masquer le menu
   

Out de toute cette folie

- 19 juillet 2016 - Par Benjo DiMeo

Rideau sur les WSOP 2016

1h19 du matin à Las Vegas : une Amazon Room desertée s'étend devant moi. Presque personne, si ce n'est pour un photographe triant ses dernières photos, un journaliste bouclant son papier, et une armée de gros bras vidant la salle de fond en comble. Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, les WSOP seront chassés par une nouvelle convention. A priori un gros tournoi de billard... Que nous ne serons pas là pour observer : après 45 jours de reportage consécutifs en direct du plus gros festival de poker du monde (assurés tour à tour par Steven, Harper, Flegmatic, Jay Pee et moi-même), il est plus que temps de partir.

Ci-dessous, vous trouverez quelques liens pour vous replonger dans ces six semaines de folie où les Français n'ont hélas pas triomphé mais nous auront tout de même bien fait vibrer. A Adrien, Antoine, Fabrice, Alex, Rémi, Aurélien, Thi, David, Sébastien et les 136 autres Français primés cet été au Rio, nous disons bravo et merci pour le kiff. Ce fut un plaisir de vous suivre, même lorsque l'on a du se coucher très tard.

Il nous faut aussi remercier l'équipe organisatrice des World Series of Poker, qui fait tourner une machine aussi énorme que bien huilée. Merci à Seth Palansky et Nolan Dalla pour l'accueil reservé aux journalistes. Merci à tous les arbitres et croupiers pour leur incroyable énergie, et aux petites mains des coulisses pour leur gentillesse et leur disponibilité : serveurs, chip-runners, hommes de ménages, etc. Merci à Grégory Chochon, le Frenchie des WSOP pour ses coups de mains multiples et fort appréciés. Merci aux confrères sur le banc de presse pour leur serviabilité et leur bonne humeur : les équipes du reportage officiel WSOP.com, les Canadiens de Poker Listings, Lance de Pocket Fives, Brad et Howard de PokerStars, et tous les autres. Merci au coach du Team Stéphane Matheu pour avoir trouvé un degré supplémentaire dans ses blagues (on doit en être au sixième, à ce stade). Merci aux techniciens d'ESPN qui ne nous ont pas marché sur les pieds une seule fois en se précipitant vers une table avec leur grosse caméra pour filmer un coup à tapis préflop entre As-Roi et deux Dames. Merci aux équipes techniques du Rio qui, par deux fois, ont accepté de nous rendre les tables et câbles du studio radio qu'ils nous avaient volé la veille tandis que nous avions le dos tourné. Merci aux serveurs du Hooker Bar du Rio qui ont constitué notre seul lien social en dehors du poker pendant toute la durée du Main Event. Merci au In-N-Out burger, fournisseur officiel de notre carburant principal cet été. Et merci à Raymond Barre, pour des raisons qu'il comprendra.

Il est temps d'appuyer sur "pause" pour quelques temps... Oh, si peu : le Multiplex Poker est de retour dès dimanche, et la saison Européenne débute dans un mois à Barcelone. On ne vous manquera pas bien longtemps ! Merci à toi, ami lecteur, pour ta fidélité.

En direct de Las Vegas, à vous Cognac-Jay.

Benjo

Galerie des vainqueurs
Les ITM Français

Las Vegas : le guide Winamax

MAIN EVENT : 6737 JOUEURS

Compte-rendus
Day 1A / Day 1B / Day 1C
Day 2A/2B / Day 2 / Day 3
Day 4 / Day 5 / Day 6

Classements
Day 1A / Day 1B / Day 1C
Day 2 / Day 3 / Day 4
Day 5 / Day 6

La bulle : récit
Les 20 Français ITM
Victor Saumont dans l'écran
Gaëlle, meilleure femme
Saout en demi-finales
Saout : comme un mauvais rêve

VIDEOS
From Vegas to the Moon

Episode 1
Episode 2
Episode 3
Episode 4

RADIO
Podcasts