masquer le menu
   

Echauffement écourté

- 6 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #5 : Dealers Choice/Six Handed 1 500$ - Luneau éliminé en toute fin de journée

Il est 1h15 à Las Vegas, c'est un peu la désillusion, car c'est l'heure à laquelle Alexandre Luneau a pris la porte de sortie sur ce tournoi de Dealers Choice. Alors qu'il a joué une grande partie de sa journée au Badugi, c'est sur une autre variante que ses derniers jetons ont volé, sur du Big O (du PLO8 mais avec 5 cartes).

Derrière un fold général, il décide de limp depuis la petite blinde avec KQJ52. Son voisin relance et Alex paye.

Puis sur un tableau K83J2, Alex va check call 3 fois, flop, turn et river. Son adversaire l'a poussé à tapis sur la rivière et lorsqu'il a payé, fort de ses deux paires max, Alex a malheureusement découvert que son adversaire avait frappé un brelan dès le flop (brelan de 3) : « Ce n'est pas très grave de sauter, je le prends comme un échauffement avant le 10 000$. Au final, je savais jouer à tous jeux mais je n'étais pas complètement bien réglé sur toutes les variantes. M'enfin c'était cool quand même... l'escalade ce matin ! », a-t-il conclu, avant de s'enfuir pour aller se reposer directement dans sa chambre.

« Je ne pense pas faire le 2-7 Draw Lowball demain à 1 500$. Je vais garder mes forces pour le 10 000$ Heads up de mardi. Ça, j'ai vraiment hâte de le jouer ». Alex a disparu de ce tournoi sans faire de bruits, on va souhaiter bonne chance à la centaine de survivants, pas sur qu'on les recroise tout de suite. Et evidemment, on se retrouve très vite dès demain, pourquoi pas pour assister à un premier exploit tricolore sur ces WSOP. Bonne journée à tous !

Ce sourire est gratuit et vous est offert par Drea

Alex bet split pat et survit

- 6 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #5 : Dealers Choice/Six Handed 1 500$

Bonjour à vous en France. Il est 9h, vous vous levez, alors qu'ici, je vois de plus en plus le fond de la gorge de chaque joueur. La fatigue se fait bien sentir, et les deux derniers niveaux d'une heure qu'il reste à disputer risquent de laisser quelques traces dans les organismes. 

Sur les 389 joueurs au départ, ils sont encore 144 à prétendre, primo entrer dans l'argent (il y aura 59 ITM), secondo décrocher un bracelet. La bonne nouvelle dans tout ça, c'est qu'Alex Luneau est toujours là. La mauvaise, c'est qu'il n'est pas chipleader non plus : « Ça m'embêterait de sauter de ce tournoi dans les deux derniers niveaux. C'est tellement agréable de jouer à tous ces jeux qu'on n'a pas l'habitude de jouer en live, tout comme j'adore découvrir un peu plus des variantes que je ne maitrise pas »

Alex n'a pas bougé de place depuis le début. « Il me reste 8 big bets à la reprise, on va essayer de quadrupler, c'est le plan ».

Récemment, le Team Pro Winamax s'est retrouvé dans un spot un peu compliqué de Badugi. Il s'est fait check/raise par son adversaire, qui a lead ensuite une fois avant que les deux joueurs ne tapent la table.

AT42 chez Alex, qui l'emporte de justesse.

AT67 chez son adversaire.

« C'était un bon bluff de sa part... si c'était un bluff. Je n'ai pas trop aimé me faire raise ici », confiait Alex pendant la pause. « Je suis bien fatigué en revanche. L'escalade m'a mis la pêche ce matin, mais là j'ai les bras qui tirent un peu ».

Il faut dire que les journées 15h/2h ne sont pas les plus simples non plus. Mais quand on a des projets de bracelets, on ne fait pas les choses à moitié : « Je vais me battre sur ce tournoi, vraiment. Il me plait terriblement. »

Petite surprise dans ce tournoi, avec la présence de Chris Ferguson. Et dire qu'il y a quelques années, ils étaient nombreux à lui réclamer des millions de dollars post Black Friday...

La croix et la bannière

- 6 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #2 : Clément Delacroix déroule sur le Colossus à 565$ !

Le Colossus approche gentiment mais surement de la fin. 21 613 inscriptions ont été comptabilisées sur ce tournoi. 846 joueurs sont revenus aujourd’hui pour participer au day2, et alors qu’ils ne sont plus que 135 encore en course à deux niveaux de la fin (2h), un frenchy fait de la résistance parmi ce raz de marée d’Américains : Clément Delacroix possède 1,7 millions de jetons, un tapis équivalent à deux fois la moyenne !

« Comme ça me fait du bien d’entendre parler Français ! », confiait-il après m’avoir entendu lui glisser quelques mots dans notre belle langue de Molière. « Je suis fatigué. Je suis debout depuis 4h ce matin, à cause du jetlag. J’ai enchainé deux journées de 10h de poker… mais quel plaisir d’être ici »

Clément Delacroix, voilà un nom qui ne nous est pas particulièrement familier même si le bougre a déjà fait parlé de lui, notamment sur des events Winamax. 16e du SISMIX remporté par Davidi, 38e du WPO Dublin remporté par "LeVietFou", Clément possède désormais une autoroute pour aller remporter ce tournoi, sachant qu’aucun des Team Pro Winamax n’est encore en course.

« Je n’ai pas vraiment les moyens de disputer de gros events, du coup ce tournoi à 565$ est parfait pour moi. »

Clément n’a pourtant pas eu un parcours très facile (même s'il n'a buy in qu'un seul jour 1, le 1E), se qualifiant pour le day2 avec « seulement » 90 000. « C’est aujourd’hui que tout s’est joué. J’ai eu plus de 2 millions de jetons un moment donné, tout s'est bien passé. Et si hier c’était assez turbo, aujourd’hui avec les niveaux d’une heure, on rejoue au poker. Et le field est tellement soft, c’est génial. Il n’y a jamais de 3-bet par exemple ! »

Malgré la fatigue et le stress que tout cela doit engendrer, Clément garde le sourire, toujours très agréable à cette heure-ci, et pour cause : « Je n'ai jamais été aussi prêt de prendre un million de dollars ! » La route est longue cher ami, aller chercher le million ne sera pas chose facile, mais c'est pourtant tout le mal qu'on va lui souhaiter.

Event #3 : Seven Card Stud Championship 10 000$ : David Benyamine en table finale

Happé par les exploits d'Alexandre Luneau dans la Brasilia Room, j'en ai complètement oublié l'Amazon Room, où il se passe pourtant des choses folles. La table finale du Seven Card Stud Championship est en cours, et David Benyamine est confortablement installé en 3e position ! Il y a 242 000$ à la gagne et une petite breloque à aller chercher, chose qui n'est plus arrivé à Mossieu Benyamine depuis 2008. 

Pour cela, LMJFDM selon Benjo, devra se débarrasser de quelques sérieux clients, comme Robert Mizrachi, Georges Danzer, Bill Chen, Calvin Anderson, Ted Forrest, Steve Weiss et le chipleader actuel Matt Grapenthien.

A ce jeu là, l'erreur est vite fatale

- 6 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #5 : Dealers Choice/Six Handed 1 500$

Les Golden State Warriors ont atomisé Cleveland, un peu comme prévu, dans ce game2 des finales NBA, on peut donc reprendre une activité normale, merci beaucoup Steph' Curry.

Photo de Maria Ho qui n'a rien à voir avec la NBA, mais photo de Maria Ho quand même

Ce tournoi de mixed games est vraiment particulier. Le moindre écart, une simple petite faute d'inattention, peut éjecter du tournoi même le meilleur des joueurs de ces variantes. Récémment, j'ai assisté à plusieurs éliminations de joueurs qui avaient oublié certaines subtilités de ces jeux. L'erreur classique rencontrée, c'est la confusion des genres entre le Badugi, Badeucy et Badacy. 

Sur la table d’Alex Luneau, un joueur s’est par exemple retrouvé en 3-way, avec notamment Alexandre dans le coup, sur un coup de Badeucy. Il change deux cartes sur le premier draw, deux cartes sur le draw suivant, et annonce « pat » sur le 3e. Quand on « pat », on est censé être bien, puisqu’on considère que notre main est formée et suffisamment forte pour ne plus demander de cartes. Alex et le 3e larron continuent de changer des cartes.

Au bout de tous ces tirages, ce joueur en question retourne sa main et annonce « Badugi ». Sauf qu’à ce moment là, nous sommes bien en Badeucy. Le joueur est confus, il revoit sa main, et réalise que son manque de concentration lui a couté assez cher dans cette histoire. Il disparaîtra du tournoi deux mains plus tard...

Des erreurs comme celles-ci sont plutôt courantes sur ce tournoi. Je rappelle qu’il s’agit d’un 1500$ et non d’un 10 000$. Et forcément, ça change pas mal de choses, puisque tous n’ont pas l’edge des mecs qui jouent à 10 000$ l’entrée. Et en même temps, je dis ça, mais même Daniel Negreanu s’est surpris lui même en jouant une main selon le Badugi, alors qu’il s’agissait de Badeucy à ce moment là.

Tous ne sont pas complètement stupides non plus. Sorel Mizzi a déjà monté un stack intéressant par exemple

Du spectacle, on n'en trouve pas forcément sur toutes les tables. Mais comme le hasard fait bien les choses, c'est chez un Français que j'ai trouvé l'une des tables les plus difficiles peut être de ce tournoi : Antoine Chuzeville partage en effet sa table avec Dan Kelly, Mike Sexton et désormais Michael Mizrachi ! Pour le moment, Antoine ne vit pas exactement le même parcours que l'an dernier : « Ça se passe moins bien, surtout que parce que c’est Mike Sexton qui fait le boulot. Il a déjà éliminé 3 joueurs ». Antoine joue avec un card guard qui fait plaisir à voir, un jeton de feu l’Aviation Club de France, que Mike a fini par remarquer quand même : « En fait, il a trop rien dit au début, et puis un moment donné, à force de me voir choisir du Badugi/badeucy, il m’a fait une réflexion du genre « mais pourquoi tu choisis toujours ça, on ne jouait pas ça à l’ACF ! », c’était assez marrant »

Et un Français bien entouré, un !

Des erreurs, certains ont l'air d'en faire peu. Sorel Mizzi fait partie de ceux qui ont déjà grapillé pas mal de jetons. Difficile néanmoins d'estimer le nombre de joueurs qui a déjà disparu depuis le début de cette journée (387 inscrits), on va déjà attendre que les inscriptions tardives se terminent, c'est à dire à la fin du niveau 6 qui est en cours, et on devrait y voir un peu plus clair.

Cigare au bec, ne manque plus qu'un saloon et nous voilà de retour en plein dans les stéréotypes du poker

Et soudain, le poker passe au second plan

- 6 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #5 : Dealers Choice/Six Handed 1 500$

Si vous êtes un fidèle auditeur du Multiplex Poker, vous connaissez alors surement mon amour pour le basket américain. Faire un saut aux Etats-Unis au moment des finales NBA, c’est un peu le rêve de tout fan qui se respecte. En d’autres termes qui me ressemblent un peu plus : je suis en kiff complet.

Ce qui est bien dans ce pays, c’est que tout le monde ou presque, partage ce même amour de la balle orange. Le match 2 des finales NBA, entre les Golden State Warriors de Stephen Curry et les Cleveland Cavaliers de Lebron James, a débuté à 17h, soit à peine deux après le tournoi de Dealer Choice qui nous intéresse aujourd’hui. Et bien croyez moi, sur les 361 participants de cet event #5, ils ne sont plus beaucoup à être complètement concerné par les cartes. C’est devenu un rituel pendant les WSOP, la planête poker s’arrête de tourner pendant deux bonnes heures, le temps du match.

J’ai croisé Eli Elezra, qui entre deux mains, passe son temps la tête tournée vers l’écran. Même délire du côté de la table d’Antoine Chuzeville, au bord du rail, et donc tout juste à côté de l’un des nombreux écrans. Ses deux voisins, Dan Kelly et Mike Sexton (arrivé il y a peu), ne décrochent plus les yeux de l’écran. Entre ceux qui ont des paris dans tous les sens et ceux qui aiment le jeu tout simplement, l’atmosphère de ce tournoi a bien changé.

Une parenthèse basket qui fait du bien, au milieu de tous ces bruits de jetons, et comme il est encore un peu tôt dans ce tournoi, ça me semble judicieux d’aller jeter un œil également.

Dans toute cette histoire, on n’oubliera pas Alexandre Luneau, qui m’a promis une petite hand history sympa, disputée contre Daniel Negreanu en Badugi... Pour le moment, alors que nous approchons la fin du 3e level, Alex possède un peu plus que le starting stack.

Dan Kelly et Mike Sexton, les yeux rivés sur le match

Position un peu moins confortable pour Eli Elezra, mais lui non plus ne rate pas une miette du match

La touche féminine du tournoi ? Mieux que ça, il s'agit de Carol Fuchs, tenante du titre de ce Dealer Choice

Il referait bien le coup de l'an dernier

- 6 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #5 : Dealers Choice/Six Handed 1 500$

« Quel beau tournoi quand même ! C’est seulement une fois par an, mais c’est un régal ! »

Il semblerait bien qu’Alexandre Luneau ne soit pas le seul Français a prendre son pied dès qu’il s’agit de s’échanger des cartes, faire des combinaisons de lo, jouer sans flop… puisque je suis tombé sur Antoine Chuzeville (photo), 24e l’an dernier de ce même tournoi, plus ravi qu’un gosse à Noël, d'être in un an plus tard. « Quand le bouton dealer arrive devant moi, je ne demande que du Badugi, Badeucy et Badacy. Et hop, c’est comme les parties à la maison, c'est génial ! » 

Celui qui est plus connu sous le pseudo « Jack Eight » sur le forum Club Poker, m'explique alors qu'il participe aux premiers niveaux de ce tournoi en compagnie de Dan Kelly : « Tu vois, tous les joueurs comme lui, qui ne sont pas forcément des joueurs de limit, vont choisir des jeux aggros, comme le PLO8 par exemple. Son but, c'est de faire gonfler les pots tout de suite très vite. Ça je ne l'avais pas trop saisi l'an dernier, mais là, je suis prêt. Dès qu'il joue en PLO8, il envoie cher sur toutes les streets. »

En découvrant la table d'Alex Luneau, composé de Negreanu mais également de joueurs qu'on a pu apercevoir hier sur le Stud à 10 000$ par exemple, Antoine était ravi de son tirage de table. « Je suis certain que tu vas te régaler à suivre Luneau, vu sa table, mais je préfère quand même largement la mienne ! »

De façon globale, on va dire qu'Alex n'a en effet pas tiré la meilleure table. En faisant le tour de la Brazilia Room, je suis tombé sur plusieurs tables sur lesquelles des floors étaient appelés... car certains joueurs ne connaissaient pas les variantes et réclamaient de l'aide ! J'ai vu une joueuse consulter directement google pour essayer de comprendre ce qu'est le NL 5 Card Draw High.

Et "Alexonmoon", à quoi joue-t-il à votre avis ? Et bien au Badugi, à chaque fois que le bouton passe devant lui et son voisin de gauche.
« On est que deux à jouer à ce jeu à la table. Sinon, ça change un peu. Tout à l'heure, Negreanu a choisi du A-5 Triple Draw Lowball. »

Histoire de s'endormir moins bête tout à l'heure, voici quelques petites précisions : 

- Badugi : le but est d'avoir 4 cartes de différentes couleurs et valeurs.
La meilleure main à ce jeu est donc A234 

- Badeucy : ici, il s'agit d'un mélange entre le Badugi et le 2 to 7 Triple Draw.

- Badacy : encore un mélange, entre le A-5 Triple Draw Lowball et le Badugi.

NL 5 Card Draw High : c'est le poker qu'on voit dans les saloons, à la télé ou dans les films. Pas de flop non plus, on s'échange des cartes, on essaye d'avoir 4 as dans les mains, et on est bien.

Les variantes, c'est la vie

- 6 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #5 : Dealers Choice/Six Handed 1 500$

Une partie de poker avec 19 variantes différentes, ça vous dit ? J'espère, car c'est exactement le programme de ce jour au Rio, avec l'ouverture de l'event #5, le fameux Dealers Choice en version 6 max à 1 500$. Pourquoi 6 max ? Tout simplement parce qu'il y a certaines variantes qui ne peuvent pas se jouer à plus de joueurs, par manque de cartes. 

Alexandre Luneau avait parlé de sport et de repos hier soir, à la suite de son élimination du tournoi de Stud à 10 000$. Et puis, il faut croire que la nuit a porté conseil et que la petite partie d’escalade qu’il s’est offert avec un ami ce matin l’a remotivé pour toucher des cartes, puisqu’il a finalement décidé de s’inscrire à ce tournoi cet après midi. Plus de 250 joueurs l’ont imité, et le voilà donc reparti à l’assaut de ce fameux bracelet WSOP.

L’extraterrestre qu’il est au poker va tout de même prendre la forme d’un être humain aujourd’hui, car oui, accrochez vous bien, Alex ne sera pas à l’aise dans toutes les variantes. Moi aussi j’ai manqué de tomber de ma chaise quand j’ai su ça. « S’ils choisissent le Badeucy ou le Badacy toute la journée, ça risque d’être compliqué. Je ne suis pas un grand joueur de NL 5 Card Draw High non plus ».

Ah oui, ce serait une bonne idée que de présenter toutes ces variantes, non ? C’est parti :

- No Limit Holdem
- Limit Holdem
- 7 Card Razz
- 7 Card Stud
- 7 Card Stud Hi-Lo/8
- 7-Card Stud Hi-Lo Regular
- Pot Limit Holdem
- Pot Limit Omaha
- Pot Limit Omaha Hi-Lo/8
- Big O
- Limit Omaha High
- Omaha High Lo/8
- 2-7 Triple Draw Lowball
- A-5 Triple Draw Lowball
- Badugi
- Badeucy
- Badacy
- 2 to 7 NL Draw Lowball
- NL 5 Card Draw High

Alexandre est arrivé à l’heure sur ce tournoi (non, en vrai, il est arrivé avec 1h30 d’avance) et a trouvé un certain Daniel Negreanu à sa table ! Décidément, après Hellmuth hier, je vais finir par croire qu’on nous arrange à chaque fois pour ajouter toujours plus de piquant sur ce coverage.

 Le croupier a alors tout de suite demandé au Team Pro Winamax ce qu’il voulait jouer en premier : « Badugi » a-t-il répondu, tout enjoué. Negreanu avait le même sourire, ça promet une belle partie entre ces deux là.

Ce tournoi se déroulera sur 3 jours, ce n’est donc pas encore ce soir qu’on fêtera un premier bracelet Français. Comme pour le Stud hier, et comme ça risque d’être le cas très souvent pour ces tournois de l’après midi, les joueurs disputeront 10 niveaux de 60 minutes aujourd’hui, et la journée s’arrêtera donc aux alentours de 2h du matin. Avec ou sans Alex ? « Ça risque d’être plus difficile qu’hier, simplement parce qu’il y aura plus de monde au départ ».

Dimanche 5 juin : demandez le programme !

- 5 juin 2016 - Par Flegmatic

11h (20h en France) : Event #4 – Top Up Turbo No Limit Hold em 1 000$ (Day 1, tournoi sur 2 jours)

14h : Event #2 - The Colossus II No Limit Hold'em 565$ (Day 2)
21 613 joueurs, 10 806 500$ de prizepool et 846 survivants pour le Day 2.

14h : Event #3 - Seven Card Stud Championship 10 000$ (Day 2)

15h : Event #5 – Dealers Choice/Six Handed 1 500$ (Day 1, tournoi sur 3 jours)
Au programme, les joueurs auront le choix entre 19 variantes de poker !