masquer le menu
   

C'était la dernière séance

- 16 juillet 2016 - Par Benjo DiMeo

Le Day 4 se termine sur une immense déception dans le clan des journalistes accrédités sur les World Series of Poker, avec l'élimination d'un des leurs : Victor Saumont. Revenu de pause-dîner avec un stack confortable de 1,7 millions, le réalisateur a vécu une seconde partie de journée en tous point opposée à la première : rien n'a fonctionné, ni ses relances préflop, ni ses 3-bets, ni ses c-bets.

Arrivé à une nouvelle table et désormais en infériorité numérique face à ses adversaires, Victor a patienté, patienté, et patienté... Jusque trouver une vraie main alors que le superviseur avait annoncé au micro que l'on jouait les dernières mains de la journée : AK. De grosse blinde, sa décision est logique après la relance à 40,000 du joueur au cut-off : tapis ! Pour 542,000 au total.

Son adversaire va longuement hésiter - on le sentira tout près de l'abandon - avant de finalement annoncer "call". Il retourne... Une paire de 5.

C'est le proverbial flip d'une vie, et Victor gardera espoir sur le flop 298 et le turn 9 (qui lui donne trois outs supplémentaires) avant de recevoir un coup de poing dans l'estomac sur la rivière, un inutile 4.

La chute est dure, particulièrement pour un amateur comme Victor qui disputait pour la première fois le plus gros tournoi du monde. Ce sont quatre belles journées de poker qui s'achèvent un peu brutalement, sans qu'il n'ait pu véritablement se défendre en fin de partie. Mais on espère qu'il saura mesurer à sa juste valeur son accomplissement. Cette 257ème place (parmi 6737, excusez du peu !) lui vaut d'être récompensé de 36,708 dollars, evidemment le plus gros gain au poker pour celui qui a passé plus de temps à observer des tables et raconter les progrès des champions qu'à les affronter. Du coup, impossible de ne pas se poser la question : reverra t-on Victor au Main Event l'année prochaine ?