masquer le menu
   

Selides et Reard, à 21 places du bonheur

- 29 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #52 - No Limit Hold'em 1 500$ (Day 2)
23 joueurs restants, deux Français et un solide casting

reard selides

Non non non, on ne va pas parler du bracelet, c'est fini tout ça. Il va être temps d'apprendre de nos erreurs. A chaque fois qu'on annonce qu'ils ne sont plus très loin, nos petits Français finissent toujours par disparaitre avant d'arriver sur la plus haute marche du podium. Non, cette fois, on va se contenter de simplement constater des faits : à la fin de la seconde journée de cet event #52, ils ne sont plus que 23 joueurs à s'être dit "see you tomorrow guys !", après l'élimination de la star NFL Richard Seymour, et parmi eux, deux Français.

Les soldats héros du jour se nomment Alexandre Reard et Mathieu Selides. Les fortunes sont diverses, puisque si Mathieu Selides a réussi à mettre 399 000 dans son sac, Alex a du se contenter de 127 000. A la reprise, les blindes seront à 6000/12000, pour encore 30 minutes. 

"Journée difficile, mais je suis content d'être encore vivant", confiait Alexandre devant l'entrée du Rio, "pourquoi ? Parce que j'ai gagné 22 contre 99 et As-Dix contre KK, qui trouve un roi au flop ! Donc, je ne peux pas me plaindre d'être shortstack maintenant, je suis là, c'est le principal."

Si tout se passait bien pour le régulier des cercles Parisiens depuis le début de la journée, il a fallu qu'il gère un virage compliqué, le virage final de cette journée : "J'ai été card dead les deux dernières heures, quelque chose de bien relou ! Je te dis, j'ai gagné 22 contre 99, en trouvant un 2 en door card, mais derrière, j'ai fold, fold, fold et encore fold."

Il parait que la patience ça paye toujours, vivement demain pour vérifier tout ça ! 

En toute fin de journée, Alex a disputé deux mains importantes qui ont changé bien des choses. 
- Un joueur open à 26 000 et Alex le 3-bet à 68 000 avec J9. C'est payé. Puis sur un board T4839, Alex a bet au flop 55 000, puis à la turn, 69 000, avant d'avoir la mauvaise surprise de voir son voisin poser 125 000 sur la rivière. Et ce dernier se marrait bien avec toute la table pendant qu'Alex réfléchissait : "J'avais envie de call à cause de ça notamment, parce qu'il faisait le mec détendu... et puis il y a aussi le fait qu'il mise 125 000, alors que j'avais 170 000 en tout, c'est bizarre. Et puis finalement, en y réfléchissant, je me suis qu'il avait 0 bluff en faisant ça, alors j'ai préféré passer."

- La seconde main est intervenue quelques instants après celle ci, et contre le même joueur. Alex est en BB et check lorsque ce dernier en sb limp : "Ne fais pas de bêtises s'il te plait, c'est la dernière main !", glisse-t-il à Alex, juste avant qu'il ne check pour voir un flop. "Quand il me dit ça, je me dis qu'il peut quand même avoir une main forte. J'ai Valet-Huit seulement et je décide de check." Le board sera le suivant, T98AA, sur lequel Alex va payer 15 000 au flop, 25 000 à la turn... et fold sur une dernière mise de 55 000 à la rivière. "Il a fini par me montrer un As... puis un Valet !"

rail

Le rail Français, avec Anthony Picault, Victor Saumont, Jacques Guenni et Sonny Franco, n'a (presque) rien manqué en cette fin de journée

Face à Alexandre Reard, un autre joueur parle cette langue qui fait tant craquer les Américaines, notre langue, il s'agit de Mathieu Selides. Le vainqueur du Main Event WSOPC à Marrakech en 2016 termine la journée à 399 000, soit 33bb à la reprise : "Et encore, j'avais plus, mais bon..." Mais bon quoi ? "J'ai cliqué, et pas contre le bon mec. Avec As-Dix, j'ai raise 32 000 (sur 6 000/12 000) parce qu'il y avait un joueur en BB avec 95 000 seulement. Mais c'est la petite blinde qui m'a 3-bet, à 86 000. La BB fold et je décide de faire 145 000. Il a snap shove directement, qu'est-ce je pouvais faire ?" Rien, si ce n'est que fold pour se garder un stack encore suffisamment conséquent pour le day3. Mathieu a passé sa journée à grind, non sans être passé dans le bureau de Dame Chatte en début d'après midi : "J'ai gagné KK contre AA au bout de deux heures de jeu, pour passer de 100 000 à 200 000." Le genre de rencontre qui change tout un tournoi... Puis la machine à grind s'est mise en route toute seule, et voilà le résultat, 10 niveaux et demi plus tard : au jour 3 avec le 12e plus gros tapis du tournoi ! 

Et dans cette liste des 24, on retrouve aussi l'Américain et chipleader Samuel Phillips (1,289 million), Mohsin Charania (1,045 million), Andy Frankenberger (525 000), Jason Mercier (457 000), Phil Collins (258 000) ou encore Rainer Kempe (240 000). Tous sont assurés de gagner 11 144 $ et lorgneront sur les 364 438 $ de la première place.

Reprise de ce tournoi à midi, et l'objectif sera de trouver un vainqueur de ce tournoi. Non, non non, vous ne me ferez pas écrire qu'on est tout près d'un premier bracelet depuis trois ans, non non et non !

Les couvreurs ont la parole (et la victoire facile)

- 29 juin 2017 - Par Veunstyle72

Et le premier trophée de l'été repart... dans les mains d'un couvreur !

tapis volant flegmatic

Si vous cherchez une grosse perf' poker Française cet été, ce n'est toujours pas du côté du Rio qu'il faut se rendre. Bon d'accord, ElkY a gagné 2 millions sur le One Drop... d'accord Fabrice Soulier a déjà fait deux tables finales... mais ont-ils gagné ? Non !

Cette semaine, la surprise est venue de Downtown, le "vieux Vegas", là où Victor Saumont alias 'Tapis Volant' et Sylvain Charpentron alias 'Flegmatic' ont participé à la table finale d'un tournoi à 150$, 100 000$ garantis, au Golden Nuggets. Lorsqu'ils n'étaient plus que neuf joueurs, tous ont décidé d'effectuer un deal, et le grand vainqueur fut 'Tapis Volant'. Il repart avec la plus grosse part du gateau, soit plus de 18 000$, alors que Sylvain, qui était bien shortstack, s'en tire avec 9 600$ et des souvenirs plein la tête.

Ce soir, Victor Saumont était de passage au Rio pour venir supporter Alexandre Reard, toujours en course dans un event à 1 500$. Impossible de ne pas alpaguer celui qui aura redonné le sourire à toute une nation poker en manque de résultats. Periscope à la main, j'ai donc sauté sur mes deux collègues couvreurs, pour qu'ils reviennent sur cette très belle performance. Le strass, les paillettes, les filles (si si, regardez bien le Periscope...) et vous vous rendrez vite compte à quel point une performance et quelques milliers de dollars peuvent tout changer...

hendon mob

Un pour tous, tous pour Dav'

- 29 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #54 - Pot Limit Omaha Championship 10 000$ (Day 1)
A une heure et demie de la fin, Davidi Kitai est le seul rescapé du Team

Davidi kitai

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas toujours pour les membres du Team Pro Winamax. Si hier soir, Michel Abécassis était à la fête, grâce à son deeprun sur le Championship Omaha8 à 10 000$, cet après midi son tapis n'a jamais vraiment décollé. Résultat, Michel n'est plus dans ce tournoi.

"Sur ma dernière main, j'avais 15 000 jetons. Je me suis retrouvé à tapis avec top paire et tirage couleur, contre un joueur qui n'avait que deux As en main, sans aucune autre possibilité de faire une autre combinaison, comme une couleur ou une quinte par exemple."

Et comme un train peut souvent en cacher un autre, c'est Sylvain Loosli qui a pris la porte une heure plus tard : "Je n'ai fait que fold fold fold..." Journée compliquée pour les deux collègues.

Du côté de Davidi Kitai, ça va un peu mieux dirons nous. Après être rapidement tombé à 20 000 (sur les 50 000 de départ), le Belge s'est battu pour remonter au niveau du stack de départ... avant de faire AA89 contre 6879 chez Ole Schemion. L'Allemand a bust peu de temps après.

Statu quo pour les deux autres tricolores : Florent Aubert monte des jetons (120 000) alors que Benjamin Pollak était toujours bloqué à 6 500 jetons lors de mon dernier passage.

Il restera un niveau et demi avant que tous ne rangent des jetons dans le sac. 

L'organisation a déjà sorti le payout : sur les 428 participants, 65 s'assureront un minimum de 14 930$, alors que le vainqueur empochera 938 732$ !!

sylvain loosli

Nexxxxt pour Sylvain Loosli

D'un Stud à l'autre

- 29 juin 2017 - Par Flegmatic

Event #55 : Seven Card Stud 1 500 $ (Day 1)

Alex Luneau

Deux jours après sa huitième place sur le Championship de Stud Hi-Lo et après avoir fait l'impasse sur le Championship de PLO8, s'offrant un jour de repos bien mérité, Alexandre Luneau était de retour aux affaires aujourd'hui au Rio pour une nouvelle épreuve de Stud, cette fois uniquement dans sa version "High". Je dis bien "était," car le membre du Team Winamax a pris la porte en moins de quatre niveaux.

"C'est dommage, il est magnifique ce tournoi, lâche Alexonmoon après sa sortie. En terme d'EV, c'est l'équivalent d'un Championship avec 120 joueurs (290 inscrits sur ce tournoi à l'heure où ces lignes sont tapées NDLR). Il suffit de jeter un oeil au field, c'est quand même très soft." Et il faut bien dire qu'en dehors de quelques têtes d'affiche (voire ci-dessous), la moyenne d'âge est globalement plus élevée que la moyenne et que les visages connus ne sont pas légion.

"Le Stud High se rapproche beaucoup plus du Hold'em, poursuit Alex. Tout le monde a souvent pas grand chose, et il est plus facile de construire des bluffs qu'en Razz ou en Hi-Lo, où on joue bien plus son propre board. Mais bon voilà, quelques mauvaises rencontres, pas de spots de bluffs, et j'ai bust." Sur un tournoi où le tapis de départ est fixé à 7 500 jetons, il faut dire que tout peut aller très vite, dans un sens comme dans l'autre.

Mais n'allez pas croire que cette élimination (très) précoce a affecté le moral de notre Alex national. "J'ai un gros programme, je vais jouer une semaine non stop. Demain il y a un tournoi à 2 500 dollars qui mélange PLO8 et Stud8, vendredi il y a le Big Bet Mix, toujours à 2 500 dollars, et surtout dimanche le Players Championship à 50 000 dollars, que j'ai prévu de jouer dès le début." Eh bien on sera là Alex, fidèles au poste !

ElkY
Tiens donc, ElkY sur un tournoi de Stud ? Oui, ma bonne dame ! D'ailleurs, les puristes se souviennent que le bracelet décroché par Bertrand en 2011 était sur la version Championship de ce tournoi, où il avait remporté 331 639 dollars après avoir devancé 125 autres joueurs.

Mike Leah
Déjà onze places payées sur ces WSOP pour Mike Leah, dit l'homme qui ne bust jamais avant l'argent. Si un vrai deep run se fait encore attendre, la régularité est quant à elle bien là.

Barry Greenstein
Situation similaire pour Barry Greenstein, avec huit ITM au compteur, mais toujours pas de perf' à cinq chiffres.

Natasha Mercier
Souriante Natasha Mercier, que l'on voit de plus en plus sur les épreuves de variantes.

Chris Vitch
Lundi, il remportait son deuxième bracelet en Stud Hi-Lo. Chris Vitch est bien entendu sur la ligne de départ aujourd'hui.

Todd Brunson
Si papa Doyle n'a pas encore pointé le bout de son nez cette année au Rio - et ne le fera probablement pas - Todd Brunson est bien de la partie. D'ailleurs, ouvrons la parenthèse potin culinaire pour vous dire que le sosie de merde de John Goodman a mis des billes, avec Max Pescatori, dans un très bon - et méconnu - restaurant italien, paradis des couvreurs français, et qui risque bien de se garnir petit à petit de joueurs de poker lors des dinner breaks.

Andre Akkari
Andre Akkari est en pleine détente. Il faut dire qu'en à peine quatre heures de jeu, le Brésilien a déjà monté quatre fois le tapis de départ.

Broustache
Pas franchement barbe mais pas complètement moustache : mesdames et messieurs, la broustache.

Les Américains vont découvrir Alex Reard

- 29 juin 2017 - Par Veunstyle72

No Limit Hold'em 1 500$ (Day 2)
65 joueurs au dinner break, dont Alexandre Reard, bien décidé à se faire un nom au Etats-Unis

alex reard

Le petit 1500$ du jour ne fait pas de bruit, dans un coin de la salle la plus tristounette de ce Rio, la Miranda, mais que le casting est sexy alors qu'il ne reste plus que 65 joueurs au moment du dinner break ! Des Français, un November Nine en manque de publicité, des stars Américaines et même une superstar de la NFL, je pense qu'on peut trouver pas mal d'intérêt à suivre la fin de ce tournoi.

Et quand on entre dans la salle, la première chose qui saute aux yeux c'est le tapis d'Alexandre Reard : avec 330 000 devant lui, le Parisien passe une journée parfaite jusque là : "J'ai une bonne image à table, je ne prends pas trop de lines étranges, j'ai eu un bon spot de cold 4 bet qui est passé, et puis j'ai gagné quelques jolis coups. Comme lorsque je check ma BB en bataille de blindes, avec J8. Le board est venu QT69A, et mon adversaire en petite blinde a check call trois fois, 4 500 au flop, 12 500 turn et 35 000 sur la rivière, avant de muck quand il a découvert ma quinte. Et puis j'ai aussi gagné AA contre QQ !"

Alexandre Reard est arrivé à Vegas avec un capital confiance proche de 100%, lui qui a déjà accumulé plus de 185 000$ cette année, sa deuxième année la plus fructueuse, après 2013, où il avait amassé 231 000$. La seule différence, c'est qu'il reste encore 6 mois avant de terminer l'année 2017 ! Pour le moment, Alex a réalisé 3 cash cet été aux Etats-Unis, quatre même avec celui-ci, mais il ne s'agit que de son second lors des WSOP : "Jusqu'à présent, je ne gagne pas d'argent, avec les buy in etc. Mais je n'en perds pas non plus, c'est déjà bien !"

Qu'on se rassure, les factures de la famille Reard devraient être payées ce mois-ci, notamment grâce à sa femme Aurélie Reard, qui a deal a deux un petit tournoi à 150$ au Golden Nuggets hier soir, pour plus de 5 000$. Un tournoi qui a réuni 330 joueurs... mais dites moi, après Flegmatic et Tapis Volant qui ont encaissé 27 000$ à eux deux il y a quelques jours là bas, le casino du Golden Nuggets ne serait-il pas devenu "ze place to be" pour s'enrichir ? 

Payout 

65e : 4 611 $
18e : 13 807 $
9e : 28 239 $
Vainqueur : 364 438 $ 

Les Français dans l'argent 

89e : Alexis Fleur 3 549 $
110e : Sébastian Zanolini 2 884 $
112e : Aurélien Guiglini 2 884 $
147e : Joseph Teanotoga 2 654 $
188e : Dominique Terzian 2 346 $

mathieu selides

Autre Français bien dans la place, Mathieu Selides avec 400 000, notamment grâce à ce fameux tour de magie signé "matslide", qui a réussi à gagner KK contre AA. Et hop, le petit roi qui sort du chapeau au bon moment !

eugene katchalov

Mathieu dispute cette journée face au Russe Eugene Katchalov, qu'on n'avait plus depuis un moment

mohsin charania

Mohsin Charania (190 000), le vainqueur de l'EPT Monte Carlo en 2012, fait figure de favori dans ce tournoi

jason mercier

Jason Mercier est également dans cette petite boucherie sexy

kelly minkin

La charmante Kelly Minkin prend la pose. "Show me please ! Oh, i'm so cute !" Je crois que ma photo a été validée 

dan heilmiller phil collins

"Je suis November Nine et toujours 0 post sur moi aujourd'hui". Oui oui, c'est exactement ce que Phil Collins, 5e des November Nine 2011, et voisin de Dan Heilmiller, a lâché à ma collègue de Pokernews tout à l'heure. Boulard, vous avez dit boulard ?

richard seymour

Enfin, last but not least, la présence de Richard Seymour dans ce tournoi. Qui ça ? Il s'agit d'un joueur de football US, triple vainqueur du Superbowl, et l'un des tous meilleurs défenseurs de la terre. Une véritable star ici... et en plus, il fait partie des chipleaders au moment de partir diner, avec plus de 450 000 devant lui !