masquer le menu
   

La vie continue

- 19 juillet 2016 - Par Veunstyle72

Le tournoi a légèrement perdu de son intérêt vous ne trouvez pas ? En tout cas dans les gradins, ce n'est pas la folie. Témoin cette photo qui vous montre l'un des floors du tournoi, micro à la main, qui détaille chacun des coups disputés sur la table télévisée... pour pas grand monde finalement. On a connu des finales de tournoi à 1500$ cet été avec beaucoup plus d'électricité dans l'air.

Néanmoins, le tournoi se poursuit, avec ou sans Antoine, avec ou sans rail en feu. Un tournoi toujours dominé de la tête et des épaules par Michael Ruane, qui a passé la barre des 40 millions de jetons. Il a même trouvé le moyen de faire doubler Qui Nguyen récemment, avec un petit A4 bien maigre par rapport à la paire de Valets de son adversaire, sans que son tapis ne soit affecté tant que cela.

Depuis l'élimination du Français, quatre joueurs ont également pris la porte :

- Valentin Vornicu, chipleader du Day2 et longtemps dans les hauteurs du classement, a été éliminé 23e. C'est Jared Bleznick qui l'a renvoyé chez lui. Vornicu a tenté de resteal à tapis avec A9 mais s'est cassé les dents face à AT chez Bleznick.

- Jeffrey Hakim a fait à peu près ce qu'on vous avait annoncé dans la présentation de cette journée : il a été loin dans ce tournoi, mais n'a finalement pas été au bout, éliminé 22e. Souvenez-vous : toujours bien placé, jamais gagnant. C'est l'Espagnol Fernando Pons qui l'a éliminé sur un joli setup post flop. Sur la rivière d'un tableau AA85J, Jeffrey Hakim a envoyé son tapis avec AT pour un brelan d'as, mais Pons l'a snap call avec KQ pour flush max. Même pas peur du full. A ce propos, puisqu'on parle de Fernando Pons, il paraitrait, selon nos collègues espagnols, qu'il possède en réalité un peu plus que 10 000$ de gains dans sa vie. Simplement, en bon ibérique qu'il est, il joue caché, sans forcément donner sa vraie identité sur tous les tournois qu'il dispute. Nous aurions donc face à nous un joueur un peu plus expérimenté qu'on pouvait l'imaginer à la base.

- Matthew Moss termine 21e. Le jeune Anglais a subi la loi de Jared Bleznick, sur un coup où les joueurs sont partis à tapis au flop : 964. Moss a retourné 87 pour un tirage quinte par les deux bouts, tandis que l'Américain détenait AA. La meilleure main de départ à ce jeu a tenu bon jusqu'au bout. Malgré une double élimination, le tapis de Bleznick n'a pas pour autant décollé, puisqu'il était compté à un peu plus de 13,15 millions de jetons (44bb).

- Kakwan Lau finit lui 20e. On a appris des choses à son sujet. Il est bien de Hong Kong... mais il est aussi Espagnol. Il a simplement profité de sa double nationalité pour tenter de passer incognito vis à vis du Fisc. Comme beaucoup de joueurs pro de issus de pays. Bref, son élimination est la dernière en date, et c'est Vojtech Ruzicka qui l'a éliminé sur un bon vieux coin flip des familles, AT contre 22 chez l'Espagnol. Le flop a apporté deux Dix pour que le suspens ne soit pas trop long.  

Le seul joueur qui fait vibrer les foules finalement, c'est donc ce Tchèque, Vojtech Ruzicka. Cinq amis à lui (photo) sont positionnés juste devant notre espace média et juste devant l'une des deux tables annexes donc. Ils discutent dans une langue absolument incompréhensible, mais au moins, ils font un peu de bruit, et rien que pour ça, on est content que ce Vojtech Ruzicka soit encore là. Sur la photo, vous l'apercevez heureux d'avoir trouvé les as contre As-Roi chez l'Anglais Andrew Christoforou. Ça c'était pour doubler et passer à 22 millions. Après avoir éliminé Kakwan Lau, il a encore un peu plus fait progresser son tapis pour passer à presque 27 millions, près d'une centaine de blindes. Life is good pour lui, surtout quand on se souvient que c'est lui qui avait mangé en pleine tête un carré de deux floppés chez Bleznick, quand il faisait full sur la turn. Mais si, souvenez vous.

Ils sont joyeux, ils ont des bières et ils crient seulement une fois que le coup est fini. On vous présente les supporters de Vojtech Ruzicka 

Anecdotes, statistiques et citations à la con

L'an passé, l'ambiance dans les gradins était assez extraordinaire. Avec la présence de Daniel Negreanu bien évidemment (11e), mais aussi d'un Italien (Federico Butteroni) soutenu par tout un pays, on ne s'ennuyait pas. Mais cette année, comment dire, et bé on s'ennuie un peu à mourir...

"Mon choix, c'est Griff !", signé Ness Reilly, dernière Française aperçue autour de l'une des trois tables de ce Main Event, en parlant donc de Griffin Berger.

68 858 : en dollars, ce que chaque joueur sera assuré de remporter en plus, une fois qu'une nouvelle élimination interviendra. De 269,430$, on passera à 338,288$.

Chipcount selon WSOP.com
1/ Michael Ruane (USA) 40 070 000
2/ Cliff Josephy (USA) 32 675 000
3/ William Kassouf (GB) 28 450 000
4/ Kenny Hallaert (Belgique) 27 700 000
5/ Vojtech Ruzicka (Rep.Tcheque) 27 175 000
6/ Myung Mike Shin (USA) 24 020 000
7/ Jerry Wong (USA) 23 125 000
8/ Fernando Pons (Espagne) 22 750 000
9/ Joshua Weiss (USA) 16 450 000
10/ Griffin Benger (Canada) 16 320 000

11/ Qui Nguyen (USA) 14 950 000
12/ John Cynn (USA) 14 675 000
13/ Tom Marchese (USA) 13 350 000
14/ Michael Niwinski (Canada) 9 750 000
15/ Andrew Christoforou (GB) 9 075 000
16/ Jared Bleznick (USA) 8 600 000
17/ James Obst (Australie) 6 225 000
18/ Gordon Vayo (USA) 5 250 000
19/ Thomas Miller (USA) 4 075 000

Ils remportent 269 430$
20e / Kakwan Lau
21e / Matthew Moss
22e / Jeffrey Hakim
23e / Valentin Vornicu
24e / Adam Krach
25e / Antoine Saout
26e / Philip Postma
27e / Christopher Kusha

Tableau de bord
19 joueurs restants (sur 6737 au départ)
Blindes 150 000/300 000, ante 50 000
Tapis moyen : 17 728 947

Nous mettons en pause ce coverage le temps d'aller fêter avec Antoine Saout cette magnifique 25e place. Evidemment, nous ne vous oublierons pas, et reviendrons en fin de journée pour vous résumer tout ce qu'il s'est passé.