masquer le menu
   

L'avis d'un expert : Sylvain Loosli

- 22 juillet 2017 - Par Benjo DiMeo

Sylvain Loosli
Comme des milliers d'autres fans de poker, Sylvain Loosli a passé la nuit de jeudi à vendredi rivé sur l'écran de son ordinateur, observant de près les progrès de ses amis Antoine Saout et Benjamin Pollak. Au terme de la première partie de la finale, le pro du Team Winamax a fait part de son avis sur chacun des joueurs via un post Facebook. Etant donné que Sylvain fait lui aussi partie du club très fermé des français ayant atteint la finale du Main Event (c'était en 2013), ses analyses sont du genre précieux. Nous les avons reproduites ci-dessous. A savourer sans modération en attendant le coup d'envoi de la seconde partie, prévu ce soir à 17h30 (2h30 en France) !

Ils ne sont plus que sept à pouvoir prétendre au titre de Champion du Monde et nos deux français Antoine Saout et Benjamin Pollak sont encore en course ! Vous avez suivi le début de la table finale ? Pour ma part j'ai suivi ça cette nuit en compagnie d'autres amis joueurs de poker et voilà ce que j'en ai pensé.

On voit clairement une différence avec les années précédentes : la suppression du break de trois mois avant de jouer la Table Finale change la donne. D'un côté c'est mieux pour l' "intégrité" du jeu puisque les joueurs n'ont pas vraiment le temps de se préparer et de se faire coacher (deux jours de break seulement). D'un autre côté beaucoup de moins de spectateurs sont présents dans la salle, et il est plus compliqué pour les joueurs de faire venir leurs amis/famille pour assister à un évènement exceptionnel. La Table Finale a d'ailleurs lieu dans la Brasilia Room et non plus dans le Penn & Teller Theater.

Les joueurs sont également apparus moins concentrés sur leur décisions de manière générale par rapport aux années précédentes. Est-ce dû à la présence du trublion John Hesp qui met un grain de folie à table, ou juste au fait que nos "July 9ers" ont du mal à réaliser qu'ils ont atteint la TF du Main Event et qu'ils ne sont pas encore redescendus de leur petit nuage ?..

Sur le papier en tout cas, cette Table Finale s'annonçait excitante à suivre ! Voici mon avis sur chacun des joueurs à l'issue de la première soirée :

Scott Blumstein
2nd en jetons pour aborder la table finale, l'américain a multiplié les erreurs : squeeze avec 67s dans un très mauvais spot et avec un petit sizing, float AK sur J86ss après un c-bet de Hesp et un joueur derrière lui, check/shove Q-10 sur J-8-xhh contre Ott qui ne va probablement jamais bet/fold dans ce spot contre deux joueurs... Son niveau de jeu a été globalement décevant mais les cartes ont été avec lui pour doubler contre Hesp avec top set contre top 2 ! Avec son énorme chiplead, il est évidemment favori pour remporter le titre.

John Hesp
L'amateur anglais n'a pas déçu, fidèle à lui-même il a joué de manière très décontracté, montrant (trop souvent) ses cartes à la fin des coups. Il a entamé la table finale de manière tonitruante avec un bluff osé dès la première main contre Antoine. Impliqué dans la majorité des coups, il a touché beaucoup de premiums et a rapidement accumulé beaucoup de jetons. Dommage pour le spectacle qu'il se soit "emballé" avec A-10 contre Blumstein, il aurait évidemment pu perdre beaucoup moins de jetons sur cette main.

Benjamin Pollak
Malgré quelques petites erreurs (Fold 10-10 sur la première main, 2 barrel 55 sur J-6-3-2 contre Ott, pas de défense de Q7o contre open bouton de Blumstein...), Ben a adopté une bonne stratégie tout au long de la TF et a su bien manoeuvrer contre ses différrents adversaires. Grâce notamment à un bon call contre Ott, le voilà en très bonne position pour espérer gagner le tournoi!

Bryan Piccioli
Peu d'erreurs de la part du joueur américain qui a joué solide. On peut lui reprocher d'avoir été un peu trop tight dans certains spots.

Dan Ott
Le plus jeune joueur de la Table Finale a prouvé qu'il était un sérieux contender et qu'il n'avait pas peur des enjeux! Il a dans l'ensemble bien joué malgré un bluff inutile avec A4 contre Pollak qui lui coûte cher. Une dernière main compliquée et le voilà short-stack pour aborder la suite des débats.

Damian Salas
Peu de choses à dire sur le joueur Argentin qui a été très tight mais aussi très card dead. On ne lui pardonnera pas ses tanks inutiles préflop lorsqu'il n'a pas de décision, il n'y a rien de pire pour les spectateurs...

Antoine Saout
Début de TF compliqué pour Antoine qui perd dès la 1e main un pot conséquent. Son 3bet préflop avec AJ est raisonnable et il ne peut pas faire grand chose au flop si ce n'est fold... Sa marge de manoeuvre par la suite était donc plus compliquée. On pourra lui reprocher d'avoir choisi de mauvais sizings sur son bluff en bvb contre Blumstein avec 63o, et d'avoir joué un peu trop tight une fois short-stack.

Ben Lamb
Short-stack, il a pris un spot assez standard pour pousser son tapis avec A9s. On aurait bien aimé le voir avec plus de jetons, mais nos français sont certainement contents qu'un des meilleurs joueurs ait bust rapidement :-)

Jack Sinclair
Le jeune joueur anglais a montré au Day 7 qu'il n'avait pas froid aux yeux et qu'il était près à faire bouger les masses et placer de gros bluffs ! Tiens donc, ce serait le colloc d'un certain Anton Morgenstern... On n'aura malheureusement pas eu le temps de le voir beaucoup en action avant d'être éliminé en 8e place.

N'hésitez pas à partager votre avis ici et rdv ce soir pour suivre la suite de la TF ! Je mets une pièce sur Benjamin pour la victoire finale! Gros GL à Antoine également !

Sylvain Loosli

Sylvain Loosli
En 2013, Sylvain avait du se contenter de la quatrième place, quatre ans après le podium d'Antoine Saout. Les records établis par ces deux joueurs seront peut-être battus ce week-end !