masquer le menu
   

Le patron est Breton

- 27 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #47 - Monster Stack No Limit Hold'em 1 500$ (Day 2)
Cinq Français avancent au jour 3, Adrien Allain est second au chipcount sur 233 joueurs

adrien allain

On commence à y voir nettement plus clair sur ce Monster Stack. Cette seconde journée a permis d'effectuer un nouvel écrémage massif, puisque sur les 1944 participants du début de journée, ils ne sont plus que 233 à pouvoir encore prétendre au million de dollars offerts à la gagne.

La bulle a eu le temps d'éclater en début de journée, permettant ainsi à 20 Français d'entrer dans l'argent, parmi les 1008 places payées. Romain Lewis s'est incliné 961e pour 2 359$, mais on peut aussi féliciter par exemple les qualifiés online Winamax.fr Nicolas Marco (1006e, de justesse !) et Benjamin Mercadal (949e), le vainqueur du dernier Sismix Hugo Larachiche (812e), l'indéboulonnable Aurélien Guiglini (514e), le champion WSOP Antonin Teisseire (331e) ou encore l'ancienne Team Pro Winamax, madame Aurélie Reard (240e). 

Il reste cinq samouraïs avec le drapeau bleu blanc rouge sur les épaules, et l'un d'entre eux envisageait même de porter le maillot jaune de chipleader en fin de journée, avec un tapis de 1,5 million (125 bb à la reprise). Mais pour 92 000 jetons en moins, il devra se contenter d'une deuxième place au général, et c'est fort logique puisqu'il est Français après tout, il s'agit d'Adrien Allain. En véritable patron, le Breton a passé cette journée dans un fauteuil, sans jamais réellement trembler. Les tables "faciles" s'accumulaient tout comme les jetons de toutes les couleurs dans son stack, un véritable conte de fées après trois semaines de tempête. Epuisé, Adrien n'a même pas envie de profiter ce soir, l'objectif n'est évidemment pas de se contenter d'un min cash et d'un stack énormissime, il faut sauver l'été et voire plus selon la forme du croupier.

adrien_szydlowsk

A ses côtés, il pourra notamment compter sur un compatriote qu'on avait pas spécialement vu venir. Enfin si, veste Winamax sur les épaules, casquette Winamax sur la tête, maillot de l'OM avec le logo Winamax sur la poitrine, on pouvait le repérer facilement au loin. Mais pas aussi longtemps dans le tournoi ! Adrien Szydlowski découvre le live aux USA, puisqu'il s'agit de son premier tournoi WSOP, et je peux vous dire qu'il est en plein délire le garçon, avec 389 000 jetons emballés en fin de journée. "Je vis un rêve éveillé pour mon 1er Vegas mais oui demain va être une longue journée ou pas ! Mais c'est que du bonus donc avec de la chatte tout peut arriver !" Au point de ne jamais regarder l'échelle des prix ? "Je ne regarde pas les paliers, je ne veux même pas savoir combien je gagne pour le moment, je joue et on verra !" Et bien, si on ne voulait pas en dire trop, je te dirais qu'il faudrait envisager d'avoir un numéro ITIN très bientôt si tu ne veux pas te faire taxer 30% de ton gain, et si on voulait être un peu plus précis, c'est déjà 5 415$ d'assurés. Pour une première, on a connu pire.  

Les autres Français qualifiés se nomment Guy Pariente (525 000), Michael Moutarde (207 000) et Olivier Decamps (163 000). Reprise de cette bataille à 11h (20h en France), avec pour objectif de passer 10 niveaux d'une heure de jeu en plus des 20 premières heures déjà accumulés.

C'est un véritable marathon qui promet de bien belles surprises encore, puisque même les têtes de séries s'en mêlent. Scott Baumstein est chipleader avec donc 1,592 million, Paul Volpe est 6e au général avec un peu plus d'un million, Scott Montgomery est 14e, Simon Deadman 21e, Kevin Eyster 41e, le champion du monde Joe McKeehen 45e (603 000), TJ Cloutier s'accroche (414 000), alors qu' Ole Schemion (282 000) est discret mais bel et bien là.

guy pariente

Guy Pariente ne fait pas de bruit, mais il fait le travail et plutôt bien

aurelie quelain

Aurélie Reard s'est battue en étant shortstack pendant longtemps, mais la fin de journée lui aura été fatale