masquer le menu
   

Les jours se suivent et se ressemblent pour labrik

- 20 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #36 : No-Limit Hold'em 6-Handed 5 000$ (Day 2)
Louis Linard et Dan Abouaf, deux Français qualifiés pour le jour 3

louis linard

Vous n'avez pas fini de le voir sourire Louis Linard ! Le voilà qualifié pour le jour 3 de ce sublime tournoi à 5 000$ 6-max (qui avait réuni 574 joueurs)... et pourtant la fin de journée n'a pas été évidente ! "J'ai réussi à faire toutes les combinaisons de poker, qui comprenaient un 2. De As-Deux, à Trois et Deux, en passant par ce bon vieux Valet-Deux."

Tombé à 5 blindes, Louis semblait déjà mort dans le film : "La prochaine main que je soulève, à moins que ce ne soit une poubelle, j'y vais." Et 'labrik' n'a pas menti, quand un gonz a osé relancer sur sa blinde, Louis ne s'est pas posé de questions et a tout poussé avec J5. Son adversaire retourne T9 et Louis ne fut pas si mécontent de trouver un board T64AK pour réussir une flush back door ! 

Revenu à 124 000 jetons, il va annoncer tapis dans la foulée, la main suivante, depuis la SB donc. payé par son voisin, Nadar Kakhmazov. Le Russe n'a pas l'air très content, mais paye tout de même avec KQ. Il fait face à A6 chez Louis... et la meilleure main va rester jusqu'au bout du board. Une orbite plus tard, Louis défend sa blinde sur une relance à 22 000 (blindes 5k/10k) du joueur au bouton, puis sur un tableau K4J7K, check au flop, check à la turn et mise de 54 000 de la part de Louis. Son adversaire passe et Louis respire : "J'étais en bluff ici ! J'avais Dame-Dix..."

And just like that, Louis Linard est passé de 60 000 à 268 000 en trois mains. Tant qu'il y a des jetons, il y a de l'espoir.

pantaleo jaffe

Du côté de Dan Abouaf, l'autre Français de ce tournoi (puisque Damien Le Goff s'est fait craquer les as, et s'incline 26e pour près de 16 000$), on s'amuse comme un petit fou. Honnêtement, la dernière fois que j'ai assisté à un pareil carnaval autour d'une table de poker, ça devait être avec mes potes, je m'explique : pour le dernier niveau de jeu, et aussi pour pimenter un peu l'action, Dan a proposé à tous les joueurs de sa table de montrer au moins une carte à tout le monde. Certains furent hésitants au début, mais finalement après que Giuseppe Pantaleo et Jonathan Jaffe se soient mis d'accord sur cette règle, tout le monde à suivi  "Tu vois ce que je veux dire maintenant...", me chuchotte-t-il à l'oreille, malin comme un singe, "je vais pouvoir voir leurs cartes !".

Pour clarifier la chose, j'ai voulu me renseigner pour connaitre la règle : "Oui, ils ont le droit de retourner les cartes, si et seulement si le coup est terminé ! Et si bien sur tout le monde est d'accord. Dans ce cas là, aucun problème, si les joueurs s'amusent comme ça, pourquoi les priver de ça ?"

En attendant, Dan a eu beau faire le Français qui parle mal Anglais avec l'accent bien prononcé FR, celui qui raconte souvent des âneries, celui qui fait marrer tout le monde... il n'empêche qu' à la fin de la journée, notre touriste en claquettes pointait à un peu plus d'un million, de quoi le caler en 5e position au chipcount. 

A noter également les présences de Kenny Hallaert, chipleader, Faraz Jaka, encore en train de deeprun, ou encore James Obst et Mike Leah. Demain, le jour de gloire est arrivé, on l'espère fort pour nos deux Français. On va au bout pour aller chercher les 580 338$, ainsi que le petit bracelet.

hallaert

Le boss actuellement, c'est Kenny Hallaert. Le Belge est compté à 1 767 000 ! 

chris hunichen

Chris Huninchen s'est fait voler le chiplead dans les derniers instants, lui qui a longtemps trôné tout en haut

Casting final

Chipleader - Kenny Hallaert (Belgique) : 1 767 000
2e - Chris Hunichen (USA) : 1 622 000 
3e - Nadar Kakhmazov (Russie) : 1 262 000 
4e - Faraz Jaka (USA) : 1 213 000
5e - Dan Abouaf (France) : 1 041 000
6e - Rob Kuhn (USA) : 1 041 000 
7e - Christian Rudolph (Allemagne) : 1 005 000 
8e - Sam Soverel (USA) : 865 000 
9e - Jacob Haller (USA) : 651 000  
10e - Garrett Greer (USA) : 626 000  
11e - Giuseppe Pantaleo (Allemagne) : 585 000 
12e - James Obst (Australie) : 585 000 
13e - Mohsin Virani (USA) : 449 000 
14e - Jonathan Jaffe (USA) : 442 000 
15e - Christopher Staats (USA) : 427 000 
16e - Louis Linard (France) : 268 000 
17e - Mike Leah (Canada) : 246 000 
18e - Timothy Cramer (USA) : 210 000

Periscope de fin de journée avec Louis Linard et Dan Abouaf

.

Les Français aiment les petites boucheries

- 20 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #37 : No-Limit Hold'em 1 000$ (Day 1)
Fin du day 1 dans l'argent pour environ 240 joueurs dont quelques Français

benoit lam

Et une journée de plus à ranger dans les tiroirs. La salle Brasilia est vide, l'Amazon se vide également, et il ne reste plus que dans la Miranda que Louis Linard, Dan Abouaf et Damien Le Goff font encore claquer les jetons sur le tournoi à 5 000$. Mais avant de reparler d'eux plus tard, faisons un point sur le tournoi à 1 000$ qui a démarré ce matin, et qui a attiré 2020 joueurs.

Ce fut un échec pour les joueurs qui portaient un W sur la poitrine aujourd'hui, qualifiés, Team Pro, WiP (Mike d'Inca n'aura pas tenu très longtemps malheureusement, comme beaucoup beaucoup de joueurs). Il faudra revoir les ambitions de bracelets sur un autre tournoi. 

maxime chilaud

A la fin de cette première journée, j'ai tout de même trouvé le moyen de discuter Français à plusieurs reprises, et pas qu'avec des joueurs. Vous le saviez vous que la belle soeur de Jason Mercier parlait la même langue nous et était une jolie reporter pour les WSOP ? Je l'ai appris aussi, pour mon plus grand plaisir. Hop hop hop, on s'écarte, les joueurs Steven, les joueurs : Maxime Chilaud, ça vous parle ? 'Daghemunegu' fut son pseudo sur Winamax pendant longtemps. Le jeune homme réussit assez bien à Las Vegas, et pour son premier WSOP 2017, Maxime n'a pas fait les choses à moitié, en terminant avec 55 400 jetons : "Je suis arrivé sur 150/300 avec 17bb, tranquille. Après ça, j'ai eu quelques setups favorables et aussi quelques livraisons." Journée détente pour Maxime, qui semble mener le clan Français (il y en a toujours un ou deux qui nous échappent).

ktorza greenstein

Il sera accompagné de ses amis Jean Fabre (14 500) et Damien Gayer (20 900), mais aussi de Philippe Ktorza (21 300), qui s'est mangé en tout fin de journée, un petit 2-outer river pour un pot assez conséquent. Philippe m'a présenté Ludovic Moryousef (23 500), qui serait acteur porno dans la vie, d'après ce qu'il m'a dit. C'est un métier comme un autre si c'est le cas ma foi. 

Parmi les qualifiés, on peut rajouter Benoit Lam (grand sourire au milieu sur la première photo) avec 24 200 jetons, qui poursuit son apprentissage des tournois, lui qui est plutôt un spécialiste du cash game : "Ça met en confiance tout ça", lâche-t-il. "It's a good kid", nous interpelle un papy ricain à sa table, "It was fun to play with him". Apparemment Benoit s'est fait des amis aujourd'hui.

da prod

Enfin dernier Français que j'ai pu reconnaitre, à avoir mis des jetons dans le sac, un certain Yann Del Rey. L'ancien Top Shark Winamax ne s'est plus où donner de la tête à Vegas : "Je suis éclaté, j'ai joué jusque très tôt ce matin, j'étais au Planet Hollywood sur un tournoi à 600$, 500 000$ garantis. J'ai 70bb pour le day2... et c'est après demain." Sur ce tournoi WSOP, 'DaProd' a rangé 21 800 jetons. Pas la folie, et à choisir, s'il fallait gambler un tournoi, Yann n'hésitera pas une seconde, ce sera celui-ci, pour se concentrer sur le PH. 

Le tournoi reprendra demain à midi, avec pour objectif de s'approcher au maximum de la table finale. Pour le moment, tous sont assurés de gagner 1 678$, alors que le vainqueur empochera 292 800$.

ryan laplante

In également, l'Américain Ryan Laplante, vainqueur d'un bracelet WSOP l'an passé, et qui s'était confié à nous lors d'une interview poignante, qualifié pour le day 2, à la table d'une croupière à la magnifique tignasse violette

papa carrell

Dans la famille Carrel, je demande le grand père

michael gathy

Michael Gathy avec 100 000 jetons à la fin du day. On se souviendra tout de même que son premier bracelet, Michael l'avait gagné en 2012... sur un tournoi similaire à 1 000$ !

phil hellmuth

Phil Hellmuth n'était pas très frais à la toute fin de cette journée, mais au moins il ajoute une ligne supplémentaire à son long palmarès

Et maintenant, on regarde devant

- 20 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #36 : No-Limit Hold'em 6-Handed 5 000$ (Day 2)
48 joueurs restants, cinq Français dans l'argent, trois d'entre eux toujours en course pour un bracelet

posey

Je vous présente l'état d'esprit actuel des trois Français toujours dans ce 5 000$ NLHE à six joueurs par table. La bulle a éclaté sur le 14e niveau de ce tournoi, permettant ainsi à cinq Français d'entrer dans l'argent. On a une pensée pour Alexandre Reard en revanche, qui a du s'incliner à 10 places de la bulle, sur un énorme coin flip ! 

Le bubble boy de se tournoi est Américain, répond au nom de Joseph Alban, et vu son palmarès sur Hendon Mob, ce tournoi sentait un peu le one time... ça restera finalement un sale souvenir pour lui. Parmi les heureux tricolores du jour, garantis de s'offrir au minimum 7 382$, certains ont bust, d'autres son encore in : félicitations à Thi Nguyen (71e pour 7 591$) et Adrien Delmas (61e pour 8 031$) pour qui l'aventure s'arrête ici. 

Et bonne chance aux trois autres : Louis Linard (160 000), Dan Abouaf (300 000) et Damien Le Goff (190 000) n'ont toujours pas fini d'en découdre, et au dinner break, tous les trois étaient encore là.

"Je n'ai rien fait de spécial à la bulle", me confiait 'Labrik', "en revanche Dan était très chaud !" Louis me raconte ainsi que Dan et sa grande bouche ont bien réussi à faire des dégats, ce dernier ayant promis le feu à ses adversaires une fois la bulle éclatée. Et il n'a pas menti... même si le timing était plutôt très bon. Louis Linard poursuit : "Un mec open, Pantaleo 3-bet à 22 000 et ce bon vieux Dan cold 4-bet à 60 000. Et le truc, c'est qu'il avait répété juste avant à Pantaleo qu'il allait vraiment se fight maintenant que la bulle a éclaté ! Du coup, Pantaleo 5-bet shove et lui snap call avec deux rois ! Ça lui a permis de monter à 350 000 !" Si les Américains ne connaissaient pas encore la bonne vieille école livetarde Parisienne, ils viennent d'être servis.

"Honnêtement, il tient les cartes, il faut s'en méfier", concluait 'Labrik' avant, lui aussi, de repartir au combat, sur une table difficile (ah bon, il reste des tables faciles ?) avec notamment Moritz Dietrich, Kenny Hallaert et deux types avec un gros stack. Le Français possède 30 blindes, et saura parfaitement les emmener le plus loin possible, faisons lui confiance.

Il reste 45 joueurs, la journée s'arrêtera assez tard, les joueurs disputant 10 niveaux d'une heure aujourd'hui. En espérant qu'il ne reste plus que trois ou quatre tables à la fin de la journée... avec un Français sur chacune d'entre elles soyons fou. 

Encore trois éliminations, et tous s'assureront une petite somme à cinq chiffres, 11 187$. Mais surtout, surtouuut... le vainqueur empochera 580 338$ ! Parmi les joueurs notables restants, il y a pêle mêle Faraz Jaka, Niall Farrell, Jonathan Jaffee, James Obst, Olivier Busquet, Sam Grafton, Michael Mizrachi, Layne Flack... bref, beaucoup de beau monde !

labrik

Ce n'est plus l'heure des sourires, Louis Linard l'a bien compris. Now, let's fight !

damien le goff

Damien Le Goff est discret, mais bel et bien là, avec un tapis qui lui permet de garder encore espoir

Dan Abouaf

Virage sympa pour Dan Abouaf, avec juste à sa droite Niall Farrell et Giuseppe Pantaleo

Mais les bracelets, c'est pas pour les filles ?

- 20 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #33 : No-Limit Hold'em 1 500$ (Day 3 et finale)
Sixième femme à atteindre l'ultime table d'un event 2017, Kami Hudson est éliminée 10e 

kami hudson

Et si on suivait une petite finale en streaming d'un NLHE à 1 500$ ?! Ah non, désolé, PokerGo n'a pas estimé intéressant de vous montrer la fin de l'event 33. Dommage, sur cette finale, on pouvait retrouver des joueurs comme Max Pescatori, Pratyush Buddiga, Christopher Franck, Michael Gagliano ou encore Kami Hudson, un casting plutôt très sexy, sur un tournoi qui avait réuni 1 698 joueurs. En général, quand on connait un finaliste, on est heureux, mais pour le coup, on est plus que gâté. 

Les éliminations n'ont pas tardé en ce début de finale, et Kami Hudson a pris la porte assez rapidement (très short au début de la finale) pour buller la table finale officielle, rapidement suivi par Gagliano et Pescatori (photo ci dessous).

pescatori

La présence aujourd'hui de Kami Hudson en table finale, relèveraient presque de l'exploit : "Elle ne voulait pas le jouer", précise Gaëlle Jaudon, petite vodka à la main à 18h, venue lui apporter un peu de soutien dans le rail : "c'est son mec qui l'a forcé !" Et son mec n'est autre que Calvin Anderson, qu'on n'a d'ailleurs pas beaucoup vu cet été : "Normal, il ne joue presque plus, mais en revanche, il stack beaucoup de monde", ajoute Gaëlle. 

La véritable performance pour Kami Hudson, c'est d'avoir réussi à passer entre toutes les balles durant trois jours. Elle qui a l'air de jouer avec les doigts de pieds en éventail : "Je n'ai même regardé les paliers, j'essayais juste de me relaxer, de ne pas me mettre de pression. Evidemment que Calvin m'a donné des conseils, mais après, je ne vais pas jouer contre lui. Je vais juste essayer de jouer en ligne, comme depuis le début, et tout se passera bien."

Ça, c'était l'interview avant la table finale, puisque ensuite, elle a découvert AK et ses 9 dernières blindes ont rapidement fini au milieu de la table. Face à deux beaux Rois. 

En s'inclinant 10e pour 23 407$, Kami ne rejoint pas les cinq autres femmes à avoir atteint une finale WSOP. Qui ça ? Liv Boeree, Ester Taylor Brady (deux fois), Nancy Nguyen et Gina Bacon. En revanche, elle multiplie ses gains en carrière par deux, elle qui n'avait rarement vu autre chose que les tournois à 180$ et 235$ quand elle venait au Rio. 

On signe où pour voir Gaëlle Baumann, prochaine femme finaliste d'un tournoi WSOP ?

buddiga

Chipcount au dinner break

Ryan Leng (USA) 4,940,000  
Arkadiy Tsinis (USA) 2,185,000 
Pratyush Buddiga (USA) : 2,055,000  
Christopher Frank (Allemagne) : 1,745,000 
Grant Denison (USA) : 985,000 
Georgios Sotiropoulos (Grèce) 960,000

Prix de la finale 

Vainqueur : 384 833$
Runner up : 237 ,776$
3e : 171,208$
4e : 124,615$
5e : 91,699$
6e : 68,226$

Le plus grand des Seniors

- 20 juin 2017 - Par Flegmatic

Event #31 : Seniors No-Limit Hold'em Championship 1 000$
Frank Maggio décroche le bracelet et 617 303$

HU Seniors Event

C'est une finale éclair à laquelle nous venons d'assister sur cette épreuve réservée aux joueurs de plus de 50 ans. Comme si, après avoir déjà bataillé trois jours au milieu d'un field colossal de 5 389 séniors, les neuf derniers prétendants au titre avaient envie d'en finir le plus rapidement possible avec cette quatrième journée, ajoutée au programme en raison de la forte affluence.

Le premier à lancer les hostilités de ce qui allait être une véritable frénésie d'éliminations fut l'homme sur lequel tous les regards étaient tournés, Dan Heimiller. Vainqueur de ce même tournoi il y a trois ans, celui qui compte pas moins de 64 places payées aux WSOP pour plus de 2,1 millions de dollars de gains ne réalisera pas l'improbable doublé. Il a décidé de tout envoyer dès la première main avec une paire de Valets, tombant face aux deux Rois de William Murray, qui amorçait là son ascension vers les sommets. Quinze mains suffisent ensuite pour voir deux joueurs supplémentaires regagner le rail, Paul Spitzberg (8e) et Lewis LeClair (7e), avant que vienne le tour de la dernière féminine de ce tournoi Gina Bacon (6e). Après une période relativement longue à cinq joueurs restants, tout s'accélère ensuite en quelques minutes, avec les sorties conjugués d'Anthony Licastro (5e), Mark Lillge (4e) puis Dieter Dechant (3e).

William Murray

Avec des tapis on ne peut plus équilibrés de 14 160 000 pour Murray (photo) et 12 690 000 chez Frank Maggio, sur des blindes 80 000/160 000, on se dit alors que le heads-up final est parti pour durer. D'autant plus que plus de 236 000 dollars séparent les gains de la première et de la deuxième place. De quoi donner quelques sueurs froides même au plus chevronné des grinders. Mais c'était sans compter sur l'agressivité de l'ami Will.

Frank Maggio

Après avoir abandonné un gros pot à base de relances et surrelances préflop, ce dernier a tout mis sur la huitième main de ce tête à tête avec A3 sur un flop Q32, et a vu Maggio retourner deux beaux Valets. Les deux dernières cartes du board ne changent rien à l'affaire et permettent à Frank Maggio de remporter le plus gros Seniors Event de l'histoire des WSOP et un chèque monstrueux de 617 303 dollars.

Maggio - Tatjana

L'histoire est d'autant plus belle pour lui, qu'il ne comptait jusque là que 43 000 dollars de gains en tournoi, répartis en... 23 lignes. Autant dire que le monsieur est tout sauf un habitué des épreuves à quatre chiffres de buy-in. Pour preuve, son meilleur résultat était une maigre 36e place signée en août 2012 sur un tournoi à 1 000 dollars du côté de Scottsdale. Et à voir ses "Wow" de plaisir au moment de prendre en main le fameux bracelet pour la photo finale, on imagine qu'il a encore bien du mal à réaliser ce qu'il vient d'accomplir. Un grand bravo Frank !

Résultats de la finale

Frank Maggio Bracelet

Vainqueur : Frank Maggio 617 303 $
Runner-up : William Murray 381 233 $
3e : Dieter Dechant 281 691 $
4e : Mark Lillge 209 715 $
5e : Anthony Licastro 157 321 $
6e : Gina Bacon 118 923 $
7e : Lewis LeClair 90 594 $
8e : Paul Spitzberg 69 552 $
9e : Dan Heimiller 53 817 $