masquer le menu
   

Alex Luneau dans la course à 9 restants

- 13 juin 2016 - Par Harper

Event #16 : 2-7 Draw Lowball Championship 10 000$ (Day 2) : 9 joueurs restants, le pro Winamax est dans le coup

Quand on observe Alex Luneau autour d'une table de poker, on a l'impression de voir un enfant à Disneyland. Entre nous, j'ai rarement eu l'occasion d'observer quelqu'un d'être aussi heureux de jouer. « Ce tournoi est super » reconnaît Alex, « pendant les pauses, j'ai seulement envie d'y retourner ! » Il faut dire que le joueur du Team Winamax a l'occasion d'évoluer dans une des variantes qu'il connaît le mieux. Et peut ainsi mettre en avant son talent sur un jeu qu'il a étudié durant des dizaines et des dizaines d'heures. « Certaines erreurs sont récurrentes » analysait Alex pendant la dernière pause de la journée, « y compris pour ceux qui sont considérés comme les meilleurs » poursuivait-il en pointant notamment du doigt Jason Mercier. « Le problème, c'est leurs ranges trop souvent capées. » Comprenez : il est souvent évident de deviner leur jeu.

Ayant débuté la journée en position de chipleader, Alex a pourtant connu une journée en trois temps, perdant tout d'abord les trois quarts de son tapis durant la phase menant aux places payées (14). Et puis, une fois les 15,464 dollars assurés, le pro Winamax a connu un petit coup de pouce pour doubler contre Stephen Chidwick avant d'enclencher la marche en avant. « J'ai été aidé par Mike Matusow qui a 4-bet fold avec 986 alors que je l'avais mis à tapis en value avec 987 ! » raconte Alex, qui a ensuite gagné une multitude de petits pots grâce à un éventail de coups assez larges : des défenses de blindes avant de donk bet la moitié du pot, une mise en valeur à hauteur du pot avec un low au Dix contre Chidwick ou encore un pot gagné en 3-way avec une simple hauteur As. 

Alors chipleader à nouveau, Alex a fait face à de la résistance. De la part de Stephen Chidwick tout d'abord, qui l'a 4-bet à tapis dans un pot important. Puis c'est Jason Mercier qui a commencé à prendre le contrôle de la table pour grimper à plus d'un million de jetons : il sera en tête pour débuter le Day 3. Bilan : Alex devra se battre en troisième journée avec un tapis de 442 000, soit 27 blindes, ce qui le place un poil en dessous de la moyenne. « J'ai le même stack que ce matin, c'est sick ! » souriait Alex à la sortie. « Si j'avais run comme hier, j'aurais déjà gagné le tournoi » a-t-il poursuivi en plaisantant avant de rapidement prendre la sortie pour aller se reposer. Le reste du casting est également particulièrement bien fourni malgré les récentes éliminations de Mike Matusow (13ème) et Brian Hastings (12ème) : en plus de Jason Mercier, Mike Watson et Stephen Chidwick sont encore dans le coup avec des gros tapis. La reprise du Day 3 aura lieu lundi à 14 heures (23 heures en France) et je pense que vous connaissez désormais l'objectif d'Alex Luneau... Voilà une nouvelle belle opportunité de bracelet pour le champion français.

Florian fout le camp

- 13 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #14 - NLHE Millionaire Maker 1 500$ (Day 2) : Florian Decamps s'incline 173e

Florian Decamps ne deviendra pas millionnaire grâce à ce tournoi, c’est désormais une certitude. Son aventure s’est malheureusement terminée à la 173e place. La déception est grande, forcément, pour Florian, après avoir été aussi loin dans un tournoi avec plus de 7000 inscriptions.

Shortstack depuis un long moment, il aura été patient avant de disputer son dernier coup. Avec 15BB en sa possession, il a décidé de prendre un spot qui n’arrivait pas si souvent : faire tapis au bouton après avoir assisté à un fold collégiale, avec Roi-Dix.

Son adversaire en grosse blinde va tank un petit moment, une bonne minute… avant de call avec As-Valet. Le croupier n’a pas voulu filer un coup de pouce au dernier Top Shark Winamax, et Florian devra donc se contenter d’une récompense de 6 551$. Quatre buy in de gains pour avoir terminé dans le top 2,4% d’un tournoi aussi énorme, c’est aussi ça la magie des tournois de poker.

Deux joueurs ont passé le million de jetons à l’heure où ces lignes sont gravées à tout jamais sur ce coverage, il s’agit de l’Italien Alessio Dicesare et de l’Argentin Jorge Eghi. Les deux premiers d’une longue série. Cette chance n’arrivera pas à un Français… car il n’y en a plus, tout simplement.

Florian aurait fait un beau millionnaire... ce sera pour une autre fois

Tous les bons vieux sharks sont là

- 13 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #18 : H.O.R.S.E. 3000$

Paraît-il qu’un bon joueur de poker est un joueur qui connaît et régale parfaitement sur un tournoi de H.O.R.S.E.
Ça tombe bien, c’est l’épreuve de l’après midi, celle qui nous est proposée dans l’Amazon Room du Rio, et elle a réuni beaucoup de bons joueurs de cartes. Des jeunes qui se confondent aux moins jeunes, sur le papier ce tournoi est toujours aussi sexy. Mais que veulent dire toutes ces lettres ? Petit rappel, sachant que cette variante du poker se joue uniquement en Limit :

Holdem
Omaha Eight or Better
Razz
Stud
Stud Eight or Better

Pour le moment, 385 joueurs participent à ce tournoi, mais les inscriptions sont encore ouvertes pendant une bonne heure. C’est légèrement mieux que l’an passé (376), et cela prouve une fois de plus que lors de ces WSOP 2016 , l’affluence est globalement en hausse. Et c’est forcément une bonne nouvelle pour la santé du poker en général.

Scotty babyyyy !
 

Ce tournoi va durer trois jours, donc pour connaître le successeur de Daniel Idema, qui avait empoché 261 774$ en 2016, il va encore falloir être patient. Quelques tricolores ont décidé de participer à ce tournoi, avec plus ou moins de succès pour tous. Paul François Tedeschi, Jean Montury et Fabrice Soulier font partie de la centaine de joueurs déjà éliminés. A contrario, Bruno Fitoussi ou bien Michel Abecassis sont là et bien là.

Le doc « Mik22 » pointait à 11 000 lors de mon passage, sur les 15 000 jetons du tapis de départ. « Je ne suis pas du tout inquiet », m’a-t-il glissé, avant de me poser une colle terrible : « Tu connais James Woods ? » Aïe la tuile, je ne connais pas. « C’est un très grand acteur Américain ! »

Google étant mon ami, j’ai pu rattraper mon retard… et bien évidemment que je connais cet acteur Michel, je n'avais plus le nom, c'est tout. Et puis voilà, la vie l’a un peu rattrapé, et que derrière sa coupe de cheveux blancs, ce n’était pas simple de le reconnaître.

Avouez qu'il a un peu changé James Woods, non ?

C’est un peu la particularité de ce tournoi aussi, l’occasion de revoir les vieux de la vieille, les roublards qui ont fait les belles années de ce jeu. De Steve Zolotow à Scotty N’Guyen, en passant par Eli Elezra et Barry Greenstein, c’est une grande page de l’histoire du poker qui dispute ce tournoi. Mélangé donc à tout un tas de petits jeunes qui aiment battre le fer avec l’ancienne génération. On pense à Chino Reem, Michael Gathy, Maria Ho, Jeff Madsen, Kevin Iacofano ou encore l’inévitable Dzmitry Urbanovich. Le mélange est détonnant, les stratégies complètement différentes, le résultat épatant.

Pour le moment, c'est Chino Reem qui a pris le meilleur départ (56 000), mais ça ne veut pas forcément dire grand chose encore. On jettera un oeil plus attentif sur ce tournoi une fois qu'un premier écrémage aura été effectué.

Bruno Fitoussi

Steve Zolotow

Fabrice Soulier

Jean Montury

Alex Luneau sur une table All-Star

- 13 juin 2016 - Par Harper

Event #16 : 2-7 Draw Lowball Championship 10 000$ (Day 2) : 13 restants, le pro Winamax de retour à la moyenne

Quelle table, mes amis, quelle table ! En regardant le casting, on se croirait en train d'observer une partie de ce bon vieux High-stakes Poker. Jetez un oeil.

Siège 1 : Jason Mercier - 495,000
Siège 2 : Stephen Chidwick - 440,000
Siège 3 : Daniel Negreanu - 120,000
Siège 4 : Anthony Zinno - 275,000
Siège 5 : Herezel Zalewski - 175,000 
Siège 6 : Mike Matusow - 340,000
Siège 7 : Alex Luneau - 355,000

Entre les performances en ligne (et en live) de joueurs comme Mercier, Chidwick et Luneau, le parcours détonnant de Zinno sur le circuit EPT, la présence du joueur comptabilisant le plus de gains en tournois live en la personne de Negreanu ou encore le déroutant Matusow, nous sommes servis pour vivre un grand moment. Et si Alex Luneau peut en faire partie avec un beau tapis, c'est car il a réussi à doubler juste après être entré dans l'argent en partant à tapis avec hauteur 9 contre la hauteur 8 de Chidwick alors que les deux joueurs venaient de demander à changer une carte. Alex a attrapé un 4 alors que l'Anglais a trouvé un J. Par la suite, le pro Winamax a fait très mal à Jared Bleznick, un joueur qu'il avait beaucoup affronté sur les tables en ligne jusqu'à ce que harrington25 soit accusé de multi-account. Notamment sur cette main où Alex a squeeze à 65 000 avant de pat avec 9-8-7-6-4, une main suffisante contre Jared qui avait tiré une carte. L'Américain sera finalement achevé par Benny Glaser avec hauteur valet contre hauteur dix.

C'est à ce moment-là que s'est dessinée cette table de rêve. On ne peut plus ravi de retrouver des têtes qu'il connait très bien, Daniel Negreanu s'est mis à pousser la chansonnette. Avant de complètement déchanté lorsqu'il est parti à tapis avec 2-3-4-7 contre le 2-4-6-7 de Stephen Chidwick. L'Anglais a tiré un 3, laissant un 5 comme dernier out au Canadien qui n'a pas trouvé de miracle. Hop, élimination en quatorzième place et un min-cash de 15,464 dollars qui devrait difficilement le satisfaire. Alex est lui de retour à 355 000, un tapis qui peut lui permettre d'espérer accrocher sa première finale de l'été !

Alex Luneau est dans l'argent

- 13 juin 2016 - Par Harper

Event #16 : 2-7 Draw Lowball Championship 10 000$ (Day 2) : Le pro Winamax va batailler avec 20 blindes

Alex Luneau a vécu une bulle particulièrement compliquée. Il faut dire que le joueur du Team Winamax a continué de perdre une multitude de petits pots. C'est le problème du 2-to-7, un jeu de tirage où on est obligé de payer des 3-bet avec des mains de type 8-7-5-3 mais où on doit ensuite souvent abandonner après avoir récupéré une paire ou bien une hauteur As. Tombé à vingt blindes et à seize joueurs restants pour quinze payés, Alex a alors changé de stratégie : « L'unique chose à faire, c'est de jouer serré ! » C'est ce qu'il a fait, attendant patiemment que l'autre shortstack Mike Wattel engage ses derniers jetons avec T-8-6-4-3. Insuffisant face au 8-7-4-3-2 adverse. « You're all in the money ! » a alors festoyé le directeur du tournoi.

Un prix assuré de 15,474$ mais je peux vous garantir que vu le profil des joueurs restants, tous ont les yeux rivés sur les 273,335$ accordés à la gagne. En position de chipleader, Stephen Chidwick (photo, debout, parlant avec Jason Mercier). L'Anglais aux cinq millions de dollars de gains, toujours à la recherche de son premier bracelet, s'est mis à particulièrement étudier le jeu il y a deux mois, potassant en boucle les ranges à appliquer. Avec 620 000 de tapis, il devance son grand ami Jason Mercier. Mike Watson, Mike Matusow, Jared Bleznik et Brian Hastings sont également dans l'argent, tout comme Daniel Negreanu qui a perdu de sa superbe pour rejoindre le banc des shortstacks. Alex, il est désormais l'heure de doubler !

Florian Decamps peut toujours y croire

- 13 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #14 - NLHE Millionaire Maker 1 500$ (Day 2) : Moins de 300 joueurs, et Florian Decamps possède presque la moyenne

On commence à y voir un peu plus clair sur ce tournoi qui a réuni 7 190 inscriptions, puisqu'ils ne sont plus 254 encore en course, assurés d'empocher 5 702$.

Oui, Florian Decamps est toujours présent et ça c'est la bonne nouvelle. Non, il n'est pas encore chipleader, mais survit plus qu'honnètement. Monté à 300 000 à son maximum, il présente un tapis de 150 000 actuellement, pour une moyenne à 187 000.

« J’ai perdu un coup qui m’a fait un peu mal récemment, avec une paire de rois…»

Florian m’a raconté avoir 3-bet à 37 000 depuis le bouton l’ouverture d’une demoiselle à 12 000 (sur des blindes 2 500/5 000, Florian avait environ 250 000). Puis sur un tableau A 9 T A 2, il a c-bet à 26 000 au flop, les deux joueurs ont check la turn, et mademoiselle a pris le lead sur la rivière pour 90 000.

« Je n’ai même pas eu spécialement peur de l’as. Je pensais vraiment qu’elle avait ça ». Ça, c’était une paire de 9, qui a trouvé brelan turn, puis full sur la turn. « Mais ça va quand même, il me reste un peu de profondeur ».

De son côté, Johan "Yoh Viral" Guilbert, qui a eu jusqu'à 450 000 au meilleur de sa forme, possède 350 000 désormais. « Oui, j’ai perdu quelques coups, mais rien de catastrophique. C’est juste que les blindes commencent à être cher, forcément, ça va plus vite. »

Côté mauvaise nouvelle pour le clan Français, retenons l’élimination de Valentin Messina en 266e position. Mais bon, encore une fois, rien de dramatique pour Valentin, surtout que d’après ses calculs, il devrait devenir millionnaire dans environ 2 siècles.

Noam Cohen, chipleader actuel de ce tournoi avec plus de 800 000 jetons

Daniel Negreanu régale

- 13 juin 2016 - Par Harper

Event #16 : 2-7 Draw Lowball Championship 10 000$ (Day 2) : 22 restants, le Canadien réalise un gros call

Au 2-to-7 aussi, il est capable d'avoir une impressionnante lecture ! Engagé dans une chasse au bracelet pouvant lui rapporter un paquet d'argent (sans qu'on en connaisse exactement les termes et conditions), chaque décision prise par Daniel Negreanu lorsqu'on s'approche d'une table finale vaut son pesant de cacahuètes. Mais à nouveau dans ce deuce-to-seven, il a vu juste. Derrière une relance à 9 000 de Usman Siddique, Daniel opte pour un 3-bet à 27 000. Face à un 4-bet à 70 000, il hésite une vingtaine de secondes puis paie. Usman va alors pat, choisissant de garder ses cinq cartes. Le Canadien hésite lui près d'une minute avant de changer une carte. Dans les cinq secondes suivantes, Usman pousse son tapis, réclamant les 124 600 jetons restants de Daniel. « Ne double pas mon jeu et je sens que je vais payer », dit le Canadien en regardant sa dernière carte. Il avait gardé 9-5-3-2 et le croupier lui a donné un 8. « La pire des trois » grimace Daniel, signalant qu'il aurait préféré un 7 ou un 6 pour améliorer son jeu.

Après une minute de réflexion, il ne peut néanmoins se résoudre à passer. Usman fait la tronche : « You got it, bro. » Il retourne effectivement T-8-5-5-5 pour un énorme bluff échoué. Daniel prend la deuxième place du classement avec 380 000 jetons derrière les 490 000 de Jason Mercier, un de ses adversaires de l'été dans la course aux bracelets. Car Alex Luneau n'occupe effectivement plus la tête après avoir perdu de nombreuses petites mains l'ayant fait chuter à 230 000, à peu de choses près la moyenne. La dernière en date ? Un 3-bet à 40 000 derrière une relance UTG à 12 000 avant de pat puis de check/fold devant une mise de 50 000 de son adversaire qui avait changé une carte. Pas de panique néanmoins, alors que nous sommes à huit places de l'argent, le joueur du Team Winamax possède encore un tapis de 57 blindes.

En plein dans le mille

- 13 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #17 - NLHE 1 000$ : Plus de 2000 joueurs sur ce tournoi

Le week-end, c'est l'occasion de disputer des petits tournois peu chers et plutôt rapide durant les WSOP. C'est le cas de l'event 17, le tournoi à 1 000$ du jour. Un tournoi remporté par le Canadien Sam Greenwood l'an passé, au nez à la barbe de 1950 autres joueurs, ce qui lui avait rapporté la coquette somme de 319 000$.

Cette année, ils sont encore plus nombreux : 2 163 joueurs se sont inscrits à ce tournoi, depuis 11h ce matin. Six heures plus tard, six niveaux donc, ils ne sont déjà plus que 880 ! Quand on vous dit que ça va vite...

Exemple avec Jimmy Guerrero, celui qui a enflammé les Winamax Live Sessions, et plus récemment la table finale de l'EPT Grand Final de Monaco. Premièrement, si vous avez lu les posts précédents, vous en concluerez donc que Jimmy n'a pas réussi de folie dans le tournoi Millionaire Maker, puisqu'il a été éliminé 509e.

Donc, Jimmy s'installe sur cette table de l'event #17, après avoir donc pris soin de ré-investir près d'un tiers des gains de son tournoi précédent, et relance dès sa première main, en début de parole. Il entend alors tapis chez un joueur... puis tapis chez un deuxième joueur. Un joueur dans les blindes va tank un moment, avant de finalement passer. Pendant le moment ou ce 3e joueur était en pleine réflexion, j'ai observé Jimmy prendre son téléphone, et allumer l'application de l'appareil photo. Humm.. J'ai très vite compris qu'il y avait un loup.

Une fois que le joueur en blinde a rendu ses cartes au croupier, Jimmy s'est alors empressé de pousser son stack tout neuf au milieu... avec une paire de rois ! Et le coup de l'appareil photo, c'était pour immortaliser ce qui allait arriver par la suite : Jimmy Guerrero faisait face deux paires, les dix et les neuf. Le croupier va sortir le board a toute vitesse, et parmi les cinq cartes au milieu de la table, il n'a pas oublié de mettre un dix... Jimmy est éliminé, cette paire de Rois lui aura couté 1 000$. 

Après avoir réalisé un tour des tables, mon radar bleu blanc rouge n'a pas beaucoup vibré. Les Français sont pour beaucoup, déjà tous éliminés. 

Portraits de quelques visages qui composent ce tournoi.

Départ en douceur d'Alex Luneau

- 13 juin 2016 - Par Harper

Event #16 : 2-7 Draw Lowball Championship 10 000$ (Day 2) : 24 restants, le pro Winamax toujours en tête

Le 2-to-7 dans son format No Limit est sans aucun doute l'un des jeux les plus intéréssants et passionnants à suivre durant ces championnats du monde. Les joueurs prennent tous leurs décisions rapidement, il y a régulièrement des showdowns et avec un ante équivalent à la moitié de la petite blinde, il est impossible de ne pas jouer un minimum de mains sous peine de voir son tapis fondre à vitesse grand V. Des 34 joueurs ayant pris part au Day 2, ils ne sont plus que 24 pour 14 places payées et Alex Luneau occupe toujours la première place. On fait le point. 

C'est un évènement à Las Vegas : Howard Lederer a disputé son premier tournoi des championnats du monde depuis le Black Friday. Co-propriétaire de Full Tilt Poker, Howard a été accusé de fraude envers les joueurs du site par le Department of Justice. Alors que 443 millions de dollars auraient été détournés par la société, il est accusé d'en avoir touché 42 millions ! Autant vous dire qu'à défaut de terminer derrière les barreaux, Howard est devenu persona non grata dans le milieu du poker. Et sa lettre d'excuse diffusée par Daniel Negreanu n'a pas suffi à calmer les ardeurs puisque ce sont de puissants regards noirs que lui sont réservés par les joueurs autour des tables. « Je suis là pour jouer au poker » s'est-il contenté de répondre quand nos confrères de Pokernews lui ont demandé un entretien. Il ne réalisera néanmoins pas sa première place payée sur un tournoi depuis 2011 : Bryan Hastings l'a éliminé avec hauteur dix contre paire de deux.

Avec si peu d'informations à sa disposition, les décisions sont particulièrement difficiles à prendre en 2-to-7. Du coup, oser faire des énormes bluffs peut s'avérer être très judicieux ! Une méthode employée par Dan Smith à la table de Mike Matusow et Jason Mercier. Après avoir simplement payé une relance et changé une carte alors que Mike avait pat, Dan a décidé de pousser son tapis pour 69 600 après une mise de 20 000. « I have 96 buddy... » dit Mike pendant sa réflexion. Comprenez donc un low hauteur 9. Mike a fini par passer cette main et Dan a montré... paire de six pour un énorme bluff ! Néanmoins, Jason Mercier éliminera son ami Dan quelques mains plus tard pour grimper dans le Top 5 du tournoi.

Quant à Alex Luneau, il n'a pas joué énormément de mains. « J'ai perdu quelques petits pots mais rien de bien important ! » Avec 375 000 de tapis, le joueur du Team Winamax est effectivement toujours en tête et, connaissant son talent en 2-to-7, Mike Matusow est venu poser quelques questions au Français durant la pause. « Il ne m'a plus lâché ! » s'est marré Alex, « mais honnêtement, il est vraiment très sympa. Il m'a raconté une main mais il ne connaissait ni la taille des tapis, ni sa position puis il me demandait : "Tu fais quoi là ?" Il me manque quelques informations pour te répondre Mike ! ». Les deux joueurs occupent actuellement le Top 5 en compagnie de Brian Hastings, Mike Watson et Stephen Chidwick.

Florian Decamps, à la poursuite du million

- 12 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #14 - NLHE Millionaire Maker 1 500$ (Day 2) : Guillaume Diaz éliminé, Florian Decamps poursuit sa marche en avant

La phase post-bulle est terminée, le tournoi peut enfin reprendre : « Ou plutôt, c’est un nouveau tournoi qui commence », confiait Johan Guilbert juste après l’annonce de l’éclatement de la bulle. Un « Yoh Viral » qui a parfaitement profité de son stack à ce moment clé du tournoi, pour relancer à tout va et empocher toujours plus de jetons, passant de 173 000 à 215 000 en détente.

Un nouveau tournoi qui s’est rapidement terminé pour Guillaume Diaz. Ce day2 n’a pas vraiment été une partie de plaisir. Il a commencé par laisser filer 25 000 jetons dans une rencontre paire de dix pour lui, contre paire de dames. Puis c’est « volatile38 » qui a eu la paire de dames… pour perdre contre A9. Ce sont près de 15 000 jetons qui ont disparu sur ce coup. Enfin, muni de Q9 (au bouton) et sur la turn d’un board Q45T, les tapis ont volé, créant un pot de 90 000 qui aurait pu le remettre bien… sauf que son adversaire (en BB) a retourné une paire de dix, pour brelan.

Guillaume Diaz termine 851e de ce Millionaire Maker, et va désormais prendre un peu de repos.

Du côté de Florian Decamps, c’est un peu l’inverse : parti avec un stack correct mais sans plus (36 000) à 11h, l’autre Top Shark de ce tournoi a rapidement inversé la tendance, mais dans le bon sens, en doublant. Il paraît qu’au poker il faut un peu de chance pour survivre. Ça tombe bien puisque à tapis avec une paire de 5 contre une paire de dames, il allait lui falloir un brin de réussite. Les croupiers étant très pros ici, un 5 a donc fait son apparition sur la table. Le rêve de « 1flip2win » pouvait donc se poursuivre.

Florian partage sa table avec Ted Forrest et Matas Cimbolas. Deux noms qui parlent un tout petit peu à un fan de poker, pas forcément assidu, mais avec un minimum de culture poker. Deux noms qui ne parlent pas du tout à Florian. « Je ne le vis pas trop mal de ne reconnaître personne en live, même si c’est vrai que ça pourrait aider. Mais je suis content de savoir qui ils sont, et je vais m’empresser de chercher des infos sur eux ». Expert online, Florian est un peu moins à l’aise en live quand il s’agit de jouer à « qui est qui ? », mais est également très motivé pour apprendre : « J’ai pas mal observé Cimbolas, et je crois avoir trouvé un tell physique », confiait-il. 

Florian a beaucoup bougé ces dernières heures : en faisant doubler Cimbolas avec as-dix contre as-roi, puis il a perdu un gros pot pour tripler avec paire de 8 contre as-roi et roi-dame, et tout récemment, il a encore débuté en coup de partant devant, avec as-dix en main, pour terminer derrière le roi-valet d'un adversaire, qui attrapait un roi salvateur sur la rivière. Mais heureusement, les dieux du poker ont su récompenser Florian pour sa patience, en lui faisant remporter un énorme coin flip, as-roi contre une paire de 8. Florian possède 120 000 à l'heure d'écrire ces lignes, à 600 joueurs restants, pour une moyenne à 89 000 (blindes 1200/2400) et est assuré d'empocher 3 221$... Le rêve de devenir millionaire se poursuit.


 

Félicitations également aux Français dans l'argent : on pense à Karim Lehoussine (807e), Fabrice Soulier (685e) ou encore Maxime Adam (1074e)


 

Les deux compères de la Team OnPok, Jimmy Guerrero et Paul François Tedeschi

Chris Ferguson est de retour à Las Vegas, avec d'autres plans en tête que le poker on dirait