masquer le menu
   

Une troisième place qui vaut de l'or

- 6 juillet 2017 - Par Flegmatic

Victor Choupeaux termine sur le podium de l'épreuve mixte et remporte 118 190$
Event #64 : NLHE / Pot-Limit Omaha Mix 1 500$ (Day 3 et Finale)

Victor Choupeaux

26 blindes pour reprendre la partie à trois joueurs restants, quand on en a jamais eu plus de trente devant soi depuis de longues heures, cela peut sembler énorme. Mais face à des adversaires de qualité et bien mieux lotis en jetons, et en ne remportant que de trop rares pots, cela devient vite bien trop peu. En essayant de voir un maximum de flops sans parvenir à montrer la meilleure main au showdown ou à faire passer ses opposants, Victor Choupeaux a vu son tapis fondre doucement mais sûrement une fois la partie ressérée à trois joueurs. Ajoutez à cela un 3-bet qui ne passe pas face à Sebastian Langrock, et vous obtenez rapidement un retour à une inexorable situation peu enviable de push or fold avec dix blindes.

Après avoir titillé l'Allemand une première fois en bataille de blindes sans avoir été payé, Choop a retenté sa chance sur la main suivante en poussant ses derniers 750 000 (12,5BB), faisant cette fois mordre Sebastian à l'hameçon. Malheureusement, le A5 de ce dernier est devant le K9 de Victor, et trouve même un flop 764 plutôt favorable. Le turn 7 et la rivière 3 laissent la meilleure des mains devant, mettant fin au beau parcours de Choop sur ce tournoi en troisième position, sur 1 058 partants. Notre joueur/DJ préféré empoche du même coup 118 190 dollars, de loin sa meilleure performance sur un tournoi live.

Choop busto
Accompagné vers la sortie par un clan français pas le moindre du monde rendu muet par cette élimination (il restait aux supporters tricolores encore un peu de voix pour un dernier tour de chant) Choup ne voyait pas de raisons de voir le verre à moitié vide après avoir frôlé de si près le bracelet. Crevé, heureux, soulagé, mais pas vraiment déçu. "Quand il restait dix joueurs, je me voyais sortir à tout moment. Puis je suis passé de la phase où je gratte les paliers à celle où je commence à rêver du bracelet. Je ne sais pas quand est-ce que je pourrai me rapprocher aussi prêt du titre, mais je ne peux vraiment pas me plaindre."

C'est un fait : avec seulement dix blindes devant lui en demi-finales, Victor aurait pu sauter beaucoup plus tôt que la troisième place, mais grâce à une prestation de short-stack millimétrée et des confrontations favorables à tapis préflop, son run s'est poursuivi beaucoup plus longtemps qu'espéré, pour le plus grand plaisir de ses amis massés dans les gradins. "C'est incroyable, un tel soutien ! Ca m'a permis de vibrer tout le temps, même lorsque je volais les blindes !"

Avant de partir fêter dignement sa plus belle performance sur le sol américain, Victor aura un mot pour les deux joueurs qu'il laissait seuls face au bracelet, Ryan Laplante et Sebastian Langrock : "Deux très bons joueurs, ils méritent amplement d'être là !"

La réaction à chaud de Victor Choupeaux sur Periscope !


Sismix
Comme au SISMIX, Choop a trouvé le bon rythme sur cette épreuve "Mix" au nom prédestiné, et nous aura fait vibrer jusqu'au bout. Hey, Mister DJ : merci pour tout !

Le podium est assuré !

- 6 juillet 2017 - Par Benjo DiMeo

On tombe rapidement à trois joueurs après la pause-dîner
Event #64 - NLHE / Pot-Limit Omaha Mix 1 500$ (Day 3 et Finale)


Au retour du repas, les cinq joueurs restants ont repris la partie sur la même partition qu'une heure plus tôt : sur un tempo allegro. Victor Choupeaux a tiré son épingle du jeu dès les premières mains, avec un gros showdown remporté en PLO face à Sebastian Langrock sur un board As-J-3-K-J. L'Allemand paie la grosse mise du Français sur la rivière. Victor annonce "full house" en retournant K-K-J-3. "J'ai le même full que toi", dit Sebastian. "Mais celui formé par les deux autres cartes !" J-3, donc ? On peut le croire. Une main qui fait du bien à Victor, en tout cas !

Shorr Choupeau
Une minute plus tard, tapis préflop ! Shannon Shorr montre Roi-Valet : il est derrière le As-Valet de Victor qui doit absolument remporter ce coup pour encore croire au bracelet, et éliminer un joueur. Pas de bobo : malgré un tirage couleur trouvé chez l'américain, la rivière est safe : on tombe à quatre joueurs et Victor repasse à 30BB. D'une pierre deux coups, en somme.

Peu après, la très short-stack Esther Taylor, qui n'a pas réussi à gagner de coup depuis un moment, est à tapis avec une paire de 3 contre le As-Dame de Ryan Laplante. Elle n'a pas eu trop le choix, vu la hauteur de son tapis. Le flop apporte une Dame : pour sa troisième finale de l'été (et septième ITM au total), Taylor remporte 85 225 dollars.

Esther Taylor
Toutes ces scènes se sont déroulées en l'absence du rail français, retenu au dîner. Mais la bande est arrivée comme un seul homme à l'instant : les chants ont repris !

On tient le dernier trio de l'Event 65, et Choop en fait partie. Encore un peu de réussite sur les all-ins, que diable !

Sebastian Langrock 4,3 millions
Ryan Laplante 2,3 m.
Victor Choupeaux 1,3 m.


Blindes 25 000/50 000

Vainqueur 268 555$
Runner-up 165 983$
Troisième 118 190$


Choupeaux

Shorr

Short en jetons mais riche en soutiens

- 6 juillet 2017 - Par Benjo DiMeo

Deux éliminations coup sur coup : cinq joueurs restants !
Victor se maintient avec peu de jetons mais beaucoup de supporters
Event #64 - NLHE / Pot-Limit Omaha Mix 1 500$ (Day 3 et Finale)


Victor Choupeaux Rail
Le premier bracelet français de l'été 2017 se fait attendre mais une chose est quasiment certaine : si l'on venait à récompenser le public le plus enthousiaste, le clan tricolore serait grand favori. Avec force de chants variés piochés dans la culture populaire (Hey Jude fut un must, notamment), notre joyeuse bande de grinders et fans français a réussi à gagner la sympathie de clients difficiles : les demi-finalistes du Poker Player Championship se jouant juste à côté. Sur Twitter, j'avais prédit que les pros de cette épreuve à 50,000$ allaient rapidement être saoulés par le vacarme. Pas du tout ! "C'est marrant, vous changez souvent de chants, on aime", a glissé Shaun Deeb entre deux coups. "D'ailleurs, si je puis me permettre, un petit My Way ne serait pas de refus."

Rail
Pendant ce temps, le community manager des WSOP Kevmath cherchait des titres rappelant le pseudo de Victor, se rappelant de Shoop de Salt-N-Peppa, et surtout de l'immortel tube Shoop Shoop Shoop de Betty Everett (vous l'avez tous entendu au moins mille fois). En revanche, les nombreux fans d'Esther Taylor massés à côté du clan françajs ne goûtent guère à l'avalanche de décibels, qui ne se fait pourtant entendre qu'entre les coups, comme à Wimbledon. Nombre de bières et cocktails sont descendus de part et d'autre, et j'ai surpris quelques échanges de mots ne figurant pas dans la Bible. Il ne faudrait pas que la situation s'envenime et que l'on oublie le but d'un rail : soutenir son pote en table finale (qui en a d'autant plus besoin qu'il est short-stack !), avec fair play et respect du jeu. La pause-dîner tombe à point nommé, au final : joueurs et supporters seront séparés une heure durant.

Pendant que ce deuxième match se déroule dans les tribunes, la véritable finale, celle avec des cartes et des jetons, s'est accélérée juste avant la pause-dîner, avec deux éliminations coup sur coup. Il était temps : cela faisait deux heures et demi que chacun rongeait son frein. Jerry Callahan, d'abord, a subi les tendances calling station de Sebastian Langrock, ce dernier défendant sa BB avec 104 puis payant un c-bet sur le flop 8-7-4. Bingo : le turn est un 10 lui apportant deux paires, et Langrock prend le tapis de Callahan, qui se rend compte qu'il vient de se faire craquer ses Dames et ne sera pas sauvé sur la rivière.

Choupeaux - Gilani
Deux minutes plus tard, nous sommes en PLO et le jovial Zahir Gilani est à tapis avant le flop avec K-K-Q-3, sans tirage couleur, face à Langrock, encore, qui montre la meilleure main de départ : A-A-Q-5 avec les carreaux max. Le board 8-6-2-6-10 laisse les positions en l'état : on tombe à cinq joueurs tandis que Sebastian Langrock devient le nouveau capitaine de cette table désormais short-handed !

Victor choupeaux - Esther Taylor
Sur la dernière main avant la pause, Victor a perdu un pot plutôt important, survenu alors qu'il venait de gagner plusieurs petits pots, et un autre de bonne taille grâce à un check/raise bien executé face à Esther Taylor. La main est jouée en PLO :

Langrock ouvre à 90,000, et Victor défend sa BB.
Flop J67. Check/check
Turn 9. Victor mise 130,000. C'est payé.
Rivière 5. Check/check.

"Straight", annonce Victor, confiant.
"J'ai la flush", répond Sebastian en montrant A10J4. "What the fuck", s'exclame Victor.

Les joueurs sont en pause jusque 21h45, heure locale.



Le classement à la pause-diner (reprise à 21h45, heure de Las Vegas - 6h45 en France)

Sebastian Langrock
Siège 1 : Sebastian Langrock (Allemagne, photo) 3,65 millions
Siège 4 : Ryan Laplante (USA) 2,15 m.
Siège 5 : Shannon Shorr (USA) 500 000
Siège 6 : Victor Choupeaux (France) 660 000
Siège 7 : Esther Taylor (USA) 750 000

6e : Zahir Gilani (Canada) 46 048$
7e : Jeremiah Callahan (USA) 34 515$
8e : Fernando Brito (Portugal) 26 216$

Tableau de bord
5 joueurs restants (sur 1058 au départ)
Prochaines blindes : 25 000 / 50 000 (ante 5 000 en No Limit)
Tapis moyen : 1,5 million
Prix assuré : 62 242$

Rail Negreanu
Daniel Negreanu en personne est venu capturer un souvenir de cette joyeuse ambiance

Toujours en vie !

- 6 juillet 2017 - Par Flegmatic

Event #64 - NLHE / Pot-Limit Omaha Mix 1 500$ (Day 3 et Finale)
Victor Choupeaux double et garde son siège en finale
Ils ne sont plus que sept

Victor Choupeaux Rail #1

Le numéro d'équilibriste de Victor Choupeaux se poursuit en table finale de cette épreuve mixte. Tombé à sept petites blindes après un peu plus de vingt mains sans véritable ouverture, Choop a tout d'abord vu l'autre short stack de la table, Sebastian Langrock, doubler contre Shannon Shorr grâce à une paire de Rois restée devant la top paire de l'Américain sur un flop hauteur Dame. "C'est ton tour maintenant !," lance à notre Frenchie un rail de plus en plus fourni et de plus en plus enjoué.

Victor Choupeaux Rail #2

Ses supporters ne croyaient pas si bien dire. Il ne faut attendre que quatre mains pour que, suite à une ouverture de 90 000 de Ryan Laplante en Pot-Limit Omaha (blindes 20 000/40 000), le Français ne parte à tapis pour ses derniers 190 000 et ne se fasse payer dans la seconde par l'Américain. "Qu'est-ce qu'on veut ?," demande le rail. "Une Dame," répond Victor en retournant un QQ94 qui domine le JJ102 de Laplante. Le board K549K est sans accident pour le Français, qui s'offre une petite bouffée d'air frais en remontant à 14 blindes.

Victor Choupeaux Rail #3

Une bonne nouvelle accompagnée d'une seconde, puisqu'avant cela, Fernando Brito avait dû s'incliner contre Sebastian Langrock, perdant un ultime lancer de pièce avec une paire de 5 contre Roi-Dame. Comprenez-nous bien, nous n'avons absolument rien contre le Portugais, au demeurant fort sympathique, mais son élimination en 8e place pour 26 216 dollars, assure à Victor un gain de 34 515 billets verts. Sa plus grosse perf' en carrière - 44 835 dollars - n'est plus très loin !

En bonus track, on se devait de vous offrir cette courte vidéo, histoire de vous donner une petite idée de l'ambiance qui règne dans ce coin de l'Amazon Room. Paul McCartney n'a qu'à bien se tenir.

Rail Massage
Railbird, un dur métier. N'oubliez pas de prendre un petit massage pour vous détendre entre deux chants.

Victor Choupeaux dispute sa première finale WSOP !

- 6 juillet 2017 - Par Flegmatic

Short stack mais toujours en vie, Victor Choupeaux se glisse parmi les huit finalistes de l'épreuve mixte
Event #64 - NLHE / Pot-Limit Omaha Mix 1 500$ (Day 3 et Finale)

Victor Choupeaux

On avait envie d'y croire au vu de son tapis en début de journée, et ça y est, c'est fait : Victor Choupeaux est en table finale de ce tournoi mélangeant No-Limit Hold'em et Pot-Limit Omaha. Pour autant, n'allez pas croire que le chemin vers la TF fut une promenade de santé pour Choop. Lors de mon dernier passage en Miranda, je le vois ainsi à tapis face à Shannon Shorr sur un board J1066. Pas de panique néanmoins puisque l'Américain passe sagement sa main, alors le Français avait une paire de Rois en main assortie d'un tirage couleur.

Gilani - Choupeaux

Un autre coup, fatidique celui-là, arrivera quelques minutes plus tard. "Sous les fusils", Shorr ouvre à 45 000 (blindes 10 000/20 000), et se fait payer par Zahir Gilani et Victor dans les blindes. Le Canadien prend les devants sur un flop J42 avec une mise de 135 000 uniquement payée par Choop. Le turn est un 7, sur lequel Gilani annonce à nouveau "pot bet" pour 425 000. "Ça risque de prendre un peu de temps, les gars, lâche alors un Victor en pleine réflexion. Tu donk vraiment avec un brelan ?, demande-t-il à son adversaire. J'ai dit que j'avais envie de sortir sur un coup de PLO. Le moment est peut-être venu." Il ne faut finalement que quelques secondes à Victor pour lâcher l'affaire. Il avouera plus tard à son adversaire avoir abandonné A-A-7-6 avec un tirage max à pique. "Je suis sûrement sensé partir à tapis sur le flop..."

Choop

Tombé à 17 blindes, Victor voit dans un premier temps le Portugais Fernando Brito doubler contre Zahir Gilani, avant que Mark Radoja, énorme quelques minutes plus tôt, ne prenne la porte en dixième place sur la table d'à côté après une série de coups perdus. La pré-table finale à neuf peut alors démarrer. "Est-ce que je vais réussir à tenir jusqu'à l'arrivée de rail, c'est ça la question," me glisse Choop alors que seuls Timothée Marlin et Abou Sy traînent autour de la table. Fort heureusement, ils sont bien vite rejoints par une bonne partie de la clique qui avait déjà mis l'ambiance hier lors de la finale de Guillaume Diaz, à savoir Romain Lewis, Ivan Deyra, Davidi Kitai et Louis Linard, pour ne citer que ceux-là.

C'est alors que, au bouton, Victor décide de pot pour 84 000 sur ses quelques 200 000 derniers jetons. De grosse blinde, Jagdeep Singh paie une première fois, avant de s'acquitter du tapis du Français sur un flop K63. Les jeux messieurs : AJ96 pour l'Indien, et A4Q4 chez Choop qui doit donc améliorer pour rester en vie. Le turn 10 ne change rien à l'affaire. Le reste se découvre en images.

Avant le double up
And the river is...

Après le double up
...un 4 ! C'est le double up !

Victor trouve miraculeusement deux paires qui lui permettent de continuer à croire au bracelet. Le rail exulte, tout le monde sourit à table, la France a encore le droit de vibrer, la faim dans le monde est résolue bref, tout le monde est content. Sauf peut-être Jagdeep Singh, qui prend dans la foulée la direction du rail quand son KK93 se fait battre par le AA10Q de Shannon Shorr, à l'issue d'un board KJ9310.

Finale Choop

La vraie table finale à huit est désormais connue, avec un très joli casting (voir plus bas) et tout ce beau monde peut de ce pas déménager dans l'Amazon Room. On connaît quelques joueurs du Poker Players Championship qui vont encore avoir les oreilles qui sifflent : les 8 derniers joueurs (Negreanu, Haxton, Volpe...) du tournoi le plus prestigieux des WSOP sont installés juste à côté et ne perdent pas une miette des chants de football du clan français !

Rail en folie
Qui ne saute pas, n'est pas pour Chou-Peaux !

Esther Taylor
Plus d'1,9 million de jetons devant elle et l'expérience des grands rendez-vous cette été : Esther Taylor est sans conteste LA favorite de cette finale.

Shannon Shorr
À regarder sa page Hendon Mob, on pourrait croire que les meilleures années de Shannon Shorr sont derrière lui. Mais, cinq ans après sa finale du 10K 6-max, l'Américain aux plus de 6 millions de dollars de gains n'est plus très loin de son premier bracelet.

Ryan Laplante
Lui vise son deuxième titre WSOP après sa victoire sur le tournoi de PLO à 565 dollars l'an passé. Ryan Laplante est évidemment un très sérieux client.

Zahir Gilani
En cette journée d'arrivée au sommet sur la route du Tour de France, s'il fallait décerner aujourd'hui un maillot de meilleur grimpeur, il retomberait sur les épaules de Zahir Gilani. Parti avec 13 blindes pour ce Jour 3, il a connu un rush de folie en milieu de journée pour gagner sa place parmi les derniers huit. Pour la petite histoire, un petit coup de Google m'a permis d'apprendre que le Canadien est en fait un acteur qui a joué des rôles aussi poignant que Office Worker, Reporter #3 ou encore Computer Tech dans des séries TV américaines. Avec 6 878 dollars de gains en tournoi live jusque là, il est assuré de pulvériser son meilleur résultat.

Fernando Brito
La barre de fer portugaise Fernando Brito ne fait pas de bruit, mais elle est bel et bien encore là.

TF Choop
Échelle des gains

Vainqueur : 268 555 $
Runner-up : 165 983 $
3e : 118 190 $
4e : 85 525 $
5e : 62 242 $
6e : 46 048 $
7e : 34 515 $
8e : 26 216 $