masquer le menu
   

Soulier ne sera pas le premier

- 13 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #21: 8-Game Mix 6-Handed 1 500$ (Day 3 et finale)
Fabrice Soulier est éliminé 3e et ne deviendra toujours pas le premier Français à gagner deux bracelets WSOP

Fabrice Soulier

Encore loupé ! Fabrice Soulier participait cet après midi à sa seconde finale WSOP de l'été, mais une fois de plus, il n'aura pas réussi à ramener ce second bracelet tant convoité. Il termine 3e de cette épreuve et remporte 58 968$.

"Je vais faire 4e, 3e, 2e et premier cette année, c'est le plan", lance-t-il en plaisantant à ses amis venus le supporter dans le rail. 

"Je suis content de cette troisième place tout de même, car nous étions trois à avoir un petit stack au dinner break, 5 big bet chacun, et il y avait un gros chipleader (Ron Ware). Un joueur a sauté 4e, j'ai pris 58 000$ au lieu de 39 000$, donc oui, je suis content. Finalement on jouait tous pour la 2e place, puisque le chipleader avait trop de tapis. Mais bon, en même temps, ça ne veut rien dire, puisque si je gagnais ce dernier coup, je revenais à 600 000. Derrière, il suffisait de gagner un flip, et boum, t'as 1,2 million, soit un tiers des jetons, et tu es bien... mais bon, ça ne s'est pas passé comme ça."

Fabrice aura disputé une partie longue et compliquée, son tapis oscillant énormément de haut en bas. Après avoir pris un gros pot en début de table finale, en Deuce to Seven, avec un un bon call hauteur Dame (son adversaire avait une paire), après avoir éliminé l'Américain Gregory Jamison en 7e position, et après être même passé au dessus du million de jetons, Fabrice a perdu un gros pots en Stud Hi-Lo, qui lui aura couté cher, l'un des coups clés pour Fabrice dans cette finale.

Fabrice affichait XX-7667 pour deux paires. Son adversaire principal (ils étaient trois dans le coup) Ron Ware affichait quant à lui XX-3T3J. Dans ces cas là, à la place de Fabrice, on est plutôt bien avec deux paires affichées et des blockers sur le Lo (puisqu'il nous a confié avoir Cinq-Cinq-Quatre caché). Sauf que son adversaire lui a retourné AAT pour deux paires supérieures. Dur.

"C'était un coup un peu fou, j'ai voulu gagner tous les jetons tout de suite. Je suis tombé sur un adversaire qui m'a un peu fuck call avec ses deux paires à l'As. Si je gagne ce coup là, j'ai 1,6 million et ça change tout. Mais bon, c'est un coup un peu merdique que je regrette d'avoir jouer comme ça. J'ai voulu aller un peu trop vite sur ce coup."

Tombé shortstack, Fabrice a eu la joie de voir Chris Vitch, alias Tahiti Bob, disparaitre en 5e position. Il s'agissait de l'un des meilleurs joueurs en course, si ce n'est le meilleur, et quand on a peu de jetons, c'est toujours un plaisir de voir les autres se faire éliminer avant. 

chris_vitch

Chris Vitch (5e) et Ron Ware, chipleader intouchable de cette finale

Grâce à la force d'un coin flip en Holdem, Fabrice réussissait à revenir quelque peu, mais un coup de Omaha Hi Lo lui refera mal quelques instants plus tard, son adversaire s'emparant de 75% du pot (ce qui veut dire que les deux joueurs avaient le même Lo, mais l'adversaire de Fabrice a aussi remporté le Hi). 

Arrivé au dinner break, Fabrice pointait à la 3e place, sur 4 joueurs restants, mais semblait encore confiant pour la suite : "Ça va être rapide à la reprise, on est trois à ne pas avoir beaucoup de jetons. Je dois au moins aller jusqu'en Head's up." clamait-il.

Il va finalement disparaitre peu de temps après la sortie de Sachin Bhargava (4e), sur un coup de NLHE. Après avoir réussi une première fois à doubler avec J9 contre K2 chez Mike Ross, il va repartir la main suivante à tapis, contre ce même joueur, avec KQ pour tomber contre A9 chez l'Américain. Un as va pointer son nom sur la table, pour éliminer Fabrice Soulier sur la plus petite marche du podium.

Pour cette 3e place, Fabrice ajoute 58 968$ dollars à sa bankroll. Il en est désormais à 180 000$ de gain sur ces WSOP 2017. Fabsoul est assurément l'un des hommes fort du début de ces WSOP : "Je m'étais fixé plusieurs objectifs. Le premier, c'était de prendre un bon début de World Series, de ne pas me cagouler, de ne pas baisser la tête tous les jours en allant au Rio, et du coup, dès le premier tournoi, le Colossus, je me suis dit qu'il fallait le jouer à fond. Je me suis dit que tous les tournois, même des petits 500$, j'allais mettre ma vie dedans. Pour le moment, j'ai joué neuf tournois, quatre cash et deux tables finales, donc oui c'est pas mal... enfin non, c'est même très très bien ! Et mon second objectif, j'en avais parlé à mon ami Stephane Matheu, avec qui je parle un peu dès que j'en ai l'occasion, et je lui avais dit que je voulais faire deux tables finales. Maintenant que c'est fait, clairement, l'objectif c'est d'aller chercher un autre bracelet."

De là à jouer des tournois plus chers qu'il n'avait pas prévu ? "J'ai très envie de jouer le Championship à 50 000$, et peut-être que du coup je mettrai la moitié et je vendrai l'autre moitié. En tout cas, je ne poserai pas 50 000$ de ma poche, car sans sponsor, c'est trop difficile."

Alexandre Luneau a terminé 9e de ce tournoi et Fabrice n'a jamais eu l'occasion de jouer sur sa table lors de ce tournoi. Dommage pour le spectacle : "On n'a pas joué une seule main ensemble ! C'est con, c'est mon pote et j'aurais bien aimé joué contre lui."

Si Fabrice respecte énormément le jeu d'Alexandre, il aurait tout de même bien voulu le tester en face à face : "En tournoi, tout est différent. Je n'ai pas peur d'un mec qui va jouer très GTO, je ne l'applique pas à 100% moi même. Ce qui est bien je pense d'ailleurs. Lui a progressé dans son jeu de tournoi à mon avis, il était venu me parler hier me disant qu'il avait repéré des tells physiques chez ses adversaires par exemple, qu'il observait beaucoup plus les joueurs, et je pense d'ailleurs qu'il respecte aujourd'hui beaucoup plus de joueurs de live, qu'il pouvait un peu moins respecter avant. Car de toute façon, jouer seulement GTO en tournoi, ce n'est pas la solution."

On pourrait s'attendre à ce que, logiquement, le programme de Fabrice soit d'aller boire des verres, passer une bonne soirée, et profiter de ce nouveau résultat : "Et bien... en fait... demain, il y a le PLO le matin et le Championship Razz l'après midi... je pense que je pourrais me laisser tenter par ça." C'est alors à ce moment là que Jean Montury, qui était venu pour le féliciter, lui précise qu'il dispute justement un satellite pour ce tournoi Championship : "Ah bon ?? Mais on peut encore s'inscrire ? Oui ! Alors j'arrive tout de suite."

Fabrice Soulier 2017 a retrouvé ses jambes de 20 ans et c'est tout le Rio qui n'a pas fini de vibrer avec ses futurs gros deepruns à venir...

Fabrice Soulier