masquer le menu
   

Un November Nine sur l'épreuve des employés

- 1 juin 2017 - Par Harper

Event #1 - Casino Employees No-Limit Hold'em 565$ (Day 1)

kenny

Grand animateur du Main Event 2016 sur lequel il a atteint la sixième place pour 1,4 million de dollars de gains, Kenny Hallaert est déjà installé sur les WSOP 2017 où il participe à l'épreuve inaugurale réservée aux employés. C'est un peu comme quand tu viens tranquillement jouer ton Winamax Poker Tour à Colmar et que tu vois Sylvain Loosli débouler à ta table. Qu'est-ce qu'il fait là, le garçon ? Sachez que le Belge n'est pas seulement un émérite joueur de cartes mais aussi un directeur de tournoi du côté de Namur. Du coup, il a la précieuse carte d'employé de casino nécessaire pour participer à un tournoi où on retrouve ainsi des dealers de black jack, des restaurateurs, des hommes de ménage... Bref, n'importe qui possédant un job dans un complexe casinotier.

Du coup, ce n'est pas forcément l'endroit où ça joue le mieux. Directeur des WSOP, Grégory Chochon nous a raconté son élimination : « J'ai A7 de pique sur 723 ! Mon adversaire fait 800 avec 2800 derrière et je fais tapis... Il regarde sa montre et paie avec J9 ! Turn : J» Ah c'est quelque chose hein ! 651 joueurs ont pris le départ et ils sont déjà moins d'une centaine à encore prétendre au bracelet et aux 68 000 dollars promis au vainqueur.

Michael Phelps, première star des WSOP

- 1 juin 2017 - Par Harper

Event #2 : Tag-Team No-Limit Hold'em Championship 10 000$ (Day 1)

Première épreuve de ces championnats du monde ouverte à tous (le tournoi inaugural étant réservé aux employés de casino), l'Event #2 est un tournoi par équipe. Après un coup d'essai à 1 000$ l'an passé ayant rameuté 863 équipes, les organisateurs ont décidé en 2017 de fixer le prix d'entrée à 10 000$ alors que les équipes doivent être constituées de deux, trois ou quatre joueurs. Le principe est simple : un joueur de l'équipe est à table, les autres attendent un peu plus loin (ou bien dans leur chambre d'hôtel) et celui qui joue se fait remplacer quand bon lui semble. Pas entre le turn et la river hein, cela se passe entre deux mains. Pour l'heure, l'affluence n'est pas folichonne puisque seules 66 équipes sont au départ. Les inscriptions restent encore ouvertes pour quelques heures alors que le tournoi va s'étaler sur trois jours.

phelps

Parmi les joueurs au départ, un nom crée l'évènement à lui tout seul : Michael Phelps. Il faut dire que le nageur est tout simplement l'athlète à avoir remporté le plus de médailles dans l'histoire des Jeux Olympiques... 28 médailles dont 23 en Or ! Et on parle des JO ! Le graal de tout sportif ! Oui, je m'emporte mais je vous avoue que j'étais tout émoustillé de croiser l'un des plus grands (si ce n'est le plus grand) champion de tous les temps. Mais la vérité doit éclater : en fait, Michael Phelps est un cagoulé comme un autre. Il joue au poker chinois sur son téléphone entre les mains ! L'Américain s'est constitué une belle petite équipe en participant à l'épreuve en compagnie de Jeff Gross, Antonio Esfandiari et Brian Rast.

negreanu

Les chasseurs de bracelet ont en tout cas bien compris que ce tournoi - finalement abordable pour une épreuve WSOP car il se limite à un prix de 2 500$ par personne - allait être une très belle opportunité de remporter un bracelet. On retrouve ainsi la Team Carrel, la Team Kenney, la Team Petrangelo, la Team Mizrachi uniquement constituée de membres de la famille ou encore la Team Negreanu (photo). Le Canadien est apparu avec moins de poils qu'un nouveau-né et on n'a pas pu s'empêcher de lui demander la raison. « Quand je suis rasé, je gagne deux bracelets » répond-il. À ce tarif-là, je ne vous dis pas ce que je suis prêt à me raser.

WSOP 2017 : les enjeux

- 1 juin 2017 - Par Harper

wsoplogo

Aux championnats du monde, les histoires s'écrivent toutes seules. Un chauffeur Uber fauché qui remporte un bracelet, un joueur s'inscrivant par erreur sur une variante qu'il ne maitrise pas mais finit par gagner, un couple atteignant ensemble la dernière journée du Main Event... Nous en avons déjà vu des dizaines et, c'est une certitude, un paquet de nouvelles belles histoires seront au rendez-vous cette année. Mais au-delà, cette 48ème édition des WSOP nourrit de nombreux enjeux aussi bien sportifs qu'économiques. En voici une sélection.

Les WSOP délaissés par les joueurs de High-Roller ?

Alors que les championnats du monde de poker ont débuté au Rio, les regards sont actuellement tournés vers un autre complexe : l'Aria. Il s'y joue effectivement le Super High-Roller Bowl, une épreuve sur invitation à 300 000 dollars l'entrée. La finale regroupe actuellement des joueurs comme Justin Bonomo, Jason Koon, Byron Kaverman et Christophe Vogelsang. S'il n'y avait que ce tournoi, ce ne serait en rien un problème pour les WSOP mais une longue série de tournois à 25 000$ et 50 000$ est encore à venir à l'Aria. Rencontré durant le PSC Monte Carlo, Fedor Holz se confiait sur le sujet : « Je ne vais pas jouer les WSOP cette année. Je viens seulement trois semaines à Las Vegas du 25 mai au 15 juin et je vais me contenter des tournois de l'Aria. On est pas mal de joueurs de High-Roller à faire ça. » Résultat : l'organisation des WSOP a réagi en avançant le Big One for One Drop à 111 111$ à la date du 2 juin alors qu'il était initialement prévu à la fin du mois.

Après Jason Mercier, quels seront les paris les plus fous de l'été ?

L'an passé, Jason Mercier a parié contre Vanessa Selbst qu'il remporterait trois bracelets durant l'été. La cote ? 180. Soit les 10 000 dollars de Jason contre les 1,8 million de dollars de Vanessa ! L'Américaine a eu de belles sueurs froides lorsque celui qui a terminé joueur de l'année des WSOP 2016 a décroché sa seconde breloque... S'il avait initialement prévu de laisser les paris de côté à l'approche de la naissance de son enfant, Jason a finalement été rattrapé par le démon du jeu. L'Américain demande du 2 contre 1 sur sa victoire d'un bracelet. En gros, vous mettez 10 dollars qu'il remporte en cas de titre. S'il échoue, il vous file 5 dollars. Jason propose également des face-à-face contre n'importe quel joueur à 1,25 contre 1, baissant la cote à 1,1 contre 1 uniquement contre Daniel Negreanu et Paul Volpe. Aura-t-on d'autres paris fous cet été ? À suivre.

Enfin un bracelet côté français ?

Voilà désormais trois ans qu'un joueur français n'a pas gagné le moindre bracelet. En 2014, Hugo Pingray triomphait sur le Monster Stack, se défaisant d'un field de 7 862 joueurs pour remporter 1 327 083 dollars. Mais depuis, walou. Les Tricolores enchainent les secondes places sans parvenir à décrocher la plus belle des décorations. Du côté des reporters Winamax, nous avons encore en tête cette terrible soirée du 24 juin 2016 où deux joueurs français disputaient un heads up final à une dizaine de mètres d'écart. Mais ça n'a pas raté : Adrien Allain s'est incliné contre Michael Gathy tandis que Fabrice Soulier ne parvenait pas à venir à bout de Hani Awad. On l'aime bien Poulidor mais ce serait cool de laisser la deuxième place de côté cette année, chers joueurs français.

La fin des November Nine

Pour la première fois depuis 2007, la table finale du plus gros tournoi du monde se jouera donc de façon tout à fait classique, dans la foulée des tours préliminaires, les 20, 21 et 22 juillet. Terminée, l'attente de trois mois qui était devenu la norme au cours des dix dernières années ! La raison ? ESPN a décidé de diffuser en intégralité le tournoi. Interrogé lors du dernier RMC Poker Show, l'unique directeur français de ces WSOP Grégory Chochon justifiait le choix du diffuseur : « Désormais, nous sommes dans l'instantané. Les personnes suivant le Main Event sont au courant du résultat bien avant la diffusion des épisodes... Là, ce sera du direct avec la tension des résultats qui est liée. » Une formule permettant de suivre le tournoi principal à la manière d'une compétition de golf, avec ses avancées quotidiennes et ses tableaux récapitulatifs des chipleaders. Ce qui demandera un investissement technique particulièrement important.

Alex Luneau, la bonne année ?

Du côté du Team Winamax, il y a un joueur qui attend particulièrement cette période : Alex Luneau. Arrivé dans l'équipe avec pour unique objectif de remporter un bracelet, le high-staker a vécu un premier été sous les couleurs du Team en demi-teinte. Après un départ canon avec une demi-finale sur l'épreuve de heads up à 10 000$ et une septième place du Deuce-to-Seven au même tarif, Alex a multiplié les éliminations précoces au point de se lasser et de délaisser les ultimes épreuves pour se reconcentrer sur le cash game. Après une préparation intense, il sera de retour à Las Vegas à partir du 3 juin avec la ferme intention d'aller chercher ce qui semble désormais être son objectif ultime.

Vegas, la magicienne

- 31 mai 2017 - Par Harper

Bienvenue aux championnats du monde de poker !

hotelrio

La force de Las Vegas, c'est la variété de son divertissement. Une banqueroute aux machines à sous ? Vous pouvez aller à la piscine. Marre de faire le tour des bars ? Un spectacle du Cirque du Soleil vous attend. Le temps maussade de ce 31 mai vous empêche de vous balader sur le Strip ? Sachez que les World Series of Poker débutent à l'hôtel-casino Rio !

entreerio

La 48ème édition des championnats du monde a effectivement débuté depuis trois petites heures par le coup d'envoi d'une épreuve à 565$ réservée aux employés de casino. Et une nouvelle fois, Winamax sera sur place pour vous faire vivre en intégralité les WSOP ! Soit 74 épreuves à suivre de bout en bout grâce à notre reportage écrit... Un programme alléchant, non ? Comme nous allons passer les 49 prochains jours du côté du Rio, je me suis dit qu'il serait sympa de vous présenter l'endroit accueillant les plus belles joutes de poker au monde. Surtout qu'il y a eu de nombreux changements cette année...

planwsop

Comme vous pouvez le voir sur cette carte (dont je suis particulièrement fier), les championnats du monde occupent une partie relativement minime du complexe appartenant au Rio. Les tournois se déroulent effectivement dans les différentes salles de conférence, à l'écart de tout ce qui est machines à sous, salle de paris sportifs ou encore spectacles et restaurants. On fait le tour de cette partie réservée aux WSOP ?

couloir

Passage incontournable : le couloir ! Et arrivant de Marrakech suite au SISMIX, je ne suis pas dépaysé : on se croit sur la place Jemaa el-Fna ! Un tas de vendeurs harranguent les badauds pour vendre des lunettes de soleil, des chargeurs de téléphone ou encore des hand spinners... Nouveauté cette année : la salle de restauration a disparu et a été remplacée par des grab'n'go situés à plusieurs endroits stratégiques dans les couloirs.

pavilion

Salle la plus imposante, la Pavilion Room accueillera les cash games et les tournois réguliers de l'après-midi. Sur l'estrade située au fond seront prochainement installées tables et chaises. Objectif : que les joueurs arrêtent de se restaurer à table mais plutôt en ce lieu réservé à cet effet. Entre nous, ça me parait ambitieux. Néanmoins, ce sont pour l'heure des tables de poker qui y sont disposées et un joli luminaire a commencé à être installé tout autour. Et si c'était l'endroit prévu pour accueillir le One Drop à 111 111$ du 2 juin ?

kings

Autre nouveauté dans la Pavilion Room : la Kings Cash Game Lounge ! C'est là qu'auront lieu les parties les plus chères du Rio en partenariat avec un King's Casino de Rozvadov qu'on voit décidément partout.

mirandakitchen

La salle où se trouvait anciennement la poker kitchen est désormais une nouvelle place dédiée au jeu : la Miranda. Ça n'y sent plus le graillon mais je vous avoue qu'elle fait tout de même bien triste. J'y ai vu six personnes semblant terminer un tournoi à 60 dollars l'entrée devant un directeur de tournoi déjà blasé. Ce n'est clairement pas là qu'on passera la majorité de notre été.

amazon

Le choc a été profond pour l'habitué de Vegas que je suis : l'Amazon n'est plus le théâtre des finales. Auparavant salle mythique des WSOP, elle est désormais une vulgaire place se limitant à l'accueil des Days 1 des tournois ! Je tombe rarement dans la nostalgie mais je vous avoue que ça fait particulièrement étrange de voir cette salle désormais baignée dans la lumière et ne plus avoir le vaisseau ESPN en son coeur.

brasilia

Car désormais, la place forte des WSOP est la Brasilia Room ! On y retrouvera le coup d'envoi des Days 3 (grâce à 30 tables diposées) et le fameux vaisseau ESPN. Mais elle est pour l'heure fermée... J'ai bien tenté de soudoyer un responsable pour y avoir accès mais rien à faire, la belle n'est pas prête et va encore se faire désirer un peu.

salledepresse

Enfin, voilà l'endroit où vos reporters vont passer de très nombreuses d'heures durant les 49 jours à venir : la salle de presse. Trois écrans de télévision, un réseau Wifi dédié, une salle d'interview, des boissons... Si vous vous inquétiez pour nous, sachez que nous sommes toujours très bien reçus ici. Et ce sont donc dans des conditions idéales que nous allons vous livrer ce nouveau reportage. Bienvenue aux WSOP 2017 !