masquer le menu
   

L'article avec des chiffres dedans

- 23 juin 2017 - Par Flegmatic

Copiant de manière éhontée notre idée de bilan à mi-parcours de ces WSOP, l'organisation du festival nous a fait parvenir un mail résumant avec moult chiffres la première moitié de ces Championnats du Monde. Voici en quelques points ce que l'on peut en retirer.

Une affluence en légère hausse

Pavillion Room

Prenant en compte les 37 premiers tournois officiellement terminés sur les 74 au programme, la direction des WSOP est fière de nous annoncer un nombre d'inscriptions record s'élevant à 61 616. Un chiffre en hausse de 1,5% par rapport à l'an dernier à la mêm période du festival, mais qui mérite néanmoins d'être pondéré. Avec un planning remanié par rapport à 2016, et surtout cinq tournois de plus à l'affiche, difficile de se rendre compte à l'heure actuelle de la véritable tendance en cours. Il faudra donc attendre la fin du festival pour éventuellement sabrer le champagne. Mais il n'est pas à exclure que soit battu le record de 107 833 entrées établi l'année dernière.

Conséquence directe, 81 480 871 dollars ont d'ores et déjà été distribués, répartis entre 9 254 participants - et non pas joueurs uniques. D'ailleurs, puisque l'on parle de joueurs uniques, ils sont 24 281 à avoir joué au moins un Event. Pour l'heure, le recordman du nombre d'entrées aurait déjà 47 tickets de tournoi à son actif, en prenant en compte les éventuelles re-entries. Son identité n'a pas été dévoilée mais on lui souhaite d'avoir ramené quelques dollars à la maison, ou l'adition risque d'être salée.

L'âge moyen continue d'augmenter

Late Reg Seniors Event

Sans surprise, l'âge moyen, en augmentation quasi constante depuis le début des années 2010, subit lui aussi une jolie hausse. De 41,12 ans, enregistré à la fin du festival l'an dernier, il grimpe pour l'instant à 42,99 ans ! Nul doute que le Seniors Event record et son field de 5 389 entrants sont passés par là. Sachez d'ailleurs que le joueur le plus vieux à avoir pris le départ d'un tournoi affiche 94 ans au compteur, quand le plus jeune en a 21, soit tout simplement l'âge légal autorisé. De quoi laisser rêveur.

Quant à la répartition par genre, elle reste largement en faveur de ces messieurs, qui représentent 58 672 entrées (95,22%), contre 2 944 pour ces dames. On reste d'ailleurs toujours en attente d'une femme pour succéder à Safiya Umerova et Kristen Bicknell, seules féminines titrées en 2016, hors Ladies Event.

La France troisième nation mondiale

ElkY

Quatrième en termes d'inscriptions avec 553 entrées recensées par l'organisation, derrière l'imbattable trio États-Unis (51 311), Canada (2 191) et Royaume-Uni (1 753) mais devant l'Australie (496), notre beau pays et ses 107 places payées grimpent cependant d'une place au classement des gains bruts, pour figurer d'une courte tête devant nos voisins Britanniques et leurs deux bracelets. Autant dire que l'on peut remercier ElkY pour cette médaille de bronze privisoire, sa deuxième place sur le High Roller for One Drop comptant pour les trois quarts de notre total. Et s'il va être un tantinet compliqué de rattraper les USA, détenteurs de 28 bracelets et 7 245 ITM pour un total de 56 985 683 dollars, le Canada et ses quelques cinq millions de gains sont potentiellement dans le viseur. Françaises, Français, chers compatriotes, à vous de jouer !

James Obst loin devant

James Obst

Il est sans conteste l'homme fort de cette première moitié de WSOP. Avec un bracelet décroché sur le Championship de Razz, une seconde place sur un tournoi mixte de Triple Draw à 2 500 dollars, une septième place sur le "5K 6-max" en Hold'em, une huitième sur le Dealer's Choice Championship et deux autres places payées de moindre envergure, James Obst occupe fort logiquement la tête du classement Player of the Year. Un classement qui peut faire débat - David Bach et ses deux bracelets ne sont que 35e - mais qui reflète tout de même bien la polyvalence et le run de l'Australien cet été, un an après son joli deep run sur le Main Event, où il avait terminé 13e. Une valeur sûre donc, qui a fait mieux que confirmer le bien que l'on pensait de lui.

Et si, même après cela, vous êtes encore en manques de chiffres, direction cette page, où sont recensées une foule de statistiques supplémentaires. Régalez-vous.