masquer le menu
   

Une urgence médicale interrompt le Crazy Eights

- 5 juillet 2017 - Par Benjo DiMeo

Plus de peur que de mal, a priori
Mais plus d'une heure de pause forcée
Event #60 - Crazy Eights NLHE 888$ (Day 3 et Finale)


C'était au tour de Guillaume Diaz de prendre sa décision. Le français était de grosse blinde et avait vu le joueur assis deux crans à sa gauche relancer, puis son voisin de droite 3-bet depuis la petite blinde.

C'est à ce moment précis qu'un cri a retenti sur notre gauche. Un cri effrayant, pas humain.

On a tourné la tête. Le brâme venait de la table opposée, située près de l'entrée de l'Amazon Room. C'était le croupier. Dans ses yeux, la panique, et un appel à l'aide silencieux. Ses bras qui s'agitent, la bouche ouverte qui cherche de l'air, les jambes qui se soulèvent, les genoux qui donnent un coup sous la table, les jetons qui s'envolent tandis qu'il s'écroule sur la moquette, traversé de convulsions.

Une micro seconde d'hésitation chez tout le monde, joueurs, superviseurs, spectateurs. Puis le rush. Guillaume Diaz qui se précipite et porte la main à la bouche du malheureux tremblant de tout son corps, pour éviter qu'il n'avale sa langue, on voit déjà du sang qui apparaît à la commissure de ses lèvres. Puis la voix forte de Charlie, arbitre en chef du tournoi.

"Everybody out, out. Out !"

"NOW !"


Urgence médicale
Coupons court ce récit, et mettons fin au suspens macabre : pour autant que l'on sache, quelques minutes après que la foudre lui soit tombée dessus, le croupier se sentait déjà bien mieux. Nous ne sommes pas médecins, mais cela ressemblait fort à une crise d'épilepsie. Une ambulance est arrivée rapidement, suivie d'un camion de pompiers, et le dealer est sorti sur un brancard : il semblait avoir déjà recouvré ses esprits.

Urgence médicale
Pendant ce temps, l'Amazon Room était toujours évacuée de la totalité de ses occupants, excepté quelques membres du service de sécurité. Les couloirs se sont remplis de joueurs, aussi impatients qu'anxieux. Trois tournois étaient de fait mis en pause forcée : le Poker Players Championship et ses 40 joueurs restants, le 1000$ turbo et sa centaine de tables, et bien sûr le Crazy Eights. Il y a ceux qui savaient ce qu'il s'était passé, et se chargaient d'informer ceux qui n'avaient rien vu puisque assis à l'autre bout de la gigantesque salle.

Urgence médicale
Le blackout a duré un bon moment : dans sa chute, le croupier avait donné un bon coup à la table, envoyant valser les jetons de tous les joueurs.

Urgence médicale
Une fois les joueurs autorisés à revenir dans l'Amazon, les tournois ont rapidement repris, sauf le Crazy Eights. Charlie, le TD, s'est entretenu avec chacun des joueurs de la table concernée par l'incident. Avec une question cruciale : "Tu avais combien de jetons ?"

Urgence médicale
Pendant ce temps, les joueurs des deux autres tables prenaient leur mal en patience. Eux aussi étaient au beau milieu d'un coup quand la partie fut stoppée net.

Urgence médicale
Durant le break, Charlie a consulté les bandes vidéo des nombreuses caméras de sécurité parsemant les plafonds de l'Amazon Room. Seuls les tapis des joueurs assis aux siège 2 et 3 posaient véritablement problème. Il a fallu soulever les "boudins" des tables pour y retrouver des jetons coincés, mais miracle : après avoir rassemblé et compté leurs jetons, les deux joueurs sont arrivés à un total correspondant plus au moins à la réalité.

Après une heure d'interruption, la partie pouvait reprendre. Charlie a expliqué aux joueurs de chaque table que trop de temps s'était écoulé pour que les mains en cours puissent se terminer normalement. "Nous allons rendre les jetons à tous les joueurs : cette main n'a jamais existé. C'est un cas rare, une urgence médicale, et il n'y a pas de meilleure solution." Personne n'a bronché : avec 41 minutes restantes dans le deuxième niveau du Day 3, et a priori sans que l'incident ne se transforme en drame, le Crazy Eight pouvait reprendre. Nous souhaitons bien entendu un bon et prompt rétablissement à ce valeureux croupier !

Avant cet épisode stressant, nous avons vu Guillaume Diaz tomber à 20 blindes, tandis que le field a lui chuté à 21 joueurs restants. Guillaume s'est montré actif, avec des showdowns et 3-bet gagnants, mais nous l'avons aussi vu essuyer des pertes. Voici quelques photos prises avant que la partie ne soit arrêtée :

Guillaume Diaz


Guillaume Diaz
Le joueur Québécois Pablo Mariz

Vivian Im
Vivian Im vient tout droit de Corée du Sud, et un de ses amis dans le rail est venu se plaindre que PokerNews ne la prenait pas en photo. Je ne travaille pas pour PokerNews, mais dont acte !

Rail Guillaume Diaz
Rail bien fourni pour notre Volatar

Rail Guillaume Diaz


Rail Guillaume Diaz


Guillaume Diaz
Poker face irréprochable