masquer le menu
   

Ce n'est pas ce qui était prévu

- 5 juillet 2017 - Par Flegmatic

Event #60 - Crazy Eights NLHE 888 $ (Table finale)
Guillaume Diaz termine 8e pour 86 888 $

Il y a eu beaucoup trop d'accrocs dans ce plan. Revenu d'un dinner break tardif avec un tapis légèrement supérieur à la moyenne, lui offrant la quatrième place au chipcount, loin devant un bataillon de short stacksGuillaume Diaz a fini par rendre les armes en huitième position, sur une rencontre aussi funeste qu'inéluctable. Une place ô combien frustrante, également dûe à deux double up successifs desdits short stacks. James Cappucci gagne tout d'abord son lancer de pièce contre Vlad Darie avec As-Dame contre une paire de 7, avant que le Roi-Valet d'Ioannis Angelou Konstas ne reste devant le Roi-10 de Kilian Kramer. On imagine alors Guillaume pester intérieurement contre ces petits tapis ne voulant décidément pas lâcher prise.

Vlad Darie - Guillaume Diaz

Mais avec toujours le même tapis d'une trentaine de blindes devant lui, Volatile38 peut encore se permettre de s'impliquer dans des mains au long cours, ce qu'il ne se gêne pas pour faire dans les minutes suivantes. Après avoir payé une relance à 600 000 en premier de paroles de Vlad Darie, le Grenoblois envoie deux salves à 400 000 puis 850 000 sur un flop AA6 et un turn 6. Le 3 rivière est checké par les deux hommes, et Guillaume ne peut que rendre ses cartes au croupier lorsque le Roumain lui montre une paire de 10. L'avant-dernière main de son tournoi vient de s'achever.

Papazian - Volatile

Tombé à 6,15 millions - soit 20 blindes - notre Top Shark repart au combat dès la main suivante en ouvrant à 600 000 UTG. Trois crans plus loin, Alexandru Papazian se réveille et place un 3-bet pour 1,7 million. Une surrelance pas franchement du goût de Volatar, qui envoie ce qui lui reste de tapis et se fait payer dans la seconde par le plus barbu des deux Roumains. L'abattage est cruel, et ne laisse que peu d'espoirs : AQ pour Guillaume, AK chez Papazian. À peine le temps pour le rail français d'appeler une Dame qu'un Roi fait irruption au flop douchant les derniers maigres espérances tricolores.

Guillaume Diaz OUT

En surnombre, la Roumanie a mis K.O. la France en deux rounds, ne laissant derrière elle qu'une onde de choc pleine de déception et de frustration. Débabusé et abattu au moment de franchir le cordon du rail, après une dernière poignée de main à ses derniers compagnons de table, Guillaume pourra toujours se souvenir de son incroyable remontée de fin de Day 2 ou de cette paire d'As craquée par ses deux 8, se dire que l'élimination l'a guetté à de nombreuses reprises bien plus tôt sur ce tournoi.

Mais un an après sa neuvième place sur le Little One for One Drop, c'est une nouvelle fois bien trop tôt que notre Volatile quitte une table finale WSOP. Néanmoins, les motifs de satisfaction restent nombreux, à commencer par cette récompense de 86 888 dollars, soit près de cent fois le buy-in, et un plein de confiance toujours bon à prendre à quelques jours du Main Event, LE rendez-vous le plus important de l'année. Alors Guillaume, on remet ça ?