masquer le menu
   

La jeunesse au pouvoir

- 16 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #29 : NLHE 2 500$ (Day 1)
Ça passe pour Romain Lewis et Ivan Deyra

lewis deyra

Environ 240 joueurs ont bouclé la première journée de cet Event 29, sur les 1086 du départ. Si la moyenne est à 57 000 jetons, deux membres du Team Pro ont réussi à passer cette introduction et avec des stacks bien au dessus : Romain Lewis (85 400) et Ivan Deyra (71 000). Dans la Team bleu blanc rouge, Adrien Allain (30 900), Ludovic 'Mikedou' Riehl (34 000) ou encore Erwann Pecheux (15 000) arrivé en fin de journée.

"C'était une journée marrante", résumait Romain Lewis, "je suis rapidement à 30 000 sur les blindes 100/200. Puis vient ce coup, j'ai As-Dame, je 3-bet et un mec paye. Ça vient A-8-2-K-3, et je 3-barrel. Il me montre As-Roi et je tombe à 8 000. Après ça, j'arrive à grind pour remonter à 20 000. Là nouvelle main, j'open Dame-Dix off sur la big blinde du même mec, je fais 800 sur 150/300. Et sur T-5-3-7-K, on check au flop, je mise 2 000 turn et il me check raise à tapis 12 000. Je paye et il montre Dix et 6, il avait transformé en bluff. Après ça, je n'ai pas joué pendant 4h. Je suis à 30 000, quand j'arrive à doubler avec les Rois, sur un board hauteur Dame, mon adversaire m'a 3-barrel bluff. Enfin, dernière main : un joueur compétent open à 2 400, sur 500/1000, je fais 7 500 au CO et je me fais cold call en SB par une joueuse. L'OR fold et sur T-5-3-5-A, on check le flop, elle lead 11 000 à la turn et quand elle check river, je lui fais tapis, parce que je pense qu'elle peut avoir KK, QQ ou JJ. Elle fold, je lui montre mon bluff et elle partie en tilt de mutant derrière !"

Et toi Ivan, 71 000, pas si mal ? "Premier day 2 cette année, enfin ! J'avais oublié ce que ça faisait, avec tous les petits papiers à remplir à la fin etc. Je suis vraiment content. J'ai touché des boards au début pour rapidement monter à 35 000, puis je perds un flip pour redescendre à 20 000. Après je fais un call all in hauteur as, et c'était bon. J'étais sur que mon adversaire avait tirage couleur... et en effet, il l'avait. Heureusement, ça hold. Et puis j'ai eu une petite livraison avec AA en main. J'open UTG, le bouton flat. Et sur Q-3-3 avec un flush draw, je min check raise de 4 200 à 8 400 et il me fait tapis. Il avait 37 000 au début du coup. Je paye et il avait... 44 !"

Demain, les places seront assez rapidement atteintes, avec 163 joueurs "in the money". Sachant que le vainqueur empochera, après demain, la modique somme de 456 822$ ! 

adrien allain

Adrien Allain a croisé un revenant sur sa route, Kevin Mcphee. Si l'Américain a rendu les armes, le Rennais a emballé 30 900 jetons pour le day 2. Et vu le day 1 compliqué qu'il a passé, croyez moi, il s'en satisfait très bien !

Premier bracelet pour James Obst

- 16 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #26 : Razz Championship 10 000$
L'Australien a remonté un déficit de 4 contre 1 en Head's up pour s'imposer

james obst

Ce n'était pas le tournoi de l'été, clairement. Pas celui qui attiré les foules par dizaines dans le rail, puisque je n'ai vu qu'un vieux monsieur tout seul, perdu, pas celui qui a attiré les joueurs non plus, avec seulement 97 inscriptions. Il n'empêche que le vainqueur n'en est pas moins beau : l'Australien James Obst a du attendre son 21e cash WSOP pour finalement remporter le premier bracelet de sa carrière, ainsi que la somme de 265 138$. Certes le gain n'est pas faramineux, pour un joueur qui culminait déjà jusque là à 2,2 millions de dollars de gains en tournoi live, mais que le bracelet est beau.

Osbt vient d'apporter ce qu'il manquait peut-être un peu à ces WSOP 2017, un peu de fraicheur dans les vainqueurs. Beaucoup d'anciens détenteurs de bracelets ont déjà récidivé depuis le début du mois (Doug Polk, Abe Mosseri, David Bach, David Pham, Franck Kassela, David Singer, Adrian Mateos, John Monnette) et voir un joueur connu, respecté, apprécié sur le circuit de tous, remporter son premier bracelet en carrière, apporte un peu d'espoir à tout ceux qui, comme lui, se battent s'en relâche pour un jour atteindre leur but.

Obst a du patienter longtemps (1er cash WSOP en 2014) mais est finalement récompensé ce soir. Il s'impose devant Eric Kurtzman (163 867$) et David "ODB" Baker (112 645$) qui ajoute une énième ligne de prestige à son palmarès. 

Plus très loin du bonheur

- 16 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #27 : NLHE 6-max 3 000$ (Day 2)
26 joueurs et Julien Martini y croit fort !

julien martini

Plus de Gaëlle Baumann dans ce tournoi depuis un moment, cependant il reste encore un Français qui se bat comme un diable, alors qu'ils ne sont plus 26 joueurs, sur les 959 du départ. Il s'agit de Julien Martini. Répertorié avec le drapeau des USA (pas comme si je l'avais pourtant signalé 10 fois), Julien est en plein kiff : "Wow, 26 left, c'est bon ça !", réagissait-il en jetant un oeil sur le tableau. 

Avec un tapis proche des 600 000, ce qui réprésente environ le tapis moyen, Julien continue de garder le sourire, tout en cliquant toutes les deux secondes sur la souris. La magie du 6 max en soit. Je l'ai notamment vu open une main au bouton à 17 000 (sur 4000/8000), défendu en BB. Puis sur A2K9, Julien va placer un c-bet à 11 000 avant de proposer un tarif légèrement plus élevé turn, 46 000. Son adversaire réfléchit et rend sa main. Julien lui retourne gentiment 85.

Dans la foulée, sa table casse et il se retrouve à la gauche d'un joueur énorme en jetons, un certain Ryan Tosoc (photo) : "C'est un énorme reg de la 50$/100$ en cash", me glisse Julien. Aïe, mauvaise nouvelle. Deuxième mauvaise nouvelle ? Sur un flop T44, Tosoc pousse un adversaire à tapis (pour environ 350 000) et ce dernier finit par tank call avec... A5, wtf ! Bon, il domine le J9 de Tosoc, mais pourquoi diable ce call hauteur as pour tout son tapis ici maintenant tout de suite ? En tremblant légèrement, Tosoc va compléter sa flush sur la turn, offrant toujours quelques outs à son adversaire, mais la brique posée par le croupier sur la 5e street ne changera finalement rien à l'histoire. Les riches sont encore plus riches : "Ils étaient facile à prendre ces jetons, ils vont être plus difficile à récupérer...", analysait froidement Julien Martini.

Reste désormais à ne pas reproduire le scénario catatrophe l'an passé, qui l'avait vu être chipleader d'un 1 000$ à 21 places restantes, pour finalement terminer... 20e ! La journée s'arrêtera à la fin du prochain niveau.

Vainqueur : 498 682$
8e : 53 569$
26e : 14 364$

chris moorman

Et qui dit 6-max avec que des caïds, dit Chris Moorman, é-vi-de-mment

barbero max silver

Et pour le chiplead, c'est close entre le voisin de Julien Martini et cet homme là, le créateur de l'application Snapshove, Max Silver, installé à côté de Nacho Barbero

"Désolé, j'ai éliminé Luneau"

- 16 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #30 : H.O.R.S.E. Championship 10 000$ (Day 1)
140 joueurs mais plus d'Alexandre Luneau dans les parages

daniel negreanu

Et bien alors Daniel, sont-ce des manières ça ? Le Canadien est venu m'annoncer cette mauvaise nouvelle lorsque je suis venu lui demander s'il n'avait pas vu trainer le Team Pro Winamax, alors que son tapis ne se trouvait plus à son siège initial durant un break à la fin du level 6 : "Je n'ai rien fait d'extraordinaire", m'explique Daniel Negreanu, "il était short. Il était short tout le temps d'ailleurs, son tapis n'a fait que diminuer". Un tournoi sans pour Alex Luneau, ça arrive. Pour Negreanu en revanche, c'est le run infini sur ces WSOP. Je l'ai laissé avec un joli tapis de près de 100 000.

lederer volpe soulier

Fabrice Soulier, en charmante compagnie, avec notamment Howard Lederer et Paul Volpe

Le tournoi se remplit petit à petit, 140 inscriptions maintenant. La tendance à la baisse continue de se confirmer, comme me le confirmait Fabrice Soulier durant le break : "Et les structures ! J'ai l'impression qu'ils ont bien accéléré sur les day1 des Championship. Chaque coup coûte super cher déjà. Là j'ai 50 000, mais je pourrais très bien avoir 100 000 ou être busto." 

Fabsoul ne faisait pas si bien dire... à peine de retour à table, il décide d'open en début de parole à 4 000, en Omaha Hi Lo. C'est payé une fois (par un short qui est à tapis du coup), deux fois, trois fois, quatre fois, cinq fois ! Un flop J9K débarque et Fabrice subit une mise de 2 000 de la part de Paul Volpe. Fabrice paye. La turn est un 7, même séquence de mise, mais à hauteur de 4 000. La rivière Q complète ce tableau et Paul Volpe check, avant de snap call une mise de 4 000 de la part du Français.

Fabrice Soulier retourne AT56 pour une quinte trouvée river. Volpe est écoeuré et balance ses cartes au milieu de la table, il possédait KKQ2 pour brelan max. 

Il n'y a pas de Lo sur la table, et les jetons filent vers Fabrice, enfin une bonne nouvelle : "C'est le plus gros pot de ma journée." Le voilà désormais à 80 000. En effet, ça peut aller très vite. 

Du côté de Jean Montury, 54 000, pas grand chose à signaler, même si on imagine bien que ça a du swinguer, mais avec le stack de départ, Jean a encore de quoi voir venir.

david benyamine

David Benyamine a fait son entrée en tardif, il est donc le 5e Français à participer à ce tournoi. Oui, car Samuel Touil a également participé, avant de disparaitre assez vite parait-il

matusow

Ménage en cours sur cette table, avec une double élimination, celle de Max Pescatori et Mike Matusow, sur un random coup de Hold'em Limit, où tout le monde a réussi à faire tapis avant le flop. C'est le monsieur à casquette en siège 9 qui a tout pris

racener

Harper parlait des cycles de Bruel ce matin. Ça marche aussi avec John Racener cette histoire ?

Shark Attack

- 16 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #29 : NLHE 2 500$ (Day 1)
Plus de 1000 joueurs sur une épreuve où il faudra beaucoup de courage

sam trickett

Sam Trickett est toujours aussi magnifique, comme en témoigne cette photo, même si on sent légèrement sur son visage que les années passent. C'est à dire que cela fait quelques temps qu'il n'est plus dans le game notre ami Anglais, runner up du One Drop à 1 million de dollars l'entrée, c'était il y a déjà 5 ans.

Dites vous que depuis son rush de folie entre début 2011 et début 2013 (il a gagné un super high roller en Australie, runner up un autre juste derrière, gagné le Partouche Poker Tour six mois plus tard, runner up le One Drop en 2012, puis gagné un dernier Super High Roller en Australie, le tout pour la modique somme de plus de 16 millions de dollars !), l'homme marié s'est calmé avec le poker. 38 000$ de gains entre 2015 et aujourd'hui, c'est dire s'il a changé de cap.

Et pourtant, et pourtant... le voici bel et bien assis autour d'une des nombreuses tables de cet event 29, qui a bien rameuté les foules, comme l'an passé (plus de 1000 joueurs, les inscriptions terminent bientôt). Besoin de retoucher les cartes ? Come back sur la pointe des pieds ? Vacances ? Hasard ? J'irais bien lui poser la question, mais je ne le connais pas. Une chose est sure, l'anneau qu'il porte autour de son doigt, et qui doit bien muscler ce bras gauche vu l'or qui est incrusté dessus, me rappelle que nous ne vivons pas dans le même monde. J'espère néanmoins qu'il se souvient que c'est sur cette terre du Nevada qu'il est devenu un jour multimillionaire grâce au poker. La magie de ce jeu qui fait tant rêver, ce monsieur l'a touché.

adrien allain

J'en connais qui aimerait bien le connaitre ce plaisir de gagner des millions dans cette ville, c'est Adrien Allain. Runner up l'an passé d'un Event à 5 000$ l'entrée (pour 346 000$ de gains), le Rennais peine à monter des jetons cette année. Ce n'est que le début, certes. Son skill en Limit (44e de l'event 24) ne va néanmoins pas servir à grand chose sur ce tournoi. Et avec 25 belles blindes devant lui, il va surtout falloir faire le grand saut un moment pour continuer d'espérer. 

jimmy guerrero

Jimmy Guerrero a fait comme pas mal de joueurs, il est arrivé en retard sur ce tournoi. Mais pas en retard de 2 niveaux, non non, il vient d'arriver. Et devra donc composer avec Sam Chartier, comme souvent, déjà bien engagé.

weisner benger

Pendant ce temps là, l'homme qui ne s'est finalement fait qu'un nom pour avoir hurlé sur William Kassouf l'an passé, Griffin Benger, tape la discut' avec Melanie Weisner. J'aime bien cette façon d'attendre une premium.

romain lewis

Oulà, ça rigole moins par ici. Romain Lewis a le sourire pourtant. Bon c'est habituel. Mais dans le fond, la bataille fait rage : "16 000, ça va. J'étais monté à 30 000 deux fois. La table n'est pas facile. Mon voisin de droite est bon, mon voisin de gauche aussi, le siège 3, le siège 9 est bon aussi." Ouais tout le monde est bon. Romain cherche une solution, mais que voulez vous faire quand les autres ont beaucoup de jetons, comme son voisin de gauche, avec plus de 60 000. Romain est patient et confiant dans cette ville, wait & see.

selbst

VU ! Vanessa Selbst dans l'Amazon Room du Rio. Je pourrais dire que j'y étais. Celle qui s'est bien cagoulée en betting contre Jason Mercier et consorts l'an passé, n'avait toujours pas pointé le bout de son nez cet été. Elle débarque, et clac, une place payée sur l'event 27 (celui que Gaëlle Baumann a deeprun aujourd'hui). Alors Vanessa, on a bet contre qui cette année ?

gordon vayo

VU ! Un November Nine bien cagoulé. Gordon Vayo pourra se la raconter toute sa vie en disant qu'il est le dernier runner up de l'histoire des November Nine. En revanche, il n'est pas favori pour gagner cet event 29.

mercier bicknell

Duel de haute volée entre Natasha Mercier et Kristen Bicknell, qui a déjà réalisé 2 cash sur ces WSOP.

michel leigborin

Ce bon vieux Michel Leigborin cherchera quant à lui une 18e place payée aux WSOP (premier cash en 2007)

mikedou houri

Virage studieux par ici. "Ça grinde, ça grinde, pas grand chose à te raconter", me glisse un Mikedou attentif, en plein travail. Avec 22 000 (44bb) en sa possession, pour le moment tout va bien. C'est plus compliqué pour Yehoram Houri juste à sa gauche, en possession de 11 000. Mais bon, 20bb, on sait jouer normalement.

ivan deyra

Aaaah un bon petit coup de vice par ici, que se passe-t-il. Le joueur en siège 2 qui remercie Dieu de lui avoir offert un gros bras pour tenir cette lourde tête, a annoncé tapis, alors même que le croupier n'a pas encore posé la rivière. Un TD est appelé, et je peux vous dire qu'il ne s'agit pas de Thomas Gimie. "Huuum, ok, je vais voir avec un responsable. Continuez à jouer, normal, retournez la rivière croupier, j'arrive." Ah. Très bien. Je suis interloqué, j'avoue... je lève la tête... oh mais c'est Value Merguez juste en face de moi ! Ah ouais, je commence à fatiguer. Le croupier retourne la river. Le board ? 79AJ3. Le floor est de retour : "On va continuer à jouer comme ça, on va faire comme s'il n'avait rien dit, et je vais vous mettre une pénalité une fois la main terminé."

Le joueur en siège 2 fait tapis, comme il l'avait annoncé un peu en avance... et se fait call par le copain barbu à la veste verte, qui retourne AQ. Le siège 2 montre JT. "Mais qu'esssst-ce qu'il a fait ?..." s'interroge Ivan Deyra. Trop tard pour lui demander, il a déjà détallé. Ivan rit de cette situation, lui qui grind tranquille et possède gentiment 34 000.

sebastien comel

L'action ne s'arrête plus, il fallait s'y attendre. C'est sur la table juste à côté. Je tombe sur ce que je crois être le dernier Français de ce tournoi, Sébastien Comel, en plein move. On est déjà sur la rivière, le board : 62T53. Sebastien a open UTG, payé par son voisin en photo, et le joueur en BB. Sur le flop, il a c-bet à 2 300, payé par les deux. Turn, nouveau pruneau, 6 500. Seul son voisin UTG+1 paye. River, ce sera 17 000 dans le bec... payé une dernière fois par le voisin. Sébastien retourne tranquillement 55, pour un petit brelan venu de nul part turn, mais qui rapporte gros ! Le voilà maintenant à 65 000, "le top de ma journée." Et pour être complet, le dernier Français aperçu, c'est Adrien Delmas, à la même table que Seb Comel, deux sièges à sa droite, avec un bon 40 000.