masquer le menu
   

Alex Luneau privé de dessert

- 7 juin 2017 - Par Harper

Event #11 : Dealers Choice 6-Handed 1,500$ (Day 2)

luneau

« Tilt », résume sobrement Alex Luneau à l'heure d'aller chercher le prix de 4 771$ venant récompenser sa quinzième place (sur 364 entrants). Cette petite frustration, c'est celle d'un joueur venant de passer dix heures à table pour obtenir une place loin d'être en accord avec ses ambitions. Surtout qu'il a en plus loupé l'épreuve de Deuce-to-Seven ayant débuté aujourd'hui, l'un de ses pêchés mignons.

« J'ai perdu beaucoup de petits pots » résume Alex que j'avais notamment vu 3-bet/fold pour un quart de son tapis dans un coup de No-Limit Hold'em contre Brandon Cantu. C'est ce dernier qui va achever le Français dans un pot de Stud Hi-Lo. « J'avais cinq big bets et une belle main, j'ai briqué tout le long ! » résume succinctement le joueur du Team Winamax, visiblement pressé de passer à autre chose et de retrouver son lit. Mercredi, il sera au départ du tournoi de Heads Up à 10 000$ où il avait atteint la troisième place l'an passé.

15 mains avec Alex Luneau

- 7 juin 2017 - Par Harper

Event #11 : Dealers Choice 6-Handed 1,500$ (Day 2)

Durant la pause diner, Alex Luneau nous expliquait les subtilités du Dealers Choice : « le choix des variantes est très important et il dépend énormément de la taille des tapis. Certaines sont faites pour le jeu à quinze blindes, d'autres à trente... Il faut également repérer si les joueurs de votre table font plus d'erreurs en Pot-Limit ou en Limit... Ça évolue en permanence ! » Nous avons passé quinze mains en immersion avec Alex. Alors qu'il reste 19 joueurs en course, le pro Winamax possède un tapis de 135 000, un poil moins que la moyenne, et partage la table de Brandon Cantu et Rob Mizrachi.

Pot-Limit Omaha

Main #1 : Rob relance à 5 500 au cut-off, Alex paie en petite blinde et la BB s'invite également.

KKK

La parole revient à Rob qui remporte le pot en misant 3 200 sur ce flop peu anodin.

Stud (choix de Brandon Cantu)

Main #2 : Alors qu'Alex passe un 7 découvert second de parole, Rob perd un énorme pot avec deux paires contre brelan.

Main #3 : Rob relance avec XX-A et Alex passe XX-K.

Main #4 : Alex passe XX-K et Brandon Cantu perd six gros bets en faisant doubler un joueur avec tirage couleur contre AAJJ44T.

luneau

Main #5 : Le pro Winamax passe un 5 lors d'une main ayant offert peu d'action.

Main #6 : Alex relance à 5 000 avec XX-9 et est payé par Brandon Cantu avec XX-4. Recevant un nouveau 9, Alex s'empresse de miser et l'Américain passe instantanément sa main sans même qu'on puisse voir sa quatrième carte.

Baducey (choix de Rob Mizrachi)

Main #7 : Les mains vont se suivre et se ressembler pour Alex Luneau dans cette variante. Vous êtes prêts ? Relance de Mizrachi, fold d'Alex.

Main #8 : Alex passe et Rob Mizrachi obtient un walk.

Main #9 : Alex passe UTG et la grosse blinde obtient un walk.

Main #10 : Mizrachi relance au bouton, Alex passe sa grosse blinde.

Main #11 : Le bouton relance, Alex passe en petite blinde.

No-Limit 2-to-7 Single Draw

Main #12 : Au bouton, Alex Luneau relance à 5 500 et prend les blindes.

Main #13 : UTG, un joueur relance à 7 200. Alex passe.

Main #14 : Alex passe UTG. Le joueur intercalé entre Mizrachi et Luneau vient alors me voir : « ça va ? C'est pas trop ennuyeux ? » Je dois bien avouer que j'aurais aimé voir un peu plus d'action. « Cette table est vraiment trop sérieuse, va en voir une autre » me conseille-t-il tout en me faisant rater deux mains. Allez, j'en mate une dernière.

Razz (choix d'Alex Luneau)

Main #15 : Alex passe une Q.

Bon, je vais écouter les précieux conseils du voisin d'Alex et battre en retraite. Notre pro Winamax possède un tapis de 130 000 le plaçant dans le ventre mou du classement. 

Fabrice Soulier termine 4ème (118 340$)

- 7 juin 2017 - Par Harper

Event #9 : Omaha Hi-Lo Championship 10,000$ (Finale)

« Je suis excité, quelle finale ! » Oh oui Monsieur Fabrice Soulier, vous l'avez dit ! On a compté : les dix protagonistes cumulent 61,7 millions de dollars de gains. Dans quel état d'esprit est notre Français ? « Fatigué... Je n'arrive pas à me remettre du jetlag, je fais des nuits de quatre heures maximum ! Mais je me sens quand même bien, il y a des petits tapis et des gros paliers, il y a possibilité de faire quelque chose. »

table

Avec une moyenne inférieur à dix gros bets, la finale se joue à vive allure et, rapidement, une main folle intervient. Sur un tableau 267Q6, quatre joueurs arrivent à la river dont un Mike Mattusow à tapis. Messieurs, les jeux !

Yarron Bendor : 899K
Ilya Diment : A485
Anthony Zinno : A35J
Mike Mattusow : 3478

Tous les joueurs parviennent à arracher un bout du pot sauf un Mike Mattusow effondré qui termine en huitième place pour un gain de 37 361$. « Il y a des très petits tapis et ça va désormais très vite au compteur des gains... » confie un Fabrice espérant une élimination rapide de ses adversaires les plus diminués.

fabricesoulier

Le scénario espéré va alors se produire en l'espace de vingt minutes seulement : Anthony Zinno s'incline 7ème (47 975$), son AQ43 butant sur le J963 de Yarron Bendor sur un tableau JT7Q8, Ray Dehkharghani termine 6ème (63 419$) contre un Daniel Negreanu en feu qui sort à tout va son expression favorite : « nut nut », signifiant qu'il a les nuts en haut et les nuts en bas ! En gros, un jeu imbattable. Et puis ce fut au tour de Ilya Dyment de rendre les armes en 5ème place (86 259$), éliminé par un Abe Mosseri portant attention à la table entre deux paris sportifs placés sur son ordinateur.

quatre

Le regard de Fabrice ne trompait alors pas. Le Français savait qu'il était désormais la proie. Possédant quatre fois moins de jetons que le troisième, Fabsoul a pris des risques non payants qui l'ont vu tomber à trois big bets.

finish

C'est contre Abe Mosseri que Fabrice finit par tenter sa chance. L'argent est investi avant le flop et les deux joueurs peuvent retourner leur jeu.

Fabrice Soulier : Q742
Abe Mosseri : A367

Allez, gentil croupier, un tableau pour Fabrice Soulier ! 

Flop : J64

Oups, Abe a fait une paire supérieure à celle de Fabrice, a un tirage couleur et un tirage low ! 

Turn : Q

Deux paires pour Fabrice qui reprend l'avantage mais attention, Abe a un second tirage couleur...

River : 6 !

C'est un brelan pour l'Américain qui scelle le sort du Tricolore. Le directeur du tournoi prend alors le micro : « Merci d'applaudir celui qui termine quatrième... Fabrice... » Trou de mémoire pour l'homme en costume qui est sauvé par Daniel Negreanu : « Soulier. Monsieur Soulier. » dit-il dans la langue de Molière, montrant un profond respect pour le Français. 

Qualifié via un satellite à 1 000$, Fabrice empoche un chèque de 118 340$. « Je n'ai rien pu faire » confiait-il après son élimination. « Daniel (Negreanu, ndlr) était imprenable. Je reste très content et j'aurais signé pour cette place quand nous étions tous shorts à 7 ou 8 joueurs restants. C'est un départ formidable sur ces WSOP ! » Et déjà une troisième finale française après une semaine de compétition.

Alex Luneau ouvre le compteur du Team Winamax

- 7 juin 2017 - Par Harper

Event #11 : Dealers Choice 6-Handed 1,500$ (Day 2)
Le Français est chipleader à 46 joueurs restants

luneau

C'est fait ! Alex Luneau aura simplement dû patienter quatre jours à Las Vegas pour signer sa première place payée. Et ses craintes sont désormais dispersées : il est dans l'argent avec un tapis loin de le mettre dans une position de shortstack. Bien au contraire, il est en position de chipleader avec deux fois et demi la moyenne ! « Il n'y a même pas eu de coups marquants » réfléchit Alex, « j'ai gagné une succession de pots qui m'ont mis bien. » Et alors, comment fait-on pour agresser la bulle en Limit ? « Il n'y a pas que des jeux de limit, il y a aussi du pot-limit ! Il faut justement choisir ce genre de jeux quand on est bien fourni en jetons. »

Avec 110 000 jetons alors que le big bet est à 4 000, le pro Winamax est désormais en vitesse de croisière alors qu'il reste 46 joueurs sur les 364 engagés. Je l'ai notamment vu disputer une main en Limit 2-7 Triple Draw, une de ses variantes préférées. Second de parole, Alex relance à 4 000 et se fait 3-bet à 6 000 par le joueur en petite blinde. Il paie et change deux cartes, son adversaire une seule. Alex voit alors son opposant checker et il décide de miser 2 000. Payé, il change une unique carte et voit la petite blinde faire de même. La dynamique change alors encore avec une mise à 4 000 de la SB ! Alex paie et les deux joueurs décident de pat. Check de la petite blinde et Alex mise 4 000 ! Son adversaire se prend la tête à deux mains, il ne lui reste plus que 9 000 jetons et il finit par passer après une minute. « Je viens de faire un beau dribble » sourit alors Alex qui me confiera ensuite avoir A9432 pour un énorme bluff.

bonomo

Alex Luneau partage la position de chipleader avec Justin Bonomo. Dans le dos de la plus belle crête rose des WSOP, Chris Ferguson est en difficulté avec 4 big bets. Le prix minimum assuré est de 2 253$ tandis que le vainqueur empochera 119 399$.

Fabrice Soulier signe la troisième finale française de l'été

- 7 juin 2017 - Par Harper

Event #9 : Omaha Hi-Lo Championship 10,000$ (Finale)

Au lendemain de la superbe - mais non moins frustrante - seconde place de Bertrand Grospellier sur le One Drop, un autre Français vient de s'installer au coeur du vaisseau ESPN pour participer à une prestigieuse table finale : Fabrice Soulier. C'est la dixième fois que le détenteur de bracelet va s'installer sur l'ultime table d'un tournoi WSOP (un total grimpant à douze si on inclut deux dixièmes places). Après David Benyamine (Tag Team Championship, même s'il a peu joué) et ElkY, voici donc la troisième finale française de l'été.

soulier

Pour y parvenir, le chemin a été long, tortueux et parfois même désagréable. Ayant débuté la partie avec un maigre tapis, Fabrice a longtemps bataillé avec quelques big bets devant lui. « C'est gênant de jouer sur la table télévisée alors que ce n'est pas retransmis » confiait-il à l'heure de prendre place. « Tu t'y es déjà assis ? » Euh, non, je n'ai pas eu cette occasion. « Les boudins sont hauts, c'est inconfortable ! Mais je t'avoue que je ne vais pas trop me plaindre d'être ici, je veux bien y rester tout l'été ! »

Il y a en revanche un moment que Fabrice aurait aimé ne pas connaitre. Sur un flop K55, le Français place un check-raise contre Aron Dermer (photo ci-dessous, sous la casquette à droite). Ce dernier annonce « all in » mais a trop de jetons pour le faire. La partie est en Limit et il doit donc se contenter d'une sur-relance. Mais avant même qu'on puisse lui signaler, Aron retourne sa main : AK95 pour un full house. Il assure à la table que Fabrice a annoncé « call » et qu'il est donc dans une situation de tapis payé. La table réfute, assurant que le Français n'a pas dit mot et Aron s'emporte alors : « Tu essaies de me faire un angle shoot ! » Traduction : Fabrice aurait fait semblant de payer pour voir la main d'Aron et ensuite passer tranquillement. « Je n'ai jamais triché ne serait-ce que pour un dollar dans ma vie alors je prends cette accusation très au sérieux » répond un Fabsoul agacé. Vu le peu de jetons restant à son adversaire, Fabrice finit par investir la somme avec AKT8 dans l'espoir de trouver un low. Mais un turn 2 et une river K ne lui apportent pas satisfaction. Aron s'empare du pot et tend alors sa main à Fabrice. « Ah maintenant que tu as gagné, tu veux bien me serrer la main ? » demande le Français. La réponse d'Aron est alors brutale : « Fuck you ! »

Une insulte qui peut être sanctionnée d'une pénalité voire d'une exclusion du tournoi mais le directeur, appelé pour calmer les esprits, se contente de mettre un avertissement à Aron devant un Fabrice abassourdi.

fabsoul

La suite de sa partie sera beaucoup plus douce : « J'ai attrapé un gros bluff avec troisième paire pour sortir de la zone rouge » confie Fabrice qui a ensuite éliminé l'excellent Philip Long en douzième place pour grimper au-dessus de la moyenne. Avec A852 sur un tableau 986-6-7, Fabrice possédait une quinte et le meilleur low possible contre le AJ43 de Long, shortstack avant la main. Mieux encore, il a scoop contre le KK54 de Christopher Vitch qui s'était également invité à la fête. Fabrice débutera cette finale en cinquième position avec la compagnie de Daniel Negreanu ou encore Mike Mattusow.

La table finale

Abe Mosseri (USA) 1,930,000        
Yarron Bendor (USA) 1,270,000        
Daniel Negreanu (Canada) 997,000        
Ray Dehkharghani (USA) 946,000        
Fabrice Soulier (France) 593,000        
Ilya Dyment (USA) 530,000        
Mike Matusow (USA) 310,000        
Anthony Zinno (USA) 242,000        
John Monnette (USA) 240,000        
Christopher Vitch (USA) 207,000    
25 000/50 000

Les prix

Vainqueur : 391 313$
2ème : 241 851$
3ème : 167 979$
4ème : 119 109$
5ème : 86 259$
6ème : 63 831$
7ème : 48 287$
8ème : 37 361$
9ème : 29 582$
10ème : 23 982$