 2017 - Par Flegmatic

Event #67 - High Roller Pot-Limit Omaha 25 000$ (Day 3)

Esther Taylor

Elle ne fait peut-être pas autant de bruit que Daniel Negreanu, mais Esther Taylor réalise depuis le début de l'été des WSOP en tous points exceptionnels. Sixième de l'Event par équipes à 1 000 dollars, huitième du tournoi de H.O.R.S.E. à 1 500 dollars et quatrième du tournoi à 1 500 dollars mélangeant Hold'em et Pot-Limit Omaha, l'Américaine, visiblement connue ici sous le pseudo 'ETAY,' est actuellement à trois left du Highroller PLO à 25 000 dollars ! Une quatrième finale qui la place désormais au niveau du Canadien, seul joueur à avoir accompli cet exploit jusque là cet été.

Habituée des grosses parties de cash game, où elle a gagné le respect de bons nombres de ses homologues masculins, elle semble avoir trouvé la clé pour perfer en tournoi, comme sa quatrième place sur le Championship de Stud Hi-Lo l'an dernier le laissait déjà entendre. Vous l'aurez compris, Esther est une joueuse polyvalente, qui n'a pas peur d'enchaîner les longues journées autour d'une table. Short stack une majeure partie de cette finale, ETAY a notamment vu sortir des pointures comme Martin Kozlov (9e, 87 813$), Dan Smith (7e, 146 961$), Dario Sammartino (6e, 197 007$), ou encore Bryce Yockey (5e, 270 242$).

James Calderaro
Un volontaire pour un bras de fer ?

Cela fait maintenant plus d'une heure qu'Esther et son petit tapis se battent contre les gros bras - et les gros stacks - de l'Américain James Calderaro (photo) et du Russe Alexey Rybin et, vous savez quoi, même avec une douzaine de blindes devant elle, on la voit bien leur mettre des bâtons dans les roues pendant encore un petit moment. Avec d'ores et déjà 543 713 dollars dans la poche, sans quitter des yeux les 1 289 074 billets verts à la gagne, elle est assurée de pulvériser son meilleure résultat en tournoi live, et de passer allègrement la barre du million en carrière. En tout cas, quoi qu'il arrive ce soir, et même en cas de grosse perf' féminine sur le Main Event, Esther Taylor est pour nous LA joueuse numéro 1 de ces World Series of Poker 2017.

Alexey Rybin

Chipcount recensé lors du dernier break par nos confrères de PokerNews

James Calderaro (USA) 12 210 000 (61BB)
Alexey Rybin (Russie) 10 640 000 (53BB, photo)
Esther Taylor (USA) 2 785 000 (13BB)

Échelle des gains

Vainqueur : 1 289 074 $
Runner-up : 796 706 $
3e : 543 713 $

Esther Taylor Rail
Comme lors de ses finales précédentes, Esther peut compter sur un rail bien fourni et qui n'hésite pas à faire du bruit à chaque pot remporté

Taylor - Calderaro
Esther relance préflop, James Calderaro se couche et, beau joueur, se lève et applaudit son adversaire. Un respect et une ambiance décontractée qui font plaisir à voir.

100% in the money

- 8 juillet 2017 - Par Veunstyle72

Event #70 - Ladies NLHE Championship 1 000$ (Fin du day 1)
Estelle Denis fait partie des 4 françaises à avoir atteint les places payées

estelle denis

Estelle Denis est rincée, ça je peux vous le dire : "Dans ma tête, il est bel et bien 7h30 du matin, crois moi !", me glissait-elle alors que la bulle du Ladies Event était en cours, sur les coups de 22h30. 108 places payées sur les 718 inscriptions du jour.

48 heures à peine après avoir foulé le sol américain, et pour son deuxième tournoi de l'année seulement, Estelle Denis réussit de la plus belle des manières son entrée sur les WSOP, en atteignant l'une des 108 places payées de ce tournoi réservé (ou presque) aux femmes. Malheureusement, l'aventure a tourné court peu de temps après, des suites d'une confrontation entre sa paire de Dames, et le Roi-Dame d'une adversaire, qui va compléter sur la turn, un flush draw trouvé dès le flop. 

Estelle Denis s'incline 96e pour 1 545$, soit 25$ de plus que le premier palier de gains. Difficile de gagner beaucoup d'argent sur ce tournoi, quand on sait que par exemple, la joueuse qui terminera 10e empochera 7 000$, alors que la future championne s'emparera du petit jackpot de 135 000$. Estelle nous a raconté avoir joué avec un homme aujourd'hui, qui a donc échappé à la vigilance de tout le monde : "Ah mais c'est normal, il n'a pas joué longtemps. C'était un Canadien, il s'est inscrit deux niveaux avant la fin des inscriptions, il avait une quinzaine de blindes et je l'ai bust. J'étais surprise de le voir, je lui ai demandé s'il était là depuis le début, mais non, il m'a raconté qu'il venait simplement d'arriver à Vegas et qu'il voulait se faire le plaisir de disputer un event des WSOP avant le Main Event. Et il a vu qu'il ne lui restait plus que celui-ci. J'ai gagné un flip contre lui, AJ contre 66, tout le monde a applaudit quand je l'ai bust, et il nous a quand même dit qu'il jouerait le Main Event après, c'est fou."

Estelle s'est-elle fait avoir par un petit menteur qui aurait perdu un pari ? A-t-elle rencontré un milliardaire gambleur égaré ? Personne n'en sait foutrement rien, mais les filles remercient chaleureusement ce monsieur d'être venu apporter 10 000$ de plus dans le prizepool.

En parlant de prizepool, d'argent, de choses qui font vibrer, je vous propose de revivre la bulle de ce Ladies Event, histoire de sentir la pression monter, de découvrir quelques visages bien connus de ce milieu et de passer finalement un peu de temps au milieu des tables du Rio. Ça s'est passé sur Periscope, juste ici : 

nathalie_schaeffer_odet

Estelle Denis n'est pas la seule tricolore à avoir atteint les places payées, elles sont 4 au total (à moins que mon radar à Françaises fasse des siennes) : Thi Nguyen, Nathalie Odet-Schaeffer et Judith Ezagouri sont également toutes in the money

Nathalie a tenté de cacher son visage au maximum derrière ces lunettes fumées, mais il en faudrait plus pour se dévier de mon chemin : quand on cherche de la Française au milieu d'un field d'Américaines, on les trouve. "J'ai un tout petit stack pour demain, mais ça reste 10BB, je vais me battre ! Je voulais faire le Ladies de l'Aria demain, mais je crois que c'est loupé." Et en effet, avec seulement 13 200 jetons, Nathalie n'est pas au mieux pour aborder la suite de ce tournoi.

judith_ezagouri

"C'est génial !" s'extasiait Judith Ezagouri, "c'est mon premier gros tournoi live, et je suis déjà dans l'argent, je suis tellement contente !" La représentante du Florida Poker Tour s'est battue avec ses armes et un tout petit stack, et a tenu bon pendant tout le temps nécessaire de la bulle. Elle a emballé 11 900 jetons et sera probablement l'une des shortstacks de ce Day 2. Et alors ? Elle y est au moins au jour 2.

thi nguyen

Du côté de Thi N'Guyen, comme souvent, on ne sourit que très peu pendant les coups. La représentante d'Onpok était en mission aujourd'hui, celle de monter des jetons. Le style de Thi étant ce qu'il est, elle a réussi à les monter ces jetons... avant d'en reperdre énormément. Thi reviendra pour le jour 2 avec 15 000 jetons. C'est peu, mais ça fait d'elle la Française la mieux fournie pour la suite du tournoi. Oui bon d'accord, ça ne sent pas beaucoup le bracelet WSOP tout ça...

amanda baker

Amanda Baker, runner up 2016 de ce Ladies Event, a éclaté la bulle, après avoir trouvé trips contre trips sur la turn. Son kicker a fait la différence, et la joueuse éliminée a alors rapidement quitté la salle, comme vous pourrez le voir sur la fin du Periscope

annette obrestad

Annette Obrestad ne gardera surement un souvenir mémorable de ce tournoi, elle qui a sauté à quelques places seulement de l'argent

vanessa selbst

J'en connais une qui a savouré chacune des minutes qui s'écoulaient tout pendant que la bulle approchait, Vanessa Selbst évidemment. Si avec les hommes, l'Américaine n'a pas montré grand chose cet été, avec les femmes, Vanessa se régale toujours autant. Je l'ai vu arroser dans tous les sens, en souriant à chaque fois à la joueuse de BB. Qui, quoiqu'il arrivait, n'allait jamais revoir cette grosse blinde. Elle a fait le boulot, même si elle a laissé filer quelques plumes en fin de journée. Mais avec 94 800 en sa possession, ce Day 1 reste une réussite pour elle.

Il reste 85 joueuses. La patronne de ce tournoi s'appelle Parm Mehmi et a monté 120 000 jetons aujourd'hui, soit 24 tapis de départ. Elle a déjà atteint la table finale ce même tournoi en 2015 (5e) et connait donc le chemin à parcourir. Parmi les joueuses notables, il serait bien malin de féliciter par exemple Vanessa Selbst, 6e au général (94 800), Oanh Bui, 7e, (92 700), Lynn Gilmartin, 12e (71 500), ou encore Amanda Baker, 26e (56 000).

Reprise de ce tournoi à midi, avec pour ambition de trouver les neuf finalistes.

Vivement le Main Event

- 8 juillet 2017 - Par Flegmatic

Event #68 - NLHE 3 000$ (Day 2)
Les Français n'iront pas plus loin 

Tournoi 3K

Vous aurez beau chercher, même en plissant les yeux, vous ne trouverez trace d'aucun joueur français sur la photo ci-dessus. Pour la simple et bonne raison que nos trois dernières chances se sont évaporées dans le courant de l'après-midi. Si l'on peut vous dire que Pierre Merlin fut victime d'un lancer de pièce capricieux pour ses dix dernières blindes avec une paire de 9 contre As-Valet, terminant 127e pour 4 945 dollars, nous ne savons en revanche rien des éliminations de Clément Richez et Sonny Franco, qui ont eu lieu alors que nous avions le dos touné. Les deux hommes terminent respectivement 117e et 99e, pour 5 308 et 5 784 dollars.

À l'image de l'Event 66 à 1 500 euros dont la finale se déroule actuellement du côté de l'Amazon Room - et qui a vu Knny Hallaert terminer 7e pour 58 083 dollars - ce dernier tournoi de Hold'em avant le Main Event s'achève donc en queue de poisson pour le clan tricolore. Autant dire que l'on a déjà hâte de passer à la suite pour espérer vibrer à nouveau. Et quand la suite en question est l'imanquable, le somptueux, le mirifique Big One, qui démarre demain matin avec le Day 1A, on se prend d'un coup à vouloir y croire à nouveau.

Mais en l'état sur ce tournoi, sans Français donc, ils ne sont plus que 59, assurés de 9 439 dollars, et lorgnant vers les 645 922 dollars à la gagne. Petit tour d'horizon des forces en présence au moment de notre dernier passage.

Daniel Negreanu
Ce diable de Daniel Negreanu continue de mener sa barque. "C'est incroyable, celui fait huit heures que je joue, et je n'ai toujours fait le moindre all-in and call," écrivait le Canadien un peu plus tôt sur Twitter. Encore un beau jinx de la part du Kid, qui s'est retrouvé à tapis quelques minutes plus tard avec Dame-Valet... et a réussi à doubler grâce une quinte max trouvée turn. Il va encore falloir composer avec l'ami Daniel sur cet Event.

Joseph Elpayaa
Joseph Elpayaa poursuit sa tournée des tournois de Hold'em. Il cherchera à faire mieux ici que sa 21e place sur le Championship de 6-max, qui lui avait rapporté 25 139 dollars.

Ryan Laplante
Et un deep run de plus pour Ryan Laplante, comme d'habitude avec le sourire.

Tony Dunst
Vainqueur d'une épreuve à 1 000 dollars ici-même l'an passé, Tony Dunst peut encore rêver à un deuxième bracelet.

Charlie Carrel
Un temps parmi les leaders, Charlie Carrel a perdu de sa superbe après le dinner break, terminant sa course en 68e place, pour 8 173 dollars.

Nikita Luther
En cette journée de Ladies Event, l'Indienne Nikita Luther, dernière femme en lice, avait d'autres plans sur ce tournoi. Elle s'est finalement inclinée en 71e place (8 173$).

La Der des Ders pour Alex ?

- 8 juillet 2017 - Par Veunstyle72

Event #72 - Stud Championship 10 000$ (Day 1)
Dernier tournoi Championship pour Alex Luneau, et avant dernière chance de gagner un bracelet WSOP

alex luneau

Vendredi 7 juillet, 15h, l'ultime tournoi Championship à 10 000$ de ces World Series est lancé. On imagine alors une foule de joueurs prêt à partir à la conquête d'un des derniers bracelets mis sur le marché... et puis pas du tout finalement. Il étaient 16 joueurs au démarrage et 56 joueurs après trois niveaux de jeu : "Rien de surprenant", m'explique alors Alexandre Luneau, "l'an passé, c'était pareil. C'était mon premier tournoi d'ailleurs." Alors qu'ici, il s'agit presque de son dernier. Déjà !

La bonne nouvelle pour Alex, une fois de plus, c'est qu'il n'est finalement pas si loin que cela du bracelet, avec un field aussi petit. Un challenge qui n'est pas pour lui déplaire, même si, comme d'habitude, en plus du talent, il faudra que les cartes suivent. Ce qui n'a, jusque là, pas vraiment été le cas dans les moments décisifs.

Et si Alex n'a pas a rougir de son été, avec 5 ITM, il doit en revanche se contenter de places d'honneurs à chaque fois (15e, 9e, 48e, 8e, 9e). Alors oui, il vaut mieux ça que de bust à chaque tournoi, mais concrètement, tout le monde sait qu'Alex n'est pas là pour ça. La seule chose qui le fera dormir sur ses deux oreilles, c'est lorsqu'il pourra attacher ce bracelet sur lui. 

Ou alors... ou alors... on trafique le chipcount ? Personne ne devrait s'en apercevoir, non ? 

Alex va devoir batailler avec quelques caïds tout de même... mais pas que ! Il y a notamment un joueur qui a sorti tous les bijoux de sa collection, pour se les coller aux doigts, aux poignets et autour du cou. C'est flippant de se dire que ce monsieur a probablement cramé 10 000 dollars, just like that, et en même temps, il en faut aussi des mecs qui injectent 10 000$ for fun.

On est parti pour 3 jours de Stud en tout cas, à la recherche de celui qui succèdera à Rob Mizrachi, vainqueur l'an passé d'un field de 87 joueurs, pour la somme de 242 000$. 

baleine_vitch

Et l'heureux gagnant du jour est... Christopher Vitch, qui a tiré le siège gagnant, celui à la gauche de ce monsieur

david_benyamine

Il n'est jamais trop tard pour David Benyamine pour aller décrocher un... 3e ITM seulement sur ces WSOP. Sachant que l'une des deux fois où il est entré dans l'argent, il n'avait pratiquement pas joué ! Souvenez-vous, c'était lors du tournoi Tag Team, en tout début de festival...

jared bleznick

En terminant 3e de l'event 57, Jared Bleznick n'est pas passé loin du bracelet. Du coup, lui aussi est de retour au travail

pescatori_brunson_randy_benyamine

Pescatori, le fiston de Doyle, Todd BrunsonRandy Ohel et David Benyamine, jolie table, et croyez moi, elles ne semblent pas toutes aussi difficile

brian_hastings

Tiens donc, un revenant : Brian Hastings était le héros des WSOP en 2015, avec deux victoires dans l'été... dont une sur ce même tournoi Stud à 10 000$. Alors, on r'met ça ?

david_bach

Le 1000$ online se déroule en ce moment même, et ils sont nombreux comme David Bach a avoir trouvé un moyen de ne pas passer à côté

jeff_lisandro

Lui non plus on ne l'a pas beaucoup vu deeprun cet été : Jeff Lisandro a fait quelques apparitions, pour seulement 4 ITM et 20 000$ de gains. C'est peu pour celui qui était désigné joueur de l'année en 2009

L'argent dans la douleur

- 8 juillet 2017 - Par Flegmatic

Event #68 - NLHE 3 000$ (Day 2)
Sonny Franco, Pierre Merlin, ElkY et Clément Richez atteignent les places payées

Avec 348 joueurs au départ de cette deuxième journée pour seulement 203 places payées, il a fallu plus de trois niveaux et demi aujourd'hui pour que la bulle éclate enfin, dont près d'une heure pour perdre les dix derniers joueurs qui nous séparaient de l'ITM. Pour l'anecdote, c'est finalement un certain Michael Delvecchio qui s'est chargé de libérer les derniers joueurs présents dans la Miranda Room, en se chauffant avec une paire de 10 qui s'est transformée en full face aux deux Rois de Salvatore Dicarlo... pour un pot de trois fois l'average.

Mais avant cela, on ne peut pas dire que les nouvelles furent bonnes côté français, avec les sorties prématurées de Remy BiechelAdrien Allain - paire de Dames contre paire de Rois -, Johan Guilbert - As-Valet contre paire de 9 puis deux Rois contre deux As - et de nos deux W rouges Guillaume Diaz et Michel Abécassis. Amputé de la moitié de son stack dès la deuxième main à cause d'une paire de Dames perdante contre Roi-10 dépareillés, Volatile38 parvient à doubler dès le coup suivant avec deux As contre une paire de 8, mais perd finalement un ultime lancer de pièce avec As-Dame contre deux Valets. Quant à MIK.22, il a tout envoyé avec QJ sur un flop Q54 et est tombé face à As-Dame, dans un pot à 80 000.

Alexis Fleur

Mal en point après une "journée cauchemar", Alexis Fleur fut le suivant sur la liste. Tombé très short après une main où il a payé préflop en position avec Roi-Dame, puis deux salves turn et rivière sur un board 6-7-8-Roi-2 et s'est vu montrer une paire de Rois, le runner-up du SISMIX 2016 a lâché ses quatre dernières blindes avec Roi-Valet et n'a rien pu faire contre As-Valet.

Pierre Merlin

Selon notre recensement, ils sont au final quatre Français à s'être glissés parmi les places payées, dont un Pierre Merlin qui n'a pas franchement eu la partie facile alors que les places payées se rapprochaient. Avec avoir payé une mise à hauteur du pot sur un turn 8J99, le vainqueur du WiPT 2014 s'est vu confronté à une nouvelle mise de 13 000 sur une river 8. Lenchanteur rentre alors dans un long tank, tellement long même que son adversaire demande le time, au bout duquel Pierre finit par jeter sa main. "Il m'a tilté sur ce coup là !, lâche l'ancien pensionnaire du Team PMU. J'avais une paire de 10 avec le 10 de carreau. Il a un gros stack donc je le suspecte de me mettre la pression. Il y a beaucoup de bluffs dans sa range, mais je ne crois pas que j'avais la bonne main pour hero call." C'est finalement avec une quinzaine de blindes que Pierre franchit la bulle.

ElkY

Un tapis légèrement supérieur à celui d'ElkY, que l'on a vu avec environ 30 000 pions devant lui, sur des blindes 1 200/2 400. Au lendemain de sa 59e place sur l'Event 66 à 1 500 dollars, Bertrand enchaîne donc avec une cinquième place payée sur ces WSOP, tout simplement son meilleur total en carrière sur un seul été. Le ElkY version 2017 est décidément un cru millésimé.

EDIT : le temps d'écrire ces lignes, Bertrand a chuté en 173e position, récupérant au passage 4 679 dollars.

Negreanu - Kornuth - Franco

Pour trouver trace de nouvelles un peu plus réjouissantes, il faut se tourner du côté de Clément Richez, pointé autour de son tapis de départ à midi, soit 80 000, et Sonny Franco. Chipleader français en début de journée avec 100 000 unités tout rond, le Petit Prince de Marrakech est tombé aussi bas que 20 000, avant de remonter à son tapis initial puis de légèrement redescendre aux alentours des 70 000. Pour sa défense, Sonny a commencé son Day 2 autour d'une table très compliquée, avec à sa droite le chipleader Chance Kornuth, et à sa gauche un Daniel Negreanu short stack mais qui a rapidement doublé. Rentré très tard sur cette épreuve hier soir après avoir sauté du Poker Players Championship puis du tournoi de Razz à 1 500 dollars, le Kid n'a eu besoin que de jouer quatre heures pour signer sa onzième place payée de l'été. Heureusement que Daniel avait annoncé qu'il allait lever le pied avant le Main Event... Cet homme est une machine.

Matt Affleck
Matt Affleck fait partie de ceux qui ont quitté ce tournoi à quelques places de l'argent. Sa paire de Dames n'a pas tenu contre un As-Valet qui trouve un As sur la rivière.

Gordon Vayo
Le runner-up du Main Event 2016 Gordon Vayo a lui aussi échoué tout près de l'ITM. Il va désormais pouvoir se concentrer sur le Big One.

Chance Kornuth
Chance Kornuth a dégaîné son plus beau sourrire pour paraître dans le Vlog du jour de Daniel Negreanu.

Valentin Vornicu
Quelques jours après l'effervescence du rail du Crazy 888, où il soutenait son pote Alexandru Papazian, l'ambiance était un peu plus calme aujourd'hui à la table de Valentin Vornicu.

Igor Kurganov
Deux Rois qui ne tiennent pas contre une paire de 2 qui trouve une couleur sur la rivière : Igor Kurganov n'a pas attaqué cette bulle dans les meilleures conditions, mais il l'a tout de même franchie.

Dominik Panka
Même constat pour Dominik Panka, dont le tapis a pris du plomb dans l'aile lorsqu'on son Dame-10 s'est heurté à une paire de 9 après un board 5-9-5-10-8.

Brian Yoon
Nouveau deeprun pour Brian Yoon, deux semaines après sa belle victoire à plus d'un million de dollars sur le Monster Stack.

Niall Farrell
Meilleur jusqu'à présent dans le rail britannique qu'aux tables de ces WSOP, Niall Farrell signe sa deuxième place payée cet été.

Elky - Carrel
Parmi les leaders provisoire avec un tapis qui approche les 250 000, Charlie Carrel a pris place face à notre ElkY national.

Fatigué
Même avec un gros tapis, la période pré-bulle, ça peut être épuisant.