masquer le menu
   

Les Français avaient la tête ailleurs

- 11 juillet 2016 - Par Veunstyle72

Fin du Day 1B
Alors que les Bleus chutent face au Portugal, peu de tricolores au départ du Main Event, et encore moins à l’arrivée
Mais l'héroïne des Winamax Live Sessions Thi Nguyen multiplie son tapis par quatre

Le Main Event est une vieille machine, du genre de celles qui mettent du temps à démarrer. Après un Day 1A aux proportions modestes (moins de 800 participants, une taille parfaite pour reprendre ses marques dans ce tournoi unique au monde, dans lequel on ne se plonge qu’une seule fois par an), la seconde journée de départ du tournoi a vu le field de candidats à la gloire éternelle gonfler de manière significative, avec 1733 nouveaux participants.

Etant donné que les chiffres des Day 1A et 1B sont quasiment identiques à ceux de l’édition 2015 du Main Event, on peut prédire sans trop de risques de se tromper que le Day 1C sera massif, avec plus de 3500 joueurs envahissant les couloirs du centre de convention du casino Rio, et remplissant à ras bord les trois salles de poker qui constituent la machine des World Series of Poker. Avant cela, retour sur une journée qui, pour les Français, fut très calme pour ce qui est du poker.

Pour la majorité des Français de Vegas, le poker est passé au second plan aujourd'hui

C’était écrit : avec la finale de l’Euro entre la France et le Portugal programmée en même temps que le coup d’envoi du Day 1B, la majorité des Tricolores avaient forcément d’autres projets que de jouer au poker en ce dimanche. De fait, nous avons tout de même croisé 16 Français dans les salles Amazon et Brasilia. Si certains, comme Benjamin Pollak, sont arrivés bien après la fin du match, d’autres, comme Jimmy Guerrero, ElkY ou Antoine Saout, étaient prêts à en découdre dès le coup d'envoi, alors que les Bleus n’avaient pas encore foulé la pelouse du Stade de France. On retiendra, pour l'anecdote, que quelques heures après l'immense déception provoquée par la victoire à l'arraché du Portugal, quelques uns de nos joueurs se seront consolés en remportant un tournoi de foot rassemblant quelques uns des meilleurs joueurs de poker du monde.

La tactique ultra late-reg de Pollak (il a pris son ticket une minute avant la fin des inscriptions, après la pause-dîner) n’a guère fonctionné : le Parisien a pris un bad beat peu après s’être assis, et a perdu peu après le peu de jetons qu’il lui restait. Pollak fut précédé vers la sortie par Paul-François Tesdeschi, probablement le premier éliminé Français du Day 1B, après cinq heures de jeu environ. Plus tard, le qualifié Winamax Julien Martini allait subir le même sort, de même que Bruno Fitoussi, au terme d’une journée à ranger dans la catégorie « sans ». Tombé à 16 000 jetons durant la dernière heure, Arnaud Esquevin n’avait de son côté aucune envie de revenir au Day 2 avec un petit tapis. Sur la toute dernière main de la journée, le runner-up de l’EPT Deauville 2009 a envoyé son tapis in the dark avec Valet-5 et a été payé par Roi-Dame. Un 5 est arrivé sur le flop mais une Dame a suivi sur le turn, mettant fin à ses WSOP.

Dans cette journée bien morose pour le clan Français, la lumière est venue de Thi Nguyen. Celle qui fut l’une des grandes animatrices des Winamax Live Sessions a déroulé un poker classieux toute la journée, comme elle sait si bien le faire, et s’est même offert le luxe de terminer avec très gros tapis malgré un pot perdu à 80,000 avec brelan contre deux paires (qui se sont transformées en full supérieur sur la rivière). Très contente malgré tout, elle abordera le Day 2 avec 325 blindes ! Elle termine 6e plus gros tapis du jour. Son voisin de table Sébastien Guernevé a également vécu une journée plutôt réussie, puisqu’il a emballé 92,400 jetons. Qualifié pour 750€ sur le satellite du dimanche soir sur Winamax.fr, Sébastien ne possédait que 30,000 à la pause diner, avant de connaître une fin de soirée plaisante.

Guy Pariente peut-être fier de lui, car malgré une table difficile sur le papier, il a réussi à tirer son épingle du jeu, pour finir avec 87 000. Le Boss de Onpok reviendra avec 145 blindes mardi matin.

Voici les relevés des compteurs Français, effectués par nos soins en fin de journée :

Thi Nguyen 200 000
ElkY 106 500
Sebastien Guernevé (qualifié Winamax) 92 400
Guy Pariente 87 000
Jérémie Sarda 77,000
Gregory Benac 59 700
Michel Pomaret 43 700
Jimmy Guerrero 37 000
Antoine Saout 34 000
Sacha Halphen (qualifié Winamax) 24 800
Harry Touil 19 700

———————-
Paul-François Tedeschi OUT
Julien Martini (qualifié Winamax) OUT
Bruno Fitoussi OUT
Arnaud Esquevin OUT
Benjamin Pollak OUT

Le constat est clair : très peu de nos Français ont réussi à augmenter leur capital de départ de 50,000 au cours de ce Day 1B, la plupart terminant en dessous de leur cave initiale. Ce qui ne constitue pas à proprement parler un mauvais augure pour la suite : les blindes au départ du Day 2 seront fixées à 300/600, soit un matelas confortable pour la plupart des survivants Tricolores.

Un bilan chiffré complet du Day 1B sera publié peu avant le coup d’envoi du Day 1C, programmé lundi à 11 heures (20 heuires en France). Parmi les têtes de série possédant un gros tapis, citons le Belge Kenny Hallaert, Brandon Adams, David Vamplew
Keith Lehr, Justing Bonomo ou encore Anthony Zinno.

A très bientôt pour le Day 1C, avec la quasi-totalité du Team Winamax, les gagnants du KING5, et des dizaines d'autres Français !

Tableau de bord
1250 joueurs environ passent le Day 1B (sur 1733 au départ)
Tapis moyen : 69 000
Blindes au départ du Day 2 : 300/600 ante 100

Marc Andre Ladouceur, 13e en 2012, nous expliquait qu'il avait à l'époque terminé le Day 1 avec le tapis de départ. Aujourd'hui il a emballé aux alentours de 100,000 jetons. Oui, cette statistique sert juste à donner du beaume au coeur à tous ceux qui se pensent shortstack alors qu'ils n'ont que 50 000 en fin de journée.

Andrey Zaichenko a déjà réalisé 5 ITM dont 1 victoire sur un tournoi de Deuce-to-Seven à 1 500$. Et aujourd'hui, il a monté un énorme tapis le placant chipleader du Day 1B: 292,700 jetons !

David Vamplew s'est régalé sur sa table, en étant agressif tout du long. Résultat, il termine dans les hauteurs du classement, 36e avec 158,400

Une journée de passée, cela vaut bien une tournée : Plus que six avant la finale !