masquer le menu
   

22 minutes avec MIK.22

- 27 juin 2017 - Par Flegmatic

Event #51 : Pot-Limit Omaha Hi-Lo Championship 10 000 $
Venez passer du bon temps en PLO avec Michel Abécassis

Michel Abécassis

Si vous connaissez un tantinet Michel Abécassis, vous savez que l'une de ses grandes passions dans la vie, plus encore que le No-Limit Hold'em - mais pas autant que le craps - c'est le Pot-Limit Omaha, et d'autant plus quand il se joue dans sa version Hi-Lo, où le pot peut être partagé entre la meilleure combinaison possible (le "High"), et la moins bonne (le "Low"). Pour le reste, rien ne change du PLO classique - mis à part les ranges de départ, n'est-ce pas Davidi Kitai ? -, et il faut toujours se servir d'exactement deux de ses quatre cartes en main, pour les combiner à trois des cinq cartes du board. Maintenant que les règles sont claires pour tout le monde, saisissez-vous du scaphandre le plus proche - à défaut, un bocal à poissons fera l'affaire - et plongez en immersion avec MIK.22 dans le plus beau tournoi de PLO Hi-Lo au monde, le Championship à 10 000 $ des World Series of Poker.

Blindes 200/400
Tapis de Michel Abécassis : 52 000

Main #1 : Alors que j'arrive à la table de Michel, la croupière se trompe et donne une cinquième carte au joueur à sa droite. Un misdeal dont se désole le Doc, à qui avait été servi As-As-3-4. Autrement dit, un monstre, l'As comptant en même temps comme la meilleure et la moins bonne des cartes. Ce n'est que partie remise.

#2 : Le joueur UTG+1 se contente de payer, et voit le membre du Team Winamax relancer à 1 500 depuis le hi-jack. La grosse blinde paie, ainsi que le limpeur. Sur un flop 732, la BB décide de donk-bet à 2 200, avant d'envoyer une nouvelle salve à 3 600 sur le 7 au turn, puis de check/call la mise de 5 800 de Michel sur le 5 river. Avec A246 contre A4J3, MIK retourne le low max, que possède aussi son adversaire, ainsi qu'une quinte supérieure, et remporte les trois quarts du pot.

Abécassis - Benyamine

#3 : UTG+1, Michel se contente de limp avant de payer la relance à 1 000 depuis le cut-off de David Benyamine. L'homme au W rouge check/call la mise à 800 du Franco-Américain sur le flop 4Q4, check le turn 6 sur lequel rien n'est misé, et prend l'initiative sur le K river avec une salve à 2 100. David passe, et c'est gagné.

#4 : Le Doc passe sa main UTG pendant que son voisin de droite tente d'expliquer à quelqu'un au téléphone où se trouve la Brasilia Room. Un railbird qui se serait perdu ? Réponse un peu plus bas.

#5 : David Benyamine flat en milieu de position, imité par le bouton, la petite blinde, et Michel en BB. Le flop vient J83 et seul le bouton reste en jeu sur une mise à 1 200 de celui qui a déjà gagné ce Championship de PLO Hi-Lo il y a neuf ans. Deux barrels plus tard sur un A turn et un 2 river, le Français retourne un As-Valet qui s'est bien value cut contre un brelan de Valet floppé.

Michel Abécassis Casque

Quand tu joues les VRP en plein tournoi à 10 000 $.

#6 : Benyamine limp UTG et voit son voisin de gauche relancer à 1 200 pour se faire payer deux fois. Michel fold sagement sa petite blinde et se lève pour me vanter les mérites de... son casque bluetooth à réduction de bruit. "C'est extraordinaire ce truc, m'assure-t-il. Tu as déjà essayé ?" Familier du concept sans avoir jamais pu expérimenter moi-même, j'enfile l'engin sans plus tarder pour un test grandeur nature façon Jérôme Bonaldi. Je me connecte alors à l'iPhone© de "aime-aïe-quaie toutou" et découvre le paradis. Un monde où l'incessant bruissement des jetons est réduit à son strict minimum, mais où l'on peut quand même entendre parfaitement l'interlocuteur en face de soi. "Alors ? C'est top non ? Je le mets même la nuit, poursuit Michel, pour atténuer les bruits qui viennent du Strip." Ceci est une révolution.

David Benyamine Tapis

#7 : Après un limp du hi-jack, copié par le doyen du Team W au bouton, David Benyamine, décidément très actif, ouvre à 1 400 sans faire fuir les deux joueurs. Aucune action sur le flop J10Q, avant que le K au turn n'entraîne un check/raise de Benyamine de 4 500 à 14 900, soit la taille du pot. Michel avait alors déjà passé, et voit le Français check/raise à nouveau à tapis sur le 3 rivière, et se faire payer. Aucune inquiétude néanmoins puisque les deux hommes ont un As en main, et le pot est partagé.

Burrito

Bon appétit si vous êtes à table.

#8, #9 et #10 : Michel fold cut-off, hi-jack et UTG+1. Surprise, l'homme à qui parlait plus tôt le siège 3 au téléphone se révèle être un livreur égaré qui ne parle visiblement pas anglais. Et la livraison en question est un énorme chicken burrito, à donner envie à plus d'un couvreur affamé. "Ça vient d'où ?," demande MIK.22. "Postmastes," lui répond son voisin entre deux coups de fourchette. Ni une, ni deux, le Doc s'empresse de télécharger l'application sur son iPhone©. On ne sait jamais, une petite fringale est si vite arrivée.

#11 : Premier de parole, Michel paie, tout comme son voisin de gauche et la grosse blinde. Le premier des Wameurs check/call ensuite une mise à 700 sur le flop 275, avant de prendre le lead pour 2 000 puis 4 000 sur le turn 5 et la rivière 6. MIK retourne alors AQ57 pour full. Je n'ai pas le temps de voir la main de son adversaire, mais en tout cas le pot est partagé, marquant la fin de notre observation.

Tapis de Michel Abécassis : 60 000

Voici ce qui s'appelle un grind tranquille et régulier. Ce tournoi est de toute façon encore trèèèèèèèès long, et il ne s'agit pas de vouloir mettre la charrue avant les boeufs. Et pour ça, on peut faire confiance à Michel.