masquer le menu
   

Le secret de la réussite, par Guignol

- 3 juillet 2017 - Par Veunstyle72

Event #60 - NLHE Crazy Eights 888 $ (Day 1C)
Aurélien Guiglini nous dévoile sa recette magique pour réussir sur ce tournoi

foule

Le Rio est en ébullition aujourd'hui, comme le prouve la photo ci-dessus. Ça, c'est quand tu décides de te rendre dans l'Amazon Room, alors que tout le monde veut sortir d'ici pour respirer l'air chaud et naturel de l'extérieur. Et tout ça, c'est la faute à un tournoi à 888$ qui excite les foules comme jamais. Faisons les comptes, alors que la 4e et dernière journée de départ a été donné à 16h.

Day 1A : 1506 joueurs - 58 survivants
Day 1B : 1664 joueurs - 85 survivants
Day 1C : 2072 joueurs (à confirmer)
Day 1D : inscriptions encore possibles

Avec déjà plus de 5 000 inscriptions sur les trois premiers flights, il va être difficile de parler d'échec de l'affluence. Nous sommes dimanche, et beaucoup attendent ce jour depuis un long moment. D'autres sont venus avec l'ambition d'envoyer plusieurs bullets s'il le faut, "car ce tournoi sera aussi beau qu'un EPT en terme de prizepool", réfléchissait Guillaume Diaz. Vu comme ça, ça donne envie de gambler quelques caves, en effet.

Le flight B est sur le point de se terminer ou presque, l'occasion rêvée, maintenant qu'il ne reste plus grand monde, d'aller repérer des têtes connues. Alors certes, parmi la grosse centaine de survivants, j'ai croisé Greg Raymer, Pierre Neuville, Phil Laak, Steven Van Zadelhoff ou encore Loni Harwood mais ce serait mentir que de dire que, ce qui commence à nous plaire, c'est la présence d'Aurélien Guiglini et Victor Saumont, alias Tapis Volant.

tapis volant guignol

Pour la seconde année consécutive, Guignol a réussi à passer entre les balles, pour notamment repartir au minimum avec de l'argent, ce qui consitute une première partie déjà intéressante. Reste maintenant à faire mieux que la 7e place de 2016. Alors Aurélien, c'est quoi le secret pour deeprun ce tournoi ? 

"Il faut s'accrocher à mort ! Et je pense aussi qu'il est important de ne pas louper le début du tournoi. J'ai discuté avec Alexandre Reard, lui semble avoir bien compris ce concept, mais ce n'est pas encore le cas pour tout le monde.. Je pense qu'il ne faut pas late reg ce genre de tournoi. Quand tu arrives à la table avec 8 000, il y a une sacré différence entre monter à 11 000 ou tomber à 5 000. jetons. Les tables sont très belles à 10h du matin en plus, alors qu'à midi, c'est terminé. La différence se joue à ce niveau aussi."

Aurélien est loin d'être un amateur de ce genre de tournoi, pour la simple et bonne raison que "la structure est la même que sur les Colossus de Winamax, du coup je la connais bien. 15% d'ITM, ce n'est pas impossible à faire finalement, c'est presque comme n'importe quel tournoi. "

Même son de cloche du côté de Victor Saumont, plus habitué à couvrir ces petites boucheries à l'époque, qu'à les jouer maintenant : "J'ai rapidement monté un stack de 35 000, et après ça, la bulle n'a pas mis beaucoup de temps à éclater finalement."

Il s'agit du second ITM en carrière de 'Tapis Volant' sur un tournoi des WSOP, et le second de l'été aussi, après sa victoire sur un tournoi du Golden Nuggets. Les employés de l'industrie se débrouillent toujours aussi bien à Las Vegas. 

alexander_ivarsson

Le Suédois Alexandre Ivarsson ne pointe pas souvent le bout de son nez en live... mais quand il le fait, il ne plaisante pas !

steven van zaeldhoff

Steven Van Zadelhoff, sympathique Hollandais barbu au prénom absolument divin

phil laak

Hey mais qui voilà ?! Phil Laak en personne. Quelqu'un lui a dit qu'il y avait un 50 000$ qui tournait aussi ?

pierre neuville

Et encore Pierre Neuville, toujours là dans les gros fields le copain Belge

greg raymer

Greg Raymer, champion du monde 2004

loni harwood

Loni Harwood, comme Guignol, avait atteint la table finale de ce tournoi en 2016 (7e place). Back to back ?