masquer le menu
   

C'est Qui le patron

- 2 novembre 2016 - Par Benjo DiMeo

Qui Nguyen remporte une finale marathon

Un vainqueur hors du commun, et une durée XXXXXL : voilà les deux choses que l’on retiendra du cru 2016 de la finale du Main Event des World Series of Poker. Plus ou moins complètement inconnu de la communauté avant d’accéder à l’ultime table du plus gros tournoi du monde, Qui Nguyen n’était pas le plus technique ni le plus expérimenté des neuf finalistes, avec un palmarès composé en quasi-totalité d’ITM et finales sur des tournois au prix d’entrée compris entre 20 et 500 dollars, et un amour avoué pour le baccarat, jeu de casino où le skill n’a absolument aucune chance face au hasard. Mais au cours d’une partie marathon étalée sur trois soirées et 364 mains, dont un duel record de huit heures, l’Américain de 39 ans, qualifié via un satellite live, fut clairement celui qui a montré le plus de cœur, d’engagement, et de rage de vaincre.

En juillet dernier, lorsque le casting des neuf prétendants au titre fut officiellement connu, les bookmakers locaux donnaient les chances du résident de Las Vegas à 3,5 contre 1, faisant de lui le second favori derrière Cliff Josephy, clairement le visage le plus reconnaissable de la promotion 2016 des November Nine avec son background de légende du poker online bâti depuis le milieu des années 2000 et deux bracelets WSOP remportés en 2005 et 2013. Somme toute normal si l’on considère que les deux joueurs dominaient de la tête et les épaules le classement des jetons au départ de la finale. En définitive, « JohnnyBax » s’est incliné en troisième place après avoir perdu le gros de son stack sur une confrontation probablement inévitable (brelan contre brelan floppé, sur un pot sur-relancé préflop).

L’excellent Gordon Voyo avait débuté le duel avec un léger avantage face à Nguyen (125BB contre 85BB), mais l’agressivité constante de Nguyen lui permit de renverser la partie après deux heures de match. « Nguyen doit penser qu’un pot qui va au showdown est un pot pour le casino », a blagué quelqu’un sur Twitter. Cette tendance « maniac » bénéficia par exemple à Nguyen sur ce pot qui le vit envoyer son tapis avec As-9 dépareillés sur la rivière d’un board As-8-2-5-3 avec quatre piques : Vayo abandonne avec… la même main !

Nguyen ne rendit jamais son avance à Vayo, ce qui ne veut pas dire que le reste du match fut facile : les deux joueurs ne le savaient pas encore, mais il leur restait encore à ce moment plus de six heures d’affrontement. Jouée à quatre heures du matin ( !), la 364ème main de la table finale du Main Event des WSOP 2016 fut aussi la dernière : une confrontation entre le K10 de Nguyen et le J10 de Vayo, s’achevant par un tableau K7923 conservant les positions en l’état.

Les joueurs non-Américains représentaient 45% du casting des finalistes, un score au-dessus de la moyenne des quinze dernières années, mais ont dû finalement se contenter des places d’honneur. Avec sa cinquième place, le Tchèque Vojtech Ruzicka décroche la palme du meilleur Européen de cette édition, suivi de Kenny Hallaert (6e), qui a rendu les Belges fiers de leur poker pour la seconde année consécutive après la perf’ mémorable de Pierre Neuville en 2015. Le Canadien Griffin Benger termine septième, tandis que l’Espagnol Fernando Pons ferme la marche des November Nine 2016.

Félicitations à Qui Nguyen, vainqueur de la partie de poker la plus prestigieuse de l’année ! Ce soir, il est plus riche de huit millions de dollars, et sera l’ambassadeur numéro 1 de notre jeu favori pour les douze prochains mois.


Résultats – Main Event WSOP 2016
10 000$ - 6 737 participants

Vainqueur : Qui Nguyen (USA) 8 005 310 $
Runner-up : Gordon Vayo (USA) 4 661 228 $
3e : Cliff Josephy (USA) 3 453 035 $
4e : Michael Ruane (USA) 2 576 003
5e : Vojtech Ruzicka (Rep. Tchèque) 1 935 288
6e : Kenny Hallaert (Belgique) 1 464 258
7e : Griffin Benger (Canada) 1 250 190 $
8e : Jerry Wong (USA) 1 100 076 $
9e : Fernando Pons (Espagne) 1 000 000$

Photo de tête d'article : @WSOP
Photo November Nine : Jeff Ragazzo / WSOP
Photo de fin : Jayne Furman / WSOP