masquer le menu
   

Retour en images sur un Day 6 survolté

- 17 juillet 2017 - Par Flegmatic

Alexandre Reard - Valentin Messina
Alexandre Reard est passé plus d'une fois tout proche de l'élimination aujourd'hui. Comme sur ce coup où il envoie ses treize dernières blindes avec As-10 et se fait payer par le As-Roi de Valentin Messina. Tout est bien qui finit bien entre nos deux Frenchies, le board leur offrant un split qui satisfait tout le monde. Ça mérite bien un High Five !

Messina Livraison
Incontestablement LE fait marquant de la journée côté français. Avec As-Roi en main, Valentin Messina reçoit une énorme livraison de Joshua Marvin, qui décide de 4-bet shove sa grosse cinquantaine de blindes avec... As-Valet dépareillés. De quoi offrir à Valvegas le fauteuil de chipleader temporaire mais surtout un stack colossal pour attaquer le Day 7. Et lui assurer son siège en table finale ? Nous n'irons pas jusque là, mais si c'était le cas, nul doute que Valentin se souviendra de ce magnifique cadeau.

Dario Sammartino
Joueur le plus dangereux du field au départ de ce Day 6 selon Antoine Saout, Dario Sammartino n'a finalement pu faire mieux qu'une 43e place, son tout petit tapis disparaissant peu après la pause dîner sur un ultime bad beat : deux Dames craquées par une paire de 3. Après avoir débuté son été par une troisième place sur le Highroller for One Drop, l'Italien boucle ainsi un été à huit ITM et plus de 2,1 millions de dollars. Plus qu'une valeur sûre : un nouveau pilier du poker mondial.

kara scott
Kara Scott aura parfaitement animé cette journée aux commentaires du streaming, en compagnie de Maria Ho et Phil Hellmuth. Un "poker brat" en pleine forme qui est même venu s'incrustrer sur le Periscope de Winamax, vous le retrouverez à partir de 11'30.

de meulder
Le Belge Matthias De Meulder aurait bien imité son compatriote Kenny Hallaert et lui aussi disputer la finale du Main Event. Malheureusement pour lui, son aventure s'est arrêtée en 78e position, deux ans après avoir déjà terminé 164e.

Jimmy
Des perfs françaises peuvent en cacher une autre : Jimmy Guerrero a conclu de fort belle manière un long été à Vegas marqué par pas mal de min-cash avec une 4e place sur le Little One For One Drop à 1,111$ parmi plus de 4000 joueurs, empochant le deuxième plus gros gain de sa carrière en live sous l'oeil de sa soeur et de sa compagne Thi. 178,000 dollars dans la poche du charismatique cash-gameur parisien !

Rail Fr
Le rail français fut bien fourni tout au long de la journée. On en compte même quelques uns qui ont d'ores et déjà parié sur l'accession en finale d'un ou plusieurs de leurs potes en loupant exprès leur avion du retour qui était programmé aujourd'hui.

Rail FR
Certains ont multi-tablé les rails, alternant entre les podiums télévisés pour ne pas manquer les sur-relances de leurs poulains. N'est-ce pas Anthony Picault et Nicolas Le Floch ?

Rail FR
Intensité maximale chez Madame Aurélie Réard lors des coups à tapis de son mari.

Kenny Hallaert
L'incroyable "back to back run" de Kenny Hallaert s'est arrêté en 64e place, un an après sa sixième position lors de l'édition 2016.

Fabien Richard - Veunstyle
Quand Veunstyle rencontre son frère de tricot, Fabien Richard, ça donne une photo de bros de légende. On a la même passion, et aujourd'hui, on avait le même maillot.

Comel
La longue marche dans le couloir post-élimination, 58 joueurs l'ont vécue aujourd'hui. Ici, Sébastien Comel.

superman
Superman, alias Jonathan Dwek, fut l'un des grands animateurs de la journée. Et si Christian Pham termine chipleader aujourd'hui, le Canadien y est un peu pour beaucoup, lui qui s'est quelque peu envoyé en l'air contre l'Américain, avec une simple quinte trouvée sur la rivière, quand Pham rentrait une quinte flush !

Scott Stewarts
Valentin Messina et Scott Stewarts se sont engagés dans plusieurs batailles assorties de "bastons de regards" fascinantes. Avantage Valentin, d'après ce qu'on a pu voir.

reard
Sixième soirée consécutive que les survivants emballent leurs jetons au moment du gong. Ils sont de moins en moins nombreux à le faire chaque soir. Lundi soir, ils ne seront que neuf...