masquer le menu
   

Une troisième place qui vaut de l'or

- 6 juillet 2017 - Par Flegmatic

Victor Choupeaux termine sur le podium de l'épreuve mixte et remporte 118 190$
Event #64 : NLHE / Pot-Limit Omaha Mix 1 500$ (Day 3 et Finale)

Victor Choupeaux

26 blindes pour reprendre la partie à trois joueurs restants, quand on en a jamais eu plus de trente devant soi depuis de longues heures, cela peut sembler énorme. Mais face à des adversaires de qualité et bien mieux lotis en jetons, et en ne remportant que de trop rares pots, cela devient vite bien trop peu. En essayant de voir un maximum de flops sans parvenir à montrer la meilleure main au showdown ou à faire passer ses opposants, Victor Choupeaux a vu son tapis fondre doucement mais sûrement une fois la partie ressérée à trois joueurs. Ajoutez à cela un 3-bet qui ne passe pas face à Sebastian Langrock, et vous obtenez rapidement un retour à une inexorable situation peu enviable de push or fold avec dix blindes.

Après avoir titillé l'Allemand une première fois en bataille de blindes sans avoir été payé, Choop a retenté sa chance sur la main suivante en poussant ses derniers 750 000 (12,5BB), faisant cette fois mordre Sebastian à l'hameçon. Malheureusement, le A5 de ce dernier est devant le K9 de Victor, et trouve même un flop 764 plutôt favorable. Le turn 7 et la rivière 3 laissent la meilleure des mains devant, mettant fin au beau parcours de Choop sur ce tournoi en troisième position, sur 1 058 partants. Notre joueur/DJ préféré empoche du même coup 118 190 dollars, de loin sa meilleure performance sur un tournoi live.

Choop busto
Accompagné vers la sortie par un clan français pas le moindre du monde rendu muet par cette élimination (il restait aux supporters tricolores encore un peu de voix pour un dernier tour de chant) Choup ne voyait pas de raisons de voir le verre à moitié vide après avoir frôlé de si près le bracelet. Crevé, heureux, soulagé, mais pas vraiment déçu. "Quand il restait dix joueurs, je me voyais sortir à tout moment. Puis je suis passé de la phase où je gratte les paliers à celle où je commence à rêver du bracelet. Je ne sais pas quand est-ce que je pourrai me rapprocher aussi prêt du titre, mais je ne peux vraiment pas me plaindre."

C'est un fait : avec seulement dix blindes devant lui en demi-finales, Victor aurait pu sauter beaucoup plus tôt que la troisième place, mais grâce à une prestation de short-stack millimétrée et des confrontations favorables à tapis préflop, son run s'est poursuivi beaucoup plus longtemps qu'espéré, pour le plus grand plaisir de ses amis massés dans les gradins. "C'est incroyable, un tel soutien ! Ca m'a permis de vibrer tout le temps, même lorsque je volais les blindes !"

Avant de partir fêter dignement sa plus belle performance sur le sol américain, Victor aura un mot pour les deux joueurs qu'il laissait seuls face au bracelet, Ryan Laplante et Sebastian Langrock : "Deux très bons joueurs, ils méritent amplement d'être là !"

La réaction à chaud de Victor Choupeaux sur Periscope !


Sismix
Comme au SISMIX, Choop a trouvé le bon rythme sur cette épreuve "Mix" au nom prédestiné, et nous aura fait vibrer jusqu'au bout. Hey, Mister DJ : merci pour tout !