masquer le menu
   

Le Canadien Pablo Mariz remporte le Millionaire Maker

- 15 juin 2017 - Par Harper

Event #20 : NLHE Millionaire Maker 1 500$ (Finale)

marizwin

Autour du vaisseau central ESPN, le clan Canadien laisse exploser sa joie. Avec Dame-Valet contre As-Neuf, Pablo Mariz vient de trouver une Dame sur la river le propulsant au rang de champion WSOP et grand vainqueur du Millionaire Maker. « ONE POINT TWO MILLION » hurle ses amis dans le public. 1 221 407$, pour être précis. Après avoir déjà battu son record de gain en atteignant la deuxième du Tag Team à 1 000$ pour 46 537$ il y a six jours, Pablo place la barre très haut. C'est d'ailleurs avec son partenaire dans l'épreuve par équipes, David Guay, que nous nous sommes entretenus. « On se connait depuis qu'on est dans le secondaire ! Les cartes, on y joue depuis qu'on a 13 ou 14 ans mais on n'est pas des professionnels » poursuit-il. « On joue pas mal en ligne mais c'est surtout pour se marrer ! Pablo, il a fait des études dans la finance et moi je suis éducateur dans le football au Canada. »

« On se demandait ce qu'on foutait à Vegas il y a encore une semaine »

Le pèlerinage annuel est néanmoins une tradition depuis 2013 pour les deux amis. « Cette année, on a commencé par faire le Colossus à 565$, on a rapidement sauté et on s'est retrouvé tous les deux dans la chambre un dimanche soir... On s'est regardé et on s'est demandé ce qu'on foutait là. Ce n'est pas qu'on voulait se barrer mais les tournois ne nous plaisaient pas, on s'est dit qu'on s'était planté dans les dates de notre voyage. Et maintenant, voilà qu'on prend 1,2 million... C'est magique ! » Alors que je m'apprête à lui poser quelques questions supplémentaires, le clan canadien l'attrape et lui cale une bière dans la main. Ce soir, les deux compères vont faire savoir à Las Vegas pourquoi ils sont là.

marizpablo

Millionaire Maker 1 500$ - 7 761 entrants
Vainqueur : Pablo Mariz (Canada) 1 221 407$
Runner-up : Dejuante Alexander (USA) 754 499$
3ème : Alexander Farahi (USA) 561 530$
4ème : Marc MacDonnell (Irlande) 420 805$
5ème : Bryce Yockey (USA) 317 544$
6ème : Yuriy Boyko (Irlande) 241 303$
7ème : Jonathan Gray (USA) 184 663$
8ème : Thiago Grigoletti (Brésil) 142 323$
9ème : Hector Martin (USA) 110 476$

Le plus endurant, c'est Alex Réard

- 15 juin 2017 - Par Harper

Event #23 : THE MARATHON - NLHE 2 620$ (Day 3)

alexreard

Alors qu'il reste 89 joueurs sur les 1 759 entrants, Alex Réard est le dernier représentant tricolore. Mais le Français ne fait pas les choses à moitié puisqu'il possède un tapis de 820 000 jetons alors que la moyenne est de 520 000 ! « J'ai un bon run pour l'instant » sourit Alex, qui sait qu'avec encore deux jours de compétition à tenir, la route est encore longue.

« Lorsque les blindes étaient à 2 500/5 000 ante 500, le cut-off a relancé à 11 000 et j'ai payé au bouton avec une paire de Deux. La grosse blinde paie aussi et le flop est K62. Tout le monde check. Le turn est un 2, ça check jusqu'à moi et je mise 17 000. Les deux paient. La river est un Roi... La grosse blinde fait 75 000 et le cut-off paie ! J'envoie 250 000, la BB paie et l'autre passe... Pas bon le Roi Monsieur ! » Cet incroyable carré contre full a propulsé le fan de l'Olympique de Marseille parmi les chipleaders. L'air de rien, le vainqueur de ce tournoi empochera 690 469$ !

Les Français qui montent des jetons

- 15 juin 2017 - Par Harper

Event #27 : NLHE 6-max 3 000$ (Day 1)

Si vous aimez le sang, la castagne et les horreurs, passez votre chemin. Dans cet article, nous allons nous la jouer fleur bleue. Ne comptez pas sur moi pour vous faire une liste des Français éliminés de l'épreuve short-handed à 3 000$, ce serait trop douloureux et pénible. Nous allons nous contenter de mettre en avant la France qui gagne, Messieurs Dames. Alors que 923 joueurs ont pris part au tournoi, ils sont à vue de nez encore 650 dans le coup pour une moyenne à 21 000.

gaelle

Honneur à Gaëlle Baumann. La joueuse du Team Winamax a triplé sa cave initiale dans les neuf premières heures de jeu pour grimper à 45 000. « Ma table est bien » confie Gaëlle, dernière joueuse de l'équipe en course (non non, je ne vous ai pas annoncé une mauvaise nouvelle), qui après son pot remporté avec une paire d'As a commencé à maitriser sa table.

mikedou

Autre très beau tapis, celui de Ludovic Riehl, posté derrière 50 000 jetons. Après sa folle soirée du 9 juin où il a atteint la 8ème place d'un tournoi au Venetian pour 54 000$ et dealé un 1 000$ turbo dans la foulée pour plus de 20 000$ de gains, mikedou a enchainé par une place payée sur le Millionaire Maker et se retrouve désormais parmi les chipleaders de l'Event #27. Vous ne croyez toujours pas aux cycles de Patrick ?

labrik

S'il est là, c'est qu'il a été éliminé du Marathon... Louis Linard a rendu les armes en 142ème place (4 909$) mais ce n'est pas une mauvaise nouvelle car notre brique préférée a le sourire sur cette épreuve short-handed où il a d'ores et déjà vu son tapis grimper à 40 000. « Un beau coup de poker » sourit-il, « je défends avec As-Neuf et check-call trois fois sur AQ6-9-A, la dernière mise étant à tapis. Il s'était un peu égaré avec Roi-Dix. » Le poker qu'on aime.

choupeaux

S'il se fait photobomb par son voisin, c'est bien Victor Choupeaux le patron de sa table. Il s'est même payé le luxe d'éliminer Justin Bonomo. « Je l'ai félicité pour son investissement dans l'association Reg Charity et il a tout mis avec 2% » se marre Victor, bien heureux d'avoir trouvé un brelan de huit sur un flop J86 quand Justin avait deux paires Huit-Six. Le voilà derrière 40 000 jetons.

erwann

Mais le patron actuellement, c'est Erwann Pécheux ! Ne regardez pas forcément cette photo où on voit Romain Lewis rejoindre la sortie, ça ressemble trop à une mauvaise nouvelle. Alors Erwann, comment t'as monté du pion ? « Il y a eu une main folle ! » se marre-t-il. « Il reste trente secondes à jouer avant la pause diner et un joueur relance à 1 100 sur 200/400. Je défends ma grosse blinde avec As-Cinq et le flop vient A74 avec deux coeurs. Je check-call 1 600. C'est sur le turn, un 2, que ça devient amusant. Je check et il veut faire 3 600. Sauf qu'un jeton de 5 000 s'est glissé dans sa main et il fait 7 600 ! Ça pourrait être un angle shoot mais vu l'action, je ne pense vraiment pas... Je finis donc par payer en me disant que ça va être compliqué pour lui de miser à nouveau en bluff. Sauf que la rivière est magique, c'est un 3 qui me donne une quinte ! Bon, la couleur est également rentrée... Je check et il fait 12 500, j'hésite un peu mais bon... C'est payé et il me montre 32 pour deux paires ! Je ne sais pas trop ce qu'il a voulu faire sur la river. »

La machine Adrian Mateos a raison d'Aladin

- 15 juin 2017 - Par Harper

Aladin Reskallah termine 198ème (4 275$)
Event #23 : THE MARATHON - NLHE 2 620$ (Day 3)

adrianmateos

En remportant le troisième bracelet de sa carrière sur l'épreuve de heads up à 10 000$, Adrian Mateos (photo) est devenu à 22 ans le plus jeune joueur à réaliser cet accomplissement. Néanmoins, il n'a pas prévu de se reposer sur son titre. « C'est comme ça, j'aime jouer, je suis heureux quand je suis à une table » a-t-il récemment déclaré dans un entretien accordé à nos confrères de PokerNews. Avec 9 172 532$ de gains en carrière avant ce Marathon, Adrian n'est plus qu'à 3 millions de dollars d'un certain Carlos Mortensen dans la All Time Money List espagnole. Et il ne compte pas s'arrêter là : « Ce serait bien pour ma carrière si je pouvais devenir numéro 1. »

Adrian a de la suite dans les idées et, sur cet Event #23, il occupe le Top 10 alors qu'il ne reste plus que 144 joueurs sur les 1759 entrants. Pour monter son tapis, l'Espagnol a notamment éliminé Aladin Reskallah en 198ème place. « J'avais Roi-Dame contre sa paire de Neufs » précise le Top Shark, « le flop est QQ8 mais la river un 9 ! » Alors que le Franco-Canadien empoche 4 275$ dès son premier tournoi à Las Vegas, Adrian empile une nouvelle fois des jetons pour s'envoler à 690 000 avec une moyenne tournant à 300 000. 

reard

Alors qu'il nous est impossible de remettre la main sur Bertrand Rosique et Ludovic Moryousef sans qu'on puisse réellement officialiser leur élimination (ils n'apparaissent pas dans le registre des sortants), un Français monte du pion : l'inoxidable Alex Réard. « J'ai eu un bon run » sourit-il. « J'ai d'abord limp-reraise à tapis pour 21 BB avec As-Huit en bataille de blindes et j'ai été payé par As-Cinq. Ensuite, j'ai touché pas mal de paires postflop... » Bilan : un tapis de 415 000 (photo) le propulsant dans les hauteurs du classement. La partie est plus compliquée pour Louis Linard qui subit un coup de fringale sur ce Marathon. « J'ai miss dans deux gros pots » confie Labrik, « depuis, je survis dans une zone entre 10 et 15 blindes avec des resteals... Je mate un petit best-of de Laurent Baffie en même temps, il n'y a rien de mieux pour rester en forme ! »

Le prix minimum assuré est actuellement de 4 909$ alors que nous en sommes à 2 jours et demi de compétition... sur 5 !

La grande fête des cliqueurs de bouton

- 14 juin 2017 - Par Harper

Event #27 : NLHE 6-max 3 000$ (Day 1)

adriendelmas

Le coup d'envoi d'une épreuve particulièrement attendue par le contingent français a été donné ce mercredi : le 3 000$ short-handed. « On joue toute l'année en 6-max sur Winamax » confie Adrien Delmas (photo), « c'est là où on a le plus d'entrainement ! » Alors que les 802 inscrits ont débuté la partie avec 15 000 jetons, le Bordelais n'a plus que 7 500 devant lui. « Ça va, ça aurait pu être largement pire » tempère-t-il. « C'est en tout cas une excellente préparation pour les épreuves 6-max à 5 000$ et 10 000$ que je compte faire. » C'est moi ou il est entré dans une autre catégorie le petit Adrien ?

Dans son dos, Sylvain Loosli est dans le flou. Tout allait pourtant bien lorsque je l'ai croisé. « Ma table est fun, il y a un joueur un peu fou qui a essayé de me bluff quand j'avais les As. » Une histoire de Roi-Neuf qui s'envoie en l'air sur un tableau « QJ7-9-brique. » Mais depuis, c'est la soupe à la grimace. « De 30 000 à bust en 30 minutes... » lance-t-il laconiquement dans le chat du Team Winamax. « 6-max fun ! » lui répond Gaëlle Baumann.

gaellebaumann

C'est que ce format se prête à des montagnes russes. « Je n'arrête pas de monter et de descendre » confie Gaëlle, « là, c'est le bon moment, j'ai 24 000 ! J'ai éliminé le joueur qui était sûrement le plus faible de la table en plaçant un 3-bet avec deux As puis un 3-barrel à tapis sur un JT7-2-8. »

À la table de Gaëlle se trouve un certain Hugo Larachiche (photo, casquette bleue). Oui, oui, le vainqueur du SISMIX ! Qu'est-ce que tu fais là ? « Je me suis chauffé... » sourit-il. « Je suis là pour 22 jours, je reste au Polo Towers, l'hôtel le moins cher qui soit tout de même sur le Strip et j'ai prévu de faire 4 ou 5 tournois. » Malheureusement, le premier est déjà terminé. Tombé à 25 blindes, Hugo a poussé son tapis derrière un squeeze avec une paire de Six et a été payé par... Sept-Huit. Quand on vous dit que les gens n'ont pas le temps en 6-max.

ivandeyra

Autre joueur du Team Winamax en course : Ivan Deyra. La merguez la plus tendre du poker français est suivie par les caméras de Dans la tête d'un Pro. Ce n'est pas pour te mettre la pression, minot, mais l'an passé, Davidi Kitai a atteint la seconde place lorsqu'il était sous le feu des projecteurs. 

romainlewis

Romain Lewis partage de son côté la table d'Humberto Brenes, toujours aussi souriant lorsqu'il se fait photographier par les équipes de Winamax. L'air de rien, le Costa-Ricain a déjà claqué quatre places payées sur les WSOP 2017.

triofr

Des Français, il y en a à tous les étages ! Fortunes diverses pour ceux présents sur le cliché : Ludovic Riehl est le plus en forme avec 25 000, Fabrice Soulier en grosse difficulté avec 2 500 tandis que Romain Nardin stagne au tapis de départ. « C'est un bonheur ce tournoi ! » confie de son côté un Erwann Pécheux en souffrance depuis le début des WSOP. « Il y a même quelques tables qui vendent du rêve... Regarde la 318 ! » Celles avec les quatre Texans qui disent que Donald Trump a bien fait de ne pas céder pour les Accords de Paris ? « Oui, celle-là ! Par contre, Jimmy Guerrero a hérité de la table de la mort... » Avec du Sam Grafton, Galen Hall et du top-reg à tous les sièges, en effet. « Ça ne l'embête pas lui, il a déjà doublé son tapis ! Son truc dans ce cas là, c'est de trash talk à tout-va. Je l'entends jusqu'ici ! »

Guillaume Diaz, Adrien Allain, Otto Richard, Sébastien Comel, Thi Nguyen ou encore Rémy Biéchel sont également de la partie. Mais pas Michel Abécassis qui a dû décaler son entrée sur les WSOP pour une bonne raison : « Je suis au Day 2 du Seniors du Venetian avec un tapis au dessus de la moyenne ! Il reste 58 joueurs sur les 520 au départ du Day 1A et le 1B est aujourd'hui... » Reprise jeudi midi !