masquer le menu
   

Fabrice Soulier termine 4ème (118 340$)

- 7 juin 2017 - Par Harper

Event #9 : Omaha Hi-Lo Championship 10,000$ (Finale)

« Je suis excité, quelle finale ! » Oh oui Monsieur Fabrice Soulier, vous l'avez dit ! On a compté : les dix protagonistes cumulent 61,7 millions de dollars de gains. Dans quel état d'esprit est notre Français ? « Fatigué... Je n'arrive pas à me remettre du jetlag, je fais des nuits de quatre heures maximum ! Mais je me sens quand même bien, il y a des petits tapis et des gros paliers, il y a possibilité de faire quelque chose. »

table

Avec une moyenne inférieur à dix gros bets, la finale se joue à vive allure et, rapidement, une main folle intervient. Sur un tableau 267Q6, quatre joueurs arrivent à la river dont un Mike Mattusow à tapis. Messieurs, les jeux !

Yarron Bendor : 899K
Ilya Diment : A485
Anthony Zinno : A35J
Mike Mattusow : 3478

Tous les joueurs parviennent à arracher un bout du pot sauf un Mike Mattusow effondré qui termine en huitième place pour un gain de 37 361$. « Il y a des très petits tapis et ça va désormais très vite au compteur des gains... » confie un Fabrice espérant une élimination rapide de ses adversaires les plus diminués.

fabricesoulier

Le scénario espéré va alors se produire en l'espace de vingt minutes seulement : Anthony Zinno s'incline 7ème (47 975$), son AQ43 butant sur le J963 de Yarron Bendor sur un tableau JT7Q8, Ray Dehkharghani termine 6ème (63 419$) contre un Daniel Negreanu en feu qui sort à tout va son expression favorite : « nut nut », signifiant qu'il a les nuts en haut et les nuts en bas ! En gros, un jeu imbattable. Et puis ce fut au tour de Ilya Dyment de rendre les armes en 5ème place (86 259$), éliminé par un Abe Mosseri portant attention à la table entre deux paris sportifs placés sur son ordinateur.

quatre

Le regard de Fabrice ne trompait alors pas. Le Français savait qu'il était désormais la proie. Possédant quatre fois moins de jetons que le troisième, Fabsoul a pris des risques non payants qui l'ont vu tomber à trois big bets.

finish

C'est contre Abe Mosseri que Fabrice finit par tenter sa chance. L'argent est investi avant le flop et les deux joueurs peuvent retourner leur jeu.

Fabrice Soulier : Q742
Abe Mosseri : A367

Allez, gentil croupier, un tableau pour Fabrice Soulier ! 

Flop : J64

Oups, Abe a fait une paire supérieure à celle de Fabrice, a un tirage couleur et un tirage low ! 

Turn : Q

Deux paires pour Fabrice qui reprend l'avantage mais attention, Abe a un second tirage couleur...

River : 6 !

C'est un brelan pour l'Américain qui scelle le sort du Tricolore. Le directeur du tournoi prend alors le micro : « Merci d'applaudir celui qui termine quatrième... Fabrice... » Trou de mémoire pour l'homme en costume qui est sauvé par Daniel Negreanu : « Soulier. Monsieur Soulier. » dit-il dans la langue de Molière, montrant un profond respect pour le Français. 

Qualifié via un satellite à 1 000$, Fabrice empoche un chèque de 118 340$. « Je n'ai rien pu faire » confiait-il après son élimination. « Daniel (Negreanu, ndlr) était imprenable. Je reste très content et j'aurais signé pour cette place quand nous étions tous shorts à 7 ou 8 joueurs restants. C'est un départ formidable sur ces WSOP ! » Et déjà une troisième finale française après une semaine de compétition.