masquer le menu
   

Blumstein entame son règne

- 23 juillet 2017 - Par Veunstyle72

Scott Blumstein remporte le Main Event des World Series of Poker 2017 (8 150 000$)

Scott Blumstein
Le monde du poker vient de trouver une nouvelle tête d’affiche pour les 365 prochains jours : elle répond au nom de Scott Blumstein. Le nouveau Champion du Monde est plus riche de 8,15 millions de dollars, ayant surclassé 7220 joueurs sur le plus gros tournoi de l'année. Le grinder de 25 ans venu du New Jersey, un des rares états d'Amérique où le poker en ligne est légal, ne s'est pas battu en finale pour l'argent, mais pour le titre, et l'immortalité pokérienne. Il l'admet cependant volontiers : ce petit pactole lui changera la vie à tout jamais. « Désormais, je suis libre de faire ce que je veux, quand je veux, voilà ce que cet argent va changer dans ma vie. C'est le rêve américain ! » Confortablement installé sur son nuage, il  savoure : « Je suis état de choc ! C’est le meilleur feeling au monde, je n’arrive même pas à poser des mots sur ce que je ressens. Vous connaissez une meilleure façon de gagner un Main Event qu’en touchant un 3-outer sur la river ? Ce 2, c’est une carte qui va changer ma vie à tout jamais, c’est évident, et pour être honnête, je dirais que je le savais depuis un moment que j’allais gagner ce soir. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'était gagné d'avance en heads-up, mais s’il avait fallu se battre encore un moment face à Dan Ott, j’étais mentalement prêt. La rivière a apporté un 2... 'and the rest is history' ».

« It’s a dream come true »

Scott Blumstein
Mais alors quels furent les secrets de sa réussite ? Blumstein a avancé comme élément de réponse la structure exceptionnelle de ce Main Event : tapis de départ de 333 blindes et niveaux de deux heures - un total de 43 ayant été joués depuis deux semaines ! Autre indice : un certain John Hesp, qui lui a permis de doubler et de passer large chipleader en début de finale, une position qu’il n’a plus jamais lâchée ensuite. « J’ai eu de la chance d’avoir un gros tapis tout le long du tournoi, c’est un peu pour ça qu’on joue le Main Event aussi, pour sa structure de rêve. J’ai eu 100 blindes ou plus pendant peut-être 80 ou 90% de mon tournoi, c’est juste incroyable. Je ne peux pas oublier non plus ce coup contre John, qui m’a permis de mettre une grosse pression à tous les autres joueurs et m’a donné une opportunité exceptionnelle de gagner, j’ai juste tout fait pour ne pas la gâcher. »

Scott Blumstein
A l’occasion de la troisième et dernière partie de la finale, Blumstein a également calé un énorme bluff à Dan Ott qui lui a permis de conforter encore plus son avance. Il est revenu sur ce coup de poker fou qui aurait évidemment pu tout changer si Dan Ott avait trouvé le courage de le payer : « Quand la journée a commencé, Doug Polk est venu me voir et m’a dit que tout le monde jouait plutôt très serré, qu’il ne voyait pas de bluffs chez les autres. Il fallait que j'en place un gros, et il fallait que je mise assez vite pour être crédible. Sur ce coup, j’avais le blocker max aussi, le Roi de trèfle, ce qui est plutôt une bonne carte pour bluffer, vu qu'en face il ne peut pas avoir la couleur max. Il y avait tellement de jetons au milieu, et en plus Dan Ott allait tomber très short si j'arrivais à le faire passer. Je suis content de la façon dont j’ai joué cette main, et s’il fallait la rejouer, je ferais exactement la même chose. »

Scott Blumstein
Va-t-on désormais apercevoir le nouveau champion du monde sur des tournois à très gros buy-in ? Pas si vite ! « Pour être honnête, je ne pense pas forcément jouer de tournois Highroller à l’avenir, je pense que je vais retourner à ma vie normale. Il ne faut pas oublier qu’il y a deux semaines, je n’étais qu’un simple grinder du New Jersey. Rien ne doit changer. Je vais surement disputer plus de tournois live, mais je vais aussi pouvoir me permettre de choisir des destinations qui me plaisent, voilà aussi à quoi me servira cet argent. »

Porté par un rail surexcité, Blumstein n’a pas perdu beaucoup de temps avant de quitter le Rio avec ses amis : « Cela fait trois jours qu’ils me soutiennent sans relâche, je crois qu’il est temps d’aller les récompenser en leur offrant une grosse soirée. Je ne suis pas un grand fêtard, mais ce soir, je ne vais avoir le choix ! »

Qui Nguyen a désormais un successeur, Scott Blumstein, et le monde du poker peut être fier de cet ambassadeur franc, simple et positif.
 

Blumstein parents
Le vainqueur du Main Event 2017 en compagnie de ses parents

Scott Blumstein
Les cartes qu'il fallait jouer pour gagner (avec un coup de main de la rivière)

Scott Blumstein
Le portrait qui sera accroché l'été prochain sur les murs du Rio, aux côtés de ceux des 47 vainqueurs précédents