masquer le menu
   

1flip2win perd le flip pour accéder au Day2

- 16 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #23 : NLHE 2 000$ - Florian Decamps est éliminé sur la dernière main de la journée

1 419 joueurs pour ce nouveau tournoi des WSOP, on peut parler d'une réussite encore une fois. Au bout de 10 niveaux, le compteur affiche 283 joueurs restants. En vérité, ils seront sûrement un tout petit peu moins, car il y a toujours des joueurs qui disparaissent sur la dernière main... comme Florian Decamps par exemple, qui a rendu les armes sur l'ultime main de ce Day1. Dix heures de poker... pour rien du tout. Merci bonsoir.

Le dernier Top Shark n'avait plus qu'un seul coup à remporter pour mettre des jetons dans un sac, un simple coup de poker que vous avez tous disputé au moins 4 000 fois dans votre vie : paire de Dames contre As-Roi. 

213 joueurs seront récompensés d'au moins 3 004$ sur ce tournoi, et aucun des membres du Team Pro Winamax n'en fera partie. Les espoirs tricolores sont désormais posés sur les épaules d'Adrien Allain (42 000) et de Damien Lhommeau (75 000), qui ont terminé la journée sur la même table, pour une moyenne à 50 000. 

Jason Mercier était vraiment tout près…

- 16 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #20 : Razz Championship 10 000$ - Jason Mercier s'incline dans la quête d'un second bracelet sur ces WSOP

A cette heure bien précise, j’en connais une qui est parti se coucher surement moins stressée qu’elle ne l’était durant toute la soirée. Elle, c’est Vanessa Selbst.

En voyant Jason Mercier laisse filer son 2e bracelet de l’été (en 2 jours !), au profit de l’Américain Ray Dehkharghani, sur ce tournoi de Razz à 10 000$, Vanessa a potentiellement économisé un gros billet. Pour rappel, Vanessa Selbst a pris un bet à 180 contre 1, à 10 000$, que Mercier ne gagnerait pas 3 bracelets durant l’été. Elle peut soit gagner 10 000$, soit perdre 1,8 million. Forcément, le résultat de ce soir était d’une importance sans nom, sachant que nous ne sommes même pas à la moitié de ces World Series. Après avoir entendu Vanessa déclarer qu'elle avait pris certains bets sous alcool, et donc qu'elle n'assumait pas forcément tout ce qu'elle a pu dire et entreprendre comme paris, Mercier n'a pas voulu rajouter de l'huile sur le feu : 

« Je n’ai pas trop envie de m’exprimer publiquement plus que cela sur le pari que nous avons fait avec Vanessa », déclarait Jason Mercier au sortir de sa table finale, « Je pense que nous n’avons pas exactement la même définition d’un « prop bet », et si on doit discuter de cela tous les deux, on le fera seulement tous les deux. Après, c’est vrai que je m’amuse de tout ce qu’il se dit sur twitter à ce sujet, le soir en rentrant à la maison. »

« Lorsque j’ai repris l’ascendant en jetons pendant le heads up, je l’ai senti un peu stressé »

Bien que parfaitement lancé durant toute la table finale, Jason Mercier a fini par laisser filer ce bracelet lors du heads up final. Vous vous souvenez du compte rendu d’hier, et de cette main que Mercier perd contre un joueur qui ne voulait pas lui montrer ses cartes etc. Et bien c’était lui, Ray Dehkharghani, vieux loup de mer au milieu de toute cette jeunesse bling bling.

« Lorsque j’ai repris l’ascendant en jetons pendant le heads up, je l’ai senti un peu stressé », a lâché Ray au micro de WSOP.com,  « Je savais très bien qu’il avait de gros paris en cours sur ces bracelets, et je pense que ça a joué en ma faveur. »

« La pression ne m’a pas affecté tant que ça » a déclaré de son côté Mercier, « il faut que je sois encore plus focus et que je continue à gagner des titres, il me restera pas mal d’occasions pour le faire encore. Même si maintenant, ça risque d’être plus compliqué car il faut encore que je gagne deux fois. »

Runner up d’un tournoi de poker à l’époque où Harper était encore à l’école primaire (1998) et déjà sur un tournoi de Razz, Ray Dehkharghani est passé tranquillement entre les gouttes, laissant s’éliminer un à un les favoris de ce tournoi, notamment John Racener (6e) et Brian Hastings (4e). Le Chinois Yueqi Zhu prend quant à lui la 3e place. « Vous savez, ça fait longtemps que je suis sur le circuit. Très longtemps. Plus que l'argent, qui n'est pas un problème, j’ai enfin obtenu ce premier bracelet, je suis vraiment très heureux » confessait-il au moment de la photo souvenir.

Jason Mercier repart avec un lot de consolation de 168 936$, contre 273 338$ pour le vainqueur. N’importe quel joueur participant à ces WSOP serait ravi d’empocher un tel gain. Mais pas sur que ce soir Mercier fête cette place de runner up à sa juste valeur. Il vient de potentiellement laisser filer un billet bien plus énorme, et même si, comme il l’a dit après sa victoire il y a 2 jours, il freeroll complètement cet été grâce au paris remportés avec ce premier bracelet, son appétit est bien plus aiguisé que cela et il lui faudra plus que 169 000$ pour le satisfaire.

« Le palier de ce heads up était d’une centaine de milliers de dollars. Pour moi, c’était plus un demi million, ou quelque chose comme ça, alors oui je suis assez déçu. Surtout déçu pour l’équité de mon bet. Même si je ne devrais pas trop me plaindre, car évidemment je gagne quand même de l’argent. »

La suite, au prochain tournoi à 10 000$... et ce sera sur le tournoi de HORSE, dans lequel il est directement parti s’inscrire dans la foulée.

Près de 1500 joueurs pour ce nouvel Event

- 16 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #23 : NLHE à 2 000$ - le tournoi a fait le plein, mais les Français ont du mal

Cette année, on innove du côté des WSOP. Les tournois à 1000$ sont considérés comme des semi-boucheries, de part leur structure notamment, et le niveau qui est souvent faible, alors que les tournois à 3 000$ sont déjà presque à mettre dans la catégorie des tournois sharkys. Que faire alors pour satisfaire plus de monde ? On coupe la poire en deux, tout simplement. Ainsi en ce 15 juin 2016, un tournoi à 2 000$ a fait son apparition dans le calendrier des WSOP, il s'agit donc de l'event #23. 

Et on souhaite la bienvenue à la ravissante Erica Schoenberg, sur ces WSOP 2016

Et les chiffres sont plutot bons : près de 1 500 inscriptions, pour recevoir en échange de cette vingtaine de billets de 100$, un joli stack de 10 000 jetons, sur des niveaux de 60 minutes. Après 7 niveaux d'inscriptions, il reste environ 600 joueurs... et peu de Français. Que se passe-t-il ?

Lors de mon passage en salle, il fallait avoir l'oeil bien ouvert pour rencontrer de la bonne baguette bien cuite (j'en salive rien que de l'écrire). Il y a du breton qui circule librement dans le Rio. Le premier d'entre eux, nous avons déjà eu l'occasion de le rencontrer un peu plus tôt, il s'agit d'Adrien Allain. Avec 50% de jetons en plus dans son stack par rapport au départ, Adrien allait plutôt bien. 
 

Adrien Allain

Son autre collègue Breton, nous l’accueillons pour ses grands débuts sur ces WSOP 2016. Il est ici chez lui, et ça va bientôt faire 7 ans déjà, il s’agit d’Antoine Saout.

Débarqué hier soir dans la ville du vice, le presque presque champion du monde 2009 n’a pas perdu de temps pour se mettre en jambe avec ce petit tournoi comme plat d’entrée.

« Sur les blindes 150/300, j’ai perdu un pot à 80 000 ! » Ça c’est le Tonio qu’on aime, vif et déjà en pleine action sur les terres qui l’ont rendu célèbre. « J’ai perdu paire de Rois contre As-Roi, As-Dame et paire de Valets. Un as est venu sur la table… Je n’ai pas perdu grand chose, car je me suis refait sur celui qui avait la paire de Valets, mais il n’empêche qu’avec ce coup, j’avais déjà pratiquement le stack pour faire ITM. »

Frustré Antoine ? Non, mais pressé d’avoir des grosses piles de jetons pour en mettre partout, ça oui. Pour le moment, il se contente du même stack que son collègue Adrien Allain, c’est à dire environ 15 000.

Côté Team Pro Winamax, deux joueurs sont en course, Guillaume Diaz et Florian Decamps. Flo a l’air en pleine forme, et ça tombe bien, puisqu’il va falloir avoir les nerfs solides. Il est rentré de dinner break et a manqué sa big blinde. La main suivante, un joueur open depuis le bouton et Florian 3-bet calmement en SB. Son adversaire va faire une tête étrange et rendre ses cartes quelques instants plus tard. Et hop, on oublie la blinde perdue juste avant.

De son côté, Guillaume s’est trouvé un copain pour parler la langue que ses parents lui ont appris étant petit, le Français. Il converse tranquillement avec le Belge Jonathan Abdellatif. Lors de mon passage, Guillaume a 3-bet un joueur (de 1 200 à 3 000) et s’est vu demandé l’état de son tapis. D’où la main levée sur la photo, car c’est comme ça que l’on répond à son adversaire. On ne lui dit rien, on le laisse observer. Bref, notre ami ricain va cliquer sur des boutons et poser 9 500 au milieu. Il reste un petit 15 000 à Guillaume, qu’il préfère garder pour la suite.

Guillaume Diaz et Jonathan Abdellatif

Croisé également autour de ces tables, le tombeur de ces dames, Pierre Merlin, en compagnie d’une autre rock star, un certain Chris Ferguson. "Ouais, mais il n'a disputé que 5 mains" m'a indiqué Pierre. Ferguson est parti à tapis avec As-Dame contre une paire de Dames chez son adversaire. Ferguson n’a pas trouvé l’as miraculeux, il a alors tapoté la table une fois, puis une seconde fois… mais rien à faire, j’ai bien l’impression que personne ne veut plus calculer l’homme au chapeau. La routourne a bien tourné…

Pierre Merlin et Chris Ferguson. Je n'aurais jamais pensé associer ces deux noms un jour dans une légende de photo

Alex Luneau joue aux petits chevaux

- 16 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #24 : H.O.R.S.E. 10 000$ - Début du tournoi en douceur, avec une centaine de joueurs

L'été de folie se poursuit pour Alexandre Luneau, avec le début cet après midi du tournoi de HORSE à 10 000$. 

Les stars de ce jeu sont évidemment attendus dans tous les sens sur ce tournoi… mais pas que : « Il peut y avoir plus de 200 joueurs dans ce tournoi. Alors forcément, il ne seront pas tous exceptionnels », me glissait Alex Luneau.

Le Team Pro Winamax, en quête d’une 3e table finale, et pourquoi pas, enfin, d'un bracelet, débutera sa table avec Jennifer Harman à sa droite, un excellent joueur online au siège suivant… et c’est bien tout ! Pour le reste de ses adversaires à table, on a l’impression qu’ils sont entrés, ont vu de la lumière, et ont posé 10k sur la table pour venir se joindre à la fête, sans trop connaitre toutes les variantes.

Fabrice Soulier et ses deux gardes du corps

Bon ce n’est pas le cas de toutes les tables, elles ne sont pas toutes aussi soft. Fabrice Soulier par exemple, a débuté avec Mike Sexton à sa droite et Jeff Lisandro à sa gauche, avant que ce dernier ne soit finalement changé de table. « Fabsoul » est de retour sur ce tournoi qui l’avait sacré champion WSOP en 2011 : « Ça me paraît tellement loin cette victoire ! » Fabrice Soulier ne joue ni ne porte jamais son bracelet WSOP : « Pour être honnête, je ne l’ai jamais clipsé autour de mon poignet. Il dort dans un coffre fort » Ça valait le coup de se battre pendant plus de 10 ans pour en avoir un !

 Bruno Fitoussi

Bruno Fitoussi n’a pas eu cette chance de son côté, d’avoir un bracelet WSOP. En 2007, sur un tournoi de HORSE également, mais 5 fois plus cher à l’époque, il avait réussi à terminer runner up pour 1,27 million de dollars de gains, juste derrière son grand copain Freddy Deeb. Et même s’il a gouté de nouveau depuis, aux joies d’une table finale WSOP, le bracelet lui a toujours échappé. 

Ce tournoi va durer trois jours. On y dispute, comme vous le savez maintenant, du Limit Holdem, du Omaha Hi Lo, du Razz, du Stud et du Stud Hi Lo. 

David Benyamine à côté de Georges Danzer, qui est semble-t-il broke en gel pour les cheveux

Six Français dans l'argent pour commencer la journée

- 16 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #21 : NLHE 6-max 3 000$ - La bulle a éclaté, six Français sont assurés de repartir avec de l'argent

Trois heures après la reprise du day2 de ce tournoi à 3 000$ en 6-max, la bulle a éclaté, permettant à 6 Français de se glisser parmi l'une des 155 places payées. Au final, Paul François Tedeschi, Yorane Kerignard et Michel Pomaret sont les seuls tricolores à ne pas avoir atteint l'ITM.

Les bonnes nouvelles ? Il y en a quelques unes, je vous préviens tout de suite. Commencons par évoquer le cas de Thi N'Guyen. Nous l'avions laissé hier soir, dans le top 20 de ce tournoi, avec 133 000. Peu de temps après la bulle, Thi possédait un tapis légèrement plus imposant, avec 220 000 en tout ! « J’ai remporté un gros coin flip »,  m’a-t-elle expliqué, « j’avais QQ et mon adversaire avait AK ». Ce qui est bien avec Thi, c’est que depuis hier, les coups ne sont jamais très compliqués à raconter. Elle devra composer avec Matt Glantz, juste à sa gauche aujourd'hui, un homme qui possède plus de 6 millions de dollars de gains en live.

Le peThi chaperon rose a froid aujourd'hui, bienvenue dans l'Amazon Room

L’autre bonne nouvelle, c’est l’excellent départ de Mathieu Selides, qui pointait à 180 000 au moment de la bulle ! « Je me suis fait livrer », m’a-t-il confié, « un mec m’a fait doubler quand j’avais une paire de rois sur un tableau Roi-Valet-Valet. » Une maison pleine qui est tombée au bon moment pour « Matslide », qui a l’air frais comme un gardon, alors que cela fait à peine 24h qu’il est en ville. Je suis jaloux de sa gestion du jetlag.

En compagnie d'un des chipleaders du tournoi, Mathieu est loin d'avoir peur sur cette table

Johan Guilbert est également dans l’argent, et pour la 2e fois cet été. « Yoh Viral » possède 50 000, un tapis assez équivalent à ce qu’il possédait à midi. « Sauf qu’entre temps, j’ai pas mal bougé. Et puis je me suis fait 3-barrel bluff par un mec à la bulle. J’ai réfléchi au moins 10 minutes, avant de passer. Et il m’a bien montré son bluff… »
 « Yoh Viral » n’a pas eu les ballz comme on dit ici, de payer jusqu’au bout, résultat, son stack est le même qu’il y a 3h : « J’ai voulu être sérieux sur l’ICM… trop sérieux. Parfois, il vaut mieux suivre son instinct… »

Benjamin Pollak est à 60 000, Karim Lehoussine lutte avec 38 000 et une table compliquée avec des adversaires bien fournis en jetons, tandis que Pierre Merlin possède 20 000, soit 10 belles blindes à l’heure ou on se parle.

Benjamin Pollak

Karim Lehoussine

Mais Pierre Merlin a réalisé autre chose de bien plus balla dans ce tournoi : attirer le regard d’une charmante joueuse sur ces WSOP, une jeune femme croisée à sa table hier soir, et qui, semble-t-il, est tombée sous le charme. Elle n’a pas hésité à le dire sur Twitter. C’est madame Merlin qui est ravie d’avoir découvert ça au réveil.

On gagne le WiPT, comme Pierre en 2014, et hop, les filles sont à vos pieds, facile cette vie.


Fedor Holz, encore et toujours avec une montagne de jetons...

[VIDEO] From Vegas to the Moon, épisode 2

- 15 juin 2016 - Par Flegmatic

Après sa troisième place dans le Heads-up Championship, Alexandre Luneau revient sur sa table finale en Deuce to Seven, dans le deuxième épisode de son carnet de bord "From Vegas to the Moon." Bon visionnage !

Mercredi 15 juin : demandez le programme !

- 15 juin 2016 - Par Flegmatic

La table finale de Jason Mercier sur l'épreuve de Razz à 10 000 dollars sera l'attraction d'une journée où nous suivrons également de près les Français engagés dans l'épreuve de No-Limit Hold'em 6-Max à 3 000 dollars.

11h (20h en France) : Event #23 - NLHE 2 000$ (Day 1, tournoi sur 3 jours)

Le membre du Team Winamax Guillaume Diaz devrait prendre le départ de cette toute nouvelle épreuve à l'affiche des WSOP. Avec un prix d'entrée aussi doux, on imagine aisément que Volatile38 sera rejoint par une foule de joueurs avide de billets verts.

12h : Event #19 - Pot-Limit Omaha 1 000$ (Day 3 et Finale)

L'Américain Garrett Garvin mène assez largement la danse devant les onze autres survivants d'un tournoi qui a réuni 1 106 entrées. Détail amusant, deux Finlandais sont encore en course pour le bracelet : Henri Ojala (3e) et Juuso Leppanen (8e).

12h : Event #21 - NLHE 6-max 3 000$ (Day 2)

1 029 participants ont accouru mardi dans les allées du Rio pour disputer cette épreuve atypique. Ils ne seront plus que 233 au départ de cette journée qui sera marquée par le passage de la bulle (155 places payées). Huit tricolores peuvent prétendre au gain minimum de 4 545 dollars, la mieux placée d'entre eux étant Thi Xoa Nguyen (18e). Nous souhaitons également bonne chance à Paul-François Tedeschi (115e), Johan Guilbert (132e), Benjamin Pollak (164e), Karim Lehoussine (177e), Yorane Kérignard (185e), Pierre Merlin (190e) et Michel Pomaret (200e). Un joli chèque de 531 577 dollars est promis au vainqueur.

14h : Event #20 - Razz Championship 10 000$ (Day 3 et Finale)

Après son coup d'éclat de lundi, qui l'a vu remporter l'Event #16, le Deuce to Seven Draw No-Limit Championship à 10 000 dollars, et engranger pas loin d'un million de dollars grâce à des side bets réalisés en amont des WSOP, Jason Mercier est en position idéale pour ajouter un deuxième bracelet à sa collection cet été, le cinquième au total. L'Américain attaquera en effet la finale de l'épreuve de Razz la plus chère du festival dans la peau du chipleader (1,595 million de jetons), avec une confortable avance sur son poursuivant direct, John Racener (1,174 million), runner-up du Main Event en 2010. Pour rappel, à chaque victoire de Mercier sur ces World Series, ceux qui ont parié contre lui devront repasser à la caisse. On en connait qui auront les yeux rivés sur cette TF avec les mains moites et la gorge serrée.

14h : Event #22 - Limit Hold'em 1 500$ (Day 2)

Aux WSOP plus que lors de n'importe quel festival de poker, le Hold'em se joue aussi en Limit. Et à ce petit jeu-là, en tout cas sur cette épreuve, c'est Max Silver qui domine. Le Britannique domine à l'heure actuelle le field des 157 survivants du Day 1 (sur 665 entrants), dont Michael Mizrachi (3e), Anthony Zinno (17e), Joe McKeehen (40e) ou encore Stephen Chidwick (58e). Tous lorgneront vers les 100 places payées et les 2 255 dollars de min-cash, avant de penser aux 188 815 billets verts à la gagne.

15h : Event #24 - H.O.R.S.E. Championship 10 000$ (Day 1, tournoi sur 3 jours)

Voilà un tournoi que tous les amateurs de H.O.R.S.E., et ils sont nombreux, ont coché depuis un bon moment sur leur calendrier. Côté Français, outre Alexandre Luneau, il ne serait pas étonnant de retrouver Bruno Fitoussi ou encore Fabrice Soulier, en plus de la crème du poker mondial. À surveiller de près.