masquer le menu
   

Qui sont les 27 prétendants au titre ?

- 17 juillet 2017 - Par Flegmatic

Table 1

1/ John Hesp (UK) 20 880 000 (87BB)
2/ Robin Hegele (Allemagne) 11 150 000 (46BB)
3/ Scott Stewart (USA) 6 230 000 (26BB)
4/ Damian Salas (Argentine) 7 800 000 (33BB)
5/ Michael Ruane (USA) 9 340 000 (39BB)
6/ Jack Sinclair (UK)  27 535 000 (115BB)
7/ Bryan Piccioli (USA) 14 500 000 (60BB)
8/ Jonas Mackoff (Canada) 12 050 000 (50BB)
9/ Randy Pisane (USA) 18 370 000 (77BB)

La star incontestée de cette table se trouve au siège 5. Quatrième de ce même Main Event l'an passé pour 2,567 millions de dollars, Michael Ruane a l'occasion de devenir le premier joueur à réaliser un back to back en finale du Big One depuis Mark Newhouse (2013/2014). Performance d'autant plus remarquable que cet amateur américain ne compte aucun résultat live depuis novembre dernier. C'est donc peu dire que ce tournoi lui réussit.

Il sera accompagné au siège 1 par celui dont nous avons fait l'un de nos chouchous, John Hesp. Homme à la chemise patchwork so british depuis le tout premier jour, il est aussi et maintenant pour nom celui qui possède une authentique Delorean - nom de Zeus ! - et qui dispose du palmarès le plus savoureux de tous les demi-finalistes, une collection de huit lignes toutes acquises sur le même tournoi, le Sunday Rebuy à 10£ du casino de Hull City. Autant dire que son accession en table finale serait un formidable exploit. 

Damian Salas

Cinquième en jetons pour attaquer son Day 6, Damian Salas a vu son tapis fondre aujourd'hui avec une régularité et une constance qui forcent le respect. Au point où on est à se demander si l'Argentin a pris part au moindre coup aujourd'hui. Touchez-en donc un mot à Benjo, qui se l'était vu offert dans une draft en commun avec plusieurs du staff média (plus de 1800$ de cagnotte !) et vous serez probablement reçus par une volée de bois vert. (NB Benjo : putain de serrure ! Il reste encore 12 joueurs en vie dans cette draft sur 186 au départ, je ne vais jamais m'en sortir) Short stack avec 7,8 millions après avoir marché sur l'eau pendant deux jours, celui qui a été validé comme sosie de merde officiel de Laurent Polito va devoir se remettre vite au boulot pour ne pas qu'on l'oublie aussi vite qu'on a appris à le connaître.

Nous n'oublions pas non plus Robin Hegele, chipleader au départ du Day 6 ainsi que l'énigme de ces demi-finales, celui qui ne compte aucune ligne Hendon Mob à son actif, l'Américain Randy Pisane.

Table 2

1/ Richard Dubini (Argentine) 14 975 000 (62BB)
2/ Antoine Saout (France) 9 945 000 (41BB)
3/ Valentin Messina (France) 28 590 000 (119BB)
4/ Pedro Oliveira (Portugal) 22 540 000 (94BB)
5/ Florian Lohnert (Allemagne) 5 360 000 (22BB)
6/ Alexandre Reard (France) 8 580 000 (36BB)
7/ David Guay (Canada) 7 400 000 (31BB)
8/ Richard Gryko (UK) 13 760 000 (57BB)
9/ Scott Blumstein (USA) 18 125 000 (76BB)

Pour accompagner notre trio de français, on retrouve le portugais Pedro Oliveira, aussi jovial que dangereux à table avec une finale sur un 5000$ lors des WSOP 2016. L'argentin Richard Dubini cumule 61 lignes Hendon Mob et un million de dollars de gains, comprenant une victoire sur un side-event à Barcelone. Florian Lohnert a un petit tapis et aucun résultat véritablement significatif en ligne (peut-être un grinder online ?) Autre allemand présent sur ces demi-finalistes, Richard Gryko représente aussi les détenteurs de bracelet, ayant ship une épreuve de PLO en 2015 : il totalise un million de dollars de gains. Le canadien David Guay a manqué de peu le bracelet sur le tournoi par équipes à mille balles joué en début de WSOP. Enfin, le chip-leader de la table Scott Blumstein totalise 312,000 dollars de gains, en grande partie acquis grâce à une victoire sur un énorme 550$ au casino Borgata d'Atlantic City.

Table 3

1/ Michael Sklenicka (Rep. Tchèque) 2 230 000 (9BB)
2/ Jake Bazeley (USA) 3 915 000 (16BB)
3/ Christian Pham (USA) 31 440 000 (131BB)
4/ Michael Krasienko (USA) 11 430 000 (48BB)
5/ Benjamin Pollak (France) 8 870 000 (37BB)
6/ Daniel Ott (USA) 7 815 000 (33BB)
7/ Marcel Luske (Pays-Bas) 2 990 000 (12BB)
8/ Karen Sarkisyan (Russie) 8 105 000 (34BB)
9/ Ben Lamb (USA) 25 685 000 (107BB)

Christian Pham
Attendez vous à allumer PokerGo demain et à découvrir ces neufs gambleurs aux profils bien différents en table télévisée. Pourquoi ? Parce qu’on y retrouve entre autres le chipleader de ce tournoi, le fantasque Christian Pham. Qui ça ? Le joueur qui s’était inscrit par erreur sur un tournoi de Deuce-to-Seven en 2015 avant de finalement gagner le bracelet, comme par magie ! Comme quoi, tout arrive au poker, y compris le proverbial run d'une vie sur le plus beau tournoi du monde.

Pham sera installé au siège 3 avec 131 blindes devant lui. A sa droite, deux joueurs shortstacks, le Tchèque Michael Sklenicka, qui ne possède que 35 000$ de gains en tournoi live et seulement 9 petites blindes à la reprise, ainsi que Jake Bazley, un Américain qui possède 100 fois plus de gains que Sklenica, soit 3,4 millions de dollars, et qui s’était incliné 66e sur ce tournoi en 2011. A la gauche de Pham, c’est assez disparate : outre Michael Krasienko et sa cinquantaine de blindes, le chipleader croisera surtout la route du dernier Français de ce tournoi, Benjamin Pollak et sa grosse trentaine de blindes. Le November Nine 2011 Ben Lamb partagera également la table du chipleader avec un énorme stack, alors que l’Américain Daniel Ott (3 656$ de gains) et le Russe Karen Sarkisyan (runner du Partouche Poker Tour 2011) completeront le casting de cette table qui sera donc sous les projecteurs dès midi. 

Marcel Luske
Imaginons quelqu'un ayant kiffé le poker en 2003 ou 2004, avant de ne plus jamais s'y intéresser. Marcel Luske serait le seul joueur que notre ami reconnaîtrait parmi les demi-finalistes : le "Hollandais Volant" a marqué le boom du poker du début des années 2000. Cela fait quelques années que Luske ne fait plus de vagues (et ne chante plus après avoir doublé, dommage pour le spectacle), et en le voyant évoluer aujourd'hui, on comprend pourquoi : il continue de jouer comme en 2003, notamment en payant beaucoup trop de relances en position quelque soit la hauteur de son stack.

Tableau de bord
27 joueurs restants sur 7 221 au départ
Blindes 120 000/240 000, ante 40 000
Tapis moyen : 13,4 millions
Prix assuré : 263 532$
Prix maximal : 8,15 millions de dollars
Prix du maki saumon a la défunte Poker Kitchen : 24 dollars