masquer le menu
   

Les marathons, ils adorent ça !

- 21 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #33 : Summer Solstice NLHE 1 500$ - Les Français se régalent.

Nouveau tournoi aujourd'hui dans la Brasilia Room du Rio, avec le lancement de ce marathon de l'extrème, le « Summer Solstice » des WSOP. Kezako ce truc ?

Cet événement va s’étaler sur 5 jours ! Et oui, il va falloir se mettre dans l’état d’esprit de jouer une sorte de Main Event. La structure est exceptionnelle sur ce tournoi : 7 500 jetons, et des niveaux de 90 minutes, le tout pour la « modique » somme de 1 500$.

Après 5 niveaux de jeu, ce sont près de 1 800 joueurs qui ont tenté leur chance sur ce tournoi. La moitié du field est déjà hors de la salle, assez dingo : « Ce tournoi est parfait », m’explique Quentin Lecomte, « regarde la structure, 50% des gens ont bust et l’average est à 50 blindes. Et ce sera comme ça tout le tournoi. » Même son de cloche et de satisfaction chez Erwann Pecheux : « En fait il est mieux que le Monster Stack je trouve. On part avec moins de jetons mais on est plus deep à la fin. Alors que le Monster stack, c’est l’inverse ».

Pour Quentin, l’aventure a malheureusement tourné court. Enfin court, 5 niveaux et demi tout de même, de 90 minutes je le rappelle : « Je suis monté à 12 000 jetons et j’ai perdu Roi-Huit de carreaux contre une paire de valets noirs pour la moitié de mon tapis. J’ai trouvé une paire et un tirage couleur au flop, et ce n’est pas tombé ». Derrière, les blindes et les antes passent, et Quentin se retrouve à resteal 16 blindes avec une paire de valets, face à un papy un peu trop aggro pour « 2balla2lose ». Sauf que là, papy avait les papiers complètement en règle, avec deux beaux rois qui n’attendaient que ça.

Et vous vous avez fait quoi ce weekend ? Parce qu’Erwann Pecheux avait quelque peu délaissé le Rio pour aller s’adonner aux joies de l’EDC (Electric Daisy Carnival) au beau milieu du désert. On m’a confié il y a quelques jours qu’Erwann avait de meilleurs résultats après avoir pas mal profité des joies de la nuit. Ça se traduit comment aujourd’hui, à l’heure ou les blindes sont à 150/300, ante 25 ? « J’ai 34 000. En fait j’ai post sur facebook juste avant le dinner break que j’avais un peu plus de 5 000. Et là normalement, quand tu fais ça, tu sautes derrière, c’est ça le jynx. Sauf que moi j’ai fait l’inverse, dans les deux dernières mains avant le dinner break, j’ai réussi à doubler. » Dans un multiway et muni de Roi-Dame, le petit poulain PMU a trouvé un flop pas horrible horrible ma foi, avec Q-Q-7 sur la table, dont deux piques. Il a trouvé un client désireux de compléter une couleur, avec Roi-Dix de pique en main, sauf que la croupière a tué tout suspens en posant un 7 sur la turn, pour offrir les nuts à monsieur Pecheux.

Vous voyez ce jeune homme, vous le reconnaissez ? C’est un homme détendu aujourd’hui. Antoine Saout savoure sa journée grâce à une masseuse actuellement, après avoir passé une très courte nuit, la faute à une nouvelle grosse performance de sa part. Le presque presque champion du monde 2009 a dealé un tournoi au Wynn à 1 100$, en compagnie de 3 autres joueurs, pour repartir du casino avec un quelques liasses de billets équivalentes à 109 000$. On n’avait plus entendu parler d’une telle perf’ tricolore depuis Alexandre Luneau cet été. Du coup, on pourrait imaginer qu’Antoine allait savourer tranquilou sa journée du lundi… ou pas : « J’ai 34 000 là. Quand on est chaud, il ne faut pas s’arrêter », me glisse-t-il, avant d’ajouter, « J’ai fait du sale aujourd’hui, il faut que je te raconte ». Antoine sait parler aux couvreurs.

Il m’explique alors avoir 3-bet avec T8, une jeune femme qui avait pris l’initiative sous les pistolets. Et là, un invité surprise est arrivé, le joueur au bouton, qui annonce tapis pour 6 100. La demoiselle passe, ce qui serait une paire de valets, et Antoine… « Oh, jai déjà mis 1800, et puis j’ai du stack. Payé » Il fait face à une paire de dames et se retrouve bien mal embarqué une fois le flop A-Q-5 sur la table. Hum. C’est bon, vous l’avez vu venir ? Un barbu fait son apparition sur le tournant, suivi d’un cavalier qui arrive au grand galop pour se jeter sur la rivière, offrant la quinte pour Antoine Saout. C’est ça le talent au poker messieurs dames.

Sebastien Comel se serait-il trompé d’event ? Une fois autour de sa table, on se pose des questions. Pas une, pas deux, pas trois, mais quatre femmes sont assises à ses côtés. Dans ce monde de brutes, c’est une chose assez rare qui mérite d’être signalée. « Et encore, il y en a trois qui ont déjà été éliminées. Pas en même temps, mais dès qu’une part, une autre arrive. » Mais c’est qu’il les attire toutes le beau gosse. Il a d’ailleurs trouvé l’une des terreurs féminines de ces WSOP depuis des années, la fameuse JJ Liu et ses 3 millions de dollars de gains en live, qui a mis son plus chapeau pour cette occasion. A part ça, tout va bien pour Sebastien Comel, comme souvent, qui pointe à 34 000.

Eh le petit « Samow » ! Quel plaisir de le croiser aussi par ici. Gros régulier de Winamax.fr, Thomas est arrivé il y a quelques jours à Las Vegas et est compté à 33 000 lui aussi. « J’ai fait un bon call pour ma survie dans ce tournoi », m’explique-t-il, comme pour justifier de cette petite montagne de jetons précoce : « On m’a 3-bet préflop quand j’avais QJ, de 750 à 2 100, puis j’ai check/call 3-barrels sur un tableau J-7-4-4-T. Mon adversaire, l'asiat' à ma gauche, a misé 2 600 flop, 3 600 turn et mon tapis à la fin, 5 500. J’ai mis du temps à payer mais au final, c’était bon, il avait paire de deux. »

Bref, les français ne vont pas trop mal en ce début de marathon, petite pensée aussi pour Gilbert Diaz (16 000), Valentin Messina (14 000) et ceux qui m’ont échappé aussi.

On est au kilomètre 4 messieurs, plus que 38 kilomètres et vous aurez bouclé avec succès cette course de fond.

Gilbert Diaz

Valentin Messina

Et pourquoi pas, non ?

Le sympathyque Neil Blumenfield, 3e du Main Event l'an passé

Fin du rêve pour Florent Aubert

- 21 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #30 : Pot-Limit Omaha 6-max 3 000$ - Il n'y aura pas de bracelet Français aujourd'hui, Florent Aubert s'incline 9e.

« C’est le type le plus sympa que je n’ai jamais rencontré à une table je crois. »

Les mots de Rafael Lebron, le bourreau de Florent Aubert, à peine le Français ayant quitté la table, sont forts et assez rares pour être mis en avant. La plupart du temps, vous entendrez plus souvent des joueurs dire « quelle plaie ce mec, enfin il a bust », mais rarement des compliments.

Bon, mais être membre de la Team des gentils ça ne fait pas tout. La preuve, Florent est éliminé 9e, alors qu’on lui promettait un avenir radieux, au moins jusqu’en table finale. Mais que s’est-il passé ??

« Ça va très vite le omaha ? J’ai perdu un coup clé, et derrière, j’ai peut-être un peu déjoué, mais j’ai surtout bien degrind », confiait-il à chaud, encore un peu tendu et sous le choc de cette élimination trop précoce.

Dans ce coup clé, « jaimetafemme » (c’est son pseudo sur Club Poker, si si je vous jure), muni de K-Q-J-9, a trouvé un board magique qui ressemblait à K-T-4-8, pour ce qu’on appelle un wrap de quinte de folie. « Je jouais toutes les cartes comprises entre l’As et le sept, pour me donner une quinte ». Son adversaire ? Il n’avait qu’une simple paire d’As sec, c’est à dire sans possibilité de faire une quinte ou une flush par exemple. La rivière n’a pas apporté un de ces nombreux outs dont Florent avait besoin. « Résultat, je suis passé de 1,4 million à 700 000 peut-être. Et c’est à partir de ce moment que j’ai sérieusement degrind. »

Comment degrind aussi vite ? C’est très simple, quand les blindes sont à 10 000/20 000, qu’un joueur limp, qu’un autre over limp et que vous annoncez « pot », les enchères montent assez vite. Florent s’est retrouvé plusieurs fois dans cette situation, et souvent obligé de fold au flop, quand l’un des limpeurs annonce « pot » à son tour. C’est un jeu où il faut de la discipline, et être capable de fold quelques gros jeux. Autre spécificité de ce jeu, il n’y a pas d’ante. Vous pouvez donc tout de même survivre, même en étant shorstack.

Florent va pouvoir aller profiter de ses 24 919$, pourquoi pas autour d’un bon gros restau en compagnie de ses amis « Jack_Eight » et « calouminou », venus le rail aujourd’hui. Et il sera in dans un 1 500$ dès mercredi. Ce sera du Pot Limit Omaha, évidemment.

Johnnie a allumé le feu

- 21 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #27 : Senior Event 1 000$ - Johnnie Graig remporte le tournoi et plus d'un demi million de dollars.

Il y a deux ans, Johnnie Graig réalisait son premier cash sur les WSOP, à l'occasion... du Senior Event. Deux ans plus tard, cet Américain a retenté sa chance et a finir par s'imposer, encaissant la bagatelle de 538 204$ ! Ce qui énorme pour un tournoi à 1 000$ simplement.

Repartira-t-il avec le trophée ? C'est la question bête que je me suis posé. La réponse était presque évidente en fait : non bien sur. Vu la taille et le poids, ça paraissait étrange en même temps. Comme pour le trophée WPT par exemple, Johnnie aura droit à son nom gravé à tout jamais sur ce trophée, en compagnie de tout ceux qui ont déjà remporté le tournoi. Des anonymes pour la plupart, qui ont du attendre plus de 50 ans dans leur vie pour enfin avoir leur « one time ».

Il a quand même de la gueule ce trophée, non ?

Jean Montury échoue en demie

- 21 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #29 : NLHE 1 500$ - Jean Montury termine finalement 13e, et remporte près de 20 000$.

La marche était trop haute. Les blindes aussi. Résultat, Jean Montury devra se contenter d'une 13e place sur ce tournoi de NLHE à 1 500$. Une nouvelle très belle performance pour le Français, qui est sorti, comme souvent, avec le sourire jusqu'aux oreilles.

« Bien sur que c’est décevant d’échouer 13e, mais je ne peux pas me plaindre, je n’ai jamais eu de tapis conséquent pour espérer quoi que ce soit ». Jean Montury est beau perdant, et réaliste aussi. Pour aller en finale, il lui aurait fallu revenir dans la partie, ce qu’il n’a jamais réussi à faire : « C’est peut-être mon plus gros regret, celui de ne pas avoir réussi à remporter un seul pot conséquent aujourd'hui pour me faire remonter proche de la moyenne par exemple. »

Jean Montury remporte 19 457$ grâce à ce tournoi, ce qui correspond à son second ITM des Series. Avec 7 tournois disputés, un Day2 et deux Day3/finale, Jean Montury présente l’un des plus beaux bilan côté tricolore cet été.

La suite pour Jean Montury ? Profitez de la vie, il est comme ça cet homme : « On va aller se faire un bon restau, Joel Robuchon pourquoi pas, et après j’aimerais bien me louer une belle voiture de sport pour aller faire un tour dans le désert avec ma compagne. »

Les dollars vont pleuvoir, mais attention, Jean ne va pas tout dépenser dans les extras : « Samedi, j’aimerais bien kiffer, il y a le 10 000$ Stud Hi-Lo, un jeu que j’adore et auquel je joue depuis 20 ans. Ouais, je sais, je suis vieux ! » On le retrouvera ce week-end donc, en compagnie notamment d’Alexandre Luneau, qui sera de retour au Rio, dans la quête de son bracelet.

Florent Aubert passe en tête sur le PLO

- 20 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #30 : Pot-Limit Omaha 6-max 3 000$ - Florent Aubert vient de passer chipleader, à 11 joueurs restants

Le coq français n'a presque jamais été aussi en forme pour balancer un énorme cocorico dans le Rio aujourd'hui : Florent Aubert (siège3 sur la photo) est actuellement chipleader du tournoi de Pot-Limit Omaha à 3 000$, alors qu'ils ne sont plus que 11 encore en course ! 

Si hier Florent est apparu fatigué après une très longue journée, croyez moi qu'à 14h il transpirait la bonne humeur, la fraicheur et l'envie de bracelet. Florent s'est révéillé ce matin avec le sentiment d'être en mission : il veut sa table finale des WSOP. Et pour le moment, il fait tout bien pour y arriver.

Parti avec 725 000 en début de journée, il a réussi un premier niveau de rêve, pour doubler son tapis à la force du grind. Et c'est un magnifique setup qui l'a lancé sur les bons rails.

Sean Winter a ouvert cette main à 27 000 (sur 6 000/12 000) et Rafael Lebron en petite blinde, ainsi que Florent Aubert en grosse blinde, ont complété.

Le flop est venu Q8Q et les trois joueurs ont check. Il faut attendre la turn 4 pour voir un peu plus d’action : check de Lebron, mise 1/3 du pot chez Florent (27 000), payé par Sean Winter, l’original raiser… et check raise à 100 000 de Lebron en petite blinde. Florent va alors réfléchir quelques instants, avant de poser également 100 000 sur la table. C’est le moment choisi par Winter pour s’enfuir. La rivière A arrive sur la table, et Lebron décide de check. Florent a le choix : check or bet. Il mise 175 000…et c’est payé par son adversaire, qui retourne une paire de 8 en main pour un full house floppé. Une très belle main… mais bien insuffisante face à la paire de dames du Français pour carré floppé !

C’est grâce à ce coup que Florent a pu prendre son envol dans ce tournoi. Plus que 4 éliminations avant la pré-table finale à 7. Derrière ça mon cher Florent, il sera temps de se fixer de nouveaux objectifs…

Montury la joue au feeling

- 20 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #29 : NLHE 1 500$ - Jean Montury en demie finale ! 

« J’aimerais bien doubler sur mon nouveau voisin, parce que lui je ne l’aime pas »

Mais non Jean Montury n’est pas de mauvais poil, bien au contraire. Le voilà à 18 joueurs restants de ce tournoi à 1 500$. Simplement, depuis le redraw, le vainqueur de l’EPT Malte a découvert un voisin qui, non seulement ne partira surement pas en vacances avec lui bientôt, mais qui surtout possède suffisamment de jetons en sa possession, et Jean Montury en aurait bien besoin pour se remette en selle.

Parti à 31 joueurs aujourd’hui, il n’aura pas fallu plus de deux heures pour atteindre les deux dernières tables de ce tournoi. « J’ai doublé une fois au début, pour monter à près de 500 000, puis derrière je n’ai fait que fold ». Résultat, Jean Montury se retrouve avec près de 300 000 avant d’aborder ces demies, ce qui ne représente pas plus de 15 blindes environ. Et s’il y a bien quelque chose qui ne le soucie pas, c’est d’être shortstack : « C’est comme ça, j’ai fait tout le tournoi comme ça. Je joue au feeling. J’ai encore fait un fold tout à l’heure, tu vas me prendre pour un nit…. Un joueur qui avait un tapis d’un million a tout spew, et est tombé à 175 000. Il a fait tapis. Moi j’ai soulevé Roi-Dix, j’avais donc 300 000… et j’ai fold, sachant qu’il y avait David Williams a parler derrière moi. Tu vois, c’est quand même pas terrible de fold Roi-Dix ici. William a payé avec Roi-Deux, l’autre avait Roi-Quatre, et le flop a apporté deux quatre sur la table ! »

Le feeling serait-il plus important que les mathématiques ? J’imagine bien certains grinders s’insurger chez eux devant cette question un peu farfelue, mais qui a le mérite d’être posé quand même. Bon d’accord, la réponse est non, mais le feeling, Davidi vous dirait qu’il faut parfois s’y fier quand même en tournoi.

Assuré maintenant de remporter 15 490$, Jean Montury va avoir besoin d’encore un peu de bon nez (et quelques bonnes cartes aussi) pour aller chercher sa deuxième table finale de l’été. Pour le moment rien n’est fait. Pour le moment…

Lebron James, King of Vegas

- 20 juin 2016 - Par Veunstyle72

Petite parenthèse sportive dans cette grosse après midi poker qui nous attend. Hier soir, les Cavaliers de Cleveland sont venus à bout des Warriors de Golden State, dans le 7e match de la finale NBA, pour devenir champions. Oui, on parle de basket. C'est un véritable exploit qu'ont produit Lebron James et ses coéquipiers, et à peine le match terminé, l'équipe a décidé de quitter la baie de San Francisco et de faire un arrêt par Las Vegas, avant de rejoindre Cleveland. Pour faire la fête, c'est tout de même plus sympa que l'Ohio. 

Lebron James et ses amis ont filé du côté du XS, la boite de nuit du Wynn, et ils n'ont pas fait les choses à moitié. Un journaliste d'ESPN en a profité pour nous montrer quelques bons côtés de cette soirée inoubliable à Las Vegas. Vous verrez que bizzarement, eux ont pu entrer en casquette, basket, avant de terminer torse nue pour certains.

Tout ce qui se passe à Vegas, ne reste pas forcément à Vegas.

Lundi 20 juin : demandez le programme !

- 20 juin 2016 - Par Veunstyle72

Nouvelle semaine, et sept tournois sont sur les tablettes de cette journée, dont l'event #34, synonyme de mi-parcours (déjà) sur ces WSOP 2016. Deux Français se battront pour un bracelet WSOP aujourd'hui. 

11h (20h en France) : Event #33 : Summer Solstice NLHE 1 500$ (Day1)

7 500 jetons, sur des niveaux de 90 minutes, ce Summer Solstice a des airs de Monster Stack, un tournoi bien long (5 jours) où la technique devrait prendre le pas sur le facteur chance. Un tournoi qui risque bien de faire le plein... et donc le plein de Français aussi. Surtout que, plus la fin approche, plus le contingent de tricolores se fait nombreux. Aucun membre du Team Pro ne devrait participer à ce tournoi, ils se réservent pour la plupart, pour le tournoi à 5 000$ de demain.

11h : Event #27 : Seniors Event 1 000$ (Day4 et finale)

Ils ne sont plus que six sur les 4499 au départ, et comme ce Day3 n'a pas suffi, un Day4 a été ajouté. On ne change pas l'horaire en revanche, 11h, le poker de bon matin, il n'y a que ça de vrai. C'est un local de Vegas qui mène cette dernière danse, Wes Chong. Il devra faire face notamment au chipleader de la veille, Paul Runge qui est toujours là. Le vainqueur de ce tournoi sera semi-millionaire (538 204$).

11h : Event #31 : Super Seniors Event 1 000$ (Day2 et finale)

Le tournoi s'est arrêté lors du Day1, à l'instant ou la bulle éclatait. Ils sont encore 221 joueurs sur les 1476 inscrits. Objectif de cette journée : aller au bout du tournoi. Le chipleader se nomme Jon Andlovec et n'est autre que... le tenant du titre de ce tournoi ! Prêt pour le « back2back » comme disent les Américains ? En tout cas, il connait la route pour aller au bout.

12h : Event #29 : NLHE 1 500$ (Day3 et finale)

Plus que 31 joueurs sur ce 1 500$, et le chipleader est un joueur bien connu du milieu : David Williams. L'Américain, déjà détenteur d'un bracelet a connu la réussite nécessaire pour monter un gros tapis, et va pouvoir désormais faire parler son talent et son expérience. La bonne nouvelle côté Français, c'est la présence de Jean Montury (20e), qui cherchera à accrocher une nouvelle table finale à son Vegas 2016. Pour cela, il va falloir faire fructifier sa trentaine de blindes restantes. Plus de 400 000$ sont à gagner sur ce tournoi.

14h : Event #30 : Pot-Limit Omaha 3 000$ (Day3 et finale)

Là, on va pouvoir vibrer : ils ne sont plus que 14 (sur les 580 de départ) et Florent Aubert est 6e au chipcount. Le Français tentera de décrocher cette table finale qui le fait tant rêver, et pourra compter sur le soutien de quelques amis à lui sur place. C'est un Russe qui est en tête actuellement, Viatcheslav Ortynskiy. Aucune tête vraiment connue n'est encore dans ce tournoi. 344 000$ seront offerts au vainqueur. Alors c'est pour cette fois ou pas ?

14h : Event #32 : Omaha Hi-Lo Championship 10 000$ (Day2)

Le tournoi se poursuit... sans Alex Luneau qui a été éliminé 30 minutes avant la fin du day1. Alex fait un break de quelques jours et reviendra surement jeudi, à l'occasion du tournoi Mixed Triple Draw. Le tournoi est dominé par Grzegorz Trelski, suivi d'une rimbambelle de têtes connues, comme Shaun Deeb, Matt Glantz, Eli Elezra... Il reste 69 joueurs sur les 163 au début de l'épreuve. 

15h : Event #34 : Deuce to Seven Triple Draw 1 500$ (Day1)

L'épreuve de fin de journée se disputera sur une variante qu'on a déjà eu l'occasion de vous présenter plusieurs fois dans ce coverage, du Deuce To Seven Triple Draw. Curieux de voir combien de Français vont tenter leur chance sur ce tournoi.