masquer le menu
   

Les meilleurs cliqueurs de l'ouest

- 9 juin 2017 - Par Harper

Event #16 : No-Limit Hold'em 6-Handed 1,500$ (Day 1)

Ce tournoi short-handed est une adorable boucherie. Des 1 743 joueurs ayant déboursé 1 500$, ils ne sont déjà plus que 600 après moins de dix heures de jeu. « La structure est top » tempère Sylvain Loosli, « mais c'est comme ça, on aime tous cliquer. » Le fait d'être à six joueurs par table donne effectivement des dynamiques assez dingues qui ont déjà envoyé bouler Ivan Deyra et Adrien Delmas. Quelques Français ont néanmoins réussi à en profiter.

sylvain

« C'est un énorme kiff de jouer ce genre de tournoi » poursuit Sylvain qui possède un tapis de 10 000 sur des blindes 250/500. Pourtant, sa table est loin d'être aisée... On y retrouve Steve 'gboro780' Gross (photo, à gauche) et Martin Kozlov. « Ça va, on fait avec ! » sourit le pro Winamax.

guerrero

Toujours aussi sympa, Jimmy Guerrero demande avant tout des nouvelles des autres Français quand on l'interroge sur l'état de son tapis. Il figure parmi les Tricolores les plus en forme avec 28 000 jetons.

allemand

Romain Nardin a hérité d'une sacré table... On y retrouve, Shaun Deeb, Rainer Kempe et Sam Grafton qui était persuadé de pouvoir éliminer l'Allemand en possédant 9T contre Q7 à tapis avant le flop. « Allez, oust ! » hurle-t-il quand un Dix apparait sur le turn. Mais la rivière est une Dame faisant éclater de rire la table. « Je n'ai jamais été inquiet » se marre Rainer pour qui jouer un tournoi à 1 500$ est devenu l'équivalent d'un 1€ et au lit pour les habitués de Winamax. La main suivante, Romain se paie la tête de Shaun Deeb avec As-Roi contre Valet-Dix à tapis préflop pour grimper à 19 000.

diaz

Guillaume Diaz est lui dans son jardin : « j'ai 28 000, on monte des jetons tranquillement, tout va bien. » La sérénité incarnée.

franco

Le Français qui cartonne le plus, c'est Sonny Franco, en position sur un Dario Sammartino ayant décidé de s'inscrire en dernière minute après son élimination sur le tournoi de Heads Up. Sonny possède 55 000 jetons, près de deux fois et demi la moyenne. La route est néanmoins encore longue vers les places payées qui ne seront pas atteintes avant le Day 2 vendredi.

Alex Luneau, départ à oublier

- 9 juin 2017 - Par Harper

Event #17 : Dealers Choice 6-Handed Championship 10,000$ (Day 1)

dc

C'est un des tournois les moins fréquentés de l'été et, par conséquent, une des plus belles chances de bracelet de l'été : soyez les bienvenus sur l'épreuve de Dealers Choice à 10 000$ l'entrée ! Avec vingt variantes au menu, Alex Luneau ne pouvait évidemment pas manquer le rendez-vous. « Je suis un peu dégoûté » confie le pro Winamax. Que se passe-t-il ? Un tirage qui n'est pas rentré ? Un taxi qui t'a déposé devant la mauvaise entrée du Rio ? Un amuse-bouche resté coincé dans le gosier ? « J'ai pris beaucoup de paris sur les élections au Royaume-Uni et je suis en train de sauter à deux ou trois sièges près, c'est l'enfer ! » Quand Alex parle de beaucoup de paris, c'est que l'enjeu financier doit être un peu plus important que lorsqu'il nous arrive de parier une bouteille de vin avec les collègues.

Sur le Dealers Choice, le joueur du Team a pris une place en compagnie de 73 autres joueurs. Je me suis amusé à regarder les variantes majoritairement choisies sur les tables. Largement en tête : le Deuce-to-Seven. Soit dans une forme Pot-Limit à trois tirages, soit en No-Limit à tirage unique. Ensuite, on retrouve le Baduci et le A-5 triple draw. Et c'est seulement après qu'arrivent des jeux comme le Stud. Ayant sélectionné le Pot-Limit 2-7 Triple Draw, Alex a connu des débuts difficiles : « je suis tombé à 35 000 (sur les 50 000 jetons de départ, ndlr) en perdant trois/quatre pots » confie-t-il tout en relançant à 1 200 en bataille de blindes. Payé, il change trois cartes. La grosse blinde une. Alex check-call alors une mise de 1 700 puis change une carte. Même chose pour son adversaire. Check des deux joueurs qui changent ensuite à nouveau une carte chacun. Le pro Winamax reprend alors l'initiative de miser 3 000 mais se retrouve relancé à 6 500... Après dix secondes, il paie mais s'incline devant 85432. Avec 20 000 jetons, Alex figure parmi les plus petits tapis de la compétition.

badeucey

Le Baduci, cette variante où même les joueurs ne savent jamais qui a gagné. Il s'agit d'un mix entre Badugi et 2-to-7 où le pot est donc régulièrement partagé. La meilleure main possible ? 2345 (qui donne un badugi parfait) 7 (pour compléter un 2-to-7 imparable).

Julien Martini fait la bulle

- 9 juin 2017 - Par Harper

Event #15 : Heads Up NLHE Championship 10,000$ (Day 2)

C'est avec une tension palpable que débute l'épreuve de Heads Up. Il faut dire que l'enjeu n'est pas anodin. N'étant plus que 32 joueurs à l'heure du coup d'envoi, les 16 vainqueurs vont s'assurer une entrée dans l'argent avec un gain minimum de 26 711$ ! Et une convoitée place en huitièmes de finale... Vivons cette bulle minute par minute, avec un focus particulier sur la rencontre du dernier Français : Julien Martini est opposé à l'Autrichien Moritz Dietrich.

retard
Blindes 600/1200

15h05 : Dario Sammartino ne peut pas jouer. Cho Cho, c'est le nom de son adversaire, n'est toujours pas arrivé et l'Italien demande la règle. « Tu choisis », répond la direction. « Soit tu décides de l'attendre, soit on lui enlève une blinde par minute. » Dario répond qu'il préfère attendre encore vingt minutes mais qu'après, avec l'augmentation des blindes, il sera temps de sanctionner son adversaire. Trois minutes plus tard, Cho Cho (photo, debout) arrive avec un tapis complet et commence la partie sans même prendre le temps de s'excuser.

15h07 : Alors que tous les joueurs débutent avec 200 000 jetons sur des blindes 600/1200, Adrian Mateos prend un mauvais départ dans son match contre Eric Wasserson en payant une mise de 30 000 sur la rivière T7856. « T6 », dit Éric en retournant une main suffisante pour gagner le pot.

15h11 : Sur un turn 2356, Julien Martini envoie une salve à 27 500. Moritz va alors longuement l'observer. C'était une constante durant toute la rencontre : des joueurs qui prennent du temps pour chaque décision et passent plusieurs dizaines de secondes à se regarder pour déceler le moindre tell. L'Autrichien finit par payer et la rivière K est checkée par les deux joueurs. Moritz retourne 68 pour une paire de Six suffisante. Il crée un premier écart avec Julien.

15h16 : Dan Smith n'avait pas le temps. Enfin, c'est surtout son adversaire Michel Halioua qui semblait pressé. Après quinze minutes de jeu, il remballe ses affaires après avoir décidé de mettre tous ses jetons au milieu contre la couleur de Dan, premier qualifié pour les huitièmes.

mckeehen

15h19 : Sur un tableau 3A968Michael Addamo (photo, à droite) envoie une mise de 32 000 mais se fait relancer par Joe McKeehen à 80 000 ! Il se prend la tête à deux mains pendant deux longues minutes avant de passer.

Blindes 800/1600

15h23 : Rebelote sur un tableau 7373J : Michael mise 50 000 et Joe pousse son tapis, réclamant 75 000 de plus à son adversaire ! Celui-ci va alors se torturer l'esprit pendant près de six minutes puis finir par investir la somme avec... J7 pour un très joli full. Joe retourne la même main : J7. « Je sais que tu as 0 bluff » dit Michael, « j'avais peur de voir deux Valets ou un carré de trois ! »

15h31 : Moritz gagne une succession de petits pots, le dernier en date avec une hauteur As suffisante contre un tirage couleur et une gutshot ne rentrant pas chez Julien. L'Autrichien a 250 000 jetons contre les 150 000 du Français.

15h39 : Durant une main, Charlie Carrell s'amuse à miser sur toutes les streets en à peine une seconde. Jason McConnon paie à deux reprises avant de passer sur la rivière. « T'es un grand malade ! Et en plus ça marche ! » se marre Jason.

martini

Blindes 1000/2000

15h45 : « Pour combien tu joues ? » demande Moritz (photo, de dos à gauche) à Julien (photo, de face). Typiquement la question la plus insupportable qu'on puisse entendre en heads up. Combien j'ai ? Compte ton tapis et tu connaitras le mien, c'est mathématique !

Blindes 1200/2400

16h03 : Sur un turn 246A, Adrian Mateos mise 12 500 et est payé par Eric Wasserson. Rebelote pour une mise de 30 000 sur la rivière 9. Adrian montre K9 et c'est dégouté qu'Eric envoie 44 dans la défausse. Jouant son heads up sur la même table, Martin Kabhrel dit alors : « il avait deux paires, c'est ça ? » « Quoi ? » demande Eric. « Adrian avait deux paires ? Enfin, c'est ce que tu croyais pour faire ce call on dirait... » Une pique qui ne plait pas à Eric : « On t'a demandé ton avis ? T'as vu ton tapis ? Commence par essayer de monter des jetons sur ton heads up avant de parler du mien. » Ambiance.

16h10 : Michael Addamo tente un 3-barrel bluff à tapis contre Joe McKeehen. Mauvais timing : le champion du monde a une couleur et se qualifie pour le prochain tour.

mateos

16h12 : Paire de Trois contre As-Dame, ça tient et Adrian Mateos (photo) envoie Eric Wasserson sur la touche.

16h17Ryan Hughes parvient à se défaire d'Ivan Luca sous les yeux de Julien Martini et Moritz Dietrich qui connaissent désormais leur potentiel futur adversaire.

Blindes 1500/3000

16h24 : Dario Sammartino vient à bout de Cho Cho. « C'est le karma pour avoir attendu ça ! » balance le directeur du tournoi. L'Italien a trouvé une couleur sur la rivière alors que Cho avait deux paires.

16h27 : Moritz relance à 7 000, Julien Martini 3-bet à 22 000, tapis chez Moritz, abandon de Julien qui tombe à 70 000. Gloups.

dario

16h28 : Dario Sammartino reste à sa table pour observer son futur adversaire, Erik Seidel ou Jack Duong. Ce n'est pas du goût d'Olivier Busquet qui n'a pourtant rien à voir avec l'affaire, jouant à quelques tables de là. Il appelle la direction et se plaint : « il n'a pas le droit de rester pour regarder ! » J'aurais pas aimé être dans la même cour de récré que le petit Olivier. Toujours est-il qu'effectivement, c'est interdit, et que Dario est viré.

16h34 : Julien Martini se fait attraper en bluff sur un tableau QQ993 par hauteur As.

tele

16h36 : En table télévisée, Ryan Fee vient à bout de Jason Mercier qui ne réalise toujours pas sa première place payée de l'été.

16h37 : Sur un flop 432, tout l'argent part entre Julien, qui a QQ, et Moritz, qui a 45. Après un turn 7 et une river 5, le Français est éliminé. « C'était injouable » confie-t-il. « Il m'a dit avoir fait une paire sur pratiquement toutes les mains... Mais bon, c'était tout de même une belle expérience, il y a des fois où c'est juste impossible de gagner. Next comme on dit ! »

Les premiers qualifiés pour les huitièmes de finale
Russell Thomas 
Ryan Fee 
Charlie Carrel 
Moritz Dietrich 
Jason Les 
Dario Sammartino 
Ryan Riess 
Ryan Hughes 
Joe McKeehen
Adrian Mateos 
Dan Smith

La première de ValueMerguez

- 8 juin 2017 - Par Harper

Event #16 : No-Limit Hold'em 6-Handed 1,500$ (Day 1)

deyra

Pendant que vous êtes plusieurs milliers à vous affronter sur les tables de Winamax sur l'épreuve 6-max à 15 € des Mini-WSOP, le tournoi équivalent a débuté au Rio ! Un short-handed à 1 500$ qui semble définitivement lancer l'été des Français à Las Vegas. Nombreux sont effectivement les jeunes grinders à avoir coché cette épreuve pour sonner le coup d'envoi de leurs championnats du monde. C'est le cas de la dernière recrue du Team Winamax Ivan Deyra, ici aux côtés de Sylvain Loosli, qui lance ses premiers jetons sous ses nouvelles couleurs. « C'est un kiff énorme » savoure celui qui se fait surnommer ValueMerguez, « je vais essayer de faire aussi bien que Guillaume Diaz à ses débuts... Il avait remporté un side event sur l'un de ses premiers tournois à Deauville ! » Et alors, ce logo Team Pro, ça aide à recevoir des livraisons ? « Pas encore mais on sent que certains n'ont pas trop le temps sur ce format 6-max ! »

delmas

Sur la table voisine, trois Français tapent la discussion pendant qu'une cérémonie de remise de bracelet a lieu dans une autre salle. Après un quart de finale sur un tournoi à 1 500$, Sonny Franco tente à nouveau sa chance. Il sera hors de position sur Adrien Delmas tandis que Jimmy Guerrero joue à une autre table.

reard

Bienvenue aux World Series, Alexandre Réard ! « Je n'ai jamais été aussi excité de venir à Vegas » confie-t-il, « je me sens vraiment trop bien malgré le jetlag ! » Vu l'enchainement de ses performances en 2017, on le comprend !

labrik

Une belle table pour accueillir Louis Linard sur ces championnats du monde : la brique préférée du poker français aura la position sur Chris Moorman.

volatile

Guillaume Diaz va pouvoir taper la discussion dans la langue de Molière : à sa gauche se trouve Kat, un membre de Club Poker.

bastienmihy

Ce tournoi n'est pas seulement peuplé de pros, certains amateurs se font également un petit plaisir annuel en venant pointer leur nez dans la fosse aux requins. C'est le cas de Bastien Mihy, co-Président du Hyères Poker Club, qui arrive néanmoins très déterminé : « on va tous les boxer. »

Jean Montury ne verra pas l'argent

- 8 juin 2017 - Par Harper

Event #14 : H.O.R.S.E. 1,500$ (Day 2)

montury

Déambulant dans les couloirs du Rio, Jean Montury semble sonné. « Je viens d'être éliminé du H.O.R.S.E. à dix places de l'argent... » confie-t-il. Unique représentant français au Day 2, Jean avait pourtant commencé avec un tapis dans la moyenne. « Tout est allé très vite » analyse-t-il, « j'ai simplement perdu trois coups de Razz où j'avais de beaux jeux, dont le dernier que j'attaque avec 75 mais il m'a eu sur la septième. » Résultat : pas d'argent pour le Tricolore qui va immédiatement retenter sa chance sur l'épreuve 6-max à 1 500$. 

Pendant ce temps, la bulle a éclaté sur le H.O.R.S.E. où on retrouve parmi les 111 payés John Monnette, Max Pescatori ou encore Daniel Negreanu, pour changer. Tous assurés de prendre 2 247$, ils se tournent désormais vers les 203 709$ de la victoire.