masquer le menu
   

Les présentations sont terminées

- 12 juillet 2016 - Par Benjo DiMeo

Fin du Day 1C…
…Et du premier chapitre du plus gros tournoi du monde

Minuit à Vegas : le sentiment qui prédomine chez les reporters à l’issue du Day 1C du Main Event est le soulagement, assorti du soupir qui va avec. Car pour les observateurs que nous sommes, le plus dur est passé : avec 4240 participants, la troisième journée de départ du Main Event fut à la fois la plus grosse de l’été, point culminant d’un été de cinquante jours et nuits passées au sein du centre de convention du Rio, et tout simplement la plus importante, en termes d’affluence, de l’histoire du tournoi. Dès le coup d’envoi, la gigantesque salle Pavilion offrait la vision étourdissante d’un océan d’hommes et de femmes, deux milliers d’entre eux massés autour de plus de 200 tables, tous ayant acheté leur ticket à 10,000 dollars pour participer à la plus belle loterie du monde. Les salles Amazon et Brasilia étaient elles aussi pleines à craquer, et si j’en crois mon smartphone, j’ai parcouru plus de 10 kilomètres et marché 12 000 pas entre ces trois salles aujourd’hui à la recherche des dizaines de compétiteurs Français engagés aujourd’hui : amateurs qualifiés en freeroll via le KING5, highstakers venus du bout du monde, réguliers du circuit, génies d’Internet, businessmen en vacances…

Mes deux collègues en ont fait de même, mais impossible pourtant de prétendre à l’exhaustivité lors cette journée : avec 51 représentants Tricolores recensés au départ du Day 1C, nous n’avons pu vous présenter que des bribes d’informations, quelques poignées d’anecdotes glanées ça et là, une sélection partielle de hand histories, et quelques bons mots de temps à autre. D’autant que, finalement, les éliminés Français furent peu nombreux aujourd’hui, et beaucoup de nos joueurs ont réussi à se constituer de beaux, voire de très beaux tapis. Jugez plutôt, avec ce relevé effectué au terme de la dixième heure de jeu, au moment d’emballer les jetons :

Rui Cao 201 000
Alexandre Réard 190 000
David Benyamine 168 000
Maxime Chilaud 145 300
Lorenzo Lavis 143 800
Guillaume Diaz (Team Winamax) 143 200
Benjamin Ané 130 700
Manuel Bevand 124 700
Adrien Allain 124 400
Bruno Soutavong 118 900

Arnaud Mattern 100 100
Yohan Guilbert 96 500
Yorane Kerignard 92 100
Fabrice Soulier 91 900
Thomas Sobolewski 89 000
Ness Kourdourli 78 900
Pierre Merlin 68 100
Timothée Marlin 76 200
Nicolas Cardyn 74 400
Teddy Palermo 69 300

Tapis moyen : 67 000 (blindes au départ du Day 2 : 300/600, ante 100)

Philippe Ktorza 66 600
Victor Saumont 65 900
Florian Decamps (Team Winamax) 64 000
Aurélien Guiglini 63 300
Gilles Huet 62 200
Sylvain Loosli (Team Winamax) 61 000
Jean-Marie Peyron 58 900
Philippe Narboni 57 800
Aurélie Quélain (Team Winamax) 56 100
Sarah Herzali 55 150

Allan Lorant (KING5) 50 000
Julien Virgili (KING5) 50 000

Patrick Caverivière 48 000
Ilan Boujenah 47 000
Jean Montury 44 000
Pierre Calamusa (Team Winamax) 43 000
François Pirault (Qualifié Winamax) 30 700
Laurent Cessy (Qualifié Winamax) 28 300

Pierre De Almeida 24 400
Erwann Pécheux 11 800
—————————————
Chip-count inconnu
Martial Blangenwitsch ?
Patrick Sacrispeyre ?
Grégoire ?
Karim Lehoussine ?
—————————————
Kool Shen (Team Winamax) OUT
Giuseppe Zarbo OUT
Emile Petit OUT
Patrick Bruel (Team Winamax) OUT
Denis Savoy (KING5) OUT
Tony Baron (KING5) OUT
Valentin Messina OUT

Sans oublier...
Davidi Kitai (Belgique, Team Winamax) 53 100

Bonne journée pour les spécialistes des high-stakes, donc : David Benyamine et Rui Cao (photo) ont parfaitement géré leur journée. Le premier dispute l’un de ses rares tournois de No-Limit de la saison, et le second prend part à son premier Main Event depuis quatre ans, après des vacances en famille à New York. Rui joue principalement en cash-game pour des enchères très élevées, mais a retrouvé l’envie de disputer une épreuve super deep-stack contre un field de joueurs majoritairement amateurs. Bien lui en a pris : « J’ai joué plein de coups, et j’ai eu beaucoup de jeu ! »

Ce Day 1C fut globalement réjouissant pour les Français : très peu d’éliminés (le Team Winamax a tout de même perdu ses deux artistes en la personne de Patrick Bruel et Kool Shen), et énormément de tapis bien au dessus de la moyenne, appartenant à des habitués (Guillaume Diaz, Alexandre Réard, Maxime Chilaud, Adrien Allain - photo), comme a des jeunes retraités du circuit pro (Manuel Bevand, Arnaud Mattern).

Les présentations sont terminées, l'introduction est derrière nous : nous passons maintenant au second chapitre du Main Event. Un Main Event qui, à partir de maintenant, ne va faire que rétrécir, à toute vitesse jusque la table finale, que l’on connaîtra le lundi 18 juillet au soir. Prochaine étape : le Day 2, qui sera lui aussi très long avec deux journées distinctes. C’est qu’il reste encore aux alentours de 5000 joueurs en course ! 1010 ces joueurs, très exactement, seront payés : le min-cash vaut 15 000 dollars, mais il y a bel et bien huit millions de dollars à aller chercher au bout...

Mardi se tiendront en simultané les Day 2A et 2B, rassemblant (vous l’avez deviné) les survivants des Day 1A et 1B. Parmi eux : deux pros du Team Winamax (Gaëlle Baumann et Michel Abécassis) et sept qualifiés Winamax, pour un total de 27 Français. Comme chaque jour depuis le début des World Series of Poker, nous serons sur le pont pour vous raconter leur histoire.

L’Américain Timothy Sheehan termine chipleader de ce Day 1C, et du même coup chipleader de tout le tournoi, avec un tapis de 405 000. Il ne s’agit pas d’un coup d’essai pour ce joueur, qui avait déjà terminé 263e l’an passé sur ce Main Event. Cette année, il ne compte qu’une seule place payée, sur le Millionaire Maker, l’event #14 à 1500$, sur lequel il a terminé 1065e, pour un min cash (2250$). Il abordera le Day2 avec 675 blindes !

L'équipe gagnante du KING5 enverra deux représentants au Day 2


Le classement détaillé des survivants du Day 1C sera publié dans la soirée de mardi.