Bloqués par l'ICM

- 5 juillet 2017 - Par Flegmatic

Event #60 - Crazy Eights NLHE 888$ (Day 3 et Finale)

Rail France #1

On ne va pas se mentir, ce début de table finale n'est pas le plus animé que l'on ait connu. Pour trouver trace d'un peu d'action, il faut plutôt se tourner vers un rail qui ne cesse de se remplir et qui en vient même à s'enflammer pour un simple vol de blindes préflop au bouton. Mais qu'importe, l'enthousiasme est là et les maigres tribunes mises en place pour l'occasion copieusement garnies.

Guillaume Diaz Rail

Parmi les nombreux compatriotes venus soutenir Guillaume Diaz, notre dernier recensement a permis de dresser une liste que l'on souhaite la plus exhaustive possible, composée de : tous les membres du Team Winamax qui ne sont actuellement pas engagés dans un quelconque tournoi, à savoir Michel Abécassis, Kool Shen, Romain Lewis, Davidi Kitai et Aladin Reskallah, nos collègues Steven, Jay Pee et Polly Morisson ainsi que Louis Linard, Jonathan Therme, Adrien Delmas, Matthieu Lamagnère, Anthony Picault, Sonny Franco, Tapis Volant, Mathieu Selides, Antoine Saout, Jean Montury, Paul-François Tedeschi, Olivier Decamps, Benoît Lam, Joseph Carlino, Xavier Rouayroux, j'en passe et des meilleurs, et en m'excusant auprès de ceux que j'ai oublié - ou dont je ne connais pas le nom.

Kassouf - Carlino
Quand les deux agitateurs numéro 1 des deux côtés de la Manche se rencontrent.

Mais pourquoi diable cette finale ne se déroule-t-elle pas sous le Thunderdome de la Brasilia Room vous entends-je demander - j'ai une très bonne audition. Pour la simple et bonne raison que le podium télévisé est actuellement en train d'être réaménagé en vue du lancement imminent du Main Event. À l'heure actuelle, on ne sait toujours pas si le lieu sera prêt demain - on en doute - dans le cas fort probable où cette finale n'arriverait pas à son terme aujourd'hui.

MIK - Aladin - Kool Shen - Davidi

Côté tapis vert, on peut quand même vous dire après une grosse heure et demie de jeu que Harry Lodge fait de la résistance, aux dépens de son voisin de gauche Kilian Kramer. Le Britannique a doublé deux fois face au chipleader allemand, remportant deux lancers de pièces avec Roi-Dame contre paire de 2 trouvant deux Rois au flop, puis Roi-Valet contre paire de 6, qui se transforme en quinte sur la rivière.

Pour le reste, nos huit finalistes se contentent de jouer serré, en grande partie à cause d'un payout il faut bien le dire assez démentiel. Un rapide coup d'oeil à l'échelle des prix permet de se rendre compte que le huitième de ce tournoi repartira avec dix fois moins que le vainqueur. Entre les deux, les paliers ont de quoi faire frémir même le plus habitué des finales de tournois majeurs. Autant dire que chaque relance préflop se doit d'être mûrement réfléchie. Mais parce que l'horloge du tournoi ne s'arrête quant à elle pas de tourner, la moyenne, qui correspond toujours plus ou moins au tapis de notre Volatile, est passée de 50 jolies blindes en début de finale, à 33 BB. Autant dire que s'il continue de ne rien se passer jusqu'au dinner break, on pourrait avoir le droit à un beau quart d'heure popcorn au retour.

Rail Roumanie
Les deux joueurs roumains peuvent eux-aussi compter sur un rail de qualité... accompagné d'un Kool Shen un tantinet perdu.

Rail Chien
Point bonus pour la Roumanie : une mascotte nommée Chiro dont tout le monde est déjà fan.

Rail Bières
L'inévitable tournée de Coronas pour le rail. La première d'une longue série. Jacques Chirac aurait réservé sa place au premier rang pour demain.