masquer le menu
   

John Smith fait de la résistance

- 10 juin 2017 - Par Veunstyle72

Event #15 : Heads Up NLHE Championship 10,000$ (Demi-finale)
John Smith accède à la finale pour la seconde année consécutive. Il affrontera Adrien Mateos Diaz.

john smith

Il y a un an presque jour pour jour, la France entière du poker avait les yeux rivés sur Alexandre Luneau. A une marche du head's up final, il ne devait plus se débarrasser que d'un certain John Smith, vétéran de la guerre, et joueur plutôt inconnu et old school, pour toucher de près son rêve de bracelet WSOP. Du pain béni pour l'un des meilleurs joueurs au monde... ou pas. 

Après une bataille qui ressemblait plus à un massacre, John Smith se défaisait presque aisément, à la surprise général, d'un Alexandre Luneau en permanence dans les cordes, malmené de toute part, par un adversaire qui n'a décidément pas le jeu de son physique. Non, John ce n'est pas vraiment la barre de fer de service qui attend les as pour bouger. Spécialiste de cash game sur la 15$/30$, il joue comme il aime. Il clique beaucoup, joue énormément de mains. "Je crois qu'il faut jouer pratiquement 100% des mains sur un HU comme celui-là", confiait 'ValueMerguez', simple spectateur d'un combat assez particulier sur le papier.

erwann

Ce moment où Erwann Pecheux réalise qu'en fait...

Car quand on regarde bien, Ryan Riess n'est pas non plus le premier fish venu. Vainqueur du Main Event WSOP en 2013, celui qui se considérait à cette époque comme le "meilleur joueur du monde" (il a revu ses prétentions à la baisse par la suite) a parcouru un peu de chemin depuis et a fait ses preuves ailleurs. Récemment, il a ajouté une ligne prestigieuse sur son palmarès, avec la victoire sur le Main Event d'un WPT Seminole pour plus de 700,000$. 

Ça nous fait deux tête à tête de prestige remporté par Ryan Riess, mais est-ce suffisant pour s'imposer face au vétéran ? Non, tout simplement non. Au terme d'un âpre combat, plutot dominé par Ryan Riess de façon globale, la victoire est tout de même revenu à John Smith. Vous imaginez bien que comme souvent, tout s'est joué sur un coin flip, alors que les joueurs n'étaient plus vraiment très deep, et à ce petit jeu là, Dame chance a décidé de courronner Smith. Riez derrière votre écran en voyant sa tête, jeunes cliqueurs de boutons, en attendant, pour la seconde année consécutive, John Smith s'incruste sur le head's up final de ce tournoi à 10,000$. Reste plus qu'à ne pas perdre cette année...

ryan riess

Ryan Riess a essayé, mais lui non plus n'a pas réussi. John Smith ira en finale et se battra pour le bracelet WSOP

backstage

Les commentateurs des WSOP sont installés juste à côté de la table télévisée

mateos

L'autre demi finale opposait deux joueurs au style plus similaire, Adrian Mateos Diaz face à Charlie Carrel. Pour en avoir discuté avec pas mal de joueurs aujourd'hui, disons que 90% annonçaient l'Anglais comme le futur vainqueur de ce match. Le pauvre Mateos avait également participé à ce tournoi l'an passé déjà, mais était tombé contre Alexandre Luneau. En un rien de temps, Alexonmoon avait rasé l'Espagnol. Et de façon global, le jeu d'Adrian Mateos n'a pas l'air de plaire à tout le monde... contrairement à celui de Carrel ! 

Oui mais voilà, Charlie Carrel n'est pas vraiment dans la même optique que John Smith lorsqu'il joue en head's up, et le check/check flop, check/check turn, check/check river, ce n'est pas dans ses livres de poker. 

"Mateos Diaz a bien own Carrel, il savait qu'il allait overbluff, il est très bon cet Espagnol", commentait Romain Lewis.
"Pas ouf son 3-barrel bluff au Charlie quand même", répond ValueMerguez.

Oui car Charlie Carrel s'est chauffé, bien chauffé même. La main cruciale, la voici : sur 10 000/20 000, l'Anglais a 3-bet préflop de 50 000 à 175 000, payé par Mateos. Puis sur 9842Q, Charlie Carrel a décidé d'envoyer pruneaux sur pruneaux : 150 000 au flop, 300 000 à la turn et 648 000 sur la river, son tapis finalement. L'Espagnol a réfléchi un petit moment sur la rivière, avant d'annoncer "call". Charlie Carrel retourne 73 pour un bluff complet. L'Espagnol a payé avec J8 pour une simple paire.

Dans la foulée, Charlie Carrel va 3-bet shove ses 30 blindes restantes avec AT pour tomber contre AK chez Adrian Mateos. 

Adrian s'impose à l'issue d'un board plutôt anodin et gagne ainsi sa place en finale, face à John Smith. Avec cette deuxième place d'assuré, l'Espagnol dépasse les 9 millions de dollars de gains en tournoi live, et aura la possibilité de remporter un second bracelet WSOP (un 3e si on compte sa victoire sur le Main Event WSOPE à Enghien).

Mais avant ça, il lui reste une dernière bataille à remporter, et le client en face est armé. 

carrel

Pas de finale, pas de bracelet pour Charlie Carrel, demi finaliste de cette épreuve

carrel rail

Carrel s'en va, il est temps de dire également au revoir à son rail

john smith

Pendant ce duel entre Mateos et Carrel, John Smith était bien dans le rail pour ne rien manquer de l'action

mateos

"Evidemment, j'ai très peur de mon prochain adversaire, il a fait le Vietnam et il a rasé Luneau, je ne pense pas être favori"