masquer le menu
   

Rien ne sert de courir...

- 13 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #23: THE MARATHON - No-Limit Hold'em 2 620$ (Day 1)
1 646 participants pour cette course de fond

romain lewis

L'autre gros tournoi du jour a également rendu son verdict aujourd'hui : 1 646 coureurs de fond se sont aventurés sur ce tournoi Marathon à 2 620$ l'entrée.

En attendant les résultats de fin de journée, on peut être sur d'une chose, Romain Lewis n'a pas fini d'épater son monde. Quelques instants après son élimination du Millionaire Maker, Romain s'est rapidement inscrit sur son second event WSOP de sa jeune vie... pour terminer avec 138 400 jetons, soit cinq fois le tapis de départ.

"Je me suis bien fait livrer par un bon joueur régulier sur la fin. J'open 1 800 sur 300/600 avec AJ, je faisais toujours trois fois le montant de la big blinde. Il me 3-bet à 6 000 en petite blinde et je paye. Ça vient A89, check check, turn 4, il fait 6 500, je payer, et river J et il fait tapis pour 28 500. Je paye, il avait Six et Sept..."

Romain sera accompagné de Guillaume Diaz pour le jour 2, qualifié avec 44 000 jetons : "Pas grand chose à signaler dans cette journée, ce fut bien calme." Demain est un autre jour Volatar.

yehoram houri

Pas mal de Français ont passé cette journée, Yehoram Houri en fait partie. C'est sur un tournoi de ce type qu'il avait terminé runner up en 2015

adrien delmas

Le sourire pour Adrien Delmas qui termine pourtant avec un petit 32 000 jetons

alex reard

Encore un sourire, chez Alexandre Reard, mais là on sait pourquoi. Le futur runner up de ce tournoi a emballé 75 000 jetons à la fin du day 1. A sa table, Ronan Monfort a quant à lui monté 56 900, pour son deuxième tournoi de l'été

ana marquez

Ana Marquez, côté international, sera présente au jour 2

gilles huet

Soupe à la grimace chez Gilles Huet, ce stack ne fait pas rêver les foules

labrik

On termine avec le sourire de Louis Linard, in au day 2 avec un bon petit 53 000

Trois tricolores encore en course pour le million de dollars

- 13 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #20: No-Limit Hold'em MILLIONAIRE MAKER 1 500$ (Day 2)
Lucas Orsatelli, 'ElkY' et le qualifié Winamax Allan Sannier se glissent au day 3

luca elky allan

Fin de journée agité au Rio, avec la fin du Millionaire Maker dans un premier temps, puis celle du Marathon Event. L'écrémage continue de plus en plus sur le "Milly Maker", puisqu'à la fin de ce day 2, il ne reste plus que 136 joueurs, sur les 1187 de début de journée.

Parmi ces heureux joueurs en course pour le million de dollars, on retrouve trois Français : Bertrand 'ElkY' Grospellier, Luca Orsatelli et Allan Sannier, qualifié Winamax.

'ElkY' est celui qui s'en sortait le mieux avec un gros tapis, mais il devra finalement se "contenter" de 451 000... "mais c'est sick, j'avais 800 000 à 30 minutes de la fin...", confiait-il dépité avant d'aller rejoindre la sortie du Rio.

"Franck Kassela est débile ou quoi ? Je me demande où il a trouvé ses trois bracelets... Il a encore fait un truc horrible là. J'open paire de Sept, le joueur en SB paye et lui fait tapis. Je reshove et SB call avec paire de Rois. Kassela avait Dix et Huit, wft ? Ça m'a couté cher ce coup". Dommage en effet, car le runner up du tournoi One Drop avait passé une belle journée, après avoir démarré en enfer : "Je suis tombé à 11 000 au bout de deux niveaux ! Mais j'ai réussi à bien revenir, j'ai doublé trois fois, dont une fois où j'ai KK contre AA, je fais carré ! Mais le dernier niveau m'a bien fait mal."

De son côté Luca et Allan ont terminé la journée côte à côte. Le premier a emballé 460 000, le second finit avec 385 000. Et les deux sont repartis avec un grand sourire du Rio : "On va enfin pouvoir aller se reposer", glissait Luca. "Il est chaud ce tournoi, vraiment pas facile", mais j'ai eu de la chance, j'ai vu pleins de belles mains, ça aide. Un moment donné aussi, j'ai top pair contre un mec qui se retrouve avec tirage quinte et flush... et ça hold !" Il s'agit du 4e tournoi de Luca Osatelli sur ces WSOP, lui qui a déjà réalisé un cash sur le Colossus (329e) et donc un second sur ce tournoi. "Je suis là pendant un mois et demi, uniquement pour jouer au poker." Alors bonne chance, le marathon ne fait que commencer.

Quant au qualifié Winamax, Allan, la journée a aussi été mouvementé : "J'ai oscillé entre 220 000 et 500 000 pour finir à 385 000. J'ai gagné un gros coup avec... je ne sais même plus en fait, je suis épuisé. Il faut se reposer quand même. Ce tournoi est génial, c'est un petit Main Event en fait." Et on peut compter sur Allan pour être in dans tout cet été, car comme il dit si bien, "on est là pour envoyer des saucisses !" Valuemerguez approuve. 

Tous sont désormais assurés de remporter un peu plus de 8 000$, et l'objectif de demain sera surement de s'approcher de la cinquantaine de joueurs restants. La partie reprendra sur les blindes 6 000/12 000, ante 2 000.

joe cada

Champion du monde après avoir mis un beau bad beat à Antoine Saout en 2009 en table finale, Joe Cada se rémémore ces moments où on deeprun un tournoi à 7000 joueurs

matt affleck

Harper vous en avait parlé en début de journée, il ne s'était pas trompé : Matt Affleck apprécie plus que jamais ces tournois gargantuesques et il le prouve une nouvelle fois en validant son ticket pour le day3

kenny hallaert

November Nine l'an passé, Kenny Hallaert aussi connait le chemin qui mène jusqu'en table finale, lorsque des milliers de joueurs l'entourent

girl

Heyyy, ma copine au pull moche est toujours là, Jessica Dawley, in au Day 3 !

girl

Aaaaaah, encore une charmante demoiselle au pull moche, mais pourquoi ?

Soulier ne sera pas le premier

- 13 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #21: 8-Game Mix 6-Handed 1 500$ (Day 3 et finale)
Fabrice Soulier est éliminé 3e et ne deviendra toujours pas le premier Français à gagner deux bracelets WSOP

Fabrice Soulier

Encore loupé ! Fabrice Soulier participait cet après midi à sa seconde finale WSOP de l'été, mais une fois de plus, il n'aura pas réussi à ramener ce second bracelet tant convoité. Il termine 3e de cette épreuve et remporte 58 968$.

"Je vais faire 4e, 3e, 2e et premier cette année, c'est le plan", lance-t-il en plaisantant à ses amis venus le supporter dans le rail. 

"Je suis content de cette troisième place tout de même, car nous étions trois à avoir un petit stack au dinner break, 5 big bet chacun, et il y avait un gros chipleader (Ron Ware). Un joueur a sauté 4e, j'ai pris 58 000$ au lieu de 39 000$, donc oui, je suis content. Finalement on jouait tous pour la 2e place, puisque le chipleader avait trop de tapis. Mais bon, en même temps, ça ne veut rien dire, puisque si je gagnais ce dernier coup, je revenais à 600 000. Derrière, il suffisait de gagner un flip, et boum, t'as 1,2 million, soit un tiers des jetons, et tu es bien... mais bon, ça ne s'est pas passé comme ça."

Fabrice aura disputé une partie longue et compliquée, son tapis oscillant énormément de haut en bas. Après avoir pris un gros pot en début de table finale, en Deuce to Seven, avec un un bon call hauteur Dame (son adversaire avait une paire), après avoir éliminé l'Américain Gregory Jamison en 7e position, et après être même passé au dessus du million de jetons, Fabrice a perdu un gros pots en Stud Hi-Lo, qui lui aura couté cher, l'un des coups clés pour Fabrice dans cette finale.

Fabrice affichait XX-7667 pour deux paires. Son adversaire principal (ils étaient trois dans le coup) Ron Ware affichait quant à lui XX-3T3J. Dans ces cas là, à la place de Fabrice, on est plutôt bien avec deux paires affichées et des blockers sur le Lo (puisqu'il nous a confié avoir Cinq-Cinq-Quatre caché). Sauf que son adversaire lui a retourné AAT pour deux paires supérieures. Dur.

"C'était un coup un peu fou, j'ai voulu gagner tous les jetons tout de suite. Je suis tombé sur un adversaire qui m'a un peu fuck call avec ses deux paires à l'As. Si je gagne ce coup là, j'ai 1,6 million et ça change tout. Mais bon, c'est un coup un peu merdique que je regrette d'avoir jouer comme ça. J'ai voulu aller un peu trop vite sur ce coup."

Tombé shortstack, Fabrice a eu la joie de voir Chris Vitch, alias Tahiti Bob, disparaitre en 5e position. Il s'agissait de l'un des meilleurs joueurs en course, si ce n'est le meilleur, et quand on a peu de jetons, c'est toujours un plaisir de voir les autres se faire éliminer avant. 

chris_vitch

Chris Vitch (5e) et Ron Ware, chipleader intouchable de cette finale

Grâce à la force d'un coin flip en Holdem, Fabrice réussissait à revenir quelque peu, mais un coup de Omaha Hi Lo lui refera mal quelques instants plus tard, son adversaire s'emparant de 75% du pot (ce qui veut dire que les deux joueurs avaient le même Lo, mais l'adversaire de Fabrice a aussi remporté le Hi). 

Arrivé au dinner break, Fabrice pointait à la 3e place, sur 4 joueurs restants, mais semblait encore confiant pour la suite : "Ça va être rapide à la reprise, on est trois à ne pas avoir beaucoup de jetons. Je dois au moins aller jusqu'en Head's up." clamait-il.

Il va finalement disparaitre peu de temps après la sortie de Sachin Bhargava (4e), sur un coup de NLHE. Après avoir réussi une première fois à doubler avec J9 contre K2 chez Mike Ross, il va repartir la main suivante à tapis, contre ce même joueur, avec KQ pour tomber contre A9 chez l'Américain. Un as va pointer son nom sur la table, pour éliminer Fabrice Soulier sur la plus petite marche du podium.

Pour cette 3e place, Fabrice ajoute 58 968$ dollars à sa bankroll. Il en est désormais à 180 000$ de gain sur ces WSOP 2017. Fabsoul est assurément l'un des hommes fort du début de ces WSOP : "Je m'étais fixé plusieurs objectifs. Le premier, c'était de prendre un bon début de World Series, de ne pas me cagouler, de ne pas baisser la tête tous les jours en allant au Rio, et du coup, dès le premier tournoi, le Colossus, je me suis dit qu'il fallait le jouer à fond. Je me suis dit que tous les tournois, même des petits 500$, j'allais mettre ma vie dedans. Pour le moment, j'ai joué neuf tournois, quatre cash et deux tables finales, donc oui c'est pas mal... enfin non, c'est même très très bien ! Et mon second objectif, j'en avais parlé à mon ami Stephane Matheu, avec qui je parle un peu dès que j'en ai l'occasion, et je lui avais dit que je voulais faire deux tables finales. Maintenant que c'est fait, clairement, l'objectif c'est d'aller chercher un autre bracelet."

De là à jouer des tournois plus chers qu'il n'avait pas prévu ? "J'ai très envie de jouer le Championship à 50 000$, et peut-être que du coup je mettrai la moitié et je vendrai l'autre moitié. En tout cas, je ne poserai pas 50 000$ de ma poche, car sans sponsor, c'est trop difficile."

Alexandre Luneau a terminé 9e de ce tournoi et Fabrice n'a jamais eu l'occasion de jouer sur sa table lors de ce tournoi. Dommage pour le spectacle : "On n'a pas joué une seule main ensemble ! C'est con, c'est mon pote et j'aurais bien aimé joué contre lui."

Si Fabrice respecte énormément le jeu d'Alexandre, il aurait tout de même bien voulu le tester en face à face : "En tournoi, tout est différent. Je n'ai pas peur d'un mec qui va jouer très GTO, je ne l'applique pas à 100% moi même. Ce qui est bien je pense d'ailleurs. Lui a progressé dans son jeu de tournoi à mon avis, il était venu me parler hier me disant qu'il avait repéré des tells physiques chez ses adversaires par exemple, qu'il observait beaucoup plus les joueurs, et je pense d'ailleurs qu'il respecte aujourd'hui beaucoup plus de joueurs de live, qu'il pouvait un peu moins respecter avant. Car de toute façon, jouer seulement GTO en tournoi, ce n'est pas la solution."

On pourrait s'attendre à ce que, logiquement, le programme de Fabrice soit d'aller boire des verres, passer une bonne soirée, et profiter de ce nouveau résultat : "Et bien... en fait... demain, il y a le PLO le matin et le Championship Razz l'après midi... je pense que je pourrais me laisser tenter par ça." C'est alors à ce moment là que Jean Montury, qui était venu pour le féliciter, lui précise qu'il dispute justement un satellite pour ce tournoi Championship : "Ah bon ?? Mais on peut encore s'inscrire ? Oui ! Alors j'arrive tout de suite."

Fabrice Soulier 2017 a retrouvé ses jambes de 20 ans et c'est tout le Rio qui n'a pas fini de vibrer avec ses futurs gros deepruns à venir...

Fabrice Soulier

La France a envie de vibrer !

- 13 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #21: 8-Game Mix 6-Handed 1 500$ (Day 3)
Fabrice Soulier n'est plus très loin d'un second bracelet

plaquettes

Les joueurs sont en dinner break sur ce tournoi. Et Fabrice Soulier se bat encore contre trois Américains, avec toujours ce même espoir de devenir le premier Français double champion WSOP. Pour cela, il va devoir faire preuve de réussite, car au niveaux des tapis, c'est plutôt déséquilibré tout ça : 

Ron Ware : 2 200 000
Mike Ross : 553 000 
Fabrice Soulier : 474 000
Sachin Bhargava : 337 000

A la reprise, tout devrait s'accélérer, la "faute" à la structure : "Ce sera 50 000/100 000 quand on reviendra, donc oui, on devrait être vite fixé, il faut au moins que j'arrive en head's up. Et après..."

Et après, il faudra concrétiser mon cher Fabrice, car la France entière te regarde ! ElkY a échoué lors du One Drop, terminant runner up, Fabrice a déjà échoué lors d'une précédente finale ici, en finissant 4e... Va-t-on enfin entendre de nouveau la Marseillaise retentir dans cette salle du Rio ?! Réponse dans quelques heures...

Fabrice Soulier

A la limite, pourquoi pas celui là

- 13 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #24: Limit Hold'em 1 500$ (Day 1)
Patience est le maitre mot sur ce tournoi

adrien allain

L'épréuve de l'après midi proposée par les WSOP sera consacrée au Limit Hold'em aujourd'hui. Les spécialistes (ou pas) de ce jeu ont rendez-vous, là où il reste de place au Rio, c'est à dire du côté de le Brasilia et de la Miranda. J'ai trouvé des Français dans les deux salles, alors que le compteur affiche 575 participants au début du 4e niveau. 

Il s'agit d'une des rares épreuves où il est difficile de reconnaitre du monde autour des tables. Ce fut un calvaire... et c'est aussi pour l'une de ses raisons que j'ai croisé, un peu à la surprise général tout de même, Adrien Allain dans ce tournoi. Ce matin, au bord de la piscine, il révisait ses gammes, et vers 17h, il a décidé de se lancer dans l'arène. Sa réaction fut assez priceless, lorsqu'il découvra qu'il allait notamment devoir passer la journée avec les deux joueurs que vous apercevez sur la photo ci dessus.

"J'ai l'impression que ce n'est que du run, impossible de bluff, les mecs auront toujours les cotes quand tu vas bet 2bb. Tu verras que dans deux jours, je serai officiellement le plus gros imposteur du poker francais apres avoir ship le bracelet. "

Bonne chance également à Romain Nardin, seul autre Français que j'ai pu croiser entre les tables.

alex luneau

Alexandre Luneau s'est rapidement remis en marche, après son élimination 9e de l'event 8game, et a également décidé de prendre part à ce tournoi, non sans oublier le Championship 10 000$ en Razz, qui débutera demain : "De toute façon, on peut s'inscrire jusque très tard pour entrer dans le tournoi. Si jamais je deeprun celui-ci, j'aurais jusqu'à minuit pour m'enregistrer." Une véritable machine : "Ouais les bracelets ne vont pas se mettre à ton poignée tout seul, il faut bien aller les chercher." 

jeff shulman

Jeff Shulman ! L'éditeur de CardPlayer Magazine, et November Nine en 2009 (l'année d'Antoine Saout) apparait sur ce tournoi aujourd'hui alors que jusqu'ici, il s'était montré plutôt discret

draymond green

Aujoud'hui au Rio, c'est aussi un jour spécial pour les Américains, puisque à 18h, a débuté le 5e match de la finale NBA. Go Warriors chez ce monsieur