masquer le menu
   

Et à la fin, le Français termine souvent runner up

- 6 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #6 - High-Roller for One Drop NLHE 111,111$ 
ElkY s'incline en seconde position, victoire de Doug Polk pour 3,6 millions de dollars

doug polk bracelet

La malédiction s'est encore abattue sur les Français : Bertrand "ElkY" Grospellier s'incline deuxième du tournoi le plus cher de ces WSOP 2017, pour un gain de 2,278,657$ tout de même. Doug Polk est quant à lui sacré champion WSOP pour la troisième fois de sa carrière ! Il repart de ce tournoi plus riche de 3,686,865$ et confirme une nouvelle fois tout le bien qu'on pense de lui.

Le second bracelet de sa carrière était là, tout prêt... mais ElkY devra encore patienter pour le brandir fièrement : Doug Polk est venu s'emparer de cette breloque sous son nez, à l'issue d'un tête à tête qui aura été plus que rapide qu'on ne l'imaginait, la faute à un joli petit setup. 

voulgaris

Mais revenons tout d'abord sur ce qu'il s'est passé juste avant. Après la sortie de Chris Moore, 5e, c'est le Canadien Haralabos Voulgaris qui s'est incliné 4e. Après avoir annoncé tapis, premier de parole, il observe tous ses adversaires rendre leurs cartes au croupier... jusqu'à Doug Polk en BB, qui va alors lâcher "désolé, mais je crois que je vais devoir te payer avec ma paire d'as". Voulgaris retourne A5, une main largement dominée qui fera bien pale figure à l'abattage.

dario

Puis c'est l'Italien Dario Sammartino qui prenait la porte en 3e position. Et ce fut presque une bonne place pour Dario, vu le scénario de sa fin de tournoi. Comme raconté dans le post précédent, Dario a d'abord fait doubler Doug Polk, chutant ainsi à 10 millions de jetons, soit encore 16 blindes, avant de faire doubler un autre joueur, Voulgaris, pour chuter à 3 millions de jetons (5bb). Il double rapidement dans la foulée, contre ElkY, pour remonter à 10 blindes... et a la bonne surprise de voir Voulgaris disparaitre entre temps ! Dario fold ensuite sa BB, puis sa SB, avant de pousser depuis le bouton, avec Q5. Doug Polk est en BB et trouve un call assez facile avec KT en main. Rien n'est venu aider l'Italien, qui empoche néanmoins 1,6 million de dollars.

kanit

Dario qui bust et soupe à la grimace pour son ami et stackeur Mustapha Kanit

elky

Le Head's up final pouvait enfin commencer, avantage Doug Polk, avec 35 millions contre 27 millions pour le Français. Et dès la première main de ce duel, la chance choisissait son camp : sur 400 000/800 000, Polk relance à 1,9 million et ElkY défend simplement sa BB. Puis sur un flop JT4, ElkY check raise le c-bet de son adversaire, de 2 millions à 6,225 millions. L'Américain paye alors que le pot est déjà conséquent, pour voir arriver un 8 sur la turn. Une carte qui ne ralentit pas Bertrand, bien décidé à continuer de mettre la pression : il envoie cette fois 8,8 millions, une mise qui va refroidir l'assemblée, mais pas Doug Polk, qui dépose alors 4 grosses piles de jetons blancs (2 millions chacune), plus quelques autres jetons en guise de call. La rivière Q débarque sur la table, il reste alors 10 millions de jetons chez ElkY, qui préfère check. Doug Polk l'imite et Bertrand retourne alors rapidement ces cartes, JT pour deux paires floppées. Sauf qu'il a la mauvaise surprise de découvrir QJ chez le Youtubeur, qui a trouvé deux paires supérieures sur la fin.

elky leon

"Je lui ai simplement conseillé de rester calme et silencieux." Leon Tsoukernik, "coach mental" d'ElkY sur ce One Drop

ElkY est touché, son stack aussi. Désormais, Polk détient 55 millions, contre 10 millions chez le Français. Les deux joueurs vont encore disputer six mains, et c'est sur cette dernière que le tournoi s'est terminé : Doug Polk open shove et Bertrand le paye avec A8. Polk n'a pas grand chose, Q5, mais il a au moins deux cartes vivantes. 

La croupière claque alors un flop 6TQ, ce qui permet à Polk de reprendre le lead, avant que la turn 5 ne soit déjà décisive : ElkY est drawing dead, rideau, il n'y a plus rien à voir.

doug polk

Doug Polk est sacré champion et peut fêter ça comme il se doit, en compagnie de nombreux amis à lui, tous chaud d'action dans le rail : "Leur soutien a été très important, je suis vraiment très heureux ce soir. Troisième bracelet, c'est fou !" 

Doug Polk est plutôt de la jeune génération, et n'a pas encore un grand vécu sur le circuit. Pour lui, ElkY reste une très belle connaissance faite sur ce tournoi : "Je le connais depuis peu, mais je peux assurément dire qu'il s'agit d'un des joueurs les plus sympas du circuit, c'était un plaisir de me retrouver face à lui. Après, je suis désolé pour les Français, car même s'il a bien joué, je crois simplement que j'ai eu plus de chance que lui."

Doué, toujours souriant, très intelligent et maintenant triple champion WSOP, je serais curieux de voir quelqu'un lui trouver quelque chose de négatif. 

polk tatjana

Tatjana Pasalic semble déjà conquise 

Qu'on se rassure, ElkY n'est pas non plus parti s'enterrer tout seul dans le désert du Nevada après cette désillusion. La performance est magnifique, le gain est mirobalant, ElkY ne demande pas à ce qu'on le plaigne: "Je suis un peu déçu d'avoir perdu, forcément, mais deuxième du plus gros tournoi de l'année, ça fait quand même plaisir, surtout que j'ai eu beaucoup de jetons la plupart du temps. Je pense que j'ai bien joué et j'ai juste manqué de réussite sur la fin, c'est comme ça, c'est le jeu."

Déçu, mais loin d'être abattu, Bertrand est ravi de signer le plus gros gain de sa carrière : "Je crois que j'ai battu mon gain du PCA...attend, je ne sais même pas, je n'ai pas trop regarder les prix en fait. Ah si, 2,2 millions, record battu."

Et même lorsque je lui rappelle qu'il est passé à çaaaa du second bracelet, il préfère relativiser avec le sourire : "C'est vrai, c'est vrai... mais je n'oublie pas que j'aurais aussi pu sauter 5e, si je n'avais pas gagné AK contre 22, grâce à ce petit as sur la rivière."

Et de conclure : "J'ai quand même bien envie de gagner un deuxième bracelet cet été..."

Messieurs dames, attention les yeux, préparez le popcorn pour tout l'été, ElkY is back in business ! 

tatjana elky

Résultats de la table finale

Vainqueur - Doug Polk (USA) $3,686,865
Runner up - Bertrand Grospellier (France) $2,278,657

3e - Dario Sammartino (Italie) $1,608,295
4e - Haralabos Voulgaris (Canada) $1,158,883
5e - Chris Moore (USA) $852,885
6e - Martin Jacobson (Suède) $641,382
7e - Rainer Kempe (Allemagne) $493,089
8e - Andrew Robl (USA) $387,732
9e - Mike Kamran (USA) $312,006

Barry Greenstein l'avait prédit

- 6 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #6 - High-Roller for One Drop NLHE 111,111$ 
ElkY s'offre une élimination et un grand bol d'air

elky

Qu'il fait plaisir ce sourire, de retour sur le visage d'ElkY. Mais pour l'obtenir, Bertrand Grospellier s'est fait peur, très peur. 

Derrière un open shove pour 15 blindes de la part de l'Américain Chris Moore, ElkY paye rapidement, après avoir découvert AK. Il fait face à 22 chez son adversaire, et voilà deux joueurs qui ont décidé d'offrir leur destin à la chance. 

Le croupier déroule un flop J69, pas vraiment favorable au Français. La turn 8 ne change toujours rien à l'histoire... mais la rivière A tombe sur la table comme un cadeau du ciel pour le Français ! 

Bertrand Grospellier laisse éclater sa joie, souffle un grand coup, va saluer son rail, ses potes poker, sa copine et Leon Tsoukernik, avant de retourner à son siège, pour ajouter ces nouveaux jetons à son tapis. Le voilà maintenant à 20 millions de jetons, back in business ! 

Chris Moore remporte quant à lui 852 885$ pour cette 5e place. 

greenstein

Il est fort ce Barry, il avait déjà tout vu

Dans la foulée de cette main, c'est Doug Polk qui en a profité à son tour pour doubler, contre Dario Sammartino avec AT contre A9. On inverse les tapis, Polk remonte à 21 millions alors que Dario descend à 10 millions.

Sammartino prend les commandes

- 6 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #6 - High-Roller for One Drop NLHE 111,111$ 
L'Italien Dario Sammartino possède deux fois plus de jetons que tous ses adversaires, à 5 joueurs restants

probleme cartes

Mais qui a gribouillé les cartes ?

Le tournoi est en pause depuis de longues minutes... mais pour une raison un peu particulière : Haralabos Voulgaris s'est plaint des cartes, prétendant que certaines étaient marquées. "C'est quelque chose qui arrive souvent en live", me faisait remarquer Gregory Chochon, directeur Français des WSOP, "là, c'est plus long et plus embêtant parce qu'il s'agit de cartes RFID, mais on va changer ça très vite, et le tournoi pourra repartir de plus belle."

dario caché

Who's the boss ? Dario is the boss

Je profite donc de ce break pour faire un point avec vous sur ce tournoi. Cinq joueurs restants, ce qui signifie que l'un d'entre eux nous a quitté depuis la dernière mise à jour : Martin Jacobson a en effet pris la 6e place de ce tournoi, empochant au passage 641,382$. Son One Drop s'est terminé sur un coup à 50/50 plutôt très classique on va dire: il open AK au bouton à 1 million (sur 250k/500k) et se fait 3-bet à tapis par Dario Sammartino. Le Suédois paye pour ses 17 dernières blindes, bien évidemment, et tombe face à 88 chez l'Italien, une main qui restera devant jusqu'à la rivière d'un board 37QQ9

Ce coup a permis à l'Italien de grimper à 19 millions de jetons, et bientôt 21 millions, après avoir 4-bet shove préflop contre ElkY, qui a instantanément rendu ses cartes au croupier. 

dario rail

Dario Sammartino et son rail de folie, avec notamment Igor Kurganov et Mustapha Kanit

En revanche, ElkY ne vit pas un superbe moment actuellement. Son tapis est tombé à 10,77 millions (18bb), ce qui le place 3e au chipcount. Encore une fois, tout reste jouable pour le Français, même si forcément, il a perdu de sa superbe. Mais ElkY semble plus concentré que jamais sur cette finale, et n'hésite pas à se lever parfois de table pour aller discuter avec celui qui semble être son nouveau mentor, Leon Tsoukernik : "Ils discutent 'mental' plus que 'poker', quand il se lève pour parler avec Leon", me précisait Gregory Chochon. 

elky leon

ElkY écoute attentivement tout ce que lui glisse discrètement à l'oreille Leon Tsoukernik

Il va falloir se battre et avoir un peu de réussite désormais pour ElkY, qui possède presque le même tapis que Doug Polk et Chris Moore. Ce dernier a doublé contre ElkY : sur un flop T97, l'Américain a annoncé tapis pour 8 blindes, et le Français a payé avec QT, non sans avoir longtemps hésité. Sauf que son adversaire avait trouvé un flop incroyable pour sa main, J8, lui qui avait floppé quinte, avec un tirage quinte flush en plus ! Un pot qui lui a permis de remonter à 10 millions de jetons.

Allez ElkY, ce n'est pas fini !

Chipcount

Dario Sammartino : 21,025,000
Haralabos Voulgaris : 12,050,000
Bertrand Grospellier : 10,775,000
Doug Polk : 10,675,000
Chris Moore : 10,625,000

Les blindes sont actuellement à 300 000/600 000, ante 100 000

Sans Français, le Colossus ne s'arrête jamais

- 6 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #5: THE COLOSSUS III - No-Limit Hold'em $565 (Day 2)
Plus que 153 joueurs et plus un seul Français en course

chips

On commence eeeenfin à voir le bout du tunnel sur ce Colossus. Du moins, on y voit nettement plus clair. Sur les 634 survivants de chacun des day 1, il ne reste plus que 153 joueurs qui continuent de se battre pour changer leur vie grâce à ce tournoi, puisque je vous rappelle que le vainqueur empochera 1 million de dollars !

"Mais comment est-ce possible ??" me demandait un joueur légèrement suspicieux après avoir effectué un rapide calcul du nombre de joueurs en fonction du buy in. Et bien c'est très simple, pour offrir un million au premier, il faut sacrifier les autres places. C'est tout bête finalement. Exemple : le runner up de ce tournoi empochera deux fois moins (!) que le vainqueur, alors que le 9e de ce tournoi ne touchera qu'à peine 80 000$. Les écarts de prix font peur, très peur, ce qui explique aussi pourquoi à chaque finale de ce tournoi, la folie et le stress montent encore d'un cran, à tel point qu'on a vu des joueurs en larmes après avoir été éliminé avant le million de dollars.

Malheureusement, ce n'est pas encore cette année que vous allez pouvoir vibrer de chez vous avec des Français grâce à ce Colossus, car il n'y en a plus un seul en course. Dans l'ordre, félicitons Hayg "haygus" Badem (206e, pour 4 418$), Lucas Osatelli (329e pour 3 780$), Pascal Law (339e pour 3 780$), Antoine Saout (522e pour 2 826$) et enfin Sébastien Comel (632e pour 2 702$), derniers héros d'une nation qui n'a plus que ses yeux pour pleurer (oui une nation a des yeux).

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, lors de mon dernier passage près de ce tournoi, qui est installé dans un coin de la Pavillon, j'ai tout de même réussi à reconnaitre quelques visages un peu familiers du poker. Pourquoi c'est surprenant ? Parce qu'à cette heure-ci en général, c'est un peu la fête à neuneu, avec des joueurs qui vivent pour la grande majorité, le one time d'une vie. 

cate Hall

La redoutable Cate Hall fait encore partie des heureux survivants de ce Colossus

matt affleck

Matt Affleck a promis de ne pas pleurer s'il termine 12e de ce Colossus

moorman

Un Moorman peut en cacher un autre : quand ce n'est pas Chris qui ramène l'argent à la maison, c'est sa femme Katie Lindsay qui s'en occupe

ElkY lâche du lest

- 6 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #6 - High-Roller for One Drop NLHE 111,111$
Dinner break : ElkY est toujours en tête, mais rattrapé par Doug Polk

jacobson_elky

L'organisation du tournoi a décidé d'envoyer les joueurs en pause diner pour... 30 minutes. Une courte pause diner qui fera un peu de bien au Français Bertrand Grospellier, qu'on a senti quelque peu écoeuré par ces dernières minutes de jeu. Qu'on se rassure, il n'y a toujours pas panique en la demeure, puisqu'avec un peu plus de 15,3 millions de jetons, ElkY est toujours bien installé en tête. La seul différence, c'est que son trône de chipleader est un peu moins confortable qu'en début de partie, puisqu'il voit désormais arriver à grandes enjambées, l'Américain Doug Polk, avec ses 14,8 millions.

Bertrand a fait doubler le champion du monde Martin Jacobson sur la dernière main avant la pause : A3 pour le champion du monde 2014 contre KJ chez ElkY. 

La croupière a posé un flop AT3 pour le suspens, avant de rajouter deux blanks à ce tableau, 4 et 5. Martin Jacobson revient ainsi complètement dans la course, avec un peu plus de 10 millions de jetons. La dernière fois qu'il était revenu d'une table finale, après avoir été shortstack, c'était sur sa table finale du Main Event. Et on sait comment ça s'était terminé...

Chipcount au dinner break

Bertrand Grospellier : 15,375,000
Doug Polk : 14,800,000
Martin Jacobson : 10,650,000  
Dario Sammartino : 9,575,000
Chris Moore : 8,000,000
Haralabos Voulgaris : 6,750,000

La partie reprendra sur les blindes 250 000/500 000, ante 75 000