masquer le menu
   

Une cinquième demi-finale, cette fois en tant que chip-leader !

- 1 juillet 2017 - Par Benjo DiMeo

Il reste 14 joueurs dans l'Event #57
Après une remontada remarquable, le chip-leader s'appelle Alexandre Luneau !
Omaha/Stud High-Low 2 500$ (Fin du Day 2)


Fin du Day 2
Journée aussi étrange que passionnante pour Alexandre Luneau dans l'épreuve hybride mélangeant Omaha et Stud en High-Low. Le stakhanoviste des variantes avait entamé le second tour dans une position enviable (5e au classement parmi les 126 survivants du Day 1), mais a pris un mauvais départ, avec un stack rapidement amputé de moitié, le forçant à rester en retrait lors du cap fatidique de la bulle. Voilà, en quelques mots, le tableau de sa première partie de journée.

La seconde fut autrement plus réjouissante. C'est bien simple : après la pause dîner de 19 heures, Alex n'a quasiment pas perdu une main au cours des six heures qui ont suivi, remportant quantité de beaux pots aussi bien en bluff qu'en value bet, et obtenant une ration conséquente de scoops, autrement dit des mains où il détenait le meilleur jeu en high comme en low. La progression de son stack a suivi une courbe logarithmique, avec une accélération vertigineuse lors des deux derniers niveaux du Day 2, qui l'ont vu éliminer deux joueurs en succession (David Matsumoto, 22e, puis Mike Ross, 20e) puis remporter un ultime pot énorme sur la toute dernière main de la journée, en Stud High-Low. Avec un tableau affichant 2Q8Q, Alex a misé sur le dernier tour d'enchères et fait passer ses deux adversaires, qui montraient J793 et Q338, respectivement. Il y avait énormément de jetons au milieu, et Alex n'a pas eu besoin de montrer ses cartes pour les collecter.

Alex Luneau
Après la sonnerie du gong, un décompte rapide nous a permis de confirmer ce que l'on pressentait : cette dernière main permet à Alexandre Luneau de grimper à 783,000 jetons, et donc de s'emparer du chip-lead sur la corde, alors qu'il ne reste plus que 14 joueurs parmi les 405 entrants ! Si le Team Pro va effectivement disputer sa cinquième demi-finale de l'été (dans une cinquième variante différente !), cela sera la première fois qu'il ne sera pas en position de short-stack. Mais l'expérience d'Alex le fait relativiser les choses : "Attention, cela ne représente que 25 big bets. Si je perds cinq coups demain, je suis dehors !" Mais tout de même, il y avait de quoi se réjouir. "Et dire que j'avais 40,000 à la pause-dîner ! C'est vraiment le pied d'arriver à la phase short-handed. Quand on est cinq ou six par table, on se régale, on peut tenter plein de trucs et jouer aggro."

A ce stade du tournoi, Alex a eu largement le temps d'observer en détail la plupart de ses adversaires et se constituer une base de données de patterns et tells, mais pourra parfaire encore un peu plus ses reads avec quelques recherches sur Internet avant la reprise de la partie samedi à 14h (23h en France). "Je vais regarder si certains d'entre eux ont disputé des finales en ligne, et mater les replays si c'est le cas." La clé du succès résidera, semble t-il, dans l'empathie. "Le but, c'est vraiment de me mettre dans la peau des joueurs moyens encore dans le field. Il ne faut pas que je les joue de la même manière que les adversaires que je joue en cash-game. Par exemple, sur l'un des coups que tu as raconté tout à l'heure sur le coverage, je value bet avec top paire car il m'est impossible de concevoir que le mec va check-call avec brelan. Alors qu'en fait, il y a des joueurs qui vont encore faire ça à ce stade. Je dois m'en rappeler."

Samoeun Mon
Parmi les treize derniers adversaires d'Alex, on compte Samoeun Mon, un joueur venu d'Atlantic City à l'attitude aussi fantaisiste que son style de jeu. En fin de partie, il a passé des heures à essayer de faire marrer la croupière en prenant une voix de canard, y compris en plein milieu d'un coup. Et ça marchait : la pauvre était morte de rire et s'est plantée à plusieurs reprises sur des showdowns.

Jared et Alex
Beaucoup plus sérieux : Jared Bleznick, qui attaquera les demi-finales en deuxième place au classement, juste derrière Alex. "Je l'ai énormément joué en ligne. Il est très fort, mais j'ai gagné 2 millions de dollars contre lui au total. Il le sait, et il en rigole : c'est lui qui m'en reparle toujours. En short-handed, il est très dur à jouer, et c'est un vrai personnage."

Barry Greenstein
Visage reconnaissable entre tous, le philantrope du poker Barry Greenstein, trois bracelets et une solide réputation sur les gros cash-game live de Los Angeles et Las Vegas depuis trente ans, sera au Day 3 avec le cinquième stack. On retrouvera aussi Esther Taylor, en position pour atteindre une troisième finale cet été.

Les 14 demi-finalistes de l'Event #57

Alex Luneau (Team Winamax) 783 000
Jared Bleznick 679 000
Smith Sirisakorn 548 000
Larry Tull 418 000
Barry Greenstein 417 000
Chad Eveslage 414 000
Bonnie Rossi 365 000
John Sorgen 295 000
Jameson Painter 257 000
Mikhail Semin 249 000
Esther Taylor 189 000
Naoya Kihara 185 000
Samoeun Mon 165 000
Abdel Hamid 121 000

Les prix

Vainqueur : 215 902 $
Runner-up : 133 431 $
3e : 90 640 $
4e : 62 796 $
5e : 44 388 $
6e : 32 026 $
7e : 23 595 $
8e : 17 760 $
9e et 10e : 13 662 $
11e et 12e : 10 748 $
13e et 14e : 8 650 $

Les WSOP 2017 d'Alexandre Luneau

Event #11 - Dealer's Choice 1500$ : 15e / 364
Event #21 - 8-game Mix 1500$ : 9e / 472
Event #24 - Limit Hold'em 1500$ : 48e / 616
Event #48 - Stud High-Low Championship 10 000$ : 8e / 125
Event #57 - Omaha / Stud High-Low 2500$ : ? / 405

Affaire à suivre samedi, dès 14h (23h en France) !