masquer le menu
   

Soulier ne retournera pas en finale

- 28 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #45 : Mixed NLHE/Pot-Limit Omaha : Soulier et ses compatriotes ont tous pris la porte de sortie

La Marseillaise ne résonnera pas grâce à ce tournoi. Pourtant la France avait envoyé plusieurs soldats au front, mais tous ont échoué dans la quête d'un premier bracelet cet été : Matthew Sanner (126e, 2 322$), Laurent Olive (94e, 2 437$), Christophe Charlet (62e, 3 550$), Fabrice Soulier (53e, 4 075$), Ludovic Lebeault (51e, 4 075) et Kurt Ravenet (45e, 4 759$) !

La colonnie a été décimée au fur et à mesure de la journée, et qui retrouve-t-on aux commandes de ce tournoi, à 28 joueurs restants, l'heure d'écrire ces lignes : John Racener, Niall Farrell, Dan Heimiller... Que des renards qui n'en sont pas à leur premier shot, et qui ont l'air de dérouler tranquillement. Il faut dire qu'il y a un paquet de têtes jamais vues ici et là. D'ici à dire que le bracelet se jouera forcément entre eux est un peu trop ambitieux, mais on peut tout de même avoir une belle finale. Ce sera sans nous néanmoins, on va désormais les laisser se battre entre eux tranquillement.

A la gagne, 241 427$ seront distribués au futur champion WSOP.

John Racener tente de trouver un tell sur Niall Farrell... bonne chance !

Fin du rêve pour Philippe Pelluault

- 28 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #41 : NLHE Monster Stack 1 500$ - Le Français prend la 36e place pour 31 421$.

Il aura vibré pendant longtemps et aurait même probablement signé sur le champ au coup d'envoi pour ça : Philippe Pelluault a rendu les armes avec les honneurs sur ce tournoi marathon en 36e position (sur 6 927 joueurs). La fatigue, le stress, probablement le manque d'expérience aussi auront eu raison de lui. Et puis les cartes évidemment, pas de raisons d'aller se chercher plus d'excuses. Son dernier coup est plutôt très standard, il s'est retrouvé avec 1,5 million, l'équivalent de 15 blindes pile poil à cette heure-ci, a relancé avec AJ et a accepté l'invitation à tapis d'un joueur avec un plus gros stack que le sien. Philippe est tombé sur AK et a vibré à l'apparition d'un flop avec deux trèfles, dont un roi quand même, puis un valet est venu caresser la turn, avant qu'une belle brique ne s'écrase sur la rivière et mette un terme à son aventure.

31 421$, c'est un gain qui satisfait énormément le recruteur de foot de l'Equipe des Celtics de Glasgow, c'est certain, un gain qui ne changera certainement pas sa vie, mais qui risque de lui donner encore plus envie de jouer à ce jeu. Mais Philippe a surtout vécu une expérience unique, en participant à un tel tournoi, et s'incliner ici à ce niveau de la compétition, est déjà plus que respectable. 

David Pham est actuellement dans le Top3 du tournoi, et pour vous donner une idée : une pile de jetons verts = 2 millions 

C'est l'heure du Martini, santé

- 28 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #44 : NLHE 1 000$ - Julien Martini chipleader à 41 joueurs restants !

C'est la surprise du chef, celle ci a bien failli nous échapper : un Français est chipleader du tournoi à 1000$ démarré dimanche, il s'agit de Julien Martini, alias « Lydie des L5 » sur Winamax.fr, et il ne reste plus que 41 joueurs sur les 2 076 du départ !

Il y a des tournois comme ça, qui ne restent pas longtemps dans notre radar. Et puis par curiosité, en jetant un oeil sur WSOP.com, ce nom de Julien Martini avec un drapeau américain, from San Antonio, Texas, paraissait un tantinet suspect. Après une enquête rondement mené pour trouver son identité, qui a consisté à bouger mes fesses du côté de l'Amazon où se débattent les derniers survivants pour en avoir le coeur net, je suis tombé nez à nez avec un visage déjà croisé dans le passé sur d'autres évènements poker, le visage de Julien Martini. Le petit logo sur la poitrine a effacé tous les doutes (Kill Tilt), et s'il en restait encore un peu, la couvreuse de WSOP.com m'a glissé qu'elle avait tenter de discuter avec lui, et qu'il lui aurait répondu « My english is not very good. »

L'enquête a donc rapidement été bouclé, le Français a été démasqué : « Je ne suis même pas planqué, c’est ça le pire. Je ne comprends pas pourquoi ils m’ont affiché le drapeau Américain, je dois avoir un homonyme. Et à cette heure-ci, il doit bien profiter de mes points sur la carte Player Total Reward d’ailleurs ! »

Julien est arrivé… il y a 48h à Las Vegas, et avait déjà prévu de disputer le Main Event, sous les couleurs de Winamax, puisqu'il s'est qualifié pour 750€ un dimanche soir sur le site : « C’est mon tout premier tournoi cette année, c’est incroyable comme je run super bien. J’ai pris un pot de 400 000 avec KK contre QQ et un pot de 300 000 avec AA contre KK. » La vérité éclate enfin : il n’y a tout simplement pas de secret à ce jeu pour aller loin dans un tournoi. Ajoutez à tout cela pas mal de grind pour récupérer les coups à tapis perdus, « j’ai du perdre 8 coups sur 13 à tapis préflop », et vous obtenez malgré tout un Julien Martini à plus de 900 000 jetons, pour une moyenne à 253 000. Tout simplement impressionnant de réussite.  « Je ne joue pas trop en tournoi, je suis là pour le cash game. Mais c’est vrai que c’est plaisant les tournois quand ça se passe comme ça. »

Et voilà une nouvelle chance de bracelet pour demain, on croise les doigts !

Luneau et Pollak dans le même bateau

- 28 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #47 : Deuce-to-Seven Triple Draw (Limit) 10 000$ - 109 joueurs, Alex Luneau a été rejoint par Benjamin Pollak dans la quête du bracelet.

A 15h, débutait le 11e tournoi à 10 000$ « Championship » de ces WSOP, et donc une nouvelle aubaine pour une grosse centaine de joueurs de tenter d'attraper un nouveau bracelet à leur poignet. Alexandre Luneau fait bien évidemment partie du casting, il est d'ailleurs partisans du clan des joueurs qui arrivent pile à l'heure au tournoi. Ce n'est pas le cas de tout le monde, comme Benjamin Pollak par exemple, qui a tranquillement débarqué au début du niveau 5. 

Pour être franc, ce n'est pas la folie du côté d'Alexandre Luneau qui a pris un départ dans le mauvais sens lors de ce tournoi. Son stack n'a jusque là jamais vraiment grimpé, et il n'y a juste pas grand chose à dire là dessus malheureusement. Sur cette variante, on ne peut pas parler de flips ou de 80/20 perdu, on est servi, on touche les bonnes cartes... ou pas. Parfois c'est aussi simple, bête et malheureux que ça. « alexonmoon » vit un peu ce genre de journée. Bon, mais on ne va pas l'enterrer tout de suite non plus, il est capable d'une folle remontée aussi. Tout peut aller très vite à ce jeu.

Côté Ben Pollak... bé, il vient d'arriver donc bon, pas grand chose à noter : « On a trop de jetons au début par rapport à a taille des mises. Je n’ai pas estimé nécessaire d’arriver à l'heure ». Benjamin Pollak, un joueur qui a déjà hautement fait ses classes en NLHE, mais qu’on connaît un peu moins sur les variantes exotiques. En ça, Vegas et les WSOP ont du bon pour tous ces joueurs qui peuvent venir se faire plaisir sur ce genre d’épreuves : « Surtout quand on gagné un bon paquet à ce jeu en cash game la veille ! » 

 « Coucou, je freeroll tout en détente »
 

Les joueurs ont l'air de s'éclater sur cette variante, même en Limit. Ce n'est pas le cas sur d'autres jeux, mais ici, il est facile de trouver sur chaque table des joueurs qui se parlent tout au long d'un coup, et qui se chauffent mutuellement, ce qu'on ne voit que rarement sur les jeux de NLHE, où finalement montrer la moindre expression, sortir la moindre phrase suspecte, pourrait vous être fatale. Ici, c'est du limit, ça joue vite chaque coup sur la plupart des tables, ça tape sur la table, ça claque des cartes, une, deux, ça « pat » en bluff, tout le monde se connait, tout le monde se retrouve, et l'air de rien, cela fait 1 mois que tous ces joueurs se cotoient sur les mêmes tournois, la métagame évolue aussi, les historiques grandissent. On sait qui commence à être frais financièrement, et qui ne fait jamais « in the money ». Je peux vous dire que par rapport à ça, Jason Mercier est plus détendu que jamais. 

Chaud d'action, le Belge Michael Gathy joue dans la cour des grands, aux côtés de l'Américain Phil Galfond

Daniel Negreanu est redevenu « Kid Poker » à l'occasion de ce tournoi, tellement plaisant à voir

28 jours de WSOP, c'est bon, les petites piles de jetons, ça l'a gonflé Eli Elezra

Quelques chiffres à mi-parcours

- 28 juin 2016 - Par Veunstyle72

Avec déjà 35 tournois bouclés, sur les 69 proposés cette année, il est temps de faire un petit point sur les chiffres clés de cette année. Et vous vous en doutez, il y en a beaucoup. Comme prévu, puisqu’on vous l’annonce pratiquement à chaque tournoi, l’affluence est en hausse. C’est LA bonne nouvelle de ces WSOP, les Series attirent toujours autant les joueurs.

69 072 845 : en dollars, la totalité des prizepools cumulés sur les 35 premiers tournois. Il fait tourner la tête ce chiffre, n’est-ce pas ?

1 973 510 : toujours en dollars, la moyenne des prizepools sur chacun des tournois.

124 844 : entre les tournois WSOP, les tournois quotidiens du Rio, ainsi que les satellites proposés quotidiennement, ce nombre correspond ainsi au total d’inscriptions à l’intérieur du Rio.

59 507 : le nombre d’entrées cumulées sur ces 35 premiers tournois. Difficile de comparer exactement avec l’année passée, dans le sens ou certains tournois ont disparu/sont apparus dans le calendrier, mais on est sur une hausse globale tout de même.

8 964 : nombre de joueurs ayant atteint les places payées. L’an passé, 11 638 personnes avaient atteint l’ITM… sur l’ensemble des 68 tournois. Mais comme cette année, les WSOP paient 15% du field (contre 10% auparavant), on arrive forcément à un chiffre plus élevé.

1 700 : la moyenne du nombre de joueurs par Event. Forcément, les tournois à 10 000$ et plus n’attirent pas grand monde, et à contrario, un tournoi comme le Monster Stack ou le Millionaire Maker faussent un peu ce chiffre.

98 : le nombre de pays ayant participé à au moins un tournoi des WSOP. Soit le même chiffre que l'an passé.

42,91 : la moyenne d’âge des participants aux WSOP.

40,44 : la moyenne d’âge des personnes ITM sur ces WSOP.

Sans surprise, les hommes représentent 95,1% des participants, avec 56 601 hommes, contre 2 906 femmes.


Top 5 des participants par pays :

USA : 49 323 (ils sont chez eux en même temps)
Canada : 2 287
Royaume Uni : 1 889
Allemagne : 580
Russie : 549

Vous ne remarquez rien ? Et oui, la France n’est pas dans ce top 5. (6e, avec 516 inscriptions, c'est pas si mal non plus)

Classement par pays

USA : 25
Jason Mercier (un pays à lui tout seul) : 2
Russie : 2
Espagne : 2
Royaume Uni : 2 (les deux pour Benny Glaser)
Belgique : 1
Suède : 1
France : 0
Dzmitry Urbanovich : 0

Statistiques qu'on ne sait pas où ranger : 

- Il y a trois joueurs qui ont sont devenus millionaire cette année aux WSOP grâce à un ITM : Jason DeWitt, Benjamin Keeline, Garrett Greer.
- Ryan Laplante a réalisé 9 cashs, il est premier au classement. Il a gagné un total de 221 926$.
- Jason Mercier est actuellement numéro 1 au classement WSOP GPI joueur de l'année, devant l'Australien Martin Kozlov et l'Anglais Benny Glazer. Le premier Français est 107e, il s'agit d'Alexandre Luneau. 
- Thi Nguyen est la joueuse à avoir réalisé le plus gros cash jusque là (41 328$).