masquer le menu
   

Level 10, Pierre sort des abysses

- 14 juillet 2016 - Par Harper

Blindes 600/1200 ante 200

Calamu s'amuse

Après deux premières heures pour le moins chaotiques, la suite du Day 2 de Pierre Calamusa ressemble pour l'instant à un long fleuve tranquille. C'est bien simple, depuis ce coup remporté avec une couleur trouvée backdoor face à deux paires pour remonter à 70,000, le tapis du VietF0u n'a fait qu'augmenter. « J'ai gagné un coup sympa, nous a-t-il livré. UTG ouvre à 3000, je paie en grosse blinde avec une paire de 10. Flop 6-7-9 avec deux cœurs, je check/call 4000. Turn Valet je check/call encore pour 7000. Turn Roi de cœur, il fait 14,000, je check/raise 68,000. Il passe. » Et à peine le temps de revenir sur le banc de presse pour vous raconter tout cela, que le tapis de Pierre a encore gonflé, pour atteindre désormais les 270,000 jetons.

Le roi de la structure

S'il y a bien un joueur qui connait parfaitement la structure de ce Main Event, c'est Victor Saumont. En tant que reporter poker, celui que vous connaissez un peu mieux sous le pseudo de Tapis Volant a déjà arpenté cette salle en long et en large pour suivre le tournoi lors d'éditions précédentes. Il est également un grand fan de la diffusion des épisodes sur Internet... Autant vous dire, donc, qu'il connait le tournoi par coeur. Et c'est un énorme avantage sur ses adversaires : Victor connaît la moyenne prévisionnelle de la fin des journées, sait quand interviendra l'argent et ainsi quand il faut ralentir ou accélérer par rapport à la structure. Ainsi, depuis le Day 1, sa progression est linéaire : le tapis de Victor suit très exactement la courbe de la moyenne et il pointe actuellement à 115,000 jetons. 

Franky goes to Las Vegas

Arrivé dans la Pavilion Room avec l'équivalent du tapis moyen, Franck Eburderie (photo, à gauche) est plutôt à l'aise sur ce Jour 2. Ce chef d'une entreprise d'aménagement situé à la Défense, qui se rend "deux, trois fois par an à Vegas," dispute pourtant son tout premier Main Event. En conséquence de cause, il a choisit d'adopter un style de jeu disons low variance. "J'essaie d'éviter les gros pots. Quand je suis devant je mise ou je 3-bet systématiquement. Depuis le début j'ai simplement gagné gros avec un full contre une couleur." Une stratégie on ne peut plus simple mais qui semble porter ses fruits, puisque Franck est assis devant un tapis supérieur à 200,000 jetons.

Arnaud est en danger

 « Ce Day 2, c'est un cauchemar » confiait Arnaud Mattern à la pause. Ainsi, nous nous sommes approchés de sa table pour tenter de récolter des nouvelles plus réjouissantes. Mais, après sa relance au cut-off à 3,800 payée par la grosse blinde, Arnaud, après un check sur un flop As-Roi-4, a vu la BB miser 6,000 sur le turn Valet puis le mettre à tapis à l'apparition d'un 3 à la rivière. Le Français a préféré conserver son tapis de 29,000.

[EDIT - Alors que nous nous apprêtions à publier cet article, la mauvaise nouvelle tombe : Arnaud est sorti suite à une confrontation Roi-Dame contre les Valets.]

Ness qui muck

Le message publié par Ness Kourdourli-Reilly sur Twitter était un poil trop énigmatique pour qu'on n'essaie pas d'en savoir un peu plus. Hélàs, la réponse n'est pas la pluie de jetons que nous espérions :

Ilan bouge de là

Nous nous inquiétions aussi de l'absence d'Ilan Boujenah. Un message sur Facebook plus tard, et la confirmation tombait : le Franco-Israëlien n'ira pas au Day 3. "Mal au coeur et pas content de moi", précise t-il.

Anecdotes, statistiques et citations à la con

Nombre de femmes en mini-jupe et en talon hurlant  « Wouhouuu Vegaaaas ! » tout en courant dans le couloir en tenant un verre ne contenant certainement pas d'eau : 1 (Si on était resté cinq minutes de plus dans le couloir, les chances d'en croiser une autre étaient de 67%)

Leurs chances de gagner le tournoi sont tombées à zéro durant les niveaux 9 et 10 :

Daniel Lawson
Jim Collopy

Dutch Boyd
JJ Liu
Mike Leah


 "Qui c'est qui a mal aux ovaires ?" - Signé : un confrère nous entendant lire à voix haute la réponse Twitter de Ness Kourdourli-Reilly. Etrangement, il ne s'agit pas du plus sexiste des couvreurs Winamax, car celui-ci est en pause aujourd'hui et demain.

Tentative de drague éhontée dans la Pavilion Room, de la part de ce joueur qui a tout fait pour que je le prenne en photo avec sa voisine. À la base, je ne voulais que Super Mario.