masquer le menu
   

Marée basse

- 16 juillet 2016 - Par Benjo DiMeo

Fin du Day 4 - Il ne reste plus que 251 joueurs, dont 5 Français

C’est aujourd’hui que le Main Event des World Series of Poker a opéré sa transition, pour passer de « plus gros tournoi du monde » à « plus beau tournoi du monde ». Terminé, l’océan de tables et les trois salles remplies à ras bord des premiers jours. Au soir du quatrième tour (qui correspondant à la septième journée du tournoi au total), on ne compte plus que 251 joueurs en course : après l’élimination de plus de 500 joueurs ce vendredi, le tournoi a enfin atteint une taille humaine. Un observateur peut faire le tour des tables en quelques minutes (il n'en reste plus que 27), regarder tous les joueurs les yeux dans les yeux, et commencer à se demander lesquels ont de vraies chances d’arriver en finale. Pour les joueurs, les récompenses promises augmentent à mesure que les éliminations se poursuivent, et une certaine nervosité aussi : les caméras de télévision sont là pour capturer vos moindres gestes, et la moindre erreur peut coûter très cher. Rappelons le : 8 millions de dollars sont à aller chercher, ainsi que l'immortalité pokérienne !

Ce Day 4 n’a pas été tendre pour le clan Français : 14 de nos 19 joueurs ont été éliminés aujourd’hui, recevant des récompenses comprises entre 17,232 et 36,708 dollars. La plus cruelle de ces éliminations fut pour nous la dernière, celle de notre confrère Victor Saumont, l’un des rares joueurs purement amateurs encore en course parmi les Tricolores. Nous avons aussi perdu Ronan Monfort, Timothée Marlin, Aurélien Guiglini, et les deux couples les plus performants du poker Français, Thi Nguyen/Jimmy Guerrero et Aurélie Quélain/Alexandre Réard (liste complète en fin d’article)

Cinq Français seront au Day 5, et la hauteur de leurs tapis laisse présager de très belles choses… De gauche à droite :

Pierre Merlin - 3,396 millions (141 BB)

« Une très belle journée ! » C’est un homme fatigué, heureux et en même temps légèrement dépassé par ce qui lui arrive qui termine dans dans le top 5 du classement de ce Main Event. Ce soir, Pierre Merlin plane : « J’étais très concentré et bien dans mon jeu, même si vers 16 heures, j’ai commencé à ressentir la fatigue. Ce qui m’inquiète un peu pour la suite d’ailleurs, car ce tournoi est très éprouvant. Mais je suis évidemment très heureux. » Un jus d’orange et une barre de céréales plus tard, c’est un autre homme qui se présentait pour aborder la fin de journée : « Ça a bien marché jusqu’au dinner break, et puis en revenant, je n’ai pas joué pendant deux heures, quasiment. J’avais un peu le moral en baisse, car je suis rapidement affecté quand il ne se passe plus rien. Et puis il y a eu ce fameux coup où je fais full avec As-Deux [contre Jean Gaspard, NDLR]. Le spot me paraissait bien, même si j’ai eu de la réussite, c’est sûr. Mais il en faut sur ce tournoi ! » Et il ne faut surtout pas manquer de réussite : « Je n’ai pas eu de confrontations KK contre AA par exemple. Je ne suis jamais parti à tapis couvert de tout le tournoi non plus, c’est la première fois que ça m’arrive. » Conscient d’avoir également « run good », Pierre n’aura qu’un objectif demain : « Etre concentré au maximum et jouer mon meilleur poker. L’objectif de résultat ne sert à rien, ça me met en tilt plus qu’autre chose. Il va falloir être focus sur le jeu. »

Antoine Saout - 2,284 millions (95BB)

« You played very well today ! » Le Day 4 est terminé et un joueur étranger vient serrer la main d’Antoine Saout, accompagnant sa poignée de main d’un compliment qui semble sincère. Et il est vrai que le Breton a tenu son rang aujourd’hui : il avait entamé la partie à midi en tête du clan Français avec 1,1 million : il l’achève avec le double (bon pour être parmi les trente joueurs les mieux classés) et sa progression fut linéaire et sans heurts majeurs. « J’ai joué sérieusement, et j’ai reçu de belles livraisons », sourit Antoine. La combinaison magique… Tout en nous sortant de temps à autre quelques coups fumants dont il a le secret, comme ce 5-bet préflop avec un maigre As-3 dépareillé contre un joueur un poil trop agité préflop : ce dernier abandonne et Antoine ne lui montre évidemment qu’une seule carte. Forcément, nous avons été obligés de lui poser la question : est-ce que ce Main Event n’aurait pas des airs de déjà-vu, sept ans après celui qui l’a révélé au grand jour, se soldant par une mémorable apparition en finale stoppée en troisième place par un bad beat ? « Cela fait deux fois qu’on me pose la question ! Si je me rappelle bien, en 2009 c’est lors du Day 5 que je me suis vraiment lâché, lors du Day 4 je n’ai pas fait de vagues. » Même s’il est encore un peu tôt pour rêver à une fin de Main Event similaire, Antoine reconnaît qu’il a beaucoup progressé depuis : il n’est plus l’inconnu venu de nulle part de jadis : « J’ai gagné énormément d’expérience depuis mon premier Main Event! »

Gaëlle Baumann - 1,791 million (74 BB)

Le Day 4 de Gaëlle Baumann peut être divisé en deux phases bien distinctes, correspondant très exactement aux deux tables sur lesquelles elle a pris place aujourd'hui. Au cours de la première, O RLY n'a connu qu'une lente mais régulière dégringolade. Partie avec 845,000 jetons, la dernière membre du Team Winamax encore en course a enchaîné les mauvaises rencontres. « C'était la débandade, » nous a-t-elle avoué après coup. Avec moins d'une trentaine de blindes, Gaëlle rejoint alors la zone Violette de l'Amazon Room, en table 435. Ce sera son havre de paix et son terrain de jeu. « La table était géniale, ajoute-t-elle. Je serais bien restée un peu plus longtemps ! En plus j'ai bien touché, et j'ai fait quelques bons calls. » Surtout, celle qui fait partie des six dernières joueuses de ce Main Event a livré une véritable démonstration de force, en rentrant dans un maximum de mains, le plus souvent avec succès. « Ils se laissaient faire ! », justifie une Gaëlle qui ne s'est évidemment pas fait prier pour en profiter le plus possible. Ajoutez à cela une élimination réussie en toute fin de journée (brelan avec 9-8 contre paire de Valets) et vous obtenez un tapis d'1,791 million qui laisse toutes les portes ouvertes avant d'aborder le Day 5.

Lorenzo Lavis - 2,077 millions (86 BB)

Lorenzo Lavis accède au Day 5 de ce Main Event avec trois fois plus de jetons qu’à la reprise de midi. Lui aussi a emballé des jetons avec un large sourire : « J’ai très peu joué au début, pendant les deux premières heures, et puis j’ai pu commencer à placer quelques 3-bet ici et là, j’avais une très bonne image à table. » Monté à 1 million, redescendu à 700,000, remonté à 1,7 million, le tapis du Sudiste a légèrement swingué, avant de se stabiliser par la suite. Une paire de 9, une paire de Dames, voilà ce qui aura fait du bien à Lorenzo cet après midi pour avancer sereinement. « La fin de journée était plus difficile, jusqu’au moment où un joueur m’a presque donné ces jetons, alors que j’étais muni d’une paire d’as. » Inutile de raconter toutes les mains dans le détail, Lorenzo les a plutôt très bien joué à chaque fois, tout en restant calme dans sa gestion de tapis : « Je n’ai pas pris de risques inconsidérés depuis le début du tournoi, et c’est clairement ce qui m’a réussi jusque là. » Conscient d’avoir un niveau de jeu légèrement moins élevé comparé à certains de ces adversaires, Lorenzo a levé le pied et accepté de leur laisser plus ou moins le contrôle de la table. Il n’empêche, à l’heure d’emballer des jetons dans le sac, Lorenzo écrivait fièrement « 2 millions », une hauteur qu'il n'avait jamais réussi à atteindre jusque là. Heureux comme un gosse, il va désormais falloir trouver le sommeil, ce qui lui manque depuis le début du tournoi. C’est pourtant grâce à cette fraicheur sur le long terme que la différence pourrait se faire.

Maxime Chilaud - 1,140 million (47 BB)

Doucement mais sûrement, Maxime Chilaud a fait son trou lors de ce Jour 4. « Je suis monté petit à petit, commente le jeune grinder. J'ai joué très peu de gros coups, ce qui m'a permis de toujours me maintenir assez haut. » En clair, Daghemuneguu a suivi tout au long de la journée l'évolution de la moyenne, pour terminer finalement assez près, avec 1,14 million de jetons. « Je pense que je parviens mieux à m'adapter au field américain cette année que l'an passé, explique celui qui dispute ses deuxièmes WSOP, pour autant de « Big One ». Même si les résultats ont été assez catastrophiques avant ce Main Event, je suis assez content de mon jeu sur l'ensemble de mon Vegas. » Maxime s'est même offert le luxe d'un passage de plusieurs heures sur l'une des tables annexes du vaisseau ESPN. « J'étais peut-être un peu tendu au début, mais quand j'ai vu que tout le monde à table jouait globalement de la même façon qu'avant, ça m'a rassuré. En tout cas c'était une bonne expérience. » Et de l'expérience, Maxime aura l'occasion d'en accumuler demain pour son tout premier Day 5 de Main Event. Il est déjà assuré de faire mieux que sa 449e place de l'an passé. Désormais, ce n'est plus que du bonus.

Qui d’autre au départ du Day 5 ? En vrac : un chip-leader qu’on ne connaît pas (du moins pas encore), Bryan Piccioli avec 4 millions, derrière, un Daniel Colman qu’on connaît bien (3,7 millions), Mélanie Weisner (3 millions), Tom Marchese, Max Silver, Per Linde, Michael Gathy (photo), Kenny Hallaert, Mike Gorodinsky, Cliff Josephy, Dan Heimiller, Marc-André Ladouceur, Scott Montgomery, David Pham, Brandom Adams, Shaun Deeb, Sorel Mizzi, Johnny Chan, Maria Ho, Todd Brunson

Les éliminés Français du Day 4

257e / Victor Saumont 36 708$
294e / Martial Blangenwitsch 32 130$
363e / Aurélien Guiglini (Staff Winamax) 28 356$
396e / Jérémie Sarda 28 356$
467e / Benjamin Ané 25 235$
474e / Timothée Marlin 25 235$
483e / Aurélie Quélain (Team Winamax) 22 648$
484e / Thi Nguyen 22 648$
497e / Alexandre Réard 22 648$
544e / Nicolas Cardyn 20 499$
557e / Gaël Onillon 20 499$
582e / Jimmy Guerreo 20 499$
666e / Sébastien Comel 18 714$
739e / Ronan Monfort 17 232$

Ils ont aussi quitté le Main Event durant le Day 4 : Tom McEvoy, Liv Boeree, Andrew Lichtenberger, Marc-Etienne McLaughlin, Alexander Kostritsyn, Jason Somerville, Ryan Riess, Stephen Odwyer, David Wamplew

Tableau de bord
251 joueurs restants (sur 6737 au départ)
Blindes 12 000/24 000 ante 3000
Tapis moyen 1,38 millions

Reprise de la partie à midi (21H) en France. Il faudra aussi  que l'on surveille la conclusion du tournoi de consolation en marge de ce Main Event, le Little One for One Drop à 1,111 dollars : il ne reste plus que 107 joueurs et un certain Guillaume Diaz est chip-leader !